Résultats de la recherche (5543 résultats)

Florence...
Aujourd'hui, 12:46
:fsb2_cry: ...
 
Florence...
Hier, 23:29
Pis moi aussi alors.
Je reviendrai plus tard sur ce post qui fait très plaisir à lire.
 
Florence...
Hier, 21:41
J'arrive bientôt hein !
Mon silence n'est pas du tout tourné contre vous.
C'est juste que j'ai eu à faire ailleurs et que je me suis limitée ces temps-ci à quelques brèves interventions.
Je n'ai jamais su faire plusieurs choses à la fois et je n'ai pas envie d'apprendre à faire ça.
C'est toujours moins bien réalisé.
 
Florence...
Hier, 12:51
C'est aussi dans ce sens (Calista et Théo) que j'ai répondu à Yann en MP.
 
Florence...
15 Décembre 2017, 6:48
:lol: :lol: :lol: !!!
 
Florence...
14 Décembre 2017, 12:53
Oui Kitou, rebondir...
C'est ce que j'ai toujours fait jusqu'alors.
Je pense être un très bon exemple de résiliente.
Mais à force de tirer sur la ficelle...

Et oui Théo, "Quand on veut, on peut", quelle ânerie !
C'est le crédo des abstinents ça, et de tous ceux qui regardent les alcooliques de haut.
Plus généralement, c'est celui de tous ceux qui se trouvent du bon côté de la barrière, dans n'importe quel domaine que ce soit.
Le SDF qui pourrait trouver du boulot et un toit s'il voulait, par exemple.

En fait, je suis comme un personnage de jeu de plateforme.
Il me tombe dessus des trucs que je dois dézinguer et parallèlement à ça, je peux trouver sur mon chemin des victuailles qui me permettent de gagner en force et d'être moins vulnérable.
Sauf qu'il est des endroits du parcours où les victuailles se font très rares.
Sauf que ma vie n'est pas un jeu.
Sauf que, contrairement aux personnages de jeux de plateforme, je n'ai qu'une vie...

J'ai pour habitude de me saisir du moindre petit truc positif pour en extraire le maximum d'énergie.
Je me contente d'un rien.
J'ai appris à voir le verre à moitié plein.
Mais là, si aucune grosse tuile ne me tombe actuellement sur la tête (quoique...), rien ne se passe non plus de positif.
Je suis dans le prolongement de situations qui s'enlisent cependant que je ne trouve rien de bon à me mettre sous la dent et pas le moindre signe d'une amélioration à l'horizon.
Je suis juste fatiguée...
 
Florence...
14 Décembre 2017, 11:01
Pascal, ce n'est pas que le seuil de Ghis soit trop juste, c'est que Ghis ne fait que commencer le baclo (début du traitement le 1er décembre).
Elle a donc bien le temps avant de réfléchir à asseoir sa dose efficace par un +10.
 
Florence...
14 Décembre 2017, 1:29
Je ne me mets pas de raclée, Lee !
J'arrive pas à écrire, même pour moi, alors que j'écris tout le temps partout d'habitude.
C'est pas un jugement ni un avis, c'est un constat.
 
Florence...
13 Décembre 2017, 15:31
[...] D'ailleurs, si j'avais su que la non consommation d'alcool entraînait moins d'EI et un seuil plus bas, je ne suis pas certaine que j'aurais fait de gros efforts pour ne pas boire.
Me restreindre un peu, probablement, mais m'abstenir, assurément pas.
J'avais besoin de sentir la puissance du baclo sans la mêler avec mes efforts. Pour moi, c'était rassurant. Ça me montrait que quoi que je fasse, Zorro-Baclo était là et que je pouvais compter sur lui. [...]

Perso, je ne prône pas du tout l'abstinence, bien au contraire.
D'après mon observation, tous ceux qui sont dans l'abstinence se posent énormément de questions pour savoir où ils en sont.
C'est beaucoup plus une prise de tête.
Quand tu vois ta consommation diminuer d'elle-même, tu savoures, tu prends confiance, tu deviens plus zen et comme tu deviens plus zen, t'as moins envie de boire.

Ne pas prendre le baclo quand tu bois est un mauvais conseil: il faut prendre le baclo tout le temps, tous les jours, quelque soient les circonstances.
[...]
il est conseillé d'essayer de limiter sa consommation pendant le traitement. Tout en sachant que c'est précisément parce qu'on n'arrive pas à limiter sa conso qu'on prend du baclo. Alors inutile de te flageller si tu t'alcoolises de temps à autre [...]

Oui, oui et oui !
 
Florence...
13 Décembre 2017, 14:30
+ 1 = 6
 
Florence...
13 Décembre 2017, 1:15
Chiche que tu nous pondes ici la lettre en alexandrins ?

J'avais dit ça sur le ton de la plaisanterie, en référence à cette petite anecdote : Emmanuel Macron répond au poème d'une adolescente britannique... par un poème
Mais puisque tu me le proposes, Pascal, je veux bien essayer de relever le défi.
Donc OK pour ça mais il va falloir patienter un peu car je suis incapable de pondre quoi que ce soit en ce moment, même pas un malheureux post digne d'intérêt.
 
Florence...
11 Décembre 2017, 8:24
Bonheur ?
 
Florence...
11 Décembre 2017, 6:33
Je suis d'accord Ghis, et c'est pour moi un grand honneur.
Mais tu sais, tu n'es pas la première à me demander ça et à qui je l'accorde.
Je suis déjà soeuréfiée 5 fois ici, dont une soeuréfication très particulière en la personne de Lee qui est ma soeur jumelle.

Voililou !
 
Florence...
09 Décembre 2017, 17:38
Lorsque je fais de la cuisine et qu'on me dit que c'est bon, je note, dans ma tête et parfois même scrupuleusement sur un papier, les ingrédients que j'ai utilisés ainsi que la façon dont j'ai procédé.
Malgré cela, je suis incapable de reproduire à l'identique ma recette.

Lorsque j'ai la pêche, je fais de même.
Je repère tout ce qui fait que je me sens bien.
Il s'agit parfois de petits riens qui, bien pris en considération, me permettent de faire face à la morosité.

Hélas, quand cette morosité est vraiment décidée à s'installer, j'ai beau me souvenir de tout ce qu'il faut pour la chasser, la mayonnaise ne prend pas.

Voilà !
Me suis encore fait happer par un méchant trou noir.

J'avais promis à quelques-uns d'entre vous de répondre à leurs mails ou MP un peu plus tard, je repousse encore un peu plus.
:fsb2_sorry:
 
Florence...
08 Décembre 2017, 15:00
:lol: :lol: :lol:
Je ne vais donc pas être obligée d'utiliser l'arme que j'étais en train de fabriquer en catimini.
Ça tombe bien puisque je ne parvenais pas à faire les derniers réglages afin qu'elle soit opérationnelle.

Édit : et en plus, c'est un beau cadeau pour ma fête.
 
Florence...
07 Décembre 2017, 12:29
J'ai enfin reçu une réponse de l’Élysée !
Je ne m'attendais pas à grand chose mais je crois que c'est encore un peu pire que ce à quoi je m'attendais.
Voyez plutôt...

Madame,
Votre correspondance est bien parvenue à la Présidence de la République.
Soyez assurée qu'il en a été pris connaissance avant de signaler votre démarche à Madame la ministre des solidarités et de la santé.
Je vous pris d'agréer, Madame, l'expression de mes hommages.
Francois-Xavier LAUCH
Chef du Cabinet du Président de la République


C'est fou cette Manie de mettre des Majuscules à tous les Substantifs dès que ça touche la Présidence.
Même à Cabinet !
Madame la ministre n'y a pas droit, elle.
Pour les pauvres de nous les cabinets sont des noms sales.
Pour Monsieur le Président ça devient des Noms Propres.

J'aurais dû lui écrire en alexandrins.
Peut-être se serait-il fendu d'un petit poème en retour ?
Vais-je avoir une réponse d'Agnès ?
Si tel est le cas je ne manquerai pas de vous le faire savoir.
 
Florence...
07 Décembre 2017, 7:14
Je vais être un peu moins gourmande qu'Emy avec son "joyeux anniv'" de rigueur en te souhaitant un anniversaire qui t'apporte juste un peu d'apaisement.
Pour la joie, on verra plus tard.
Bon retour dans tes pénates Yann !
 
Florence...
06 Décembre 2017, 18:18
Bonjour Lily !

Alors moi, je ne connais pas ces deux problèmes que tu énonces.
Pour le reste, je trouve que c'est plutôt bon signe ce que tu nous racontes.
À mon avis, la partie est très bien engagée.

Sinon, ne t'inquiète pas pour le manque de réponses sur ton fil aujourd'hui.
Il en est de même un peu partout.
Je ne sais pas ce qui se passe mais on dirait que le forum dort aujourd'hui.
Peut-être le contre-coup de l'effervescence produite depuis un certain temps par les restrictions de l'ANSM ?
Tout le monde à beaucoup donné de la voix à cette occasion et les gens sont fatigués.
Donc ne te pose pas de questions à ce sujet.
Les "j'ai dû dire une connerie", "Personne ne s'intéresse à moi" etc, on connaît tous ça un jour ou l'autre je crois et comme en tant que bon alcoolique on culpabilise pour un petit rien, on a vite fait de se faire du morron.
Mais non, rien à voir avec nous la plupart du temps.
Avec le forum, c'est comme avec la météo, il y a des jours ensoleillés et des jours gris...

Édit : Sylvie a répondu alors que j'étais en train de taper mon post.
Le forum est peut-être en train de se réveiller...
 
Florence...
06 Décembre 2017, 7:15
Oui Gégé, pas un jour ne passe sans qu'il y ait des milliers de morts, beaucoup moins célèbres mais tout aussi importants.
 
Florence...
06 Décembre 2017, 7:02
Ah OK !
Je viens de faire un petit tour dans l'actualité et j'ai compris.
Et ben pour être honnête, j'ai connu pire peine...
 
Florence...
06 Décembre 2017, 6:58
"Aurevoir Jojo" ?
Comment ça Gégé ?
 
Florence...
06 Décembre 2017, 0:37
Merci SNOWIE pour tes conseils.
Là tu vois, après avoir vapoté mes 10 ml de liquide très mentholé (le Sub zéro, c'est pas que le goût menthe me déplaise mais ce n'est pas ce que je recherche et ce liquide m'assèche complètement la bouche), j'ai repris mon Tribeca que j'ai senti un tout petit peu et puis plus rien à nouveau.

Sinon, j'ai exactement le matériel que tu recommandes à MANUE et j'en suis trè es satisfaite.
Je me fournis aussi chez Le petit vapoteur.
Je me déplaçais en boutique avant et maintenant je commande sur Internet et je ne suis jamais déçue.
 
Florence...
05 Décembre 2017, 18:50
Oui Manue, c'est vrai que ton post m'a fait un drôle d'effet.
Mais nos situations de départ sont presque à l'extrême l'une de l'autre.
Ma mère vit parfaitement sa vie depuis son divorce en 82 et ne s'est jamais reposée sur moi.
Le problème n'est pas là.
Il ne réside vraiment qu'en la perte de sa fille aînée.
 
Florence...
05 Décembre 2017, 18:43
Merci Kitou !
Et oui, c'est ce qui fait l'essentiel de mes consultations chez le psy en ce moment.
Le reste, c'est juste de la routine (le baclo, les douleurs de la polynévrite) et les résidus d'un problème encore plus perso qui risquent, tout comme ma polynévrite, de me laisser des séquelles à vie.
Il me faut apprendre à vivre avec.
Mais ça, ça ne concerne que moi alors c'est très différent.
Aimer, c'est si facile.
Désaimer, c'est parfois impossible.
C'est comme apprendre et désapprendre.
C'est comme sombrer dans l'alcoolisme et s'en sortir, comme dévaler une pente et la remonter...
 
Florence...
05 Décembre 2017, 0:07
"peux-tu lui dire "tant pis, ce n'est pas grave"?"
Non Manue, je ne peux pas.

Et sinon oui, on va dire que c'est douloureux d'en parler, ce sera plus simple.
 
Florence...
04 Décembre 2017, 12:46
J'ai eu du mal à trouver un liquide qui me convenait.
Je voulais quelque chose qui se rapproche le plus possible du goût tabac.
J'ai finalement opté pour le Tribeca.
Le problème, c'est qu'au bout d'un moment, je n'ai plus trouvé du tout de goût à ce liquide.
Je suis allée "consulter" au magasin et le type m'a dit que cette agueusie était très fréquente.
Pour y remédier, il m'a "prescrit" du Sub zéro, un liquide fortement mentholé censé remettre le compteur à zéro.
J'ai vapoté ce truc le temps d'un flacon et effectivement, j'ai retrouvé un peu le goût du Tribeca ensuite mais seulement très très légèrement.
Connaissez-vous un autre moyen de me débarrasser de cette agueusie qui ne touche que la vapote sans incidence sur le goût de mes aliments ?
 
Florence...
04 Décembre 2017, 8:47
Ben oui KITOU, mais c'est ce que je fais depuis le début et ça ne diminue en rien ma révolte ni ma peine de voir ma mère comme ça.
C'est pas une solution, ça n'est qu'une piètre béquille.
C'est un peu comme les AD qui pemettent de supporter les problèmes mais qui ne les résolvent pas.
Je trouve ça très insatisfaisant.
Par ailleurs, je ne souhaite aucunement que ma soeur paie, je veux qu'elle arrête ses conneries. C'est tout !
Ma mère me l'a encore dit hier : "Les jours passent et je n'en profite pas".
Tous ses petits plaisirs d'antan sont entachés par ce truc qui lui ronge le coeur.

Quant à l'apéro, oui, c'est un réel progrès dans ce sens où je n'ai pas eu beaucoup d'efforts à faire pour résister.
C'est bien signe que l'addiction est en train de se faire la malle pour de bon.
 
Florence...
03 Décembre 2017, 20:04
Si Lee, tu m'aides !
Tu m'aides car tes mots épousent complètement le contour de mes pensées, mieux que ceux que je produis moi-même.
Même quand tu parles de "mauvaiseté" plutôt que de "méchanceté".
Je ne pense pas qu'il y ait de méchanceté dans leur comportement au sens où, pour moi, la méchanceté implique une volonté de nuire, de faire mal.
Là, il ne s'agit pas de ça mais d'un énorme égoïsme : tout pour ma gueule et tant pis pour toi.
Ça n'en est pas moins condamnable.
Ma sœur sacrifie ma mère pour gagner l'amour de son fils.
Ça n'est rien d'autre que ça.
Elle a toujours fonctionné ainsi, en achetant l'amour des gens.
Piètre amour que cet amour ainsi acquis...

Oui Théorbe, je t'en garde pour ta famille et ton boulot.
L'ANSM ? On n'a qu'à la confier aux sanibroyeurs SFA qui vont s'en occuper.

Donc, en suivant les conseils de Lee, j'ai contrebalancé ce midi.
J'ai invité ma Môman à manger chez moi.
Il s'est d'ailleurs passé une première fois à cette occasion.
D'ordinaire, j'aurais profité de cette occasion de convivialité pour sortir l'apéro, même si je sais que si ma mère se plie volontiers au rituel apéro, elle ne court pas après.
J'ai quand même pas mal hésité car je dois reconnaître que ça me faisait envie, et puis finalement j'ai opté pour le passage à table sans passer par cette case apéro.
Je vais finir par devenir une grande fille un de ces quatre.
Quelqu'un de presque fréquentable si ça se trouve...

Ceux qui ont un ciel dégagé ce soir (ce n'est pas mon cas) pourront admirer une "Super Lune", la seule de 2017.
Dommage pour moi parce qu'hier elle était bien visible, la lune, et je l'ai même prise en photo tellement c'était beau.
Je vous la livre mais il va vous falloir faire un énorme effort d'imagination car la photo est toute moche.
Je ne suis pas outillée pour prendre ce genre de truc.
Alors regardez-là, fermez les yeux et laissez votre imagination faire le reste...

lune

C'est l'occasion aussi pour moi de vous ressortir pour la énième fois cette chanson du groupe Laïs que j'aime beaucoup :
Kanneke en VO
Kanneke en version française
 
Florence...
02 Décembre 2017, 16:14
C'est complètement idiot ce que je viens de faire car ça vous met dans l'embarras.
Répondre ou pas répondre ?
Sachez que quoi que vous fassiez, je ne vous en voudrai pas.
Et si je veux qu'on passe à autre chose, c'est à moi en premier de montrer le chemin.
Ça ne rime à rien mon attitude.
Je vais faire en sorte d'être plus cohérente.
 
Florence...
02 Décembre 2017, 13:36
J'ai dit que je n'en reparlerais pas, et voilà que je me fais déjà mentir.
C'est en écrivant un MP à BB ce matin que ça m'a vraiment sauté aux yeux.
Le gros problème en fait, c'est le temps.
Si ma mère avait mon âge, je lui dirais "Cool Môman ! Ça va finir par se tasser cette histoire".
Ben oui, mais à 85 ans plus qu'à 50 il me semble, chaque jour pèse beaucoup plus lourd.
Et si ça ne se tassait pas avant le grand départ ?
Et qu'est-ce qui pourrait bien faire que ça se tasse ?
La dernière fois que j'ai pu discuter avec ma sœur, elle m'a dit "Je fais un break" (en parlant de sa relation avec ma mère). Elle reprochait à ma mère de lui avoir dit du mal de son fils.
C'était une punition qu'elle lui infligeait en quelque sorte.
Ma mère avait mille fois raison (ça c'est mon avis) mais en admettant qu'elle ait eu tort ça ne changerait rien.
Ce break, il dure depuis le début septembre 2016.
Ma mère ne lui dit plus de mal de son fils puisqu'elle (ma sœur) refuse de lui parler.
Alors elle va la lever quand cette punition ?
A quelle occasion ?
A 62 ans, ma sœur a un comportement on ne peut plus puéril...
 
Florence...
01 Décembre 2017, 8:30
Des moyens d'évasion, je n'en manque pas KITOU.
Lire, écrire, dessiner, bricoler etc, j'ai toujours aimé ça.
Seulement voilà, ma tête est ailleurs et ça ne résout rien.
Quoi que je fasse, pendant ce temps-là les jours défilent sans que ma mère puisse profiter des siens.
Le problème, c'est que ce problème me touche sans être le mien.
Ce n'est pas à moi qu'on fait mal.

Oui GÉGÉ, mais je n'ai aucun problème avec ma soeur.
Ma soeur, je m'en suis détachée peu à peu depuis 30 ans et il n'y a plus rien entre nous.
Ça fait belle lurette que j'en ai fait le deuil.
Si j'ai toujours gardé des contacts avec elle jusqu'à récemment, c'était pour ma mère.
Ce que je ne supporte pas, c'est de voir ma mère dans cette souffrance.
Je ne peux pas désaimer sa fille à sa place.
Et le fait que ma soeur et mon neveu soient désormais quotidiennement à portée de vue, ça remue le couteau dans la plaie.

Je vais arrêter de parler de ça, au moins pour l'instant, car ça me bloque.
C'est pourtant moi qui ai mis le sujet sur le tapis mais ça ne m'apporte rien d'en parler.
Je me suis trompée.

Pour en revenir à l'alcool et à ce qui tourne autour, je suis enfin parvenue à me séparer de ce fameux rituel apéritif.
Depuis quelque mois déjà, j'avais laissé tomber ce rituel le midi, et maintenant, je n'en suis plus esclave non plus le soir.
Ça ne me dit plus rien.
Pour ceux qui débarquent, je rappelle que jusqu'alors, je n'étais pas capable de me passer de boire l'apéro même si celui-ci n'était plus alcoolisé.
Donc pour moi, il y avait encore esclavage.

Édit : une chose encore quant à mon problème familial.
Je supporte sans problème qu'on me fasse des piqûres, mais il m'est très difficile de regarder quelqu'un se faire piquer.
Ça, c'est parce que quand c'est moi qui ai mal, la plupart du temps, je maîtrise la douleur.
Je sais me durcir face à elle et la supporter.
Mais quand c'est quelqu'un d'autre qui a mal je n'ai pas ce contrôle et par conséquent, j'imagine la douleur de l'autre bien pire que lorsqu'il s'agit de moi.
Et bien là, c'est un peu pareil.
Je ne peux pas me durcir parce que ce n'est pas moi qui souffre directement.
 
Florence...
30 Novembre 2017, 20:02
Eh oui Kitou ! Me vider l'esprit, c'est bien ça qui me manque.
Avant, j'avais l'alcool pour ça, pour m'échapper.

Et tu vois, autant l'autre jour j'étais en colère et j'avais besoin de parler de ça, autant là, j'aimerais n'avoir rien dit parce que je suis lasse.
Et puis ça m'embête parce qu'à côté de ça, j'ai plein de trucs à dire sur plein d'autres sujets mais cette histoire me parasite, me pollue, et je n'arrive à rien.
 
Florence...
30 Novembre 2017, 11:44
Oui, mais c'était juste une plaisanterie idiote.
:fsb2_sorry:
 
Florence...
30 Novembre 2017, 11:32
Un film qu'on a vu X fois, ça s'appelle un film X :fsb2_wink: .
 
Florence...
29 Novembre 2017, 5:23
Dors aussi toi, Ghis, pour te réparer...
 
Florence...
28 Novembre 2017, 19:22
Il ne s'agit pas d'une cousine là, Manue, mais de sa propre fille.
Quand on sait l'amour que ma mère a toujours voué à ses enfants (et je suis très bien placée pour en parler), on devine que ça fait un choc de devoir faire une croix sur la relation.
D'autre part, il ne s'agit pas de devoir côtoyer sa fille qui lui fait la gueule et dit du mal d'elle occasionnellement, mais de la côtoyer quotidiennement puisque ma sœur et son fils sont désormais ses voisins mitoyens.
Ça fait 85 ans que ma mère vit dans cette maison.
Depuis longtemps déjà, elle dit que si elle déconne complètement un jour, elle préfère être attachée dans un fauteuil plutôt que d'aller en maison de retraite et là, maintenant, ce qui reste de chez elle, elle l'appelle parfois "la souricière".
Elle ne se sent plus "chez elle" chez elle alors qu'elle est née dans cette maison et y est énormément attachée.
C'est une femme de la terre.
Donc deuil de sa fille et plus de lieu véritablement ressourçant.
C'est la double peine...

Oh tu sais Théorbe, ma mère a eu une enfance douloureuse puis en est sortie pour en baver pendant 30 ans avec mon pervers narcissique de père, puis presque 30 autres sans lui mais avec seulement une cour pour les séparer.
Mais on va pas faire un concours de celui qui a la mère la plus malheureuse hein, ça n'apporterait pas grand chose.
Toujours est-il que j'estime qu'elle méritait de vivre enfin des jours un peu plus cool et dans la douceur avant de s'endormir pour de bon.
Alors je suis triste pour ma mère mais c'est pas ça qui domine en ce moment, c'est plutôt de la colère, de la révolte.

Pour ce qui est de l'avancement Manue, perso, je ne le perçois pas vraiment.
J'ai toujours pas réussi à exprimer ce qui me hante.
Hier, je n'ai rien fait, si ce n'est que j'ai appelé ma mère au téléphone.
Aujourd'hui rien non plus sauf que je ne l'ai pas encore appelée.
Il faut dire aussi que cette histoire a commencé alors que j'étais on ne peut plus mal en point sur le plan personnel.
Si ça va mieux en ce moment de ce côté-là, je ne me suis pas encore vraiment réparée.
Il me faut toujours lutter quotidiennement pour essayer de garder le cap que je me suis fixée tant bien que mal.

En somme, rien de bien nouveau dans tout ça, juste une usure.
L'épuisement de mes ressources...
 
Florence...
28 Novembre 2017, 14:05
Ce nouveau psy, ÉDITH, c'est le même que moi ou tu en as trouvé un autre ?
 
Florence...
28 Novembre 2017, 13:51
Oui, le temps, je l'ai effectivement.
J'ai 55 ans et si comme tout le monde je ne suis à l'abri de rien, il me reste encore quelques années à vivre.
Mais c'est à ma mère qu'il risque de manquer, ce temps.
Pour ses 85 ans, elle est encore plutôt en forme physiquement.
Par ailleurs, elle est parfaitement lucide mais c'est pour cela justement qu'elle souffre.
Elle doit faire le deuil de sa fille aînée (62 ans) et de laquelle elle a toujours été très proche, alors que celle-ci est encore vivante et qu'elle la voit quasiment tous les jours sans qu'elle lui adresse la parole.
Pourquoi ? C'est la question que ma mère se pose tous les jours, prompte à faire son mea culpa.
Mais elle aura beau chercher, elle ne trouvera pas car tout se passe dans la tête de ma sœur.

Ça a commencé il y a bientôt 2 ans de cela, suite à une histoire d'héritage, comme dans beaucoup de familles, sauf que là cette histoire n'est pas la cause du conflit, c'en est juste le révélateur.
C'est un peu comme les produits de contraste que l'on fait absorber à notre corps avant de passer une IRM ou un scanner.
L'héritage, c'est vraiment ça, rien de plus.
Les causes, elles sont dans la façon dont s'est toujours comportée ma sœur vis à vis des autres, et plus particulièrement vis à vis des siens et encore plus particulièrement vis à vis de ses 2 enfants.
Et c'est là que c'est compliqué à expliquer parce qu'à partir de là, il faut remonter 30 ans en arrière.
J'aurais de quoi quoi écrire un roman rien qu'en racontant les comportements ahurissants de ma sœur pendant toute ces années.
Quand j'en parle à mon psy, il n'en revient pas.
Pourtant, il doit en voir passer des vertes et des pas mûres dans son cabinet.

En somme, ça fait bientôt 2 ans que cette histoire s'enlise malgré les efforts que nous avons fait avec mon frangin (l'absent de la photo pour ceux qui l'on vue).
Ma mère habite à une vingtaine de bornes de chez moi et je vais la voir beaucoup plus souvent depuis ça.
Aussi, on se téléphone au moins une fois par jour.
Les conversations sont longues.
Ma mère ne pleure pas mais comme je la connais bien, j'entends quand même les larmes qu'elle dissimule dans sa voix.
Il faut que je la soutienne sans plonger dans sa tristesse.
C'est pas toujours facile et très énergivore.

Bref, je la porte un peu à bouts de bras depuis un bon moment déjà et c'est cela qui a fait que j'ai craqué avant hier.
C'est que je n'en peux plus d'assister à sa souffrance sans rien pouvoir y faire.
Je suis arrivée à saturation.
Alors je ne vais pas m'auto-flageller ni m'excuser, Lee, mais j'ai besoin de vous dire que j'ai fait une erreur avant-hier. Une erreur parce que je croyais que ça allait me faire du bien de vider un peu mon sac et que c'est tout le contraire qui s'est passé puisque je ne suis pas parvenue à m'exprimer.
J'ai trop de révolte accumulée en moi pour pouvoir le faire.
Du coup, ça m'empêche aussi d'intervenir sur d'autres sujets, ça fout la pagaille dans mes idées.
Enfin voilà quoi.
Je suis en panne...
 
Florence...
26 Novembre 2017, 21:15
Bon ben j'ai supprimé la photo.
De toute façon, je ne supporte pas de la voir car ça me donne envie de frapper (Théorbe serait content de me voir comme ça).
Mais supprimer la photo, ça supprime pas le problème.
D'habitude, je ne parle des problèmes que lorsque j'en suis sortie, ou que je commence à en sortir.
Trop dedans, j'ai pas les mots qu'il faut.
Mais là j'ai craqué et du coup, ben j'ai pas les mots qui vont avec.
Et maintenant qu'est-ce que je fais ?
Ça fait au moins une demi-heure que je suis devant mon écran, que je tape une phrase, que je l'efface, que j'en tape une autre, que j'efface également et ainsi de suite.
Je vais arrêter là et attendre un peu car je tourne en rond et ça sert à rien.
 
Florence...
26 Novembre 2017, 18:14
J'ai peur d'un malentendu tout d'un coup...
Ceux qui me connaissent bien ici ont l'habitude de petits jeux sur mon fil mais là, il ne s'agit pas du tout de ça mais de ce fameux problème familial que j'ai maintes fois évoqué sans savoir l'exprimer.
Je ne cherche pas à vous faire deviner les choses, je cherche à les dire, tout simplement.
Mais j'y arrive pas !
Tout à l'heure, j'ai cru trouver bon de partir de cette photo mais je le regrette déjà.
D'une part, c'est pas correct de ma part parce que bien sûr, je n'ai pas demandé l'autorisation aux personnes qui sont sur la photo de publier ça ici et ça me met très mal à l'aise (je ne parle pas de moi puisque ça me regarde).
D'autre part, je vais forcément dire du mal de quelqu'un qui n'est pas là pour se défendre.
C'est donc complètement contraire à ma ligne de conduite habituelle (mais ce n'est pas non plus la première fois hélas).
Il se trouve que j'ai essayé de m'en ouvrir directement à l'intéressée et que plus rien ne passe.
J'ai tiré ma dernière cartouche au début du mois, en lui écrivant, puisque la discussion en face à face puis au téléphone s'est avérée impossible, et je n'ai eu absolument aucun retour.
Rien ! Pas un mot ! Pas un seul petit changement de sa lamentable attitude envers ma mère.
Je suis donc dans une impasse et à défaut de résoudre le problème, il me faut expulser au moins un peu cette rancœur qui me bouffe tous les jours.
J'en tremble rien qu'à écrire ces mots.

J'ai envie de continuer sur ma lancée et en même temps j'ai envie de tout effacer et de vous demander d'oublier tout ce que je viens de vous dire.
Je ne sais pas ce qui m'a pris ce midi de vous raconter ça.
C'était devenu vraiment impérieux.
En fait, hier, j'avais rendez-vous chez mon psy mais il y a eu un malentendu concernant la date et il n'a pas pu me recevoir.
Alors peut-être que c'est ça.
Peut-être que c'est de ne pas avoir pu vider un peu de mon sac hier qui a fait que je l'ai fait ici ce midi.
Je sais pas.
Je sais pas mais je me demande vraiment dans quoi je me suis embarquée.
 
Florence...
26 Novembre 2017, 14:26
Coucou YANN !

Oui MANUE, mais je suis obligée de simplifier à l'extrême sinon je ne vais pas en finir.
Et si le 4ème est hors cadre, il est présent dans mon regard.
C'est lui qui me fait marrer le temps de cet instantané, dans une période complètement révolue.
 
Florence...
26 Novembre 2017, 14:05
Ma force...
C'est un gros pavé que j'ai sur le cœur qui m'en prive.
Pour la retrouver, il me faut jeter ce pavé dans la mare et tant pis pour les éclaboussures.
Je ne sais pas comment m'y prendre, par quel bout commencer.
Alors pour situer le problème, je vous présente les trois protagonistes desquelles il sera question par la suite.
Merci de ne pas commenter cette photo puisque je vais l'effacer très bientôt.
Pourquoi vous la présenter alors ?
Parce que j'ai besoin d'un point de départ.

Effacée...
 
Florence...
25 Novembre 2017, 21:02
Merci !
Pour une fois, je vous concède le tout.
Je suis intelligente, cultivée, belle de l'intérieur et de l'extérieur ( x) Ah ah ! Mon clavier est plié de rire à écrire des choses pareilles :fsb2_yes: , il n'en croit pas ses touches).
Je vous concède le tout, sauf cette force que Théorbe m'attribue.
Car hélas, mes batteries sont complètement à plat (d'où ma discrétion).
Même plus la force de vous contredire...
 
Florence...
23 Novembre 2017, 14:41
Quelle évolution par rapport à tes premiers posts Flo !
Tu as vraiment bien fait de la faire cette cure !
Avec l'aide du baclo dès ta sortie, ton alcoolisme ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir.
Ne néglige pas cette aide surtout...
 
Florence...
22 Novembre 2017, 21:47
Non mais sans rire hein !
Sans mon jus de pamplemousse, ça n'allait pas et je ne m'en passe complètement que depuis très peu de temps.
C'est vraiment du rituel dont j'ai eu du mal à me débarrasser.
D'ailleurs, à partir du moment où il n'a plus été alcoolisé, je n'ai pas non plus cherché à m'en débarrasser mais quelque part, je me sentais encore aliénée et je suis contente de ne plus me plier à cela.
 
Florence...
22 Novembre 2017, 21:32
Si être "un vrai homme" c'est "être dur avec son corps", Gégé, je t'encourage à en être un faux :fsb2_wink: .
Les gros durs qui ne pleurent jamais, c'est pas forcément les plus virils, loin de là.
En tout cas moi j'aime pas les gros durs qui pleurent jamais.
 
Florence...
22 Novembre 2017, 19:45
Bonjour Alexandre !

J'étais une alcoolique d'apéro strictement (jusqu'à une bouteille de pastis pur tous les 2 jours).
La perspective de rater un seul apéro me mettait dans un état pas possible : insomnies, encore plus envie de boire les jours d'avant, irritabilité, etc.
Ça devenait carrément une obsession, des jours et même des semaines à l'avance, en fait, dès que je savais que j'allais devoir me priver.
J'ai refusé un tas d'invitations à cause de cela.
Grâce au baclo, j'ai réussi à me passer d'alcool.
Ça fait des des mois maintenant que je ne bois plus d'alcool seule (mis à part un petit plaisir que je me réserve une fois la semaine, à n'importe quel moment).
Autrement, je bois à volonté lors des occasions conviviales ou festives mais ça ne va jamais bien loin et mon objectif n'était aucunement l'abstinence.
En revanche, pendant des mois, j'ai pris en guise d'apéro du jus de pamplemousse rose.
C'est un truc que j'aime bien et qui n'est pas trop sucré.
Le sucré a tendance à me couper l'appétit.
Depuis quelques mois, j'ai abandonné ce rituel le midi, spontanément, sans me forcer, mais cela ne fait qu'une quinzaine de jours que je délaisse aussi celui du soir de la même façon.
J'ai souvent pensé que j'avais comme un craving de jus de pamplemousse.
Je me retrouve donc très bien dans ce que tu racontes même si ça paraît très bizarre pour les non alcooliques, ainsi que pour les alcooliques ou ex alcooliques.
Et ça me fait bien plaisir de trouver enfin quelqu'un qui me ressemble un peu de ce côté-là.
 
Florence...
22 Novembre 2017, 10:06
Ben oui j'ai vu Gégé, j'ai pas vraiment pu faire autrement car comme dit l'expression "Ça se voit comme le nez au milieu du visage" :fsb2_wink:

Je pense qu'il faut vraiment que tu t'en occupes au plus vite parce que c'était pas comme ça lorsque je suis venue chez toi l'autre jour.
 
Florence...
22 Novembre 2017, 9:26
Accordé Gégé !
Me voilà la fille de Sylvie alors, si j'ai bien compris :fsb2_wink: ?
 
Florence...
20 Novembre 2017, 18:27
Je viens de regarder sur Wikipédia et je trouve ça : "La peau peut présenter des signes de vascularite (purpura, livedo), ou des aphtes muqueux."
On parle donc ici de ce que je te disais ce matin.
Pour le reste, c'est toi le mieux placé pour savoir si les symptômes correspondent à ce que tu ressens.
 
Florence...
20 Novembre 2017, 18:04
Ben moi ça ne me surprend pas !
Et tant pis pour tes chevilles, les chaussettes, c'est élastique.
 
Florence...
20 Novembre 2017, 17:48
Tiens Gégé, à propos du tabac dans les films, je viens de trouver un article qui va exactement dans le sens de ce que je disais ce matin mais en mieux dit : cigarettes dans les films français.
Et si t'as pas envie de tout lire, c'est surtout ce paragraphe que j'ai apprécié :
Mais répondre aux problèmes posés par l'addiction au tabac uniquement par l'interdiction ou la pénalisation, c'est passer à côté des véritables enjeux. En interdisant, on affaiblit la capacité des individus à discerner les messages qui leur sont adressés, on déresponsabilise. Et, surtout, on n'agit pas sur les leviers que sont l'éducation et la formation à l'image et à la santé, on ne prépare par les individus à faire face à de possibles tentations. Plutôt que d'aseptiser les films, j'estime qu'il serait plus pertinent de travailler pour permettre aux individus de "dominer" leurs pulsions. Et cela passe par de la prévention, et non de l'interdiction.
Voililou !
 
Florence...
20 Novembre 2017, 13:12
Tu sais, ça peut être le baclo

De mon côté, il s'est passé l'inverse.
J'ai pris les symptômes de ma polynévrite pour des EI du baclo.
J'ai donc diminué mon dosage de baclo mais c'était peine perdue puisque mes douleurs venaient de la polynévrite.
Comme quoi, il peut bel et bien y avoir une confusion entre les EI du baclo et la polynévrite.
Toujours est-il que ça m'a fait perdre quelques mois de traitement et que tout pendant que je baissais mon baclo, ma polynévrite avait le champ libre, sans rien pour la contrer.
 
Florence...
20 Novembre 2017, 13:03
J'ai tout fait (presque) exactement comme toi BB.
D'ailleurs, si j'avais su que la non consommation d'alcool entraînait moins d'EI et un seuil plus bas, je ne suis pas certaine que j'aurais fait de gros efforts pour ne pas boire.
Me restreindre un peu, probablement, mais m'abstenir, assurément pas.
J'avais besoin de sentir la puissance du baclo sans la mêler avec mes efforts. Pour moi, c'était rassurant. Ça me montrait que quoi que je fasse, Zorro-Baclo était là et que je pouvais compter sur lui.

Sinon, alors que je ne buvais plus que très modérément, je me suis moi aussi retrouvée aux urgences avec 2g dans le sang.
Ma seule incartade en un an et demi de traitement, mais qu'est-ce qu'elle a été douloureuse !
Si ça n'a rien remis en question pour moi, j'ai bien vu que pour mes proches, c'était toute autre chose.
Sans qu'ils m'en parlent, j'ai perçu leur inquiétude, j'ai vu qu'ils s'étaient remis à douter, à se méfier.
Il a d'ailleurs fallu très longtemps pour que mes proches se détendent vraiment.
Dès que j'écrivais des mails avec des fautes d'orthographe, dès que je me répétais ou que j'oubliais des trucs, j'entendais une petite cloche d'alarme qui sonnait chez eux : est-ce qu'elle est en train de replonger ?
Ça va bientôt faire 4 ans que je prends du baclo et ça n'est plus d'actualité, mais que ce fut long pour qu'ils soient enfin rassurés, même s'ils me faisaient confiance !

La grosse différence avec toi BB, c'est que je ne travaillais pas.
Du coup, j'ai pu supporter tous les EI.
Je ne pense pas que j'aurais pu autrement, ne serait-ce que pour aller au boulot, ça m'aurait été impossible.
Si j'ai presque toujours conduit, il y avait des moments où il était hors de question que je prenne le volant et ça n'aurait pas été compatible avec mes horaires de boulot qui eux n'étaient pas négociables.
 
Florence...
20 Novembre 2017, 12:35
Oui Flo, toutes les conditions sont réunies pour que tu sortes vainqueur de ton combat contre l'alcool !
 
Florence...
20 Novembre 2017, 12:32
Et puis baclo si j'osais, je baclo te dirais bien baclo qu'il y a quelque chose qui baclo pourrait grandement baclo te soulager pour baclo le mal qui te baclo ronge Ghis.
Et comme baclo je suis têtue mais baclo que je n'ose pas baclo, je vais baclo essayer de te baclo faire avaler la baclo pilule ( :fsb2_wink: ) en baclo t'envoyant ce baclo message subliminal.
Comme ça baclo, mine de baclo rien, tu vas baclo pouvoir y baclo venir tout baclo en douceur.
Tu as baclo tout à baclo y gagner Ghis...
 
Florence...
20 Novembre 2017, 11:13
Trouve-toi plutôt une raison de pas boire.
Pis 2, pis 3, pis...
Y en a tout plein.
Alors que des raisons de boire, y en a pas tant que ça.
Et tiens, moi je veux bien être une raison de pas boire.
Je me porte volontaire.
 
Florence...
20 Novembre 2017, 10:31
:fsb2_wink:
 
Florence...
20 Novembre 2017, 9:26
Oh la la !
C'est impressionnamt tes plaques rouges Gégé !
Et ça disparaît tout seul pour réapparaître à un autre endroit ?
Et c'est que sur les bras ?
Et ça te fait mal ?
Ça vaut bien une consultation en urgence ça Gégé.
Tu peux pas rester comme ça.
Moi, ça me fait penser à du purpura.

Pour le reste, qu'on ne fasse pas de pub pour l'alcool et le tabac, OK.
Mais qu'on cache les gens qui fument ou qui picolent, je trouve ça complètement idiot et "contre éducatif".
Ce n'est pour moi que de l'hypocrisie et fait pour se donner bonne conscience.
Dissimuler les choses ne les a jamais fait disparaître.
Au contraire, ça leur donne l'attrait de l'interdit.
En revanche, interdire ce fameux Cyril, ça, ce serait bien !
Rien que sa vue me révulse alors je te le laisse bien volontiers.
Mais de toute façon, tout ça ne me gêne pas trop car je n'allume ma télé que quelques fois par an, voire pas du tout.

Bon ben tu consultes sans tarder hein Gégé !
Et pour ton nez, le 5 décembre, c'est encore bien loin.
Tu peux pas aller voir ton généraliste en attendant, même si...
 
Florence...
20 Novembre 2017, 7:09
Tout à l'heure :fsb2_wink: !
 




forum baclofene