Résultats de la recherche (7589 résultats)

PascAlbéric
19 Novembre 2017, 21:06
Bonjour à toutes et tous,

Voilà donc six ans aujourd’hui que je me suis inscrit sur ce Forum !


Un tout petit bilan alors ;)

Malheureusement, à part Sylvie qui est hors sujet, pas beaucoup d'anciens de cette époque sont encore régulièrement présents.
Il y aurait pu avoir Mimi *, mais elle nous a quittée prématurément, ça fait trois ans maintenant...

« Les vieux amis s’en vont, de nouveaux amis apparaissent. C’est juste comme les jours. Un vieux jour passe, un nouveau jour arrive. L’important est de le rendre significatif : un véritable ami ou un jour qui ait du sens. »

Le Dalaï-Lama


Une pensée aussi pour Tiou chou et notre amitié indéfectible, que la mort m'a éloignée.

---===###===---

Je reconnais que des interventions ont parfois été maladroites. Cela m’a d'ailleurs valu des foudres agressives de certains membres, et même à l’occasion un direct et sans détour « Dégage ! » en MP « anonyme » (compte créé pour l'occasion).
Mais je dois être comme un roseau, qui ploie et ne rompt pas.

Pourquoi suis-je resté ? Que fais-je ici ? Parce que j'avais besoin de dire « Oui ! ça fonctionne ! fais comme ceci ou comme cela »

« Notre but principal dans la vie est d’aider les autres. Et si vous ne pouvez pas les aider, essayez au moins ne pas les blesser. »

Le Dalaï-Lama


---===###===---

Mes 37 fils ont généré plus de 8000 posts.

Un bon tiers d’entre eux est à retenir.

---===###===---

Parce que j'avais des formations à préparer, j'ai été plus discret ces derniers temps. Et donc d'abord faute de temps, mais aussi que s'éloigner du virtuel, se déconnecter, ne fait pas de tort. J'ai aussi d'autres engagements et certains se précisent pour le futur, j'en aurai en effet en vue des élections communales de 2018.

La révolution se fait par le bas


D'ailleurs, à ce sujet, n'oubliez pas que si vous avez des problèmes suite à la limitation de la RTU à 80 mg/jour, vos témoignages sont importants !



Merci à vous toutes et tous, et merci de m’avoir lu,
Pascal
 
PascAlbéric
17 Novembre 2017, 10:55
Bon Florence, je laisse tripatouiller les dates et heures toi-même.

Voilà un petit fichier Excel pour la calculer

Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 11 fois (Heure Unix.xls ; 36.5 KO)


Bises
 
PascAlbéric
16 Novembre 2017, 19:37
Me voilà enfin débarrassée de TOUS mes problèmes !
Bon vent à toutes et tous
 
PascAlbéric
16 Novembre 2017, 12:56
Bonjour Floquette, et bienvenue !

En te lisant, je me suis souvenu qu’il existe un test permettant d’évaluer ton problème : http://www.automesure.com/Pages/formulaire_alcool.html
En utilisant ce que tu as dit ici, je crois bien que tu auras un score qui ira vers le 20, soit problématique.

Dis-nous !


Je te donne ci-dessous un petit topo sur la 1ère partie du traitement. Lis-le bien, et reviens vers nous avec tes questions.

À te lire,
Pascal


Le fonctionnement du baclofène est assez simple, mais sa mise en œuvre est parfois compliquée et en tout cas toujours personnelle (l’idéal étant de s’approprier le traitement). Et nul ne peut prédire que l’on sera indifférent à telle dose.

Avant de commencer le traitement

Il faut faire un petit bilan sanguin avec notamment la fonction rénale (Taux de créatine). En effet le baclofène est en très grande partie éliminé par les reins. Une insuffisance rénale est une contre-indication au traitement.

Comment prendre le baclofène ?

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_778740EvolutionPosologie.jpg (Clique pour agrandir)

Peut-on continuer à boire ?

Oui, mais il y a plus de risques d’avoir des effets indésirables et la dose seuil risque très fort d’être plus haute et donc le traitement plus long. Regarde le graphique ci-dessous, il est assez éclairant.

Source : Association Baclofène)
https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_342555DoseefficaceConso.png (clique pour agrandir)

La phase d’augmentation (progression)

On doit commencer doucement, dix milligrammes. Il semble qu’il faut au moins trois jours pour que le cerveau assimile le dosage et de pouvoir alors augmenter de 10 mg. Cela peut être moins, mais on déconseille plus. (Augmenter fort et trop rapidement peut entrainer des effets indésirables).

Le ciblage

Le baclofène mettant entre 0h30 et 1h30 pour atteindre le maximum dans le sang, c’est ce qu’on appelle le pic sérique, on prend une moyenne d’une heure.
Ensuite, il faut que ce pic coïncide avec les premières pensées à l’alcool, car il va finir par les chasser. C’est le ciblage. Il ne sert à rien de prendre du baclofène plus tard.
Tu pourras lire qu’il faut cibler le craving, c’est-à-dire le moment où la compulsion devient la plus forte et est irrésistible. Mais des pensées ont eu lieu bien avant.
Par exemple, si on a des pensées à 15h30 du style « bien vite 17h30 que je commence à boire », c’est bien 15h30 qu’il faut cibler et pas 17h30.
Donc les 10 premiers milligrammes une heure avant : 14h30.
Trois jours (ou plus) après, on augmente de dix et ainsi de suite ...

Toutefois, il arrive un moment où la dose en une prise devient trop forte. On en fait alors une deuxième deux heures avant, ici 12h30. Si nécessaire une troisième encore, à 10h30.
On préconise deux heures pour ne pas être shooté. Tu peux moduler cet espacement pour réduire les effets indésirables en augmentant la durée (ou au contraire les rapprocher pour un maximum dans le sang à l’heure visée, mais attention aux effets indésirables).

L’idéal est d’aller crescendo, par exemple dans des proportions 10, 20 et 30
L’image ci-dessous montre la progression sérique. Note que la demi-vie(*) est d’environ 4 heures.

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_827761Ecran20170710121218.jpg (clique dessus pour l’agrandir)

Tu peux télécharger ce fichier vierge en .xls à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=1888 et en .ods à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=8544
Attention, il ne faut pas d’autres fichiers Excel ouverts.
Tu peux ainsi expérimenter tes répartitions et essayer, on le répètera jamais assez, d’idéalement t’approprier le traitement.

L’imprégnation

Enfin, il se peut que le ciblage entraine malgré tout des effets indésirables. Il faut alors passer à l’imprégnation, c’est-à-dire se contenter d’imprégner le cerveau en ventilant le dosage tout au long de la journée.

Il y a encore d’autres possibilités comme prendre quelques grosses prises ou de plus nombreuses et plus petites. Il n’y a pas de posologie type. Il faut essayer, s’approprier le traitement.

La règle des « 3P »
  • Ponctualité (Régularité) ; en montée, avant l’indifférence, le cerveau n’aime pas l’irrégularité et c’est souvent une cause d’effets indésirables et d’échec.
    Pour t’aider un pilulier et des alarmes sur le smartphone par exemple.
  • Patience ; le temps moyen pour parvenir à l’indifférence est de deux mois. Mais ce n’est qu’une moyenne et j’espère que cela sera le cas pour toi.
    La posologie moyenne est de 175mg, mais cela oscille entre quelques dizaines et trois cents voire plus.
  • Persévérance ; il en faut souvent, car les effets ne sont pas toujours sensibles durant la montée. Si certains voient leur consommation diminuer, d’autres pas et doivent attendre l’indifférence qui arrive d’un coup, sans crier gare, laissant place quelques (petits) jours à l’incrédulité :).


Utilise la feuille de route pour suivre ta progression, la consommation et l’apparition/disparition d’effets indésirables. Cela pourra t’être utile.
( http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=7904 )


(*) La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique. En pharmacologie, la demi-vie désigne par extension le temps nécessaire pour que la concentration d’une substance contenue dans un système biologique soit diminuée de la moitié de sa valeur initiale (par exemple la concentration d’un médicament dans le plasma sanguin). Ce paramètre varie légèrement d’un individu à l’autre, selon le processus d’élimination et le fonctionnement relatif chez l’individu. En pratique, on considère qu’un médicament n’a plus d’effet pharmacologique après cinq à sept demi-vies.
 
PascAlbéric
16 Novembre 2017, 12:46
Bonjour Pascaline

Pour la petite histoire, ma mère, enceinte de moi, pensait que j’étais une fille et voulait m’appeler Pascaline ;)

Bienvenue donc !

Comme l’a dit Sylvie, on peut très bien faire de grosses prises en une fois, on supporte, ou pas.
Personnellement, j’en ai fait de plus de 200 mg sans problèmes. Et puis un jour, je ne l’ai plus supporté. Cela peut varier dans le temps.

Je te propose ci-dessous un petit topo de la 1ère partie du traitement. Lis-le bien, et reviens vers nous avec tes questions.

À te lire,
Pascal

Le fonctionnement du baclofène est assez simple, mais sa mise en œuvre est parfois compliquée et en tout cas toujours personnelle (l’idéal étant de s’approprier le traitement). Et nul ne peut prédire que l’on sera indifférent à telle dose.

Avant de commencer le traitement

Il faut faire un petit bilan sanguin avec notamment la fonction rénale (Taux de créatine). En effet le baclofène est en très grande partie éliminé par les reins. Une insuffisance rénale est une contre-indication au traitement.

Comment prendre le baclofène ?

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_778740EvolutionPosologie.jpg (Clique pour agrandir)

Peut-on continuer à boire ?

Oui, mais il y a plus de risques d’avoir des effets indésirables et la dose seuil risque très fort d’être plus haute et donc le traitement plus long. Regarde le graphique ci-dessous, il est assez éclairant.

Source : Association Baclofène)
https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_342555DoseefficaceConso.png (clique pour agrandir)

La phase d’augmentation (progression)

On doit commencer doucement, dix milligrammes. Il semble qu’il faut au moins trois jours pour que le cerveau assimile le dosage et de pouvoir alors augmenter de 10 mg. Cela peut être moins, mais on déconseille plus. (Augmenter fort et trop rapidement peut entrainer des effets indésirables).

Le ciblage

Le baclofène mettant entre 0h30 et 1h30 pour atteindre le maximum dans le sang, c’est ce qu’on appelle le pic sérique, on prend une moyenne d’une heure.
Ensuite, il faut que ce pic coïncide avec les premières pensées à l’alcool, car il va finir par les chasser. C’est le ciblage. Il ne sert à rien de prendre du baclofène plus tard.
Tu pourras lire qu’il faut cibler le craving, c’est-à-dire le moment où la compulsion devient la plus forte et est irrésistible. Mais des pensées ont eu lieu bien avant.
Par exemple, si on a des pensées à 15h30 du style « bien vite 17h30 que je commence à boire », c’est bien 15h30 qu’il faut cibler et pas 17h30.
Donc les 10 premiers milligrammes une heure avant : 14h30.
Trois jours (ou plus) après, on augmente de dix et ainsi de suite ...

Toutefois, il arrive un moment où la dose en une prise devient trop forte. On en fait alors une deuxième deux heures avant, ici 12h30. Si nécessaire une troisième encore, à 10h30.
On préconise deux heures pour ne pas être shooté. Tu peux moduler cet espacement pour réduire les effets indésirables en augmentant la durée (ou au contraire les rapprocher pour un maximum dans le sang à l’heure visée, mais attention aux effets indésirables).

L’idéal est d’aller crescendo, par exemple dans des proportions 10, 20 et 30
L’image ci-dessous montre la progression sérique. Note que la demi-vie(*) est d’environ 4 heures.

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_827761Ecran20170710121218.jpg (clique dessus pour l’agrandir)

Tu peux télécharger ce fichier vierge en .xls à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=1888 et en .ods à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=8544
Attention, il ne faut pas d’autres fichiers Excel ouverts.
Tu peux ainsi expérimenter tes répartitions et essayer, on le répètera jamais assez, d’idéalement t’approprier le traitement.

L’imprégnation

Enfin, il se peut que le ciblage entraine malgré tout des effets indésirables. Il faut alors passer à l’imprégnation, c’est-à-dire se contenter d’imprégner le cerveau en ventilant le dosage tout au long de la journée.

Il y a encore d’autres possibilités comme prendre quelques grosses prises ou de plus nombreuses et plus petites. Il n’y a pas de posologie type. Il faut essayer, s’approprier le traitement.

La règle des « 3P »
  • Ponctualité (Régularité) ; en montée, avant l’indifférence, le cerveau n’aime pas l’irrégularité et c’est souvent une cause d’effets indésirables et d’échec.
    Pour t’aider un pilulier et des alarmes sur le smartphone par exemple.
  • Patience ; le temps moyen pour parvenir à l’indifférence est de deux mois. Mais ce n’est qu’une moyenne et j’espère que cela sera le cas pour toi.
    La posologie moyenne est de 175mg, mais cela oscille entre quelques dizaines et trois cents voire plus.
  • Persévérance ; il en faut souvent, car les effets ne sont pas toujours sensibles durant la montée. Si certains voient leur consommation diminuer, d’autres pas et doivent attendre l’indifférence qui arrive d’un coup, sans crier gare, laissant place quelques (petits) jours à l’incrédulité :).


Utilise la feuille de route pour suivre ta progression, la consommation et l’apparition/disparition d’effets indésirables. Cela pourra t’être utile.
( http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=7904 )


(*) La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique. En pharmacologie, la demi-vie désigne par extension le temps nécessaire pour que la concentration d’une substance contenue dans un système biologique soit diminuée de la moitié de sa valeur initiale (par exemple la concentration d’un médicament dans le plasma sanguin). Ce paramètre varie légèrement d’un individu à l’autre, selon le processus d’élimination et le fonctionnement relatif chez l’individu. En pratique, on considère qu’un médicament n’a plus d’effet pharmacologique après cinq à sept demi-vies.
 
PascAlbéric
14 Novembre 2017, 17:13
Hello Talis,

Je te lis et je me sens aussi impuissant.
Tous mes voeux t'accompagnent

Pascal
 
PascAlbéric
14 Novembre 2017, 17:10
Hello Alexandre,

Je crois aussi, pour améliorer l’efficacité du traitement, qu’un peu de régularité ne te ferait pas de tort... Mais comme le dit Sylvie, fais tes expériences, je ne m’en suis d’ailleurs pas privé et je continue !

Mon épouse en a aussi bavé énormément. J’ai commencé à prendre le problème à bras le corps en 1998 et les déceptions furent nombreuses jusqu’en juin 2012, où l’indifférence est enfin arrivée et qu’elle a eu cette réflexion : « c’est donc chimique. » Quatorze ans de galères pour l’admettre.
Et puis la perte de l’indifférence dix jours plus tard l’a à nouveau déçue.
Et mes EI ont été tels qu’elle m’a une fois dit avoir eu l’impression de vivre dans un asile de fous.

Mais maintenant, c’est elle qui achète de très bonnes bouteilles de vin, car elle sait qu’on va pouvoir le déguster à deux et que, puisque je n’ai plus de craving, je ne vais pas vider une bouteille en trente minutes dans mon coin.

Bien entendu, une femme n’est pas une autre. Mais, en tout cas, je te le souhaite.

Bises,
Pascal
 
PascAlbéric
14 Novembre 2017, 9:40
J’ai vu, il n’y a pas longtemps, un dessin humoristique à propos de l’école quand l’élève ramenait un mauvais bulletin :

Avant, les parents réprimandaient l’enfant.
Maintenant, ils engueulent le professeur.


Pour mes adultes, c’était de l’autoévaluation comme ceci :
Pour chaque matière, connaissance AVANT et APRÈS la formation
Puis je reprenais les fiches et j’en faisais des petites stats : moyennes et le coefficient de corrélation (plus c’est proche de zéro, plus c’est hétéroclite).
Vous imaginez que la colonne de gauche était très diversifiée !
La formation était réussie quand le gain était significatif et nettement moins hétéroclite.
Et je rendais une copie de la feuille à chacun. Dans mon cas, cela a toujours été positif. C’était valorisant pour moi et les apprenants repartaient avec éventuellement un autre point de vue.

 
PascAlbéric
14 Novembre 2017, 5:50

Et dire que j’aurais voulu le couper...


J’ai — enfin j’avais — chez moi, une particularité au pied droit : le petit orteil montait méchamment sur les autres. Pas un petit peu de travers, non, il était carrément perpendiculaire aux autres.

Du coup, je ne supportais pas de chaussures normales, qui compressaient l’orteil et me faisaient mal. Je me souviens qu’on en avait trouvé une paire en tissu côtelé, beige, avec lacets. Mais elles pouvaient faire penser à des pantoufles, ce qui a suscité des moqueries désagréables.

Du côté de mes onze ans, un chirurgien a eu l’idée de raccourcir le tendon externe, de façon à ce que l’orteil reprenne sa place, tout en allongeant l’autre. Cela a été extrêmement douloureux et j’ai dû faire plusieurs semaines avec une paire de béquilles.
Et puis un jour, en été, alors que nous faisions des courses-poursuites un ami et moi, j’ai tout à coup ressenti un claquement à cet endroit. J’aurais même pu jurer l’avoir entendu ! Vous avez compris, le tendon s’était rompu.

À quatorze ans, j’ai été voir un autre chirurgien qui a eu une idée d’une solution définitive : souder l’orteil à son voisin. Il suffit d’ouvrir les chairs et de les maintenir l’une contre l’autre avec des points. Ce qui a été fait, aussi sous anesthésie générale, et quasiment sans douleur. Mais il avait laissé une toute partie non soudée à la naissance des orteils. Imaginez les problèmes hygiéniques que cela engendrait. Je devais utiliser un coton-tige pour nettoyer ce minuscule espace qui a été très sensible de nombreuses années.
Mais j’avais régulièrement des douleurs violentes et je le sentais contrarié d’être ainsi forcé de garder cette position. Il était très sensible et lors de radiographie, le médecin ajoutait toujours une remarque sur lui, du style qu’il était anormalement court.
Les bons jours, je me disais que j’allais les désolidariser, et les mauvais jours, j’avais envie de le faire couper.

Eh bien, par la force des choses, c’est maintenant fait. Mais à l’époque, j’ignorais que les douleurs fantômes m’auraient quand même fait souffrir, au point, comme cette nuit, de me réveiller et d’avoir envie de le prendre et le masser, comme je faisais avant...

C’est fou comme le cerveau a du mal à se faire à l’idée de ne plus avoir de pied. Savez-vous que je peux encore le faire bouger et voir les tendons être mis en action !?

Merci de m’avoir lu,
Pascal
 
PascAlbéric
13 Novembre 2017, 17:15
Voilà la réponse de RdB :

« Je ne me souviens pas avoir écrit ça. J'ai peut-être dit que ne plus boire c'est bon pour le pancréas, mais en dehors de ça je ne vois pas.

Bien cordialement,

RB
»

J'ai donc eu la berlue :(
 
PascAlbéric
13 Novembre 2017, 13:25
Eh bien, il y a déjà moi !

Je t’ai donné ma réponse il y a un peu moins d’un mois, il n’y a aucune incompatibilité entre le baclo et la pancréatite chronique. Il me semble au contraire que RdB avait évoqué une éventuelle protection.
C’est simple, je vais lui poser la question.

Fumes-tu ? Car c’est contre-indiqué.
En attendant, le paracétamol est le seul moyen efficace d’atténuer la douleur. Attention à la surdose, car il est nocif pour le foie.
Maximum 4 x 1 gramme par jour. Si le foie est abîmé, max de 2 g/j.

À bientôt,
Pascal
 
PascAlbéric
11 Novembre 2017, 16:14
Bonjour et Bienvenue François,

En complément ou pour résumer la documentation, je te propose ci-après un petit topo sur la première partie du traitement.

Mais tout d'abord :

j'ai mon craving qui débute vers 16h00 mais que je bois en arrivant chez moi vers 18h/19h j'ai pensé faire un protocole 13h 10mg/ 15h 10mg/ 17h 10mg en augmentant les doses comme le préconise le Dr de Baurepaire soit 10mg tout les 3 jours.


PTP (Presque Très Bien). Bon, ce n’est pas parfait, mais tu as +/- compris le principe et surtout, tu cherches à t’approprier le traitement, et cela, c’est parfait ! Alors...

1) Si ton craving débute à 16 h, c’est bien lui qu’il faut viser et pas le début de ta consommation. Et si tu as déjà des pensées avant, ce sont elles qu’il faut viser.
2) Commence par 10 mg, pas par 30, car tu évites ainsi d’avoir des effets indésirables dès le départ. « Qui veut voyager loin ménage sa monture » ;)
3) Tu n’es pas obligé de multiplier directement tes prises. Lis le doc ci-dessous.
4) oui, tu as raison, augmente par paliers de 10 mg tous les 3 jours.

À te lire,
Pascal


Le fonctionnement du baclofène est assez simple, mais sa mise en œuvre est parfois compliquée et en tout cas toujours personnelle (l’idéal étant de s’approprier le traitement). Et nul ne peut prédire que l’on sera indifférent à telle dose.

Avant de commencer le traitement

Il faut faire un petit bilan sanguin avec notamment la fonction rénale (Taux de créatine). En effet le baclofène est en très grande partie éliminé par les reins. Une insuffisance rénale est une contre-indication au traitement.

Comment prendre le baclofène ?

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_778740EvolutionPosologie.jpg (Clique pour agrandir)

Peut-on continuer à boire ?

Oui, mais il y a plus de risques d’avoir des effets indésirables et la dose seuil risque très fort d’être plus haute et donc le traitement plus long. Regarde le graphique ci-dessous, il est assez éclairant.

Source : Association Baclofène)
https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_342555DoseefficaceConso.png (clique pour agrandir)

La phase d’augmentation (progression)

On doit commencer doucement, dix milligrammes. Il semble qu’il faut au moins trois jours pour que le cerveau assimile le dosage et de pouvoir alors augmenter de 10 mg. Cela peut être moins, mais on déconseille plus. (Augmenter fort et trop rapidement peut entrainer des effets indésirables).

Le ciblage

Le baclofène mettant entre 0h30 et 1h30 pour atteindre le maximum dans le sang, c’est ce qu’on appelle le pic sérique, on prend une moyenne d’une heure.
Ensuite, il faut que ce pic coïncide avec les premières pensées à l’alcool, car il va finir par les chasser. C’est le ciblage. Il ne sert à rien de prendre du baclofène plus tard.
Tu pourras lire qu’il faut cibler le craving, c’est-à-dire le moment où la compulsion devient la plus forte et est irrésistible. Mais des pensées ont eu lieu bien avant.
Par exemple, si on a des pensées à 15h30 du style « bien vite 17h30 que je commence à boire », c’est bien 15h30 qu’il faut cibler et pas 17h30.
Donc les 10 premiers milligrammes une heure avant : 14h30.
Trois jours (ou plus) après, on augmente de dix et ainsi de suite ...

Toutefois, il arrive un moment où la dose en une prise devient trop forte. On en fait alors une deuxième deux heures avant, ici 12h30. Si nécessaire une troisième encore, à 10h30.
On préconise deux heures pour ne pas être shooté. Tu peux moduler cet espacement pour réduire les effets indésirables en augmentant la durée (ou au contraire les rapprocher pour un maximum dans le sang à l’heure visée, mais attention aux effets indésirables).

L’idéal est d’aller crescendo, par exemple dans des proportions 10, 20 et 30
L’image ci-dessous montre la progression sérique. Note que la demi-vie(*) est d’environ 4 heures.

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_827761Ecran20170710121218.jpg (clique dessus pour l’agrandir)

Tu peux télécharger ce fichier vierge en .xls à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=1888 et en .ods à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=8544
Attention, il ne faut pas d’autres fichiers Excel ouverts.
Tu peux ainsi expérimenter tes répartitions et essayer, on le répètera jamais assez, d’idéalement t’approprier le traitement.

L’imprégnation

Enfin, il se peut que le ciblage entraine malgré tout des effets indésirables. Il faut alors passer à l’imprégnation, c’est-à-dire se contenter d’imprégner le cerveau en ventilant le dosage tout au long de la journée.

Il y a encore d’autres possibilités comme prendre quelques grosses prises ou de plus nombreuses et plus petites. Il n’y a pas de posologie type. Il faut essayer, s’approprier le traitement.

La règle des « 3P »
  • Ponctualité (Régularité) ; en montée, avant l’indifférence, le cerveau n’aime pas l’irrégularité et c’est souvent une cause d’effets indésirables et d’échec.
    Pour t’aider un pilulier et des alarmes sur le smartphone par exemple.
  • Patience ; le temps moyen pour parvenir à l’indifférence est de deux mois. Mais ce n’est qu’une moyenne et j’espère que cela sera le cas pour toi.
    La posologie moyenne est de 175mg, mais cela oscille entre quelques dizaines et trois cents voire plus.
  • Persévérance ; il en faut souvent, car les effets ne sont pas toujours sensibles durant la montée. Si certains voient leur consommation diminuer, d’autres pas et doivent attendre l’indifférence qui arrive d’un coup, sans crier gare, laissant place quelques (petits) jours à l’incrédulité :).


Utilise la feuille de route pour suivre ta progression, la consommation et l’apparition/disparition d’effets indésirables. Cela pourra t’être utile.
( http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=7904 )


(*) La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique. En pharmacologie, la demi-vie désigne par extension le temps nécessaire pour que la concentration d’une substance contenue dans un système biologique soit diminuée de la moitié de sa valeur initiale (par exemple la concentration d’un médicament dans le plasma sanguin). Ce paramètre varie légèrement d’un individu à l’autre, selon le processus d’élimination et le fonctionnement relatif chez l’individu. En pratique, on considère qu’un médicament n’a plus d’effet pharmacologique après cinq à sept demi-vies.
 
PascAlbéric
10 Novembre 2017, 7:45
 
PascAlbéric
10 Novembre 2017, 7:27
Hé bien voilà, tu avances rudement bien !

Bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
10 Novembre 2017, 7:25
Et quand tu regardes les caisses de bière, qu'est-ce que cela dit ?
 
PascAlbéric
10 Novembre 2017, 7:23
Bonjour Yann, cela faisait un petit bout de temps que je ne m'étais plus promené sur ton fil, et avec ce que j'ai lu, je suis diablement content pour toi !

Bonne continuation, l'ami !
 
PascAlbéric
09 Novembre 2017, 22:38
Bonjour bonsoir,

Avant-hier soir, je me suis retrouvé avec des EI comme dans mes plus mauvaises périodes baclofénées. Je me suis même demandé si je n'avais pas confondu une gélule de 100 avec une de 150.
Cela a été beaucoup mieux le lendemain, hier : j'avais baissé de 25 mg. Aujourd'hui, j'ai repris la dose normale en trois prises espacées que quatre heures. L'indifférence est là, pas de petites envies d'alcool quand j'ai le ventre creux ;) Tout baigne !

"Il est plus difficile de briser un atome qu'un dogme"

Ne serait-ce pas l'inverse, attribué à Einstein ?
« Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu'un atome. »
« Il est plus facile de briser un atome que de briser un préjugé. »
 
PascAlbéric
09 Novembre 2017, 13:19
Alors Lise, quelles nouvelles ?
 
PascAlbéric
08 Novembre 2017, 22:48
Tu peux être fier Pascal, ton fil est moderne, à l'image de notre société actuelle.


Merci Alexandre, mais cela a toujours été le cas, avec du bon et du mauvais. J'en reparle le 19 novembre
 
PascAlbéric
08 Novembre 2017, 22:18
Bonsoir Julie, et bienvenue !

Le baclo agit, c’est déjà une bonne chose.

Avec la répartition que te propose Sylvie, ton baclofène sera réparti sur l’après-midi plutôt que sur la soirée et cela pourrait donc améliorer ton endormissement le soir.

Si tes EI qui apparaissant lors d’un réveil perdurent, je me pose la question que de prendre 5 mg en sublingual (sous la langue) ne résoudrait pas le problème ?


Je ne suis pas certain que sauter un repas soit une bonne chose. Je sais que tu te concentres d’abord sur tes crises, mais ne pourrais-tu pas imaginer une collation légère comme un potage (maison) ou une biscotte avec une tranche de jambon ?
Ton organisme/cerveau pourrait ainsi reprendre un rythme normal et bénéfique.

À te lire,
Pascal
 
PascAlbéric
08 Novembre 2017, 12:19

Oui Sylvie, et elle l'explique :

(...) D'après mon mari (il est informaticien dans un groupe bancaire bien connu), c'est sans doute parce que nous accédons au web via des proxy et que le chat n'accepte pas ce type de connexion.
C'est mon mari qui gère la configuration des appareils à la maison.

Pour lui, le net est devenu une vaste pompe aspirante de données personnelles. Il faut se protéger, surfer anonymement etc... (c'est encore plus vrai pour des sujets sensibles, l'alcoolisme par exemple).



Alors Chère Micheline,

Le succès du baclofène n’est pas dû qu’aux taux de réussite,
  • mais aussi au fait que, bien que cela ne soit pas conseillé, on puisse installer le traitement sans abstinence.
    Car il n’est pas possible pour beaucoup de personnes de faire une cure préliminaire en résidentiel (généralement à cause du travail) ou ne se sentent pas assez fort pour la faire en ambulatoire.
  • Une fois traité, la perspective de l’abstinence, nous préférons la « non-consommation », n’est plus vue comme une contrainte, mais un libre-choix, car l’indifférence est un détachement de l’alcool.
  • Et rien n’empêche de consommer occasionnellement. Il y a d’ailleurs des abstinents malheureux qui sont tentés par le traitement pour cela.



 
PascAlbéric
08 Novembre 2017, 9:36
Bref, ton but est simple : tu te sers du fil de Pascal pour cracher ton venin contre tous ceux qui n’obtempèrent pas au fameux principe "hors abstinence, point de salut"


Ah ben oui tiens ! Pourquoi sur mon fil et pas ailleurs ?
Du coup, j'ai regardé.. et bien non !

Mais en fait, pour ici, il y a une explication : Micheline désirait d’abord aller sur le tchat pour y discuter, mais n’y arrivait pas. Et de fil en aiguille, elle est restée ici, d’autant plus que je ne suis pas fermé au dialogue...
Son premier discours était axé sur un certain scepticisme sur le baclofène.
Et puis, quand cela a fonctionné pour son mari, elle a changé son point de vue, mais en ayant une foi absolue en la parole de son addictologue, qui a une doctrine associant l’abstinence et le baclo. Pourquoi pas ?

C’est son point de vue, respectons-le, d’autant plus qu’il ne rend pas le succès du traitement hypothétique, bien au contraire.
Nous avons le droit de ne pas être d’accord, mais exprimons cela positivement, sans chercher à démolir le sien.


Merci de m'avoir lu,
Pascal

 
PascAlbéric
07 Novembre 2017, 21:03
Merci, c'est vrai que j'ai une dizaine de watts en plus. Mais je crois aussi que si c'est plus dur à tirer, on tire moins.

Pour le neutre, Suratan, tu es aussi à 100% VG.

À propos de %, ils conseillent du 30/70, en disant que 50/50 a + chance de suinter, ce que je constate par pour le moment. Je suppose donc, excusez mon inexpérience, que la VG est moins fluide ? Mais bon, cela n'a pas trop d'importance.
Par contre, je n'ai justement pas trop envie d'avoir un goût sucré en bouche. Je me demande donc si je ne vais pas garder le 50/50, d'autant plus que, si j'ai bien compris, plus il y a de VG, plus la résistance est sollicitée.
 
PascAlbéric
07 Novembre 2017, 10:04
J'ai aussi remarqué que je consommais plus de e-liquide avec la nouvelle e-cig. Du coup, j'ai comparé la force à laquelle je dois tirer et j'ai réduit un tout petit peu l'air-flow. Je suppose que cela explique cette différence de consommation ?

Merci !
 
PascAlbéric
06 Novembre 2017, 9:07
Alexandre (et Suratan) : index.php?p=download&nocount&id=13351
 
PascAlbéric
06 Novembre 2017, 9:04
Merci à tous,

Je ne suis pas tellement convaincu par la force des parfums, que je trouve relativement insipides. Certes, je perçois une différence entre « noisette », « pomme verte » et « gitan » (tabac), mais je n’ai pas l’odeur recherchée au nez.

Avez-vous déjà expérimenté de la vape neutre ?

 
PascAlbéric
06 Novembre 2017, 8:58
Avant de devenir formateur en informatique, je disais que les profs avaient la belle vie.
Malgré que j’avais devant moi des apprenants motivés (ils étaient demandeurs et payaient), j’ai changé mon fusil d’épaule à cause de l’intensité du transfert de savoirs que cela nécessite.
Cinq ans plus tard, j’ai eu un autre public parfois plus difficile :
– pas toujours motivé, car obligé de suivre une formation pour conserver leurs droits au chômage ;
– issu d’une population difficile, ce qu’on appelle le « noyau dur », principalement allochtone et féminin, difficile à gérer et encore plus en période de ramadan.

C’est ce public qui a précipité ma chute, fragilisé que j’étais par mon alcoolodépendance. Je buvais le soir et je devais me lever très tôt pour prendre le train. Bref, pas au meilleur de ma forme pour donner cours !

Mais il y avait aussi des jeunes plus réceptifs. L’un d’eux m’a une fois écrit qu’il était arrivé à ma formation en traînant les pieds, car il avait un très mauvais souvenir des cours qu’il avait suivis à l’école. Mais il m’a remercié de l’avoir radicalement fait changer d’avis de par mon enthousiasme. Il est vrai que mes formations étaient plus un partage de ma passion qu’autre chose.

Je continue à donner des cours particuliers et mes apprenants ne sont pas toujours réceptifs, car ils font appel à moi à cause de leurs échecs en cours d’étude (dans le supérieur). Mais celles et ceux qui viennent pour leur boulot sont conquis. ;)

Courage !
 
PascAlbéric
05 Novembre 2017, 20:51
Oui, je suis d'ailleurs tombé sur ceci : https://fr.vapingpost.com/faut...incent-cuisset/

J'ai reçu aujourd'hui mon cadeau d’anniversaire de mon fil : https://www.amazon.fr/Electron...e/dp/B06X41TCGS

Pour le moment, j'ai du 50/50 Je l'ai réglée à 35 watts et 150 °C qu'en pensez-vous ?

L'e-cig que j'avais déjà est une Aspire PocketX, avec une résistance de 0,6 ohms et, je crois, une puissance moyenne de 22,5 watts. Je l'ai depuis le 9 octobre, et je n'ai pas dû changer cette résistance.

Bonne soirée,
Pascal
 
PascAlbéric
05 Novembre 2017, 20:15
Me voilà ! ;)

Pas mal d’activités en IRL ces derniers temps, dont les nonante ans de ma mère.

---===###===---


Purée, Micheline, je n’avais pas vu ton post !

Merci beaucoup, c’est limpide. Mais ta remarque « Et avec peu de chance, je crois: rien ne l’aurait empêché, avec son médecin, de maintenir son traitement, non plus sous rtu, mais hors amm. » est un peu hors de la réalité : ton mari a eu beaucoup de chance d’avoir un prescripteur couillu !

---===###===---


Tu as raison, Kitou, au sujet de nos ego écorchés, mais il est difficile de ne pas juger et juste compatir.
Merci encore à toi, Yann, Laurent et les autres à propos de ce sujet. Mais pour éviter à l’avenir d’autres tensions, passons. Et s’il vous plait, une fois pour toutes.

---===###===---


La plaie au mollet ne voulant pas s’améliorer, mais elle ne se dégrade pas, je vais prendre RDV au dispensaire pour la faire examiner. J’aurai ainsi aussi une prescription pour des soins infirmiers. Mais je vais probablement changer de boutique pour avoir quelqu’un de plus souple quant à ses heures de passage. L’autre aime passe à 6:00 du matin ou 12:00, et ne montre pas de bonne volonté quand je ne suis pas disponible les jeudis et vendredis avant 12:15 ~ 12:30.


Merci de m’avoir lu et à demain,
Pascal

 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 16:24
Bonjour Floriane,

Hé bien dis-donc, que de mouvements sur ton fil !
Tu vois qu’on s’occupe de toi !

J’ai repéré ceci ;

je sais juste que si la solution miracle pour moi existait, je l’appliquerais d’emblée.
(...)
Je ne sais pas si je vais recommencer à boire après,
(...)
Je ne connais pas les bénéfices du Baclofène (...) je lis qu’il faut un minimum de 18 comprimés avant d’éventuellement en ressentir les effets

1) Il n’y a pas de solution miracle. Si le baclofène a été catalogué comme tel, c’est suite au résultat incroyable qu’ont ressenti les alcoolodépendants lors de l’indifférence : un détachement vis-à-vis de la bouteille, plus d’obsession...

2) Tu m’as dit avoir déjà fait plusieurs cures, et oui, il y a un risque.
Pourquoi ne pas continuer ton baclo durant la cure ? Tu gardes ce dosage, histoire de ne pas devoir recommencer à zéro dans deux semaines.

3)Non, la moyenne du seuil est de 18 comprimés. Cela peut être moins et malheureusement plus aussi. En sachant aussi qu’elle est beaucoup plus basse quand on ne boit pas : 13 ou 14 comprimés (de mémoire).

Bises
 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 12:34
Bisous, chère Moussette
 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 12:30
Ouaip, la persévérance paie !
 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 12:28
Merci de ton retour et bonne continuation !
 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 12:23
J'ai eu une mauvaise période où je buvais beaucoup d'eau car cela atténuait mes EI. Mais rétrospectivement, j'éliminais la source des problèmes : le baclo !

CQFD

 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 12:16
Bonjour Frédérique,

Comme tu es un peu zombie et que tu vois une progression, reste comme cela encore quelques jours. Quand tu sens ton craving se déplacer, cale ta dernière prise une heure avant.

Courage et bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 12:12
Hey Henry,

http://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=13561
 
PascAlbéric
04 Novembre 2017, 11:57
Bonjour Manue,

Merci de ta visite.

Mes hématomes ne sont pas dus à la marche, mais une conséquence d’une folliculite qui n’a pas été prise en charge par mon chirurgien. Ils vont et viennent, et je dois faire attention quand ils sont là. Mais n’aie crainte, je ne reste pas passif et je cherche des solutions.
Un hématome se place en haut à l’arrière du mollet et est compressé quand je plie le genou. C’est pire avec le bord de la prothèse et la dégager plus qu’elle l’est maintenant poserait d’autres problèmes plus handicapants.
C’est là qu’il y a des frottements qui ont engendré la plaie quand je marche trop vivement et trop longtemps.
Sur la vidéo tout en haut de cette page à cette séquence, tu verras un petit tas de chairs molles à l’endroit que j’ai décrit.

Alors, pour ce qui est des prises, j’ai trouvé la solution (toute bête) hier.
Comme toujours, il faut pratiquer l’introspection. Bref, il m’a suffi de trouver une répartition pour éviter d’être trop bacloféné à un moment donné. Dans le schéma de deux prises, celle du soir, même déplacée en début d’après-midi, était trop grosse. Avant-hier, j’en ai fait trois, mais trop proches. Hier, j’en ai fait trois à 8, 11, et 14h. Et cela s’est bien passé.

---===###===---


Chère Kitou, tu me fais beaucoup trop d’honneurs !
Je comprends que tu n’aies pas encore réussi à finir l’entièreté de mon fil. Et puis, il y a des choses inutiles dont je me serais bien passé, qui révèlent des luttes d’ego de pauvres malades alcooliques écorchés que nous sommes.

Merci pour ton aide et tes commentaires concernant la recherche du forum avec la phrase « comment aider mon mari alcoolique ». Elle ne porte pas encore ses fruits, il faudra un peu patienter et aussi alimenter le fil.


Bises
 
PascAlbéric
03 Novembre 2017, 19:37
Bonsoir à toutes et tous,

Mon cher Laurent, merci de ton passage ici, surtout pour l’actualité concernant baclohelp. J’en reparle.

La relation que j’entretiens avec le forum énerve en effet certaines personnes qui pensent que je ne suis rien en dehors d’elle. Il y a par exemple cette remarque : « Nombril du monde, c’est triste, c’est que tu n’arrives pas a exister dans ta propre vie pour être comme ça sur le forum ? ». Bon, il y a quand même un point d’interrogation.

Et quand je leur explique et démontre en MP que « non, j’ai bien d’autres choses dans ma vie », ils me répondent qu’ils n’en ont rien à foutre ; la rage de la haine ?

Et puis bon, cela me fatigue alors passons, et une fois pour toutes, s’il vous plait !


---===###===---



L’auto-interview de Thomas MAËS-MARTIN du " Collectif" Baclohelp m’avait laissée perplexe, mais j’avais espoir.
Au vu des derniers rebondissements, cette impression est confortée, dommage.
Non, pas une association de plus (Mais qui voudrait bien être une asso des assos ; Mal barré :proud: )
Et puis, on attend l'annonce du 15 octobre. http://baclohelp.org/index.php/comites-de-soutien/

---===###===---



Alors en fait, je suis venu ici poster ma dernière activité au jardin. J’avais déjà dû de plus en plus tondre la pelouse en octobre, mais c’est la première fois de ma vie que j’ai fait cela en novembre !

170202_01


À demain et merci de m’avoir lu,
Pascal
 
PascAlbéric
02 Novembre 2017, 3:28
Hello Frédérique,

Tout le monde ne lis pas tous les fils. Fais-toi connaître en postant un petit mot d'encouragement ou de question de ci de là et tu ajoutes que tu viens de commencer. Et tu verras que plus de personnes viendront faire un peu de conversation avec toi.

Courage !
Pascal
 
PascAlbéric
01 Novembre 2017, 12:44
Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 1 fois (Ecran 2017-11-01 12.42.37.png ; 18.92 KO)
Ecran 2017-11-01 12.42.37
 
PascAlbéric
01 Novembre 2017, 9:05
Merci pour votre empathie, chers Rosy, Violaine et Yann, pour le moment, c’est malheureusement cyclique. Mais j’ai des rendez-vous prévus chez de bons médecins dont un dermatologue qui s’appelle « Hoes », « Dr Hoes ». Quand je le dis de vive voix, les personnes entendent « Dr House » et lâchent un grand sourire :fsb2_godgrace:

Il n’est malheureusement pas possible de faire un plus petit tour , d’abord c’est un chien qui a besoin de se dépenser un minimum, ensuite elle serait diablement frustrée si je faisais demi-tour après 500 mètres alors qu’elle est en vue de son terrain favori où je peux la lâcher, une petite route le long d’un champ qui mène au chemin de halage. En été, elle descend par un petit sentier de pêcheurs pour aller se baigner dans l’Escaut. Là, on est au tiers. Mais on continue la boucle pour qu’elle puisse encore continuer sans laisse quasiment jusqu’à la maison. Voilà donc.
Mais note que la plaie s’est formée le deuxième jour et je ne l’ai pas sortie après. Tant pis pour elle !

Mais deux kilomètres, ce n’est pas grand-chose ! Si je vais au Market, c’est un kilomètre A/R. Idem à la pharmacie. Et parfois je la promène aussi sur la même journée. Bien entendu, je ne fais cela que si le moignon/mollet se porte bien.

---===###===---

Travail au jardin aujourd’hui. Il fait frais ce matin, 5°, mais jusque 14° ou 15° à 15h. Nettoyage et préparation des sols de la serre et du potager. Vidage du tonneau extérieur de récolte d’eau pluviale (dans la serre qui sera à sec tout l’hiver) etc.


Bonne journée et merci de m’avoir lu,
Pascal
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 17:46
Salut Micheline,

Merci de ta visite et d’avoir essayé d’enrichir mon vocabulaire (ou mon champ sémantique disait une ancienne collègue) mais j’ai rien compris de la philosophie hégélienne.

Oui, viens nous donner ton avis de juriste sur BacloHelp ;)

Enfin, merci. La copie d’écran n’est pas complète ;) et pour ceux qui me critiquent négativement, j’avais posté ceci ;)

Une toute dernière chose, pourrais-tu apporter ton témoignage là : Aider mon mari alcoolique

---===###===---


Bon, alors moi, avec cette nouvelle répartition horaire (8 h au plus tard et 12 h~12 h 30), je dors mieux. La nuit passée en deux fois environ trois heures. Il faut maintenant que je fasse l’effort de me coucher plus tôt, car je ne sais pas dormir au-delà de 6 h 30.

---===###===---


Ma femme étant partie une paire de jours, j’ai dû promener la chienne deux fois, et à chaque coup quasiment deux kilomètres. Mais j’avais de nouveau une certaine recrudescence d’hématomes et l’un d’eux, sur le bord de la prothèse, a été écorché à vif, sans pour autant être percé. Ils m’ont fait souffrir le reste de la semaine, à tel point que j’ai dû annuler des activités vendredi, dont la visite d’une expo d’un ami (pour celles et ceux qui croient que je n’aie qu’une vie virtuelle).
Lorsque je me suis réveillé la nuit de samedi à dimanche, ils étaient bien enflammés et j’avais bien envie de les aider à se vider.
Dimanche tranquille en famille et au fur et à mesure de la journée je les sens de moins en moins.
(Talis, arrête la lecture ici :fsb2_godgrace: )
Mais lorsqu’au coucher j’enlève ma prothèse, je vois le bas de peau rouge de sang. Et donc je file à la salle de bain pour regarder cela d’un peu plus près et il y avait trois points de sortie qui pissaient bien. Mais rien que du sang, tout va bien, n’ayez crainte. Heureusement, j’ai toujours compresses en tout genre, désinfectant et Cie. J’en ai quand même recommandé pour refaire mon stock. J’ai un grossiste où une boîte de 100 compresses stériles ne me coûte pas beaucoup plus cher que trois exemplaires en pharmacie ! Et que dire alors des adhésifs et du reste. Malheureusement, on ne peut pas tout acheter en gros.

Merci de m’avoir lu,
Pascal
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 16:03
Florence : Sur la page d'accueil

Karo : http://www.baclofene.com/index...&like=begin
C'est cette page que j'utilise pour faire mes stats
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 11:13
Qui a de bonnes adresses pour les arômes ?

Je vois par exemple https://www.nicvape.com/ qui semblent plus concentrés qu'ailleurs ; exemple. Mais les frais de port sont assez importants ($14.85 hors taxes)

Merci !
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 9:00
Voilà, Kitou a accepté, mais cela ne fonctionnera pas, car je viens de voir que son fil est dans la partie non indexée (visible que par les membres) :(
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 8:56

Enfin guérie! (...) Mieux que la 1ère fois (...) J'ai attendu un peu. Beaucoup d'étonnement encore, de sidération.


Ce sont bien des mots qui décrivent la stupéfaction et parfois l'incrédulité face à l'évidence de l'indifférence...

index.php?p=download&nocount&id=12598
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 8:43
Sinon, l'autre jour je parlais du forum qui tournait au ralenti et je disais qu'un de mes indicateurs, c'était le nombre de jours que balayait la rubrique Derniers messages de la page d'accueil.
Au moment où je disais cela, il s'agissait de 7 à 8 jours.
En ce moment, je sens un regain d'activité, pas forcément pour la bonne cause d'ailleurs puisque je pense que la limitation à 80 y est pour beaucoup et qu'on se serait bien passés de ça.
Et bien à l'heure actuelle, si je procède à la même observation, cette rubrique ne balaie plus que 3 jours.


Oui, il y a quelques nouveaux posteurs qui sont arrivés d’un coup. Ce que tu peux faire aussi, c’est, quand tu te connectes le matin et au jour le jour, prendre note (plus bas) du nombre de messages postés et regarder l’évolution.

Bises
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 8:36
Bonjour Frédérique,

Je viens seulement de voir ton fil ;)

Tu sembles très sensible à la molécule et tu notes déjà un résultat, c'est un très bon point.

Ce n'est peut-être pas le changement d'heure qui a fait reculer ton craving mais le baclo.

Prend ton temps (n'augmente pas trop vite) et surtout soit régulière dans tes prises.

Courage !
Pascal
 
PascAlbéric
31 Octobre 2017, 7:51
D'où l'intérêt d'un pilulier où tes prises sont préparées à l'avance. Tu vois tout de suite où tu en es.
 
PascAlbéric
30 Octobre 2017, 21:53
Bonsoir Cyrielle,

Je plussoies. Tu as certainement dépassé ton seuil. Normalement, tu devrais le retrouver en baissant.

Bonne descente et courage !
Pascal
 
PascAlbéric
30 Octobre 2017, 18:42
Vas-y Floriane !

Courage et surtout de la patience

Bises,
Pascal
 
PascAlbéric
30 Octobre 2017, 17:36
Ah mais oui, Kitou sera très compréhensive !
 
PascAlbéric
30 Octobre 2017, 16:35
Ce que j'ai remarqué, c'est qu'il y a quelques années, beaucoup de nouveaux pour demander quoi faire, ou bien un prescripteur, maintenant ce sont plutôt des personnes qui sont déjà sous baclo


Non, je ne crois pas qu’il y ait gros changement. Dans les relevés que j’ai faits, les proportions 1 ou 2 posts (demande de prescripteur) et inscriptions/posteurs, ne varient pas dans le temps.

Ecran 2017-10-01 10.51.12



Suratan (et Manue), je ne sais pas vous deux, mais j’ai eu la chance d’être parmi les premiers utilisateurs de l’Internet et même avant, du temps des BBS. J’ai certes un peu décroché ces dernières années, mais dès la fin du vingtième siècle je devais former à l’art de la recherche sur le WEB. Et pour ce faire, il fallait bien entendu connaitre le fonctionnement des moteurs, des métamoteurs (j’adorais Kartoo), et avant eux, des défunts annuaires...
Pour preuve : http://www.cambier.eu/pascal/n...%20le%20WEB.pdf une relique ;)


Tu as raison Manue, il ne faut pas commencer à créer un sujet avec toutes les phrases que l’on peut imaginer, mais peut-être avec les plus importantes ?
Je te propose même de faire un essai avec ce sujet « comment aider mon mari alcoolique »

Bises
 
PascAlbéric
30 Octobre 2017, 15:16
Ah oui, de tes nouvelles, ce serait bien. Et en te relisant, il y a un truc qui ne m'a pas fait tilt qui aurait dû :

(..) en fonction de mon ressenti, sans horaires fixes. (..) pas de "répartition"


Voilà probablement une source de tes EI, l'irrégularité des prises.

À te lire,
Pascal
 
PascAlbéric
29 Octobre 2017, 20:27
Bravo pour tes efforts !
Ce sera payant.

Oui, désolé pour la longueur de mon fil, mais ce n’est pas le plus long. Par contre, c’est un des plus anciens. Je te laisse le découvrir, on me contacte de temps en temps pour me dire que cela en valait la peine.

La (ma) vie n’est pas un long fleuve tranquille ;)

À bientôt !
 
PascAlbéric
29 Octobre 2017, 19:17
Hello Mado !

Formidables tes débuts ! ils semblent prometteurs.

N’oublie pas de revenir régulièrement, car c’est ici que tu auras les meilleurs conseils.


Peu de retours de ceux à qui nous donnons les adresses ...
J’ai beau en demander, la plupart des personnes ne prennent pas la peine de nous faire un retour :fsb2_omg:

Il faut leur faire signer un contrat « donnant donnant » :fsb2_godgrace:
 
PascAlbéric
29 Octobre 2017, 11:10
Bon et bien du coup j'ai remis à jour mes connaissances sur le référencement naturel et je suis tombé sur https://insight.yooda.com/

J'ai vite créé un compte (gratuit) et un peu exploré ce qu'ils nous laissent voir à ce prix là. Et c'est en voyant la partie "pages positionnées" que j'ai compris que, à part la page d'accueil (qui arrive en tête suite au mot "baclofène"), ce sont surtout les textes des sujets qui doivent contenir ces expressions de recherche.


Pour ne pas vous obliger à vous y inscrire, j'ai copié/collé les résultats dans un tableau Excel.
Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 10 fois (insight.yooda.com - baclofene.com.xlsx ; 24.28 KO)



À lire : https://facemweb.com/reference...oogle-mots-cles

Pas de quoi ;)

 
PascAlbéric
29 Octobre 2017, 7:50
Salut à toutes et tous !

Je change mes heures de prise, car je suis en surdosage le soir. Ça, plus la nicotine, perturbe fortement mon sommeil ; la première au lever, la seconde à midi.

J’ai retiré un petit tiers hier et cela a eu un impact positif sur ma nuit : en deux phases assez longues. Avec le changement d’heure, je ne sais plus trop à quelle heure je me suis réveillé la première fois.

---===###===---

Je reviens sur la recherche Google de « danger effets secondaires baclofène » où AlloDocteurs.fr a disparu, remplacé par le doctissimo. Je me suis dit que je m’étais trompé que j’avais dû confondre un « doct » pour un autre. Mais en grattant un peu, et bien que l’enquête soit toujours en ligne, elle n’est absolument pas visible sur leur site, même dans la partie addiction. Je crois que nos actions ont eu des répercussions.
Wait and see...

Merci de m’avoir lu,
Pascal
 
PascAlbéric
29 Octobre 2017, 6:58
Je crois qu'on a malheureusement tous notre lot de rêves hyperréalistes !

Le tout est de les démonter au réveil, il y a toujours un truc qui cloche, mais j'ai aussi eu de belles frayeurs.

Ce sont les rêves lucides qui me manquent.

Elle me dit : "c'est passionnant, tu devrais raconter cela à un psy".
Je lui réponds : "c'est moi le psy".

Excellente réponse !

Bises

 
PascAlbéric
28 Octobre 2017, 11:11
Oups, c'est un vieux post ça !
C'est pas lui que je voulais remonter, mais le fil.

En fait le tabac a réveillé ma pancréatite chronique. Et c'est elle qui a potentialisé des EI. J'en ai parlé il y a quelques semaines ou mois sur mon fil. Et j'ai correspondu avec RdB à ce sujet.


Quand à la compensation, j'ai lu plusieurs personnes avoir déclaré qu'elles fumaient plus qu'avant. Et allez faire un tour aux réunions AA, vous serez édifiés.

Bref, je supprime ce post foireux.

J'ai fait deux tentatives d'arrêt et j'ai eu des envies de boire qui sont revenues.

 




forum baclofene