Résultats de la recherche (424 résultats)

jmv
Hier, 22:13
Citation
comportements addictif ( comme la lecture compulsive du forum)

Euh oui j'ai cette assuétude aussi.

Et ça, c'est la quadrature du cercle car...

Pour être indifférent à une addiction, on prend du baclo. Et pour un bon suivi du baclo, c'est ici que ça se passe.
 
jmv
Hier, 14:01
Ah bin oui, c'est exactement ça
 
jmv
Hier, 13:22
Suratan,
Cela veut dire que tu as aussi cette impression que tu vas boire et qu'au final cette envie disparaît ?

Surtout que dans mon état psychique actuel, je suis fort à l'écoute de mon corps.
J'ai peur de la rechute donc suis inquiet quand l'envie me vient même si elle disparait après quelques minutes.


en fait, ce que je ressens:
J'ai envie de boire à un moment donné la plupart du temps ou il m'est impossible de m'exécuter tout de suite, puis, quand je rentre à la maison, le cubi de vin ne me parle plus vraiment.

Disons que je bois 1 verre de vin tous le 2-3 jours, et ce n'est toujours qu'un verre. Je n'en prends pas un 2ème souvent par désintérêt, mais parfois j'ai l'impression que je ne prends pas le 2eme parce que je me l'interdit.

Ces ressentis sont déstabilisants.
 
jmv
09 Décembre 2017, 23:22

Aujourd’hui, qui sait ce que l’avenir nous réserve en Belgique ? Il n’est donc pas vain, Jean-Marie, de me battre aux côtés des Français. L’union fait la force…
Et en tant qu’animateur dans le groupe (francophone) Facebook baclofène, je me dois de ne pas être indifférent aux problèmes des Français et de les aider dans la mesure de mes moyens. Tu devrais d’ailleurs suivre la même voie, Jean-Marie, puisque tu y es modérateur
.

Pascal,
J'ai probablement du mal m'exprimer apparemment.
Je n'ai jamais dit que je suis indifférent au combat français concernant la défense du traitement.


Je suis évidemment conscient d'éventuelles conséquences belges de la tournure des événements en France.

Je pense avoir exprimé maintes fois mon soutien à ce combat, avoir exprimé que je fais et ferai tout ce qui sera utile dans le combat, et aussi exprimé ma consternation sur les agissements de l'ansm.
Je le dis et le redis : la France a toute ma reconnaissance et ma gratitude d'avoir combattu pour amener sur les devants de la scène un traitement qui m'a sauvé la vie.

J'ai dit aussi que je ne prenais pas de parti par rapport à tous les acteurs en présence, parce que j'estime que ce n'est pas mon rôle de le faire.
Bien sûr je soutiens particulierement l'asso baclofène puisque c'est cette asso qui m'est proche.
Et pas de polémique.

J'ai aussi apporté mon témoignage à TMM, tu le sais.

Mais que aider, soutenir ne veut pas dire prendre des partis sur ce que les uns et les autres font et comment.

Le message que je veux te faire passer est que, à force de rester le nez dans le guidon, l'émotion prend place à la réflexion.

Et oui, je suis modérateur du groupe Facebook. Et je pense assumer ce rôle de modérateur.

Et quand tu me dis
Citation
Tu devrais d’ailleurs suivre la même voie


Il me semble quand même le faire, dans la limite de mes pauvres moyens
 
jmv
07 Décembre 2017, 20:41
Ha ha, un post compulsif??

J'en ai fait aussi
 
jmv
07 Décembre 2017, 19:28
Où le poser?
Tout dépend où est ton reliquat de craving.
Sinon monter ta dose de 20 à 30 ?
 
jmv
07 Décembre 2017, 18:46
Et bin voilà ; pour être honnête, je n'en attendais pas moins de toi.
Mon post était juste un tantinet provocateur.

Citation
comprendre les autres et de répondre à leurs questionnements. Cela reste très relatif, pas de grosse tête, ni de prétentions...

C'est ce que je fais aussi. Mais dis-toi bien que ce n'est seulement de ton expérience passée dont tu parleras, mais de tes ressentis dans l'après indifférence.
Pour moi, ça aura été plus riche en émotions que l'avant et le pendant.
D'où la longueur et le succès de ce fil,
Même, vu son titre il partait sur autre chose

Et dommage pour l'ag, mais j'ai l'intention d'y être au colloque.
 
jmv
07 Décembre 2017, 17:50

Les heures passées sur le forum à expliciter ma vie et mon parcours (c'est finalement à moi que j'ai expliquer tout cela, et j'ai eu des retours, donc un éclairage tout neuf et différent),


Oh bin, ça veut dire que quand tu y seras, tu ne ne passeras plus de temps avec nous ?

Pas bien :fsb2_sorry:
 
jmv
07 Décembre 2017, 17:15
Mon pauvre Talis,
Tu en auras eu des embûches

En plus tu es à 190mg alors que tu étais monté plus haut et qye tu allais mieux.

Pas possible de trouver un médecin pour que tu puisse continuer ton ascension ?
 
jmv
06 Décembre 2017, 19:13
Manue,
J'avais déjà eu le lien vers ce fil, mais n'ai pas encore eu le courage de lire un fil à 19 pages.
Paix à son âme, il aurait été toujours là, le développement de nos 2 topic n'en aurait été que plus riche
 
jmv
06 Décembre 2017, 19:08
Salut Jean-Marie,

J'ai un souci de santé, alors je fait court.

Je repasserai pour parler plus longuement de ce que tu dis quant aux "affects", et aussi à la période de "descente"/"idées suicidaires" que tu as traversée récemment et envers laquelle tu as essayé de te protéger par un séjour Psy.

Car je partage bien tout ça - pour l'écrire trop vite.
Aussi, j'ai eu un gros passage analogue en fin de l'année 2016, mais je n'ai pas franchis le pas vers une hospitalisation et ça été ensuite la catastrophe.

A plus et la Bise.

Bon courage à toi pour tout ce que tu dois affronter, c'est pas facile.

Yann.

Ce qui m'a redhibitoirement poussé à aller me faire protéger, c'est que dans ce moment de crise très intense, tu te sens coincé. Tu es décidé à passer à l'acte, tu t'y prépare, et au moment de faire le geste fatal, tu ne le fais pas, tu n'y arrive pas, trop peur de le faire, mais ça ne va pas parce que ta barrière de survie résiste. Tu es donc dans un étau. Et là tu cries au secours et t'y vas en tremblant dans ta crise d'angoisse.
 
jmv
06 Décembre 2017, 18:48
tout dépend de ce qu'on a caché pendant des années derrière l'alcool ou la bouffe.

parfois, le sentiment de vide et de non sens, ils ont existé avant l'addiction.
ensuite, on peut penser que tout vas bien et que seule l'addiction est un problème.
quand l'indifférence arrive, il faut bien se rendre à l'évidence : le vide est tjrs là, bien puissant, bien vertigineux.il était juste masqué.

ça te parle jmv ?

Ce que l'on cache est si bien caché que nous même ne le voyons plus, comme si disparu ou réglé. Je ne peux parler de vide mais de non sens oui. Je revois toute une série de décisions prises sans être réfléchie, prise selon l'humeur du moment. Ce qui fait partie de moi aussi. Je suis belier, genre on fonce puis on réfléchit.
Je ressasse aussi des regrets sur des décisions que j'avais prise bien avant mon alcoolisme.
l'indifférence, c'est aussi, pour moi, la violence du constat :l'addiction est un mode de survie quand notre façon d'être face au monde est insupportable. quand l'addiction fout le camp, comment supporter la vie ?

À ça oui. Le nombre de fois ou je rentrais le soir du taf qui s'était mal passée, avec des stress et déception. Réflexe : bien vite un p'tit verre pour oublier.

Actuellement, même indifférent, j'ai la même réflexion. Puis, le temps du retour à la maison, le p'tit verre ne me dit plus rien. Je sais qi'il ne me va rien faire oublier. Pourquoi, parce que le p'tôt verre ne fait rien oublier, ce sont les 4 ou 5 verres suivants qui font effet.
Ici, oui je peux prendre un p'tôt verre, mais impossible plus, je n'en n'ai plus envie. Pire, c'est juste impossible à avaler. Donc c'est mort pour l'oubli de la mauvaise journée.

Ça en va à un tel point où, quand je revois ma vie d'alcoolique, je ne comprends plus comment j'ai pu enchaîner les verres, souvent des bières cheap et degueu en si peu de temps.
Quand on voit mes invités boire l'apéro, le vin, et encore du vin, puis une bonne bière spéciale dans la soirée , j'arrive plus à comprendre comment on peut en boire autant sur une soirée. Pourtant ils ne sont pas alcooliques du tout, c'est soirée détente tout simplement.
L'indifférence ne m'a pas redonné ma sobriété d'entant, il m'a donné plus de sobriété que d'entant.
 
jmv
05 Décembre 2017, 19:31
Violaine,
Tout dépend de chacun, perso mes démons me remontent au cerveau alors que j'étais dans le déni durant mon alcoolisme.
Et c'est plusieurs mois plus tard qu'ils débarquent.

Je sais que j'ai des affects psy que je ne pourrai pas régler seul.

J'ai conseillé à Soff de consulter, voir s'il y a aussi des affects. Si ce n'est pas le cas, alors tant mieux mais au moins on le sait.
 
jmv
05 Décembre 2017, 19:26
Peut-être y a-t'il ru une "sélection" pour donner du croustillant au reportage ?

J'ai adoré le gars qui était en mode réussite sous placebo.

Quand il raconte tous les EI qu'il a eu. ..
 
jmv
05 Décembre 2017, 18:58
Comme tu le décris, tu n'est plus alcoolo-dépendant mais il te reste un problème avec l'alcool quand même.
Chaque fois que tu bois un verre le WE ou le dimanche, es-tu chaque fois dans ce problème ou tu ne peux plus gérer ?
Si c'est le cas alors oui il faut monter
 
jmv
05 Décembre 2017, 12:56

jmv, tu as tout dit... pardonne moi mais je n'ai pas la force de lire toutes les autres pages. où en es tu avec cette angoisse aujourdhui ?
pour ma part, sans le matelas de la boulimie, tout me blesse. tu posais la question le 9 novembre : comment on fait. comment tu as fait depuis ?


Ce qui corrobore que TCA et ALCOOL = même combat, même processus, mêmes objectifs.
Avant de venir sur ce forum, je n'aurais jamais imaginé
 
jmv
05 Décembre 2017, 12:47

jmv, tu as tout dit... pardonne moi mais je n'ai pas la force de lire toutes les autres pages. où en es tu avec cette angoisse aujourdhui ?
pour ma part, sans le matelas de la boulimie, tout me blesse. tu posais la question le 9 novembre : comment on fait. comment tu as fait depuis ?


En fait, ca m'a éclaté à la figure fin octobre, grosse descente en dépression avec idées suicidaires et tout le toutim.
Je suis allé me faire protéger en HP pendant 2 semaines

Je mets en place un suivi psy mais qui commencera jeudi. Pour moi, impossible d'en sortir sans ça. Augmentation des doese de mon AD
Suis actuellement sous benzo, pas moyen de vivre sereinement sans ça pour le moment. Faut dire que j'accumule les merdes pour le moment, problème de fric, un couple qui ne fonctionne plus, travail difficile au taf ect....

Avant, je ne prenais plus de benzo car l'effet anxio du baclo était suffisant. Mais là sur le coup, il est dépassé.
c'est pour ça, réfléchis à mettre quelque chose en place, car dur d'en sortir tout seul, en tout cas pour moi
 
jmv
05 Décembre 2017, 12:36
A ton aise
.
N'hésites pas à exprimer tes ressentis, moi ça m'a fait beaucoup de bien d'échanger, nous sommes réactifs à ce topic.

Même si le titre du fil est " Baclofene pour une personne dépendant à l'heroin et cocaïne", en fait le fil s'est réorienté sur cette problematique bien à propos
 
jmv
05 Décembre 2017, 10:58
Bonjour à vous,
depuis que j'ai atteint mon seuil de baclo (à 245mg) il y a environ 2 semaines, l'angoisse ronge tous mes instants. parfois, c'est un sentiment de regret, parfois un sentiment de gâchis, et globalement c'est surtout une sensation de vide vertigineuse. je n'ai plus envie de bouffer, non, mais qu'est ce que j'ai mal d'angoisse. dans le ventre.
moi qui adorais la solitude, je flippe désormais dès que je suis seule.
je regrette tout. J'ai un sentiment d'urgence permanent.
je suis en panique tout le temps.
je me demande si je suis capable de vivre avec cette angoisse, j'ai peur que ce soit irréversible. je ne sais pas quoi faire.
est ce qu'il y a d'autres expériences de ce genre ?
pardon pour ce message un peu alarmiste, je crois que j'ai besoin de votre aide.


Soff
C'est normal, c'est ce qui est entrain de m'arriver aussi. Tu n'as plus ton "alcool médicament" et tu te retrouves face à des problèmes qui ne sont pas d'aujourd'hui.
Tu dois y faire face
J'ai lancé le sujet ici sur mon fil ( lis-le et tu vas voir que tu vas te retrouver dans ma description
Baclofene pour une personne dépendant à l'heroin et cocaïne

Aussi, j'ai beaucoup de regrets sur des décisions que j'avais prises ou pas prises dans ma vie et ça me la fout mal.

Je commence un programme de psychothérapie, car beaucoup d'angoisses ente autre pour ces raisons

Ce que je te conseille de faire aussi. C'est hyper important, je sais que j'en sortirai pas sans cela
 
jmv
04 Décembre 2017, 19:59
oui oui - et il est à l'INSERM ce "Nalpas" !


Juste, à l'inserm. On n'est pas sauvé avec des pareils !
 
jmv
04 Décembre 2017, 19:17
Citation (Sylvie)
L'indifférence ce n'est pas le dégout, c'est boire de façon normale

Ça me rapelle un reportage dans lequel un addictologue dont je tairai ce que j'en pense mais n'en pense pas moins :
Il disait: "Prendre du baclofene pour pouvoir boire normalement? Ce qui veut dire que la normalité est de boire!!
Il faut regarder à partir de 16'38"

Suis persuadé que plein d'entre vous ont vu ce reportage.
 
jmv
04 Décembre 2017, 18:41
Après les chants de Siamois :fsb2_yeah:
La voici chez les grecs notre Montserrat Cabale

El greco mouvement 4 Vangelis
 
jmv
04 Décembre 2017, 18:31
Alors pour te répondre.
Le manque physique ( celui qui amène les symptômes de sevrage ) est d'assez courte durée.
La baclofene guerit de ce besoin irrépressible de boire, et il n'est pas physique mais psycho-neurologiques.

Aussi, l'indifférence n'amène pas le dégoût. Il redonne une relation normale avec l'alcool.
Il est donc normal d'associer un vin à un repas de qualité, pour autant que la quantité reste raisonnable. .

Nous avons nos habitudes de vie.
Et nos passions. Tu es passionnée par la gastronomie accompagné du breuvage qui va bien avec. 1 ou 2 verres sont evidemment raisonnables à mon avis.
Si petit excès de temps en temps, pas grave non plus.
Donc de ton récit, il semble que tu as retrouvé cette relation normale avec l'alcool.

Pour la descente, oui pourquoi pas, mais le faire lentement et sois bien à l'écoute de ton corps.

Ceci n'est que mon approche personnelle. Les "experts" du forum t'en diront aussi.

Au fait, as-tu toujours des EI ?

Et bravo pour ton indifférence
 
jmv
03 Décembre 2017, 23:04
Citation
Il faut juste que je réduise encore un peu les WE prochains.
Car attention à ne pas réveiller la bête à moitié morte dans le cerveau, j'en suis conscient.


Petit indice: si tu fais le service boissons, es-tu capable sans effort de resservir une tournée en passant ton tour ?

Si ce n'est que par habitude ou rituel, tu en boiras de moins en moins.

Comme tu dis, il n'y a probablement pas qy'une manière de vivre l'indifférence, c'est aussi propre à chacun.
 
jmv
03 Décembre 2017, 22:30
Moi aussi je suis sous Linux.

C'est clair que cet O.S. est nettement mieux sécurisé et n'est pas sensible aux virus ect..
Mais quand même les navigateurs, même open source transmettent quand même des infos, via les cookies.

Quant aux outils de sécurisation, ils sont pléthoriques
 
jmv
03 Décembre 2017, 21:44
Je me désabonne frénétiquement aux spams de ma boîte mail , je sais que ça ne sert à rien mais je ne peux pas m’en empêcher . En plus , hyper vexant , des pubs pour des monte escaliers ou des perruques tendance ( voire même comment avoir une erection de 50 mn ). Complètement à côté de la plaque le boot :lol:

Oui je comprends
Le coup du monte escalier, je l'ai souvent aussi
Par contre l'érection de 50mn, ça j'aurai besoin qu'on m'explique la recette :fsb2_yes: :fsb2_godgrace:
 
jmv
03 Décembre 2017, 21:01
Citation (Princesse_Leia)
Donc c'est du pure big data qui trace tous les trajets de la terre entière... Du bon BIG BROTHER en quelque sorte.

Ça fait longtemps que je ne fais plus de parano avec tout ça
Google connaît même le nom de mon médecin .
Et alors au final?

Y'a pas de secret. Si waze ( ou Map ) peut te raconter en temps réel sur l'état des routes, c'est qu'il reçoit l'info et cet info vient bien de quelque part. Encore que waze est du communautaire.

L'immensité des services que nous fournit Internet, et gratuitement génèrent de lourdes charges financières.
Faut quans même qy'ils se rémunèrent d'une manière ou d'une autre. Souvent par les bannières publicitaires et surtout le ciblage.
On n'à rien pour rien.
Tu va faire une recherche pour acheter des pneus, du coup quans tu surfes tu vas voir des liens vers les fournisseurs de pneu.
Via big brother et les cookies

Quand tu surfes, ton navigateur fournit de l'info ect....

Et puis et alors ?
Faut être malin. Su tu fais une recherche sur internet pour un achat, tu surfes sur 2-3 sites puis tu attends. Dans les jours qui suivent tu vas voir apparaître des promos sur l-article recherché. Et là, il te reste plus que d'aller à la pêche.

Perso j-en ai fini de me faire du mouron pour ça. Et puis il y a la technique des proxi

Perso je suis comme ça maintenant, tu veux du service, il y a ce prix à payer. Sinon tu peux couper toutes tes connexions et vivre en léthargie.

Et puis, je préfère la technique des pubs ciblées que me farcir des séquences de 5 minutes de pub à la télé qui m'énervent, vante des produits dont j'en ai rien à foutre ect... Mode tf1 par exemple
 
jmv
03 Décembre 2017, 19:32
Te mets pas mal à l'aise pour ça
Fais comme moi, prends du recul
Pour moi c'est une tempête dans un verre d'eau

Et oui, pareil pour moi c'est ici que j'ai reçu toute l'aide et que j'aime partager

Citation (Snowie)
En tant que patiente, l’aide qui m’a été apportée l’a été par le forum à mon inscription, puis Sissi, Pascal, et re-le forum . Pas par baclohelp.

Que signifie encore le mot help en français ? 😊
 
jmv
03 Décembre 2017, 19:26
Ok super, je l'installe.
Sinon Map prévient aussi mais je suppose que waze est plus réactif
 
jmv
03 Décembre 2017, 17:46
Citation (BB)
Cela dit, guérie, je n'ai jamais vraiment profité de ces excès,
en ce sens où l'alcool ne m'a jamais procuré comme avant ces impressions d'ivresse, de légèreté, de bien-être - momentanés - que l'on attend.

Perso, depuis mon indifférence je n'arrive plus à faire des excès. 2 verres max après j'en veux plus.

Citation (BB)
Je pense que c'est dû au fait qu'il n'y a plus d'angoisse, il n'y a plus de raison de boire.

Je crois que ce que je vis actuellement ne corobore pas ce que tu dis.


Car actuellement, des raisons de boire ne manque pas chez moi.
Disons que c'est comme si le cerveau avait "oublié " que l'alcool est un bon anxiolitique.
Comme je le décris ici
http://baclofene.com/index.php...=582180#p582180

Pour le tabac , j'ai le même problème et je doit arrêter. Quand mon état sera plus stable, je verrai avec la cytisine.
 
jmv
03 Décembre 2017, 17:25
Vais essayer aussi. Le gps me dit 3h40 de route
Je pense partir entre 5h et 5h30.
A voir la circulation sur l'A1 et périphérique.
C'est un samedi, ça devrait rouler. Qu'en penses tu ?
 
jmv
03 Décembre 2017, 17:18
Merci Violaine
Normalement on se voit le 16.
Tu viens bien à l'AG ?
 
jmv
03 Décembre 2017, 15:15
Ouahhh
Du poulet à l'eau ?

Bon je sors

On peut faire une bonne sauce crème vin blanc. Je suis in grand spécialiste pour ça
 
jmv
03 Décembre 2017, 14:57
Citation (Pincesse_Leia)
L'association baclofene.org et son outil le forum baclofene.com doivent favoriser l'entraide et la solidarité.


Et aussi, en travers d'outils statistiques, expérience des membres, donnees récoltés ,collaboration avec les médecins défendre nos intérêts auprès des autorités concernées.
Ce que font très bien nos administrateurs
 
jmv
03 Décembre 2017, 13:26
Pascal,

Tu vis dans un pays dont la devise est "L'union fait ma force " L'as-tu oublié ?

On connaît ta détermination à vouloir aider les français dans le combat ansm, et elle est louable mais :

Tu te brouilles avec Sylvie, tu relances les polémiques Baclohelp, ça devient chaud.
Si tu veux être partenaire avec TMM, c'est ta liberté de le faire. Je l'ai moi même fait juste avant les problèmes. ( je n'ai toutefois fait aucun don ), j'ai juste envoyé un témoignage.

Je te l'ai déjà dit en mp: Prends du recul par rapport à ça. Fais comme moi. Si je peux faire quelque chose pour aider comme par exemple rédiger un témoignage, ou apporter des idées ou que sais-je.

Là tu y vas au "passionnel " tes émotions dépassent la raison.
Conséquence: tu finis par en fairé une affaire personnelle
Alors qu'au final, nous ne sommes pas directement concerné par la problématique. Je dis directement car si les médecins peuvent prescrire "off label" l'Inami fait la gueule quans même.
Et quand Maggie De Block s'en mêlera j'ignore ce qui va se passer.

Ça commence: a partir de 2018, on ne pourra plus demander des ordonnances par téléphone car tour va se faire via la carte d'identité.
Partout où elle passe cette grosse là, c'est la merde.

Je te redis: joue ton rôle de patient indifférent à l'alcool, continue à accueillir les nouveaux avec ton post d'explications et procédures. Aide et soutiens les membres du Forum comme tu peux, avec ton expérience comme nous le faisons aussi.

ET PRENDS DU RECUL BON SANG.

Les membres du forum qui sont dans le combat pour arriver à l'indifférence avec leurs difficultés ( se battre avec les EI, avec l'ansm, les médecins frileux, les pharmaciens qi font la gueule ) n'ont pas besoin de lire les tensions inter-personnels, les discordances ect. L'union fait la force. .. Ici on dirait un débat communautaire comme nous les connaissonss en Belgique gente PS et NVA

Et Sylvie et nous tous t'en serons vraiment reconnaissant.

Que ton fil soit public ou privé, on s'en fout, suffit de s'inscrire pour le voir.

Aussi, les problèmes asso baclofene -Aubes-TMM ne sont pas de notre ressort

OK MEC, SOIT COOL
 
jmv
02 Décembre 2017, 22:02
Oui, jusqu'au prochain qui ne tardera pas à mon avis. Il reste encore 2 dossiers fse à contrôler

Les choses ne se sont pas très bien passées quand même car je ne peux adopter leurs méthodes au COF, c'est pas compatible.

Donc à voir pour les 2 dossiers restant qui sont un peu plus complexes encore
 
jmv
02 Décembre 2017, 13:38
Ouahhh
Du poulet à l'eau ?

Bon je sors
 
jmv
02 Décembre 2017, 11:45
Merci Yann,
Ce fut une mission très difficile
Maintenant , on verra le rapport d'inspection
C'est lui qui est déterminant
 
jmv
02 Décembre 2017, 9:02
Et bin voilà, bingo
Félicitations
D'autant plus que ton parcours a été long , ce qui en ajoute à ton mérite

En fait, tout s'est accéléré depuis le coup du "Tu vas voir si ça ça pas marcher :fsb2_godgrace:

Comment te sens-tu ?

Et Madame ?
 
jmv
02 Décembre 2017, 8:35
Ok d'accord
 
jmv
01 Décembre 2017, 22:37
Repartir le jour même, prob de pognon sauf si je me sens fatigué et pas capable pour le retour. Ou meteo pas favorable
 
jmv
01 Décembre 2017, 21:27
Hello,

Je relance un peu le fil pour échanger sur l'organisation de ceux qui viennent le 16/12.

Je viendrai sans doute un peu avant 10h pour prendre un café. Qui sera en avance ?
Histoire aussi d'échanger pour ceux qui viennent de loin et veulent rester ensemble pour échanger dans la journée (JM par exemple et d'autres ?)

Bises.
Alexandre.


Oui ce serait chouette. Quant à M arrivée, tout va dépendre de la circulation sur l'A1 et périf. Map me dit qu'il 3h40 de route, donc démarrer vers 5h30.

Donc oui pour rester l'aprem ensemble, voir une petite bouffe le soir ?
 
jmv
01 Décembre 2017, 21:17
Ok Alex, quand tu veux
J'espère que ce sera pas trop la merde avec la météo
 
jmv
01 Décembre 2017, 19:19
Bon bin voilà fin du contrôle. Un contrôle dur, qui avait du mal à adopter mes méthodes analytiques mais qui au final ont bien du le faire. Quelques petites erreurs dans de dossier mais rien de rédhibitoire.

Ai du me battre pour les problèmes de respect des marchés publics.
Il s'agit de démontrer que nous mettons les fournisseurs en concurrence dabs le cadre d'une seine gestion. Sauf que les procédures sont lourdes et fastidieuses.
Ai du me battre avec ça car les charges peuvent être rejetées

Au final, j'estime a à peu près 2000€ de perdu sur un total de 200000€ le taux est bon.
L'inspectrice doit encore le faire valider par sa direction et alors c'est bon.

Soulagement entaché par le conseil d'administration qui a eu lieu juste après qui devait décider d'une promotion pour moi, qui m'avait été promise mais ces faux-culs d'admin ne l'ont pas fait. Je peux l'oublier. Aussi, pas un mot sur la conduite de l'inspection.
Envie de me barrer de cette boîte mais, malgré mon expérience, j'ai presque 56 balais et ai beaucoup perdu mon anglais, donc c'est compliqué.

Mais bon, j'ai le contrôle derrière avant le prochain qui ne devrait pas tarder.

Bon, allez, un Week end tranquille.

Et encore une fous merci de tous vos soutiens

Jean-Marie
 
jmv
01 Décembre 2017, 7:23
Citation (Pincesse_Leia)
J'ai hâte de vous rencontrer un jour

À paris e 16.
Me manque plus que ma demande de congé
 
jmv
01 Décembre 2017, 0:03
Je r'y répondrai demain Lucie. Ce sont des dures au FSE.
 
jmv
30 Novembre 2017, 23:59
Aussi, avoir une pensée pour l'alcool ne veut pas dire craving.
Il l'arrive que quand je quitte le boulot, je pense à boire un verre en rentrant. Puis, le temps du trajet, quand je rente à la maison, je n'y pense plus.
 
jmv
30 Novembre 2017, 23:56
Citation (Princesse_Leia)
Et bien non, pas un mot de plus, pas un câlin. Nada.
Dubitative pour reprendre le terme ? Sans doute, pas encore confiante. Gênée de parler encore de mon addiction ? Certainement.
Et là, je me dis une fois de plus que tout cela n'appartient qu'à moi, qu'elle ne pourra jamais comprendre


La compréhension pour quelqu'un qui passe du mode addictif à mode non addictif, bref redevenir une personne "normale" avec l'alcool est quasi toujours incomprise.
A toutes les personnes à qui j'en ai parlé, seul 1 a compris. Les autres ??? Ça passe pas du tout.
Quand je leur parle d'indifférence, je ressent une 2eme indifférence, celle des personnes qui percutent pas, s'en foutent, on te regarde comme si tu descendais la planète de Mars. Ils Ils passent en mode "ouais, ouais pouvoir boire de temps en temps. .. tu rêves l'ami"

Moi c'est bon, j'arrête d'expliquer, pour eux tu es toujours un alcoolique abstinent, sauf pas complètement abstinent puisqu'il boit encore sa coupe de champagne aux fêtes. Faut croire que l'alcoolique soigné au baclo sont devenus abstinents donc sont toujours malades. Mais ils boivent un coup de temps en temps.
Donc le baclofène amène une abstinence un peu plus tolérante , bref on est dans le délire.

Si on te demande: Tiens tu ne bois plus ?" Tu réponds un truc genre "Non, plus maintenant, ça ne me dis plus rien "
Comme ça ils y comprendront encore moins, moi je les laisse dans l'ignorance. ( j'ai déjà entendu plusieurs abstinents qui m'ont dit qu'ils n'étaient plus attiré par l'alcool, nous on a compris.... )
Et puis à un annif, tu prendra la petite coupe du champagne comme tout le monde. Et puis "Ah je croyais que tu ne buvais plus ? "
Réponse "Non c'est vrai, je ne bois plus sauf à l'une où l'autre occasion, tu peux demander à ma femme"
Ils ne vont alors plus rien comprendre et mon plaisir est de les laisser dans leur incompréhension. Ça m'amuse.

Pour ta femme qui, peut-être comme la mienne est dans le déni de l'indifférence de son conjoint, genre "que fais-tu? Tu ne peux plus boire"

Aussi, au vu des années passées dans l'alcool et puis du jour au lendemain tour va bien.
Ma mienne m'a dit un jour. Ouais, toi t'es bien maintenant, et bien pas moi. Je le remettrai pas si vite de ce qu'on a vécu ici.
Sur le coup je la comprends.

Peut-être aurait-elle attendu que tu y arrives par les méthodes classiques ou là elle aurait pu te soutenir dans ton combat quotidien. La elle n'a aucun rôle à jouer. Et puis sa position change par rapport aux autres.
Elle n'est plus mode "Vous l'avez vu mon Alex? C'est comme ça tous les jours " ou mode "Je fais ce que je peux pour l'aider "
Ici, tu prends un médoc et tu bois plus. Aucun mérite.

Donc, de toute façon elle aura besoin de temps, elle va douter, craindre la rechute.
Elle a besoin de temps pour constater que tu n'as plus de problème avec l'alcool et étre rassurée sur le long terme. Laisses-lui le temps.

Voilà comment je le vis.
Comme dit OA "Un alcoolique qui n'plus envie d'alcool? On n'à jamais entendu ça dans alcooliques anonymes, dans aucun centre de cure et chez aucun alcoologue. C'est trop beau pour être vrai!

Allez profite surtout, vous comment le week-end se passe et on voit sI c'est bon ou s'il faut faire un fine-tune
 
jmv
30 Novembre 2017, 22:29
Rassurante, pas encore.
Hier s'est bien passé, aujourd'hui beaucoup plus dur, râleries de l'inspectrice parce qu'elle n'aime pas ma méthode de répartition des charges.
Je fais plus précis qu'elle car le calcule les affections de coût du personnel par mois et pas par an. Ça sort des méthodes habituelles mais nous sommes une structure atypique.
Mais cette méthode est exigée pour d'autres pouvoirs publics et je ne peux pas faire 2 règles 2 mesures.

Repéré une double encodage. Ça peut arriver mais amène parfois des soupçons

Demain va être décisif sur la finalité du contrôle. Je sais que je perdrais quelques €€, ça c'est pas grave. Ce qui est grave c'est l'approche et les procédures du Fonds Social Européen. Et vous n'y échappez pas en France, les procédures sont les mêmes hi hi

Mais voilà, avant demain fin de journée je verrai un peu plus clair. Après, faudra attendre le rapport d'inspection pour voir les conséquences. Pour le moment, je suis toujours dans le brouillard et je déteste être dans le brouillard car en ses moments je pense au pire, et suis si anxieux que le benzo reste dépassé. Ne reste plus que l'alcool pour oublier mais comme dit précédemment, l'alcool ne m'y invite plus

Suis très anxieux ce soir; et le resterai jusqu'à la fin du contrôle.

Fait être fou et masochistes pour travailler avec le FSE .
Suis en mode :fsb2_devil: :fsb2_cold:

Mais je vous dirai quoi demain, promis
 
jmv
30 Novembre 2017, 18:35
Le loramet fonctionne bien apparemment
 
jmv
29 Novembre 2017, 22:43
Pascal,
Ça m'est arrivé de douter et comme toi, je ne risque pas le surdosage

Alors le truc

Sur ton gsm, tu configures tes alarmes en lui demandant un rappel toutes les 5 minutes.
Si, au moment où l'alarme sonne, tu n'es pas directement disponible pour prendre ton médoc, tu dis à ton alarme de répéter ( sur Android bouton jaune à droite de l'écran à glisser vers la gauche.
A chaque fois qu'il sonne et que ti ne peux prendre ton médoc directement tu le le glisse en rappel. Tu ne l'arrêtes seulement quand tu a pris ton médoc
Depuis, perso plus de problème
 
jmv
29 Novembre 2017, 18:34
A combien es tu par jour en baclo ?
Quels sont tes heures de craving
 
jmv
29 Novembre 2017, 18:22
Le baclofène fonctionne très bien en état de stress. Je viens d'en faire l'expérience. Je viens de vivre 1 mois full stress avec crise de panique, et pas une goutte d'alcool.
Mais je suis à ma dose seuil.
A petite dose , si tu vis un moment de stress, mieux vaut augmenter
 
jmv
29 Novembre 2017, 18:16
A Liège, compter 180km de Valenciennes.
Pascal ( Pascalaberic ) est à Tournai, pas loin de Valenciennes
 
jmv
28 Novembre 2017, 22:39
Et on s'y verra à Paris le 16. Alexandre
J'y vais.

Je connais pas ton emploi du temps mais si on peut y passer l'aprem avec tout qui qui pourra, ce serait super
 
jmv
28 Novembre 2017, 21:58
La dose dépendante , c'est à dire la dose nécessaire pour être indifférent est propre à chaque individu. Il est impossible de dire combien il en aura besoin. Ça peut varier de 30mg à plus de 400mg.
Les effets secondaires, c'est aussi à la carte.
Le seule chose que l'on sait, c'est que les personnes abstinentes pendant le traitement en ont besoin de moins que les personnes qui se laissent porter par le traitement, c-a-d qui continuent à boire pendant le traitement.

Là première chose à faire est de consulter toute la doc présente sur ce forum ici

http://www.baclofene.org/fichi..._experience.pdf

http://www.baclofene.org/fichi...osQuestions.pdf

http://www.baclofene.org/wp-co...EIBaclofene.pdf

Tu trouveras des réponses.

Puis ne te prive pas de poser des questions ici sur ce forum.
Pour l'aide à la posologie, Sylvie est notre experte.
 
jmv
28 Novembre 2017, 21:46
Bin il y a aussi les belges qui ne sont pas loin de Valenciennes
 
jmv
28 Novembre 2017, 21:41
C'est surtout le plaisir de vous rencontrer
Train trop cher. J'ai l'habitude pour de longs trajets. 350km me fait pas peur.

Et ça n'exclut pas le colloque
 
jmv
28 Novembre 2017, 20:53
Bonjour Ambre.
Le traitement au baclofène a un avantage séduisant. Il n'oblige pas au voeu d'abstinence totale à tout jamais.
C'est perso ce qui m'a motivé.
Peut être lui en parler dans ce sens ?

Il faut savoir que malgré ça, il faut être motivé car le traitement impose une grande rigueur. Alors jouer à en prendre, puis un autre jour faire semblant peut être très ennuyeux car ce traitement interdit tout interruption des prises du médicament en cours de route.

Donc la démarche doit venir de lui. Seul lui peut prendre la décision de se soigner et guérir. Il faudra qu'il prenne en charge son traitement, l'évolution de sa posologie. Il peut être encadré d'une part par e médecin mais surtout par le forum.
Et puis va falloir gérer les effets secondaires s'il en a. Ils sont nettement moins dangereux que les effets secondaires de l'alcool, mais inconfortables à vivre pour certains

Peut être a-t-il peur de l'après alcool.
Il arrive que quand l'alcool occupe une partie de la journée, il peut avoir peur. Comment vais-je occuper tout ce temps quand il n'y aura plus d'alcool.

Donc en parallèle avec le traitement, ne oas négliger l'aspect psychothérapie.

Presente lui les choses et les solutions du baclofene, qui à nos yeux est le seul traitement qui guérit, qui n'oblige pas à cette galère de devoir combattre chaque jour pour ne pas boire. Car avec le baclofène il n'aura plus de craving, donc plus d'envie de boire.
 
jmv
28 Novembre 2017, 20:01
Maximus,
Bizarrement il semblerait que les meilleures bières N/A ne sont pas brassées en Belgique.
Je dois dire que perso, j'ai toujours eu du mal avec les N/A
 




forum baclofene