Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Prendre ou non le baclophène (sûrement un sujet déjà traité)

J'aimerais tout de mĂŞme avoir quelques avis sur les effets secondaires.
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 15:07
Bonjour,

J'ai une consommation d'alcool régulière depuis l'âge de 14 ans.
J'ai trente ans aujourd'hui et je viens de passer près de deux ans et demi à enchaîner des cures et autres sevrages poste cures dans divers structures pour mon problème d'alcool. Ces séjours ne m'ont apporté qu'une plus grande dépression entre les demences de certains patients des structures Psychiatriques que j'ai pu côtoyer, les personnes alcoolo dépendantes me parlant de leur désarroi, de leur mort imminente et le reste de ma famille qui ne sait plus quoi faire. doit elle m'aider ou me rejeter.
Je n'ai pas encore trouvé une solution adéquate enfin presque pour aller mieux.
Depuis novembre 2015 je n'avais touché à rien enfin je n'avais pas le choix ma famille refusant de me loger j'ai vécu plusieurs mois dans un foyer pour malades Psychiatriques. Au mois de mai on m'a oté un morceau de poumon suite à une tumeur.
Mes parents ont donc accepté de m'accueillir.
Depuis j'ai fait quelques faux pas mais j'ai toujours voulu prendre le dessus. J'ai réussi à m'inscrire dans une très bonne fac et ça me paraît être un bon premier pas pour retrouver une vie normale.

J'ai des rendez-vous médicaux avec une panoplie de spécialistes pour mon suivi mais ça ne me paraît pas suffisant.
J'ai tendance à faire des rechutes de 4 jours tout les 3-4 semaines qui sont souvents liées à des angoisses parfois rationnelles comme celles liées à mon problème pulmonaire ou bien irrationnelles comme si mon esprit cherchait des idées noires pour me pousser vers la bouteille.

À force d'avoir fait de multiples sevrages, je préfère faire ça maison car dans les structures "adaptées" ils maintiennent les traitements aux benzos sur des durées qui me paraissent exagérées ce qui me zombifie pendant des semaines alors quand on cherche à aller vers un projet positif qui nous demande d'avoir un minimum la tête sur les épaules ce n'est pas top.
Le seul inconvénient de ce type de sevrages maison est de bien gérer le début du traitement si on le prend trop tôt cela peut être dangereux, si on ne le prend pas assez tard on est encore plus inconscient qu'avec une simple consommation d'alcool. C'est ce qui m'est arrivé il y a deux jours.

Bref mes parents ne veulent plus vraiment de moi chez eux aujourd'hui, j'ai la sale tendance à m'humilier et à chercher que l'on me déteste quand je perds tout contrôle.

Enfin par rapport à la thématique de ce sujet, j'ai besoin d'une psychothérapie tout le monde me le dit mais je n'ai pas vraiment les moyens de me payer ça. Par contre dans un premier temps ça fait 2 mois que je pense à essayer le baclophène le souci est que j'ai réussi à intégrer une Fac de physique et j'ai un peu peur des effets secondaires du médicament. J'aimerais reussir, je crois que la réussite ne peut que m'apporter du positif suite à une longue série d'échecs.

Ainsi j'ai relancé mon débat tout à l'heure en relisant une plaquette sur le baclophène pour connaître les statistiques sur les effets indésirables.

Les plus gênant à mes yeux pour la poursuite d'études sont les troubles de la concentration, de la mémoire et les somnolences.
Après j'ai lu qu'il existe des petits trucs pour réduire certains effets indésirables mais j'ai quand même des doutes pour commencer un traitement parce qu'on ne peut arrêter ce traitement brutalement et que le début de la posologie consiste à augmenter les doses assez rapidement.

Enfin si il m'est possible de limiter les cravings et de suivre mes études à peu près normalement ça ne peut être que bénéfique.
Vaut il mieux être amoindri au quotidien au risque d'être encore déçu par un échec scolaire mais maintenir une vie familiale stable ou avoir des chutes chroniques qui m' amoindrissent 25% du temps.

Je crois avoir choisi en Ă©crivant ce message.

Mais j'aimerais tout de même avoir des avis sur les effets secondaires et les petits trucs pour les amoindrir comme j'ai pu lire que prendre du piracetam pouvait aider contre les problèmes de concentration et de mémoire.

Merci pour vos infos.

Valou
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 15:26
Bonjour Valou

Les effets secondaires sont une réalité bien sur mais :

- ils ne concernent pas tout le monde de la même manière, certains les décrivent comme très supportables
- Ils sont moindre quand on boit peu, si j'ai bien compris c'est plus ou moins ton cas
- En gros 60-70% des personnes continuent à travailler sans difficultés majeures, il en est de m^me pour les études
- On ne peut pas arrêter brutalement le traitement, certes, mais on peut décider de ne pas poursuivre quand ça devient trop dur et arrêter en 2 semaines
- On n'est pas obligé d'augmenter très vite, ce qui peut permettre (peut être) d'avoir moins d'EI
- On peut optimiser le traitement en plaçant correctement les prises, ce qui permet de trouver une dose efficace moindre
- les difficultés de concentration ou pb de mémoire ne concernent pas tout le monde, je n'en ai jamais eu.

Bref, pour moi la réponse est oui, tu as tout intérêt à tenter ce traitement
Que sera ta vie si tu restes avec ce problème qui en général ne s'arrange pas avec le temps ?


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 16:31
Merci

Comme je l'ai dit je crois que mon choix c'est clarifié en écrivant ce message.
En épluchant les effets secondaires et face aux différentes expériences partagées sur ce site et les documentations que j'ai pu lire je vais me lancer.
J'ai cru comprendre que les effets secondaires étaient très variables suivant les gens et voir mêmes contradictoires.
Ma consommation a fortement diminué depuis que j'ai commencé à prendre en considération mon problème.
Jusqu'ici on a testé sur moi de multiples solutions pour ce problème d'addiction mais rien n'a fonctionné. À vrai dire je n'ai pas encore trouvé le remède contre les cravings mais si le baclofene fonctionne c'est très bien. Dernièrement le meilleur moyen que j'ai trouvé pour ne pas m'enfermer dans la bouteille au quotidien, c'est ma conviction que je peux avancer et que je dois avancer malgré les faux pas. Après la moitié de ma vie à boire, j'ai compris que j'avais éduqué mon cerveau à une vie baignée dans l'alcool et que pour rééduquer tout ça la route va être longue j'ai inscris des stimuli dans mon cortex reptilien qu'il sera compliqué à changer. J'ai du adopter une philosophie de vie où les moments sans alcool sont à croquer à pleines dents et bon je vais faire des faux pas mais il ne faut pas en garder des stigmates et rebondir au mieux. Sauf que cette méthode a ses limites le cerveau reptilien est plus fort que la raison et comme on le sait tous ce n'est pas une histoire de volonté, ce qui au début était anodin devient un instinct Primaire comme manger et respirer. Enfin on a beau savoir tout ça on reste stupide et on poursuit à se mettre des oeillères.

Bon il faut que je trouve un médecin compétent pour ajuster les posologies.
J'en ai parlé à mon généraliste elle ne savait pas trop quoi faire.
D'ailleurs si quelqu'un a des tuyaux par rapport à un médecin.
Et voir mieux c'est un peu hors sujet mais je cherche un psychothérapeute abordable.
J'habite en région parisienne dans la banlieue sud.

Merci.
 
Avatar de Aime_Aime
  • Messages : 469
  • Inscrit : 17 Septembre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 16:38
Hello Valou,

" Et voir mieux c'est un peu hors sujet mais je cherche un psychothérapeute abordable." pour ma part la seule solution était les CMP, mais tu connais surement.

Tu as une idée de la psychothérapie qui t’intéresse le plus ? gestalt, TCC, analytique, autre...

Belle route.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 16:57
Non je n'ai aucune idée sur le type de thérapie qu'il me faut.
On m'a dit que je devais faire un bilan psy complet certainement pour savoir vers oĂą m'orienter.
Le souci avec les CMP c'est qu'ils sont sectorisés et celui dont je dépends ne m'a donné que des rdv infructueux j'ai pris 3 RDV depuis le mois de juin le premier m'a dit de repasser par ce que elle arrêtait les consultations la bas, le deuxième m'a dit de repasser fin septembre et le troisième je n'y suis pas allé vu qu'il n'était disponible qu'à des horaires où moi je ne le suis pas. Alors quand il faut attendre 1 mois et demi pour avoir un nouveau rendez-vous à chaque fois et que bêtement quand tout va bien on se dit c'est pas si important je n'ai pas renouvelé l'expérience.
 
Avatar de Aime_Aime
  • Messages : 469
  • Inscrit : 17 Septembre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 17:11
Je comprends fort bien ce soucis de CMP...

Il existe, finalement presque souvent des thérapeutes (en général soit jeune, soit avec un bon background) qui adaptent "un peu" les tarifs aux "patients"

Petite histoire condensée extraite d'un bouquin fort bien ( Laisse moi te raconter les chemins de la vie :

-Un homme souffre d'incontinence fécale, après examens, la cause reste inconnue.
Finalement il envisage une psychothérapie.

-Première fin : Psychanalyste ortodoxe :
Cinq ans plus tard, l'homme rencontre un ami.
"Bonjour , alors cette thérapie ?
-Super! répond l'homme euphorique
-Tu ne te chies plus dessus ?
-Ecoute oui, je me chie toujours dessus, mais maintenant je sais pourquoi!"


-Deuxième fin : Thérapeute comportementaliste
Cinq ans plus tard, l'homme rencontre un ami.
"Bonjour , alors cette thérapie ?
-Super! répond l'homme euphorique
-Tu ne te chies plus dessus ?
-Ecoute oui, je me chie toujours dessus, mais maintenant je porte des slips en caoutchouc"

-Troisème fin : Thérapeute gestaltiste:
Cinq ans plus tard, l'homme rencontre un ami.
"Bonjour , alors cette thérapie ?
-Super! répond l'homme euphorique
-Tu ne te chies plus dessus ?
-Ecoute, oui, je me chie toujours dessus , mais maintenant je m'en fiche !"

(je n'ai pas choisi le problème du gars hein, j'ai scolairement recopié)
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Aime_Aime, 16 Octobre 2016, 17:13  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 17:22

j'ai compris que j'avais éduqué mon cerveau à une vie baignée dans l'alcool et que pour rééduquer tout ça la route va être longue j'ai inscris des stimuli dans mon cortex reptilien qu'il sera compliqué à changer.


Là, tu risques d'être très surpris.
Parce que le baclofène rééduque très bien le cerveau ...
Par conséquent, tu n'auras peut être besoin de rien d'autre, mais tu verras bien

Je t'ai envoyé des adresses par MP
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Sylvie, 16 Octobre 2016, 17:39  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 17:35
Merci

Pour tes infos je vois le concept.ha!ha! On m'a beaucoup trimballé d'un médecin à un autre et comme je suis moi même toujours à tergiverser dans mes choix suite à diverses déceptions medicales et je ne regarde même pas ce que l'on me propose ou plutôt j'ai entendu tellement de discours différents de médecins qui se disent spécialistes que je suis devenu méfiant. Je crois avoir trouvé la bonne personne.

Merci.
 
Avatar de Flocerise
  • Age : 54 ans
  • Messages : 5381
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 17:55
Je suis suivie par un psychiatre depuis 2 ans et demi.
Mon généraliste m'avait fait un courrier comme quoi j'avais besoin d'une psychothérapie, ce qui fait que la sécu me rembourse la quasi totalité du coût de mes séances.
Je paie 43,70€ à chaque fois et on me rembourse 40€ et quelques.

Étant déjà passée par les cases AD, BZD et somnifères sans grand succès, j'ai demandé à mon psy dès ma première séance de travailler autrement et de ne pas m'en prescrire à nouveau.
Il s'est conformé à mes souhaits.

Flo
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Flocerise, 16 Octobre 2016, 17:59  

Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de Aime_Aime
  • Messages : 469
  • Inscrit : 17 Septembre 2016
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 17:58
Hum ...Interessant.

Mais les psychiatres c'est remboursé à la base non ?
C'est plus quand tu cherches un psychologue, tcc/gestalt oĂą cela ne l'est pas.

En tout cas pour moi si pas psychiatre, pas de remboursement.

Et je n'en trouve pas de TCC/gestalt, l'analytique je m'en fiche.

MM
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 18:08
Oui les psychiatres sont remboursés sur la base des 43€
Certains font des psychothérapies ou TCC


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Flocerise
  • Age : 54 ans
  • Messages : 5381
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 18:11
Alors je viens de vérifier.
C'est grâce aussi à ma mutuelle que je n'ai quasiment rien à payer.
Sans ma mutuelle, le taux de remboursement serait de 70%.
Ce taux tombe à 30% si l'on est pas envoyé par notre généraliste.

Par ailleurs, si la demande d'ALD est accordée (comme c'est mon cas désormais), le taux de remboursement est de 100%.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 4811
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 16 Octobre 2016, 20:38
Citation
Bon il faut que je trouve un médecin compétent pour ajuster les posologies.

Je n'ai rien loupé, il s'agit bien des posologies de ton futur traitement baclo?
Sache qu'ici tu trouvera tous les conseils qu'il faudra.
Nous sommes en relations avec les médecins qui ont le plus d'expérience sur le baclofène et nous participons à la formation des médecins qui veulent prescrire.
Bien sur cela n'exclut pas de trouver un médecin avec qui tu te sente en confiance.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 17 Octobre 2016, 12:35
Bon j'ai un rendez-vous jeudi pour le baclofene.
Sinon j'avais oublié, mais c'est vrai qu'il existe des psychiatres avec de multiples casquettes. Le tout est de les débusquer.
Avec mon ALD je serais couvert Ă  100%.
Je vais fouiller un peu.
 
Avatar de Flocerise
  • Age : 54 ans
  • Messages : 5381
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 17 Octobre 2016, 13:22
Tout Ă  fait Valou !
Mon psy affiche : psychotérapies, hypnose, relaxation.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 19 Octobre 2016, 19:00
Mais où trouver les renseignements sur les spécialités des psychiatres. Me faut il appeller à droite à gauche et demander qu'elle est votre spécialité?
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 19 Octobre 2016, 19:04
TU peux tenter google avec le nom du médecin
Parfois tu trouves ce genre de renseignement, sinon appelez le sécrétariat


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 22:41
Pour continuer sur le sujet lancé. Je suis donc sous baclofène depuis mercredi soir. Je me sens bien un peu insomniaque depuis 2 jours, un peu embrumé mais ça va. À comparer à tout les traitements existants pour calmer l'envie d'alcool il me semble plutôt adapter. Quand l'aotal est inefficace, le revia est ridicule, le selincro dans la punition et l'esperal encore plus dans la punition type épée de damoclès enfin comme si la répression était une solution. D'autant que chacun à son affinité avec l'alcool, il y en a qui le voit comme un compagnon, d'autres comme un exutoire, un somnifère, un antidépresseur, etc...et parfois tout à la fois.

Personnellement il a été pour moi plusieurs facettes mais aujourd'hui le premier verre me détend mais le premier entraîne le deuxième etc... et je tombe dans un vortex éthylique dans lequel je n'arrive à sortir que déshydraté, dénutri et très souvent aux urgences, je prends le baclo pour être abstinent car j'ai l'alcool suicidaire.

J'avais peur que les effets indésirables me gênent mais finalement ça devient une force en soi.

J'avais une anecdote qui m'est passée par la tête cet après-midi une dame dans un hôpital psychiatrique dans lequel j'ai été hospitalisé qui prenait pour la première fois du Valium et qui affolée c'est mise à se plaindre au personnel soignant "mais qu'est ce que vous m'avez fait". Je me suis dit qu'avec tout les médicaments qui m'ont shootés ces 5 dernières années, Valium, Seresta, Tranxene, Tercian, ziprexa, prazepam, risperdal et autres, toutes ces années à boire et tout ces joins fumés entre mes 15 et 21 ans ne m'ont pas empêché d'avoir mon bac scientifique du premier coup et d'aller jusqu'en dernière année de licence de physique.
Ça n'a rien de glorieux mais bon.

Je ressens des effets secondaires mais j'ai appris à vivre dans un état second donc ça n'est pas une gêne en soi c'est une force.

Après je ne dis pas qu'il faut prendre le traitement et tout va aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je n'en demande pas trop au médicament il a un rôle mais le mental est le plus important j'ai du mettre un long moment à murir une philosophie qui fait que j'arrive à faire face et ce n'est pas les conseils des médecins de mes 18 mois d'hospitalisation en l'espace de 2 ans et demi qui m'ont apporté la solution mais plus les patients et le partage qui ont augmenté mon envie d'en sortir.

Je ne me dis pas vainqueur, je ne me fais pas d'illusions mais tant que j'avance c'est le plus important.

Bon on verra les jours à venir mais pour le moment ça va pour le mieux. Un peu shooté, un peu extraverti, un peu euphorique et une envie d'alcool fortement atténuer, un peu de mal à me concentrer mais le faite d'être shooté me détend et augmente finalement mon temps de concentration même si elle n'est pas optimale. Le faite d'être un peu extraverti et euphorique augmente ma capacité à aller vers les autres.

Enfin ce n'est que le début.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 21 Octobre 2016, 22:44  
 
Avatar de zib30
  • Age : 44 ans
  • Messages : 912
  • Inscrit : 24 Avril 2016
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 22:45
Bonsoir valou !!
Tu démarres a combien de baclo?
Zib


DĂ©but ttt: 19/04/16
Descente 01/11/16: 12h30/30mg, 16h/20mg, 19h30/30mg
Indifférence: 05/06/16 à 90mg
 
Avatar de Carabus
  • Age : 51 ans
  • Messages : 3397
  • Inscrit : 09 Octobre 2013
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 22:46
Zib, tu m'enlèves les mots de la bouche !

Quel est ton protocole Valou ?

.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Carabus, 21 Octobre 2016, 22:48  

"Les seules choses qui sont impossibles Ă  finir sont celles que l'on ne commence pas." Lynn Johnston

Indifférent à 210 mg ... Actuellement à 40 mg/j le matin => Retour à ma dose de confort depuis les séances de SMT.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 22:52
10 matin 10 midi 20 le soir
C'est que j'ai des cravings un peu toute la journée généralement après le café du matin arrivé à midi et le soir enfin je crois que c'est peut-être due au fait d'avoir le ventre vide vu que dans mes mauvaises périodes je ne mangeais pas pendant des jours.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 21 Octobre 2016, 22:57  
 
Avatar de zib30
  • Age : 44 ans
  • Messages : 912
  • Inscrit : 24 Avril 2016
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 22:58
Ha il attaque fort ton doc !!!
40mg d'un coup... Tu supportes?

A quelle heure as tu ton craving?


DĂ©but ttt: 19/04/16
Descente 01/11/16: 12h30/30mg, 16h/20mg, 19h30/30mg
Indifférence: 05/06/16 à 90mg
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 23991
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 23:06
Bonsoir Valou

Tout le monde va te dire pareil je crois, 40 mg pour démarrer c'est bien trop haut
Idéalement commence à 10 mg, pendant 3 jours, et puis tu augmentes de 10 mg tous les trois jours

Pour l'horaire de prise, idéalement, c'est dégommer le premier craving, donc je dirais, une heure avant de prendre ton café, tu prends ton baclo :fsb2_yeah:

Ensuite, quand tu vas augmenter, tu fais 20mg à la même heure, puis 30 mg, entre temps, on aura l'occasion d'échanger j'espère :fsb2_yeah:

Manue


Petite augmentation à 210 mg, l'efficacité est de retour!
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 23:15
Bien comme je l'ai dit j'ai passé les 2/3 de mon temps ces 3 dernières années dans des hôpitaux psy et des centres de cures où on m'a parfois shooté comme un junkie donc ça va je supporte par contre je viens de reprendre mes études après presque 5 ans de cafouillages et j'ai des exams dans 10 jours il va falloir réviser dans un état un peu spécial mais j'ai l'envie donc je vais peut-être stresser mais pour moi c'est le pied de reprendre une vie qui a du sens c'est un plaisir d'avoir un enjeu d'avenir.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 21 Octobre 2016, 23:26
Pour le coup la posologie n'a pas vraiment bien été établie sur la durée mon Alcoologue m'a fait une prescription que pour 10 jours je dois voir mon généraliste lundi pour une nouvelle prescription.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 6:08
Réflexion faite je vais plutôt suivre vos conseils plutôt que la prescription de mon Alcoologue les 20 mg du soir me sont inutiles et ça fait la 3eme nuit de suite que j'ai le sentiment de ne pas dormir le craving du matin j'arrive à le cibler mais après pour le reste de la journée j'en sais trop rien hier je n'ai pas pris celui du midi bon ça paraissait peut-être moins tranquille dans l'aprem que la veille ou j'en avais pris un à midi mais ça allait quand même et à vrai dire la fatigue et la faim sont généralement générateurs de cravings donc autant bien dormir! :fsb2_yeah:
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 7:18
Je crois que j'ai peut-être aussi mal compris mon fonctionnement actuel car il y a quelques années de ça c'était quotidien mais avec toutes mes hospitalisations de ces deux dernières années ma consommation a forcément chutée vu que j'en avais plus trop la possibilité.

Et mes rechutes se faisaient toujours sous forme de rushs suicidaires qui m'obligeaient soit à m'ensuquer lourdement aux benzos pour me calmer et pour reprendre le dessus ou bien finir aux urgences à cause d'un corps trop fortement épuisé par le manque de sommeil, la déshydratation et la dénutrition.

En 2016 je n'avais pas bu de novembre 2015 à juin 2016 et depuis les "rechutes" se font tout les 3-4 semaines sur une durée de 4 jours mais j'arrive à m'alimenter un peu contrairement à avant.

La chose est que je suis retourné vivre dans ma famille depuis peu de temps et la semaine dernière j'ai fais une rechute en présence de mes parents. En voyant ça mes parents m'ont mis la pression et plutôt que de laisser passer l'orage ça a créé des conflits qui ont augmenté mon agacement et donc ma consommation d'autant que pour ne pas déranger je n'ai pas mangé ce coup ci et je me suis cloitré dans ma chambre. Ce qui fait que dans cette bouillabaisse de sentiments de culpabilité, d'énervement et d'alcool. (Alors qu'aujourd'hui ma philosophie est plutôt de ne plus culpabiliser. C'est une maladie non un vice.)

Bref sous la pression de ma mère j'ai pris du Valium sans suivre le protocole habituel qui est d'attendre que l'alcoolémie baisse ce qui a entraîné un black out de mon vendredi dont je n'ai aucun souvenir. Une chose entraînant une autre cette journée sans souvenirs a augmenté mon sentiment de culpabilité et m'a complètement mis à côté de mes pompes ce qui fait que j'ai découvert ce site internet en passant ensuite 4 jours enfermé complètement shooté aux médocs et j'ai remis le couvert le jour où je suis allé chercher mon baclofène.

Bref ça m'a bloqué pendant 10 jours, a réveillé un sentiment de culpabilité ce qui m'a fait croire que j'avais relancé la machine à boire comme avant sauf que en soi c'était plus une rechute comme j'en fais depuis des mois avec le facteur famille en plus.

Donc je diminue les doses pour dormir, je repars consulter et on verra plutĂ´t dans un mois si je refais un rush ou pas.
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 22 Octobre 2016, 7:33  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 9:26
Très bien ta décision de ne pas prendre le baclo le soir
Concentre toi sur le matin ou matin/midi pour l'instant

Tu as dis à tes parents que tu avais décidé de prendre du baclo ?
C'est ch.. s'ils te culpabilisent


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Carabus
  • Age : 51 ans
  • Messages : 3397
  • Inscrit : 09 Octobre 2013
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 10:03
je viens de reprendre mes études après presque 5 ans de cafouillages et j'ai des exams dans 10 jours il va falloir réviser dans un état un peu spécial

Si tu as des exams dans 10 jours, vas-y mollo sur le Baclofène,
tu auras tout le temps d'augmenter après tes révisions.


"Les seules choses qui sont impossibles Ă  finir sont celles que l'on ne commence pas." Lynn Johnston

Indifférent à 210 mg ... Actuellement à 40 mg/j le matin => Retour à ma dose de confort depuis les séances de SMT.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 10:25
Oui je leur ai dit c'est mĂŞme un peu une carte sortie de prison.
Mon beau-père a perdu son petit frère alors qu'il était âgé de 40 ans. A cause de l'alcool son foie a lâché. Donc chez mes parents l'alcool est proscrit. Mon beau-père me parle du baclofène depuis un moment déjà. Je me questionnais déjà sur le fait d'en prendre ou non il y a 1 mois ou deux mais au vue des dernières réactions de la famille suite à ma dernière rechute je me suis dit que je pouvais faire d'une pierre deux coups calmer mon envie de boire et apaiser mes parents vu que dernièrement ils avaient qu'une envie c'est me foutre à la porte.
(Je ne manque pas de leur dire que ça calme mes envies quitte à en faire des caisses)

Enfin c'est vrai qu'il y a une certaine incompréhension face à mon problème d'alcool. J'évite de boire dehors parce que ça ne m'attire que des problèmes mais si je bois à l'intérieur ma mère me prend l'alcool donc je ressors pour racheter, saoul je fais du forcing alors que les parents m'empêchent de sortir la pression monte, je rentre encore plus saoul je continue à boire jusqu'à ce qu'on revienne prendre ma bouteille et ça recommence je repars je fais du forcing jusqu'à ce que j'ai ma dose.

Finalité je me mets plus en danger à sortir de plus en plus saoul et je deviens de plus en plus mauvais pour forcer la porte de la maison. Par exemple je me souviens que la semaine dernière j'ai fini par dire à ma mère en compagnie de mon beau-père qu'elle était tellement paumée qu'elle c'était mise en couple avec un mec qui la traite comme une bonne (il y a une petite part de vérité-mais c'est les choses qu'on ne dit pas et puis peu importe si ils sont heureux ensemble...).

Enfin mardi j'ai opté pour boire dehors finalité j'arrive chez mes parents à minuit totalement ivre avec un sans abris en lui disant qu'il va dormir dans un bon lit. Ça a fait forcément un scandale.

Bref qu'en je rechute je préfère rester chez moi et ne pas faire de vagues mais bon je ne suis pas chez moi.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 10:56
Par contre comme je te disais l'autre jour Sylvie j'ai quelques problèmes du faite de ne connaître personne là où j'habite en réalité c'est que je ne voulais pas revoir les amis que j'avais en région parisienne vu que je suis parti vivre dans le sud il y a 8 ans de ça.

Mes amis de l'époque me rappellent l'alcool et même mettre les pieds dans Paris me donne une envie de 8.6 vu que j'ai passé des années à arpenter Paris en picolant.

De plus j'ai un sentiment d'infériorité face à eux. ils ont tous fait leur vie. La dernière fois que j'ai passé une soirée avec un groupe d'amis parisiens chacun parlait de son boulot d'ingénieur, de médecin, de sa thèse de doctorat et moi quand ils m'ont demandé ce que je faisais je leur ai dit que je sortais de ma nième cure en hôpital psychiatrique.

Enfin hier je suis allé sur facebook pour la première fois depuis 2 ans et j'ai annoncé que j'étais sur Paris. J'ai eu plein de propositions pour sortir voir du monde.

Je verrai par la suite ce que je fais de ces propositions mais de toute façon je suis assez franc sur mon problème d'addiction d'ailleurs c'est comme ça que je me suis présenté pour mon entretien d'entrée à la Fac, je n'ai rien caché.

À côté de ça je me suis ouvert aux personnes de ma Fac bon je ne vais pas être franc tout de suite avec eux c'est pas non plus un super CV que j'ai. Mais comme on dit seuls les vrais amis restent. Donc à voir.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 11:18
Tu reprends tes Ă©tudes, bientĂ´t tu n'auras plus Ă  rougir de ton CV
Quant à ton addiction, si tu suis correctement ton traitement, ça devrait pouvoir s'arranger assez vite
Donc ce sera chouette si tu peux renouer avec tes anciens amis


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 22 Octobre 2016, 11:19
Enfin après des années à plus ou moins m'isoler avec ma bouteille, isolé dans des structures de soins je commence a regouté à la vie une amie m'a envoyé il y a 2 jours une photo de sa petite de 1 an et demi, je l'avais vue quand elle n'avait qu'un mois je peux vous dire que ça m'a regonflé à bloc.

Et je crois que je vais aller de surprises en surprises en renouant avec mon passé. Comme un couple d'amis qui m'a proposé hier de passer les voir quand je le voulais. La dernière fois que je l'ai vue elle, elle était enceinte de je ne sais combien de mois mais ça va faire des années de ça.

La vie recommence a avoir un doux parfum.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 23 Octobre 2016, 9:23
Bon j'ai l'impression d'être un peu déconnecté avec le baclofene je passe des nuits étranges et j'ai du mal à me concentrer en journée. Je crois que pour moi ce n'est pas le bon moment pour expérimenter tout ça. Je suis un peu fou fou et ne sais plus trop ou donner de la tête. Je pense qu'il y a pas mal de paramètres qui entrent en jeu mais j'ai des cours à bosser donc ou je tente un comprimé le matin et je révise ou je lâche le traitement le temps de mes exams. Je pense pouvoir gérer une abstinence pendant 2 semaines sans retomber enfin c'est ce que je crois je vais rester à l'écoute de mon corps et au pire j'ai un léger anxiolytique qui peut me calmer. Ça fait en gros 3 jours que j'ai entamé le traitement à raison de 4 cp le premier jour, 3 le 2eme et 1 hier. Je vais faire sans aujourd'hui et réviser je verrai bien ce que ça donne.

Entamer un nouveau traitement la veille d'un moment où on a besoin de toutes ces facultés n'est peut-être pas une bonne idée, j'ai pas trop le temps à l'heure actuelle de laisser mon corps s'accoutumer au produit.

Enfin au moment même où j'écris ces mots je viens de boire mon café du matin et mon museau me fait un léger appel à la bière...

J'espère que focaliser mon esprit sur mes formules et calculs calmera un peu ces appels du corps ou du moins me permettra d'ignorer ces stimuli.

Deuxième correction du message:
Oh et puis je suis un peu perdu finalement je passe mon temps à remettre en question mes choix (c'est un peu mon caractère qui veut ça). Si je considère hier (samedi) où ma concentration n'était pas super et le faite de n'avoir pris qu'un comprimé le matin mais que j'étais encore sous l'effet des 2 cp de la veille (vendredi soir) il est peut-être normal que j'étais un peu dispersé ce samedi.
Cette nuit j'ai passé une meilleure nuit et je suis un peu moins exubérant au réveil que hier matin. Depuis que j'ai commencé le traitement ça me desinhibe, (j'ai manqué de draguer sauvagement une prof vendredi :fsb2_smile: ) mais ce matin je suis plus calme.
Bon je tente finalement de reprendre 1cp maintenant pour la journée.

3eme correction:
Je n'ai pas des cravings frénétiques c'est plutôt une idée qui arrive et dont je n'arrive pas à me défaire pendant des jours jusqu'à craquer donc l'histoire du pic d'efficacité du médoc ce n'est peut-être pas trop un problème pour moi.(??? ça y est je commence à divaguer me poser un tas de questions "je le prends/je le prends pas" ????) Bon j'arrête de tergiverser sinon je vais y passer la journée. Le cp et en avant!
Si ça ne me va pas encore aujourd'hui je stop demain et je reprendrais tout ça samedi dans 2 semaines.
Message Ă©ditĂ© 4 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 23 Octobre 2016, 10:24  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Octobre 2016, 11:37
A mon avis, si tu reprends un protocole normal, Ă  savoir 1 cp, puis 2 puis 3, tu pourras Ă©tudier sans pb
Les augmentations, fais les à ton rythme, ça peut être tous les 3 jours ou tous les 8 jours ...

Et si tu arrives à te passer d'alcool, c'est tout bénéfice : moins d'EI et une dose efficace bien plus basse

Perso, je prendrais le baclo parce que ça te protège un minimum de l'alcool
Et que si tu craques à ce niveau, ça ne va pas le faire pour tes examens


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 15:19
Bon j'ai opté pour arrêter le traitement pour mes examens. Malheureusement j'ai fait un faux pas avant hier. Qui a duré jusqu'à hier. J'essaie de récupérer aujourd'hui à grand coups de benzos pour me zombifier histoire de calmer mon envie de replonger. Je recommencerai le traitement le week-end prochain.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 15:22
J'ai eu un coup de sang et j'ai perdu les pédales. Enfin j'espère que ce temps perdu ne me sera pas fatal.
 
Avatar de Aime_Aime
  • Messages : 469
  • Inscrit : 17 Septembre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 15:33
Hello Valou,

je comprends que craignes pour tes exams, de ne pas avoir l’entièreté de tes capacités intellectuelles et de mémorisation.

L'alcool nuit à cela, tout comme les benzos et leurs conséquences sur la mémoire immédiate.

Si tu as tes exams dans 10 jours, cela ne serait peux être pas plus mal de reporter ton début de traitement après ceux-ci ?
Et Ă©viter de consommer des benzos dans le but d'endiguer un craving.

Soit tu les utilises durant 10-14 jours dans un protocole de sevrage d'alcool, concomitamment Ă  la mise en place du baclo, soit pas ;)
En tout cas pas dans le but de calmer un craving aclool et de le remplacer par une addiction possible aux benzos.

Cela dit peux être qu'ils te sont prescrits dans un autre but thérapeutique.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 15:54
En réalité j'ai toujours du Valium sous la main. C'est au cas ou.
Pour une journée comme aujourd'hui par exemple, plutôt que de prendre sur moi toute la journée à lutter contre mes pulsions. Je me clou avec des benzos pour calmer mes pulsions. Je joue un peu les apprentis sorciers en faisant ça mais ça fonctionne. Plutôt que de trembler toute la journée avec l'idée de boire qui ne me lâche pas je préfère tenir les murs resté bloqué au lit le temps d'une journée et demain j'irai mieux. Plus de benzos. C'est juste pour endiguer le cercle vicieux des lendemains ou j'ai encore des envies importantes.
Je mets une journée à la poubelle mais j'évite de retomber illico.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 15:57
Enfin je me fais tout un mélange pour me calmer Valium atarax et le soir un léger somnifère sinon ça va encore être une nuit blanche.
 
Avatar de Aime_Aime
  • Messages : 469
  • Inscrit : 17 Septembre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 16:06
Sans être paternaliste, je suppose que tu sais que c'est un système bancal et dangereux ;)

Je ne vais pas te faire le refrain, alcool anxiogène, benzos effets rebonds et paradoxaux, insomnie, angoisses, picole.

Je pense qu'il est bien plus préférable de prendre du baclo (qui n'est clairement pas un médicament anodin non plus) et se débarrasser et de l'alcool et des benzos.

Rendez-vous dans dix jours ? ;)

Prends tu encore du baclo ?
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 28 Octobre 2016, 16:18
J'en ai pris un ce matin j'avais arrêté dimanche. Enfin une fois les examens passés je repars dessus.
Ă€ dans 10 jours.
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 05 Novembre 2016, 11:41
Bonjour Ă  tous,

Bon mes examens ont été une catastrophe après maintenant près de 3 semaines à ne plus gérer mes pulsions d'OH 3,4jours d'OH, 2 jours de calme au Valium, j'ai pu obtenir auprès de mes professeurs la possibilité de me mettre en arrêt maladie. J'ai changé mon fusil, d'épaule et je fais un vrai sevrage sur 10 jours avec du Seresta 50.
Je préfère le Seresta 50 pour différentes raisons, c'est plus fort que du Valium donc dans les premiers jours de traitement c'est presque une camisole chimique, à côté de ça j'ai moins d'effets néfastes sur ma concentration (je peux lire un livre avec, contrairement au Valium)(de plus si je dérape quand le mélange avec le Valium me déboussole totalement avec le Seresta j'arrive à rentrer chez moi...). Le seul souci du Seresta c'est qu'il a une 1/2 vie plus courte et il est vraiment compliqué de s'en sevrer.
Sans ça à l'heure actuelle, je commence le baclo à 10mg le matin. J'ai essayé 10 le matin, 10 le midi et je n'arrive plus à dormir. Il faut que mon corps s'accoutume pour l'instant j'ai le Seresta qui calme les tensions en me legumisant un peu. Donc d'ici 10 jours à raison de +10mg tout les 3-4 jours il devrait pouvoir encadrer l'ensemble d'une journée.
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 05 Novembre 2016, 12:02  
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 05 Novembre 2016, 11:49
En temps normal 3 semaines sans OH et mes tensions deviennent quasi-imperceptibles après c'est le mental. Et c'est là où le baclofene devrait jouer son rôle pour me donner un petit coup de patte pour modérer les épisodes de cravings.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 05 Novembre 2016, 11:52  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Novembre 2016, 14:18
Le baclo à faible dose (30mg/j) semble utile pour le sevrage, regarde donc cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=-5Cx1sFCqBg
Tu peux aussi augmenter de 5mg si 10mg c'est trop
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Sylvie, 05 Novembre 2016, 14:19  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 09 Novembre 2016, 19:23
J'ai une question: qu'entend on par être guéri avec le baclofene?
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Novembre 2016, 19:50
Devenir indifférent à l'alcool, c'est à dire pouvoir sans effort se passer de boire ou être capable de le faire sans tomber dans une conso excessive et cela aussi sans effort.
En clair, ne plus être dépendant de l'alcool


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Valou740
  • Age : 31 ans
  • Messages : 49
  • Inscrit : 16 Octobre 2016
  Lien vers ce message 24 Novembre 2016, 11:10
OK! Pensez-vous que je peux augmenter les doses plus rapidement je suis à 4cp le matin, 3 à midi et 3 le soir. Je ne ressens plus les effets bénéfiques de début de traitement, j'ai plutôt l'impression d'être indifférent au baclofène. Pensez-vous que je peux passer radicalement à du 6-6-6? J'ai une addiction très forte.
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Valou740, 24 Novembre 2016, 11:14  
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 4811
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 24 Novembre 2016, 11:42
Salut Valou,

Je ne suis pas venu très souvent sur ton fil, donc je ne vais pas jouer le patient-expert.
Mais quasiment doubler la dose, du jour au lendemain, ça ne me semble pas du tout une bonne idée.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 28970
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 24 Novembre 2016, 12:11
En effet, ce n'est pas une bonne idée.
Tu risques des EI ++++
Si tu veux aller plus vite, augmente de 20mg tous les 3 jours

Et puis tu devrais tenter de faire tes prises en fonction du craving plutĂ´t que matin/midi/soir
Ce serait sans doute plus efficace


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de florence
  • Messages : 5
  • Inscrit : 10 Novembre 2016
  Lien vers ce message 27 Novembre 2016, 11:31
Bonjour
Je suis alcoolique abstinente depuis 9 ans sans baclofène, mais je peux te dire que si cela avait été en place j'aurai sans hésiter pris du baclofène
Cure de trois mois puis alccoliques anonymes puis l'envie de de boire qui disparait un fameux 11 Juiillet 2007 !!!
je suis pharmacienne et je m'interresse de près à cette molécule et son effet , après toutes les études faites je suis sure de son efficacité . Si ton médecin ne veut pas prescrire le baclofène tu en trouve un autre , si la cure n'est pas pour toi , tu te sauves
fais tout ce qui est en tout pouvoir pour arreter cette saloperie , insiste et fonce sinon tu ne vas pas mourir tu vas en crever de l'alcool
Quelle joie de se reveiller le matin en disant super une nouvelle journée commence , retrouver ses enfants, revivre
L'industrie pharmaceutique n'est qu'une machine à fric , les supers medecins alcoologues non rien de super et sont bornés
Ne lache rien , je te souhaite de retrouver une abstinence heureuse
personne sauf un alcoolique ne peut savoir ce qu'est le craving , tu es sur le bon site , nous savons de koi tu parles
je voudrai pouvoir te souhaiter un jour bonnes 24 heures
Florence
 
Avatar de florence
  • Messages : 5
  • Inscrit : 10 Novembre 2016
  Lien vers ce message 27 Novembre 2016, 11:43
Juste une chose à rajouter : si les médecins savaient combien notre souffrance est grande , combien on n'en peut plus , je pense qu'eux aussi arreteraient de nous gaver avec leurs soit disant diplomes qui ne comporte que 4 heures de cours d'alcoologie
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene
Annuaire Net-Liens