Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Au fil de Phil : 2017, l'année de la guérison ?

Un médecin prescripteur à Compiègne ou Marseille ?
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 25 Avril 2017, 7:39
Bonjour à tous.

Je m'appelle Phil, je suis un homme de 32 ans d'1m74 pour 95kg.Je suis hyperphage depuis l'enfance, boulimique compensatoire (sport)depuis mes 18ans.
J'ai eu la chance, d'être accompagné par un médecin traitant à l'écoute de mes souffrances, avec lequel je faisais mes démarches soit pour les hospitalisations en unité diététique, soit même pour les recommandations du psy qui m'a suivi entre 2013 et 2015.
Cependant, lorsque je lui ai parlé de ma volonté de tester le Baclofène, il m'a avoué n'être pas formé dessus, ni pour le côté alcool et encore moins pour le côté TCA. Il m'a aussi dit ne pas connaître de confrère là-dedans, et il a conclut en me disant que ce serait probablement moi après ma guérison qui lui apprendrait des choses là-dessus.

Je compte le relancer en début mai avec un argumentaire plus bétonné car je me sens en confiance avec lui, il me suit depuis plusieurs années.
Par contre, je ne peux pas le forcer, et je suis aussi impatient de commencer mon traitement par le Baclofène, y compris avec un autre praticien.
J'écris donc pour savoir s'il y a des médecins prescripteurs dans ma ville située à 50mn en voiture de Paris.
Je veux guérir, je veux m'en sortir, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver.
Message édité 1 fois, dernière édition par Yoki, 18 Mai 2017, 15:40  

Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31294
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 25 Avril 2017, 11:18
Bonjour

Quel dommage, il y a eu très récemment une formation RESAB à Aix en Provence à laquelle ton médecin aurait pu participer ...
Parce qu'en effet, ce serait bien s'il te prenait en charge
Alcool ou TCA, il n'y a pas vraiment de différence concernant le traitement

Je t'envoie des adresses


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 25 Avril 2017, 13:03
Oui, c'est dommage. Cela dit j'ai prévu, lors de mon prochain passage à Marseille, de lui apporter un petit dossier avec le pdf à destination des médecins, l'adresse du site RESAB, les impressions de quelques témoignages orientés TCA parus dans 2/3 journaux en ligne "réputés" et enfin un podcast suisse(en français) avec la participation de deux médecins qui en parlent, un de façon plutôt positive et l'autre de façon mesurée. Merci en tout cas, je vous tiens au courant!


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 25 Avril 2017, 13:28
Un message juste pour dire que grâce à la réactivité de Sylvie, j'ai pu avoir un contact de médecin prescripteur. J'ai appelé et j'ai un premier un rendez-vous la troisième semaine du mois de mai. Je ne tiens plus en place, entre joie et appréhension. Déjà j'espère que tt se passera bien, que ce médecin me prescrira le baclofène, et que cela marchera. Rien que le fait de penser qu'il y a une possibilité d'être délivré de mes pulsions, j'en ai les larmes aux yeux. Je croise les doigts! A bientôt, je vous tiens au courant! Merci Bcp!


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31294
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 25 Avril 2017, 13:33
Si tu peux avoir une certitude, c'est qu'il te prescrira du baclo
Pour le reste, il y a peu de raisons que ça se passe mal, la plupart des EI sont gérables
Et une probabilité assez forte pour que ça marche ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de LuluReveuse
  • Messages : 9
  • Inscrit : 26 Avril 2017
  Lien vers ce message 29 Avril 2017, 5:42
Bonjour Mushishiman,
Bienvenue sur le forum :)
Je me lance également dans l'aventure du baclofene (fil de cette semaine)
Tout comme toi mon medecin generaliste est un peu réticent bien qu'il connaisse le baclofene pourv soigner l'alcool.
Je suis sa premiere patiente a qui il donne le baclofene pour soigner les TCA.
Je ne suis pas certaine qu'il me suivra à haute dose mais on verra, je ne lâcherai pas !
C'est super que tu es enfin pu avoir un RDV avec un medecin prescripteur :) ce forum était pour moi ma dernière chance alors merci Sylvie et merci à tous les autres administrateurs :)
Mushishiman tu dois être tellement pressé, je t'envoie tout mon courage pour cette nouvelle aventure :)
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 04 Mai 2017, 17:02
Bienvenue à toi aussi, Lulu et merci pour ton message!
Je nous souhaite à tous les deux bonne chance vers la guérison!


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 18 Mai 2017, 15:34
Baclofène commencé hier soir :)
Mes comprimés sont de 10mg chacun. Le médecin qui me les a prescrit m'a donné une feuille de suivi journalière sur laquelle je dois marquer mes prises. Ordonnance pour un mois, je le revois dans 3 semaines pour un 1er bilan.
Je démarre avec un comprimé de 10mg a prendre tous les soirs les 3 premiers jours. Ensuite tous les 3 jours je dois ajouter un comprimé à placer 1h avant le moment habituel de mes différentes crises.
Je peux avoir des crises à n'importe quel moment de la journée. Mais en général c'est entre 9h/10h, entre 12h/13h, entre 15h/16h, 18h/19h et 21h/22h.

Sachant que mes crises les plus avancées dans la journée sont souvent les plus terribles, et que de toute façon il vaut mieux manger beaucoup plus tôt dans la journée que l'inverse, mon 1er comprimé je l'ai pris hier à 22h30(j'aurai voulu le prendre avant, par exemple vers 20h, mais je n'ai pas pu pour x raisons.

A terme, je prévois de prendre mes comprimés de 10mg chacun comme suit : à 8h, 11h, 14h, 17h et 20h. ça fera 50mg par jour.
Je ne peux pas encore dire si le comprimé que j'ai pris hier a eu un effet, j'ai trouvé que ma tête "tournait" un peu et j'ai eu faim vers 23h30, mais bon c'est trop tôt pour tirer des conclusions. Normalement dans 13 jours je serai, donc fin mai, je serai à ma répartition de 50mg/jour. Là je saurai si il y a un véritable effet concernant mes crises, mon craving et les effets secondaires.
Message édité 2 fois, dernière édition par Yoki, 20 Mai 2017, 15:53  

Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1428
  • Inscrit : 16 Décembre 2016
  Lien vers ce message 18 Mai 2017, 17:36
Bonjour MushishiMan et bienvenue,
Super que tu puisses commencer le baclo. Et je peux te dire que ça marche puisque je suis en phase de "guérison" (alcool + TCA). Ce que je peux te dire c'est qu'il faut vraiment respecter des heures de prise en fonction de tes cravings et ne pas modifier tes horaires de prise de manière intempestive (sinon attention aux EI !!!!).
Tu pourrais faire comme beaucoup d'entre nous et indiquer dans ta signature ton évolution des prises (heures et quantité), cela permet à tous de savoir où tu en es.

Ce serait trop beau si le baclofène marchait à 10mg ! donc il faut que tu sois patiente... Je te conseille vivement de lire le fil des autres, les fils des personnes qui ont réussi (Sylvie a réuni les posts de "réussite" dans la rubrique TCA).

Bon courage et bon parcours à toi :fsb2_smile:


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours... Désormais à 80mg
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 19 Mai 2017, 8:44
Bonjour Sabine et merci du soutien!
Hier je suis allé voir le fil des réussites que tu m'as conseillé et j'ai dû passer 2 ou 3h à lire ça!
Je me reconnais dans quasiment tout ce que Manu13 écrit, à propos de la façon dont il est tombé dans la dépendance et de comment il vit son TCA, son image de lui, le rapport à la balance etc.
J'étais très content de lire tout son fil et de voir qu'il s'en est sorti en moins d'un an et que ça a complètement changé sa vie! ça m'a donné un espoir fou!
Et le mieux est qu'à la fin, dans son message de conclusion, il donne le cycle de prise qui lui convient le mieux, et c'est le suivant :
"tout au long de la journée de 9h du matin à 19h (ex : 9h:10mg / 11h : 10 mg / 13h : 10 mg / 15h : 10 mg / 17h : 10 mg / 19h : 10 mg)"
Et sans même l'avoir lu encore, ce que j'avais décidé de façon intuitive par rapport à mes cravings alignés au long de la journée correspond quasiment à ce qu'il a fait lui! ça m'encourage fortement!
Sinon, hier j'ai pas eu la tête qui tourne. Je pense que je suis aussi dans une sorte d'effet placebo car je sens une confiance en moi qui s'installe.


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1428
  • Inscrit : 16 Décembre 2016
  Lien vers ce message 19 Mai 2017, 14:06
Prendre le baclo tout au long de la journée au lieu de concentrer les prises sur les heures de craving, cela s'appelle "l'imprégnation". C'est ce que j'ai fait durant tout mon parcours en prenant 20mg toutes les 2 heures et cela afin de moins souffrir des EI car très sensible à la molécule...


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours... Désormais à 80mg
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 20 Mai 2017, 15:59
Merci pour la confirmation de ce terme imprégnation que j'ai lu dans des fils en en devinant le sens. C'est sur une imprégnation que je suis parti moi aussi, car mes crises je les ai à n'importe quel moment. Elles se manifestent toutes les 2/3h on va dire. Aujourd'hui c'est mon 4ème jour, je rajoute un comprimé de 10mg dà 17h, en plus de celui que je prendrai à 20h.
J'ai une question, car je suis inscrit sur le groupe facebook baclofène de Sissi. Là-bas, les TCAs sous baclofène disent qu'il est préférable d'augmenter de 5mg tous les 3jours plutôt que de 10mg comme préconisé par RdB. Qu'en pensez-vous ?
Message édité 1 fois, dernière édition par Yoki, 21 Mai 2017, 17:07  

Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31294
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 21 Mai 2017, 9:22
En fait les TCA supportent beaucoup moins les EI que les alcoolo-dépendants
Pourquoi mystère

Du coup, augmenter de 5 en 5 est moins violent
Mais pour moi, c'est vraiment à décider au cas par cas selon les EI que l'on a ou la crainte que l'on a d'en avoir
De toute façon, on peut aussi moduler au fil du temps

Commencer de 5 en 5 puis accélérer ou faire le contraire
Il n'y a pas de règle universelle qui s'applique à tous
Pas d'augmentation magique qui préserve des EI ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1428
  • Inscrit : 16 Décembre 2016
  Lien vers ce message 21 Mai 2017, 9:39
Perso, j'ai commencé à 10mg par 10mg, mais j'ai ensuite ralenti de 5mg en 5mg à cause des EI qui étaient trop forts pour moi. C'est vraiment ton histoire personnelle avec le baclo qui te guide...


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours... Désormais à 80mg
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 21 Mai 2017, 17:32
Hier j'ai rajouté un comprimé de 10mg à 17h, plus celui de 10mg à 20h, ça me fait 20mg en tout. Je n'ai eu aucun EI.
Par contre, aujourd'hui j'ai bien senti l'influence du baclofène que je commençais déjà à percevoir le 3ème jour et que j'ai bien senti hier aussi.
Je suis allé faire des courses hier soir au Carrefour Market qui ferme à 22h. Sans aucun effort je n'ai acheté que de la bouffe saine.
J'ai fait exprès de passer devant le rayon gâteaux et viennoiseries : je n'ai rien ressenti, peut-être même un léger dégoût.

C'était vraiment trop bizarre hier soir de faire mes courses sans AUCUNE pensée obsessionnelle de gâteaux et cie. Je me sentais bien, léger, je riais tout seul de cet étrange sentiment, j'étais heureux et tranquille! C'était vraiment trop bizarre. En plus j'ai dormi normalement et me suis réveillé en forme ce matin.
Et pareil aujourd'hui j'ai mangé sain et en quantité normale pour un homme de mon age sans me forcer ni rien. C'est vraiment trop bizarre.
J'ai essayé de me forcer en pensée à "désirer" des madeleines, crêpes et autres beignets au chocolat, je n'y arrive pas.

Vers 10h30/11h, je me suis visualisé en train d'en manger(des cochonneries sucrées), là non plus ça n'a pas marché :j'ai une sorte de dégoût de ça qui s'installe ou quoi.J'ai bu un verre de jus d'ananas à la place, et c'est cela qui m'a servi de carburant pour la longue balade que j'ai faite ensuite.
Ce midi, j'ai mangé une portion normale de nourriture saine, avec un yaourt en dessert. A la fin du repas, j'avais encore un tout petit peu faim, j'ai voulu me resservir:

je n'ai pu manger que l'équivalent d'une cuillère à soupe! Vous vous rendez compte! Et mon ventre était plein ensuite! Il était plein, j'étais repus, mais contrairement à quand je fais mes crises et que je mange tout sur mon passage, là je n'avais pas mal au ventre, j'avais tjrs ma sensation de légèreté malgré un ventre plein ! Toute la journée je me suis pourtant baladé et tout, mais mon petit déjeuner normal et mon déjeuner normal on suffit.

Après, il faut savoir que depuis jeudi je suis en arrêt maladie. Je me suis dit que peut-être le fait de n'avoir pas été au boulot m'a apaisé dans un sens(je suis hypersensible/anxieux et mon travail est trèèèèès stressant), mais je ne pense pas que ce soit ça. Il m'est déjà arrivé de m'arrêter du boulot 2/3jours pour fatigue psychique, mais ça ne calme pas mes crises ni la quantité que je mange. Au contraire, puisque chez moi les crises fonctionnent autant comme récompenses d'émotions positives que comme réconfort d'émotions négatives.

Et particulièrement aujourd'hui je me sentais bien dans mon corps. D'habitude j'ai honte de mon gros ventre et de toutes les parties boursoufflées de mon corps qui sont gonflées par le surpoids. Là, je m'en foutais! Je me suis baladé en bermuda et chemise à manches courtes sans le moins du monde me soucier des gens, le pire étant que j'étais propre, mais pas rasé ni spécialement coiffé.

En fait c'est comme si le bien-être de me sentir "léger" a eu un impact sur ma perception de mon corps. Et pareil, depuis que je prend le baclofène, je ne me suis pas pesé. Ce matin j'ai voulu m'y contraindre, mais une pensée s'est imposée à moi "à quoi bon ? tu te sens bien et léger, on s'en fout du poids". Et je ne me suis pas pesé, je m'en fous en fait. C'est tout bonnement incroyable parce que d'habitude je me pèse TOUS LES JOURS et chaque gramme pris me fait du mal.

ça m'étonne de ressentir tout ça, sans EI, à seulement 20mg! C'est encourageant mais je me méfie quand-même. Je vais continuer l’imprégnation selon le calendrier fixé avec RdB, et je verrai avec lui au RDV de début Juin.
Message édité 1 fois, dernière édition par Yoki, 21 Mai 2017, 17:38  

Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5197
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 21 Mai 2017, 18:34
Salut Mushishiman,

Bravo pour ces premiers résultats, parfois il y a un effet placebo, parfois les résultats sont là, à très faible dose.

Citation
En fait les TCA supportent beaucoup moins les EI que les alcoolo-dépendants
Pourquoi mystère


Est-ce qu'une des raisons ne serait pas que les alcoolos ont l'habitude de se mettre la tête à l'envers ?


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31294
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 21 Mai 2017, 21:19
C'est possible Jack
Tu as fait quoi de ton avatar ? Tu l'as perdu en route :fsb2_godgrace:


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5197
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 21 Mai 2017, 22:51
Vous ne voyez pas mon nouveau portrait ?
Message édité 1 fois, dernière édition par Jack-Lofène, 22 Mai 2017, 4:39  

Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Juliane
  • Messages : 48
  • Inscrit : 11 Avril 2017
  Lien vers ce message 05 Juin 2017, 0:13
Bonsoir yogi
Plus de nouvelles ou en es tu ?
Merci de ta réponse c est important pour bcp de membres
Merci de ta réponse
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 06 Juin 2017, 21:43
Bonsoir Juliane
Je n'ai pas trop donné de nouvelles car ces derniers jours ont été chaotiques. De plus, il y a beaucoup de fils plus pertinents et plus suivis que le mien, donc quelques fois j'ai du mal à voir l’intérêt de m'étaler régulièrement(de la même façon que je n'ai pas souvent grand chose à dire dans le fil des autres puisque je ne suis pas un expert, et à part répéter quelques phrases creuses de réconfort, ce n'est pas d'une grande aide non plus pour eux) .

Bref, je suis à mon 20ème jour de baclofène. Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg.
Les deux dernières semaines ont été catastrophiques : au niveau du boulot, au niveau de certaines démarches administratives, qques problèmes financiers et relationnels.
J'étais donc dans un état émotionnel loin d'être optimal, très en dents scie, d'autant plus que j'ai arrêté le sport depuis 3 semaines que j'ai commencé le baclofène.

Il a résulté, de ces 12/13 derniers jours éprouvants, que j'ai oublié, chacun de ses jours, plusieurs prises de comprimés, parfois je les rattrapais à l'heure de prise suivante, parfois non. Parfois je ne pouvais pas prendre la prise à l'heure souhaitée et ne la prenait que 30mn ou 45mn plus tard etc . C'était complètement désordonné.
J'ai expérimenté des EI stressants(cœur qui bat fort la nuit au point de me faire craindre d'avoir une crise cardiaque, fatigue prononcée: même une petite balade de 2/3km m'épuise comme pas possible; narcolepsie: je m'endors n'importe où et n'importe comment et cela me stresse; qualité de nuit aléatoire: insomnie parfois jusqu'à 4h/5h du matin, ou alors sommeil tellement profond que je me réveille le matin 1h après le réveil etc). Très chaotique, donc.

La quiétude et le bien-être que je ressentais la première semaine de prise ont disparu. Selon moi c'est lié à ma prise chaotique des 10 derniers jours. Je pense qu'il s'agissait de ce que les anciens baclofeneurs appellent "lune de miel". Mes ruminations(non-liées à la nourriture) ont recommencé aussi, ainsi que mon irritabilité/impulsivité sont réapparues. Mais leur intensité est trèèèèès en deca de ce que ça pouvait être avant le baclofène. Je motive plus vite, je me remotive et lache prise plus vite et j'ai une sorte de confiance en l'avenir et que les choses me réussiront qui est stable malgré les facteurs extérieurs négatifs.

L'hyperphagie est réapparue elle aussi, mais pas la boulimie.
Je m'explique: je ressens la faim, je parviens à faire la différence entre la sensation physique de faim et le manque obsessionnel du craving du à la boulimie. Je ne ressens que la sensation physique de faim, je n'ai plus de cravings. Je sais que je peux dire "NON". Par contre, le fait que les cravings aient disparus m'avait laissé désemparé dans ces jours difficiles. Je me suis rendu compte que les crises de boulimie faisaient partie de ma vie de la même façon que je vais au cinéma ou au théâtre. Ces choses sucrées étaient une "activité" permettant de combler le temps, l'ennui, la sensation de vide de ma vie.
Et de la même façon, j'aime ses saveurs sucrées: gustativement je les trouve bonnes, et mentalement elles m'apaisaient en réponse aux cravings et aux émotions fortes(positives ou négatives).

Ce qui s'est passé ces 12/13 derniers jours c'est que, bien que je n'avais plus de cravings, j'ai quand même mangé des quantités astronomiques de nourriture. Je précise bien que ce n'était pas des crise de boulimie, c'était vraiment de l'hyperphagie. Quand j'ai mes crises de boulimie, ma tête cogne(comme un marteau qui me tape dans les tempes tant que je n'ai pas recu ma dose de sucre), mes pensées reviennent tout le temps à la nourriture, je ne peux pas résister etc.

Ces derniers jours, je n'ai rien ressenti de tout ça, malgré le fait qu'émotionnellement j'étais désemparé. Si je me suis laissé à l'hyperphagie, c'est parce que c'était la solution de la facilité. J'en suis très conscient. Vous voyez quand on dit qu'avec le baclofène on peut dire "NON" ? Remarquez qu'il s'agit du verbe "POUVOIR". Ca veut dire qu'à indifférence, on peut très bien dire OUI aussi. Je ne saurais pas affirmer que je suis à l’indifférence, mais en tout cas, je sais très bien que j'en suis proche. Seulement à chaque fois je pouvais très bien dire NON, mais ces derniers temps j'ai dit OUI.

En fait j'ai compris qu'avec le baclofène il faut quand même un tout petit peu de volonté. Or, moi après ma lune de miel où j'ai ressenti du dégoût pour les sucreries et où je n'ai fourni AUCUN effort de volonté, même pas minime, de volonté pour repousser les aliments et les crises, j'ai cru que ça allait continuer comme ça. Du coup, quand les cravings ont disparus, j'ai étonné par le fait que je devais encore faire le choix du OUI ou du NON.

Et l'idée de devoir cuisiner, aller faire des courses bios, penser à des idées de plats sains etc. ça m'a fatigué d'avance de devoir composer avec toutes les difficultés annexes de ma vie autour et de devoir encore faire tout ce tralala de reflexion pour manger. Je suis donc reparti vers la malbouffe sucrée et les plats cuisinés par paresse et habitude plutôt que par craving. Quant au côté hyperphage qui veut manger des grosses quantités, ou alors le coté "quand j'achète un paquet de bouffe de merde je dois le finir quitte à le faire sur plusieurs jours même si je suis repus", c'est lié à une sorte de ^perfectionnisme pervers : je verrai ça comme du gaspillage de nourriture et d'argent(l'alternative que j'ai trouvé est de maintenant donner tout cela à des SDFs).

La boulimie, la pensée obsessionnelle au sujet de la nourriture a disparu, mais l'hyperphagie est toujours là et je pense que ce sera le plus dur à chasser dans mon cas, car à mon sens c'est plus de la rééducation alimentaire et psychologique qu'autre chose, et j'avoue être deçu que malgré tout il faille encore un minimum de volonté. Je veux dire, toutes ces années je me suis battu contre la boulimie, le poids, l'hyperphagie,l'image de soi, pour le sport etc. Je pensais trouver un repos psychique complet comme lors de la lune de miel, mais je me rends compte que non, intégrer la volonté à minima c'est à vie.

Il a résulté de ces deux semaines que j'ai pris 4kg selon la balance ce soir( forcement avec l'hyperphagie et l’arrêt du sport). Par contre, le point positif est que je continue de m'en foutre de mon poids ou de l'image que je renvoie. Je ne cache plus les cochonneries que je mange ni le fait que je suis boulimique hyperphage. J'en parle plus facilement,je l'assume. J'ai pris conscience que je ne dois pas en avoir honte, que ce n'est pas ma faute et que je n'ai pas demandé à être comme ça. Du coup si les gens ne comprennent pas ou se moquent de moi, je pense que je m'en fiche, ça ne me touche pas.
un truc tout con est que d'ordinaire quand j'achète des cochonneries, je les cache dans mon sac à dos, de même que mes lectures sur la boulimie.

Actuellement, non. Je m'en fiche d'être gros et de sortir du Carrefour Market avec un paquet de madeleines ou un sachet avec deux beignets au chocolat. Tout comme chez moi je ne cache plus mes livres sur la boulimie, l'anxiété, l'hypersensibilité etc "au cas où un ami passerait, me poserait des questions ou me jugerait". Je m'en fous en fait. Si qqun veut se moquer, je lui dis stop. Si je ne me sens pas d'humeur à expliquer ma condition, je dis non, pas maintenant.

Et ça, cette fermété, cette absence de honte de mon état, si fort et si puissant en moi, je ne le ressens que depuis le traitement baclofène. J'ai même des rendez*vous galants auxquels je suis allé et qui ce sont bien passés car j'avais confiance en moi. Rendez vous que les semaines avant baclofène je repoussais car "je voulais absolument perdre 10 kg avant". Là je m'en fiche, et l'autre a mm eu un coup de cœur pour moi, c'est donc vous dire. Le baclofène a legerement augmenté ma libido, et en meme temps m'a rendu beaucoup plus assuré dans ma façon d'être, y compris au niveau sexuel, tout c'est très bien passé.
De même, au sortir de mon arret maladie, j'ai été clair avec moi^meme, avec ce que je veux, avec ma condition de santé.

J'ai pris rendez vous avec la médécine du travail, j'ai demandé un mi*temps thérapeutique. Ils me l'ont accordé. Mon médécin traitant m'a appuyé. A partir de cette semaine, je ne travaillerai plus que les démi-journées, 5 jours par semaine. Cela me laissera le temps d'evacuer mes heures de boulot stressant, de gerer les effets du baclo, de voir ma psy 1 fois par semaine, de faire des activités plus saines pour enrichir ma vie et me rendre plus heureux etc. Par contre, si mon médécin traitant sait que je ne suis "que" dépressif anxieux hypersensible et boulimique hyperphage, à la médécine du travail j'ai du rajouter que j'étais alcoolique pour que ça passe.

Je n'aurais jamais été si décisif et intransigeant sur mon besoin de mettre en place des choses concretes dans ma vie pour guerir et etre epanoui si le baclofène n'avait pas changé ma façon d’être mentale et physiologique. Donc moi je suis confiant. Je sais que j'irai bien. Ce n'est qu'une question de temps et de réajustement. Demain j'ai rdv avec le docteur RdB. Je lui demanderai la meilleure façon de pouvoir prendre le baclo car mes horaires de prises ne sont pas optimaux, et de plus les prises à 20mg ne sont pas bonnes pour moi. J'étais au mieux avec des prises de 10mg espacées de 3h. Et je pense que la quantité qui m'a fait le plus de bien, c'était quand j'étais à 40mg. Voilà pour les news, desolé du pavé géant, lol.


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25313
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Juin 2017, 22:17
J'ai appris plein de trucs en te lisant, boulimie et hyperphagie, les ressentis différents, merci
Je suis alcoolique, mais aussi tendance à l'hyperphagie, malbouffe (le gras), je fume trop, chez moi, c'est tout ou rien

Côté EI, je te conseille de baisser ta dose de 20 mg, de te procurer un pilulier et de mettre des alarmes pour prendre tes prises à heure fixe
Le cerveau/baclo sont impitoyables là-dessus, il faut vraiment de la régularité

Le fait des augmentations n'est pas inscrit dans le marbre, au départ, tu étais pressé, comme on l'a tous été le jour où on a découvert le baclo

Mais là, il faut prendre le temps d'observer l'effet baclo et de lui laisser le temps de guérir la partie malade du cerveau

Chez beaucoup de personnes sur le forum, on a décelé que l'anxiété était un point commun, et en particulier, un job qui ne convient plus, qui a convenu mais là, tu vois qu'il te met en souffrance

Mi-temps thérapeutique, c'est mieux qu'un arrêt de travail complet, il va falloir regarder, analyser et voir ce que tu veux toi, à savoir changer de boîte, te perfectionner dans quelque chose que tu aimes, voir si des choses peuvent être modifiées, adaptées

Je ne sais pas si tu as lu le livre d'Olivier Ameisen, le Dernier verre, je te le recommande, même s'il parle d'alcoolisme, on s'y retrouve tous, car la défaillance du cerveau est sans doute la même, mais notre relation à l'anxiété est vraiment très commune
Là où je voulais en venir, c'est qu'il parle d'un effet très positif du baclo que j'ai expérimenté, et que je continue à faire
C'est de sentir plus à l'aise pour communiquer
Avant, lors d'un problème relationnel, je ruminais, je me bouffais la vie, je n'osais pas m'exprimer

Un jour, je me suis surprise à le faire, merci au baclo, uniquement, et ça m'a fait tellement de bien, crever l'abcès directement, sans émotion parasite, sans le coeur qui bat à 100 à l'heure et la voix qui tremble

Dans mon boulot actuel, j'avais tendance à m'exprimer par écrit, mes collègues me répondent à chaque fois, on en reparle
Et on le fait, et ça se passe merveilleusement bien

Le baclo te permettra donc, si tu penses qu'il y a matière à faire, à t'exprimer avec tes collègues, supérieurs, pour crever l'abcès et ainsi, diminuer ton anxiété

Je te fais un tour large et généraliste, pardon si je suis à côté de la plaque

Donc côté baclo, diminution de 20 mg, prises régulières, quotidiennes, à la minute près :fsb2_yes:

Une fois bien régulier, et prends le temps qu'il faut pour y arriver, selon le résultat, là tu pourras reprendre une augmentation, mais pas en suivant le protocole de +10 tous les 3 jours, non, en suivant ton protocole, en prenant le temps de suivre ton rythme à toi

Ce lâcher prise sur ton image et ce que tu manges est excellent, le regard des autres, ouste, c'est fabuleux

N'hésite pas à faire un coucou même si tu te juges incompétent ou que sais-je, on a tous beaucoup de points communs, que ce soit TCA ou alcoolisme, on est des amis sur le forum, et en allant sur d'autres fils, cela permettra à d'autres personnes de te connaître et venir enrichir ton parcours

L'alcoolisme, on m'a dit un jour que c'était la maladie de la solitude, je ne pourrais pas me passer du forum :fsb2_yes:

Pardon d'avoir été longue (je ne sais pas faire autrement)

Manue


Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends - Nelson Mandela
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25313
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Juin 2017, 22:19
Oups, je ne t'avais pas lu jusqu'au bout, honte à moi, je vois que tu as rdv avec RDB, et je te donne des conseils, pfff, hâte de lire la suite, mais tu seras entre de bonnes mains, expérimentées :fsb2_yes:


Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends - Nelson Mandela
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 07 Juin 2017, 6:52
Bonjour Manue.
Merci, tes deux réponses m'ont fait beaucoup de bien, je me reconnais beaucoup dans ce que tu racontes, y compris concernant le passage sur la parole qui se libère. Moi aussi j'ai tendance à écrire, pour synthétiser mes pensées, pour y voir plus claire, pour évacuer, pour communiquer. Je me sens mieux à l'écrit qu'à l'oral. Non, je n'ai pas encore le livre du Dr Ameisen.
Ce mois de juin j'ai déjà plein de lectures prévues, je le ferai en juillet.
Ma question est la suivante : Que dois-je faire ? Je suis conscient que ces 10 derniers jours mes prises ont été chaotiques. Je dois redescendre comme au tout début et si oui à quel rythme ? Ou alors je dois rester à 70mg un bon moment et voir ce qui se passe; si les EI s’améliorent ?
En fait c'est surtout la disparition de la quiétude et de l'égalité d'humeur que je regrette. J'étais tellement anxieux avant ma première semaine de baclofene que quand j'ai atteint de ce stade de paix de l'esprit, je n'en revenais pas de ce que les gens "normaux" peuvent vivre bien! Je veux retrouver cet état en fait.
Merci pour ton soutien. Je fais une réponse rapide, mais j'irai sur ton fil dès cet après-midi.


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1428
  • Inscrit : 16 Décembre 2016
  Lien vers ce message 07 Juin 2017, 9:57
Yoki, que d'informations dans ton long post !!! Et extrêmement bien dites qui plus est...

Remarque liminaire : tous les encouragements que tu crois inutiles sur le fil des autres est toujours perçu positivement par chacun même si ton commentaire te semble banal. Alors n'hésite pas à aller mettre des petits mots gentils...

Tous tes EI sont "classiques". Perso je les ai un peu diminués en n'augmentant que de 5mg en 5mg.
Oui tu as eu une lune de miel, mais ça ne veut pas dire qu'elle ne reviendra pas !!! Déjà tu n'as plus de crises de boulimie et ça c'est ultra-génial !

Quant à la prise de poids, au début c'est souvent ce qui nous arrive (personnellement je n'arrivais plus à me faire vomir alors que les crises de boulimie continuaient donc quelques kilos en plus qui sont très vite partis au cours du traitement).

La flemme de se faire à bouffer "sain", ça aussi c'est classique... mais ça viendra... Il faut que tu sois patient avec le baclofène. Tu as apparemment un très bon médecin, ce qui est un atout énorme ! Et si tu as des questions à poser Sylvie, l'administratrice du site, te répondra.

J'ai mis 2 mois à vaincre l'alcoolisme et 5 mois à établir un rapport plus sain avec la nourriture. Mais le timing est différent pour chacun, ainsi que les réactions par rapport au baclofène : certains, par exemple, le considèrent comme un anxiolytique alors que personnellement il me met dans des états d'anxiété très difficiles à gérer...

Ce qui compte c'est que tu avances :fsb2_smile:


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours... Désormais à 80mg
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5197
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 07 Juin 2017, 20:41
Intéressant le distingo boulimie/hyperphagie


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de baba
  • Messages : 1330
  • Inscrit : 21 Novembre 2014
  Lien vers ce message 14 Aout 2017, 22:15
Bonsoir phil j espère pour moi que tu n es pas en vacances.
Je viens vers toi pour un problème bien sûr. Je prends du baclofene a raison de 190 mg dont une plaquette de 10 le vers 21h. Je me suis endormi sur le canapé réveillé a 22 h vue 1 plaquette de baclofene sur la table, je me suis dites je l ai pas prise, et j ai repris 10 comprimés en plus..le souci c'est que je prends aussi de la morphine et encore pas autant que le medecin me l avais pescrit le médecin. Je prends 2 comprimés de skenan 1 a 17 h et 1 a 22h plus 1 comprimé d acti skenan matin et soir. Hier soir je n ai pris qu 1 comprimé d acti skenan a 21h au lieu de 2.
Je suis malade départ hier a 2230 j ai vomi mais doit etre le baclofene qui est reparti mais peut être pas tout. Je me suis réveillée a 7h30 en rêvant que j étais a l hôpital, me suis rendormie jusqu'à 10h réveillé a midi rendormie jusqu'à 15h ainsi de suite de petits sommes en fin d'après-midi j ai repris des tremblements j ai 1 comprimé d acti skenan de 10 j ai eu peure d être en manque. La je recommence à trembler un peu. Ma questions est ce que je dois continuer à prendre de la morphine de temps en temps pour diminuer un peu.
Je revois le chirurgien mercredi est ce que je peux attendre..
Merci


160 en 1 pris à 20 h.puis 160 en 2 prises à 17 h et 20 h, puis suite à 1 problème 150 en 2 prises
140 en 2 prises.
augmenté de ô. 5 puis encore 0.5, et reparti en 3 prises. Actuellement 150 en 3 prises.
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 55 ans
  • Messages : 662
  • Inscrit : 28 Décembre 2014
  Lien vers ce message 15 Aout 2017, 9:18
Ça a juste manqué de m'arriver aussi ( double prise ). J'étais persuadé de ne pas les avoir pris, puis au dernier moment j'ai eu un doute et j'ai préféré m'abstenir. Donc ce que je fais maintenant, je prépare le nombre exact de comprimés nécessaires pour la journée et laisse la réserve dans la pharmacie.


62,5 8h
50 12h00
75 16h00
37,5 19h
12,5 au coucher
Indifférence depuis le 3 aout 2017 - aucun EI -
 
Avatar de baba
  • Messages : 1330
  • Inscrit : 21 Novembre 2014
  Lien vers ce message 15 Aout 2017, 16:59
Oui jmv je vais faire gaffe


160 en 1 pris à 20 h.puis 160 en 2 prises à 17 h et 20 h, puis suite à 1 problème 150 en 2 prises
140 en 2 prises.
augmenté de ô. 5 puis encore 0.5, et reparti en 3 prises. Actuellement 150 en 3 prises.
 
Avatar de Annia
  • Age : 29 ans
  • Messages : 105
  • Inscrit : 06 Aout 2017
  Lien vers ce message 18 Aout 2017, 21:52
Bonjour Yoki,
Je viens de découvrir ton fil et je me demande dcomment tu vas :)

À vite j'espère !


Début le 08.08.2017
100mg : 10 à 9h ; 40 à 11h ; 30 à 13h ; 10 à 15h ; 10 à 17h
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9189
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 20 Aout 2017, 8:49
Hello Yoki,

Comme Annia, je viens aux nouvelles.
J'ai lu attentivement ton pavé et j'ai aussi apprécié la différence entre la boulimie et l'hyperphagie.
Ta clairvoyance, ta lucidité sur toi-même est épatante et doit beaucoup t'aider.

À te lire,
Pascal


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
http://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 09 Octobre 2017, 12:06
Bonjour à tous, merci du soutien même pendant ma longue absence!
Ces derniers mois ont été mouvementés, avec plein de changements qui vont dans le bons sens, mais qui me demanderont d'être solide et plus battant que jamais à moyen terme.
Alors déjà pour Baba : je ne suis pas un expert en baclofène, surtout lorsque la prise de ce médicament se croise avec d'autres médicaments. Il y a d'autres personnes plus experimentées que moi sur le forum pour te répondre, et par ailleurs il y a un médécin aussi.
Tout ce que je peux te dire, c'est d'une part de ne pas arreter d'un coup, c'est vraiment à proscrire car le contre-coup peut être devasteur au niveau du mental et des sensations physiques.
D'autre part, si tu dois faire une descente, moi je te conseillerai de le faire lentement, avant de remonter tout aussi lentement au fur et à mesure que tu supporteras les effets indésirables.

Lorsque j'ai commencé à prendre le baclofène en mi-mai, je suis allé trop vite, en augmentant de 10mg tous les 3 jours. A 30mg je me sentais comme un prince invicible, à 40mg je pensais être le roi du monde: indifferent, grand vainqueur de ma boulimie et de mon hyperphagie devant l'Eternel.
Bah en fait non, c'était ma lune de miel comme je l'ai expliqué plus haut: j'ai vite dechanté, puis j'ai eu des complications dans ma vie qui ont fait que ma prise a été chaotique : et ça, ce n'est absolument pas bon pour le suivi baclofène. A ce moment là, j'étais déjà à 80mg jour que je prenais de façon chaotique, parfois j'oubliais de prendre, puis je me rattrapais ou pas à l'heure de la prise suivante etc.
Il faut savoir que ma prise chaotique, je l'avais alignée sur une impregnation toutes les 2h à partir de 6h du matin.

A un moment, pour recalibrer tout ça, l'impregnation étant vraiment pénible pour ce que je traversais, je me suis dit que j'allais passer en ciblage, pour des prises en 3 fois dans la journée plus faciles à gerer par rapport à mon boulot et mes activités. Comme je n'ai jamais vraiment eu de gros effets indesirables, j'ai pas voulu suivre les recommandations qui disent DE NE JAMAIS ARRETER LE BACLOFENE D UN COUP.
J'avais decidé, convaincu d'etre un superheros, que j'allais arreter le baclofène d'un coup, laisser mon corps l'oublier pendant un mois, puis y revenir à raison de 10mg toutes les deux semaines, en partant sur un ciblage. Autant te dire que lorsque j'ai arreté d'un coup, j'ai mm pas tenu 2 jours: tressautements musculaires, anxiété très elevée, tristesse indescriptible et permanente sans raison, palpitations etc.
J'ai fini par reprendre le Baclofène après 1jour et demi car les effets du sevrage étaient trop importants : j'ai recuperé mes sensations, mais ça été un peu long, entre 3 jours et une semaine. Mais lors de cette reprise, je me suis forcé à rester à 80mg. Par contre, je baissais de 10mg par mois, mais avec une stratégie : 5mg de baisse toutes les deux semaines. Eh bien, meme cette petite baisse, je la "sentais" mais c'était supportable.

Arrivé à 60mg, je me sentais plutot bien, tjrs hyperphage mais pas boulimique, mais comme je l'ai dit dans un de mes pavés plus hauts, une hyperphagie qui cotoyait la possibilité d'être abstinent, donc de travailler aussi ma volonté. J'ai decidé de rester là à cette dose un moment, car moralement ça me fait bcp de bien, et je n'ai pas envie d'aller dans des doses trop fortes qui me feraient somnoler etc comme quand j'étais à 80mg.
Du coup, comme prendre des comprimés toutes les 2h n'allaiit pas avec mon rythme de vie, j'ai basculé progressivement en ciblage: mon idée était de prendre les 60mg en 3 prises de 20mg, espacées d'au moins 4h durée de demi-vie de la molecule dans l'organisme. Donc par rapport à mes horaires, je me suis arreté sur ces temps de prise: 7h15; 12h45 et 18h15. Cela me convient beaucoup, beaucoup mieux. Pour y parvenir, chaque semaine je faisais "deplacer" 10mg de mon ancienne façon de prendre par impregnation, sur l'une des heures de prises du ciblage. Par exemple la 1ere semaine je prenais 20mg à 7h15, et 40mg autres je les prenais 10mg par 10 mg toutes les deux heures; la 2ème semaine je prenais 20mg à 7h15, 20mg à 12h45 puis les 20mg restant, en deux fois à 15h et 17h. Ensuite la 3ème semaine j'ai fait 20mg à 7h15, 20mg à 12h45 et 20mg à 18h15.

Cela me convient beaucoup mieux, je me sens bien,je suis tjrs hyperphage mais j'arrive à me raisonner. Alors donc toute cette periode, qui a bien du durer 4mois, aujourdhui je la considère comme ma période chaotique de test, car il s'est passé beaucoup de choses : je me suis habitué au baclofène et j'ai trouvé ce qui marche avec moi, ce qui fonctionne moins bien, et ce que je veux : j'ai arreté mon travail qui me rendait malheureux et ne me correspondait pas; je suis rentré dans un cycle de reconversion professionnelle vers le domaine qui m'a toujours naturellement attiré et que je n'ai jamais eu la force d'assumer à cause du regard des autres. Pour ce faire j'avais postulé dans 3 établissements de formation dans la France, avec epreuves et entretien : je les ai tous eu! Je ne vous decris pas la joie dans laquelle j'étais ! Le Fongecif a refusé de me financer cette formation, mais là encore la chance m'a souri : l'établissement que je preferais le plus a accepté de ne pas me faire payer l'année au tarif formation continue(plus de 5000euros), mais de m'y inscrire en tant que "reprise d'études hors formation professionnelle", ce qui veut dire que je paie le tarif d'un étudiant normal, dans les 200euros.

Comme j'avais demissionné de mon boulot qui n'avait pas voulu me faire une rupture conventionnelle, je n'ai pas d'indemnités pole emploi, seulement mes économies qui me permettaient en me serrant la ceinture jusqu'à fin Novembre. Et c'est là où la providence entre en jeu : dans la ville où se trouve mon centre de formation, j'y avais un très bon ami. En lui expliquant que j'y revenais pour une formation d'au moins 9 mois, non seulement il a accepté de m'heberger 1 mois le temps que je trouve mon propre appartement, mais en plus il m'a dit que je pouvais rester avec lui tout les 9 mois de formation, comme une colocation, on paierait chacun la moitié : le rêve! Donc voilà, je suis dans un état de grace, j'ai commencé cette formation il y a 3 semaines maintenant, tout se passe bien, ici j'ai un coach sportif, un nutritionniste, une psychologue et une psychiatre, le tout est un service proposé par le centre de formation à, tenez vous bien : 0euros! C'est une initiative prevue par cet établissement pour permettre aux apprenants de réussir au maximum leurs études.

Du coup, je me sens maitre de ma vie, j'ai toutes les cartes en main et d'ailleurs j'ai commencé à perdre du poids sans trop d'effort : 500g environ par semaine que je perds. Il me reste du travail, mais je pense être sur la bonne voie car j'ai tous les outils en main pour reussir. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi chanceux et beni des dieux. Je pense que cette année 2017/2018 sera vraiment celle de la guérison, car j'avance enormement vers le soulagement, l'apaisement et la connaissance de moi-mm. Je me suis remis au sport, je mange mieux, je suis moins frustré, plus bienveillant avec moi-meme, plus honnetete avec moi-meme, avec plus de compassion etc. Voilà voilà pour les nouvelles! Mon emploi du temps est très chargé, 35h de cours + le temps de travail personnel, donc ne soyez pas étonnés si je ne peux repondre que de façon espacée. Bises à tous et bonne chance sur nos routes respectives!


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31294
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Octobre 2017, 17:12
Et bien super !

je te souhaite vraiment que ta bonne étoile dure encore très très trèèèèèèèèèèèèèèès longtemps !!!
Merci pour ces bonnes nouvelles


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Yoki
  • Age : 32 ans
  • Messages : 16
  • Inscrit : 24 Avril 2017
  Lien vers ce message 12 Novembre 2017, 7:54
Salut à tous, un petit coucou tjrs en speed pour dire que tout va tjrs globalement bien. Je suis tjrs à 60mg par jour en ciblage à 7h15, 12h45 et 18h15.
Ma tête est tjrs plutôt apaisée. Plus vraiment de crises de boulimie, par contre la gourmandise et l'hyperphagie sont tjrs là de façon gérable avec un peu de volonté.
J'hésite à monter à 80mg par jour pour regler ce côté hyperphagie qui reste, car 60mg me fatigue déjà assez, et j'ai l'impression que ça ralentit un peu mes capacités intellectuelles.

Je deviens poussif pour comprendre les choses, les idées et concepts, alors que d'ordinaire je suis qqun de très vif d'esprit. Mais ce n'est pas la baclofène qui a crée ça, par contre il accentue cet effet.
Disons que ces dernières années le mal-être dans la vie ou le travail avaient fait que je ne me stimulais plus intellectuellement comme avant.
Du coup, de la même façon que le sport par exemple me requinque un peu niveau forme physique, avant d'augmenter à 80mg, je me suis donné les deux mois de novembre et décembre pour rebooster naturellement mes capacités intellectuelles.

L'idée est de voir si je peux redevenir naturellement comme avant quoi. J'étais qqun de très cultivé, avec une pensée en arborescence vive toujours prête à s'evader vers des cimes étranges et éthérées.
Je veux retrouver ça, surtout que je me sens vraiment à ma place dans cette nouvelle formation. D'un autre côté, je dois aussi me rediscipliner niveau nourriture. Le fait que le baclofène marche tellement pour m'apaiser et me faire me sentir bien me fait des fois jouer avec le feu quoi...
Comme je vous l'ai dit, je perds 1.5 à 2kg par mois sans forcer, et même en me "permettant" un ou deux jours de junk food et de junk drink juste pour me faire plaisir. Et ça, ce n'est pas bien, car j'agis comme un gamin trop content et trop confiant alors que ça peut reveiller mes anciens demons :(
Là dessus je vais travailler un peu plus pour vraiment me reconcentrer vers la bouffe bonne, mais qui me fait des super sensations dans le corps, le ventre etc.
Voilà, voilà! J'espère que tout se passe bien de votre côté, les bises!


Baclofène commencé le 17 Mai 2017.
Actuellement à 70mg par jour repartis en 6h/20mmg 8h/20mg 11h/10mg 14h/10mg 17h/10mg 20h/10mg
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene