Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

début du traitement: espoir

Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 13:20
Bonjour à tous,

Je vous ai un peu lu, j'aime beaucoup l'état d'esprit de ce forum (bienveillance, soutien, respect). Je suis peu habituée aux forums, je ne sais pas si ouvrir une discussion était la meilleure chose à faire, mais bon, je me lance. Se lancer c'est accepter de se dire qu'on a besoin d'aide, pas évident, ceci dit la démarche est déjà entamée puisque je suis allée voir hier un médecin pour qu'il me prescrive du baclofène.

J'ai donc pris mon premier demi-comprimé hier à 17h (5 mg), et j'ai bu, encore et encore, jusqu'à aller me coucher, comme tous les soirs depuis deux ans environ, et c'est de pire en pire.

Je suis tout de même confiante, les témoignages de ce forum me rassurent, même si j'avoue avoir du mal à croire qu'un jour, je serai peut-être "indifférente" à l'alcool.

Car je n'en peux plus, je n'en peux plus de me sentir mal tous les matins, que ce soit physiquement ou moralement, me dégoûtant moi-même de la cuite de la veille. Je n'en peux plus d'avoir de moins en moins confiance en moi, car l'alcool joue sur ma mémoire, mes capacités intellectuelles; je "percute" moins, m'en rends compte et cela joue sur mon comportement au travail. Je n'en peux plus de ne plus rien faire de mes soirées, car déjà ivre vers 21/22h... moi qui suis une passionnée de lecture, je ne lis presque plus car j'en suis tout bonnement incapable. Je n'en peux plus de faire un détour tous les soirs dans un café avant de rentrer, comme si je n'allais pas arriver à le faire sans un verre. Je n'en peux plus de jeter tous les matins une bouteille. Et je n'en peux plus de ne même plus arriver à me cacher devant les enfants, j'ai honte, honte qu'ils aient cette image de moi, de "maman avec son verre de rosé"; et peur qu'ils finissent par croire que c'est la norme (je précise que je ne suis jamais ivre devant eux...).

Bref, je lance une bouteille à la mer (j'aimerais toutes les lancer et ne jamais les revoir); et surtout je marque le coup de ce nouveau départ, enfin je l'espère. J'ai peur des effets secondaires du médicament, peut-être à tort. Pour moi entamer ce traitement c'est un peu ma dernière chance, car je le sais, j'aime boire, et je n'ai pas la volonté suffisante d'arrêter toute seule, et m'en veux pour cela, car je pense à mes enfants, à ma santé, et puis, "j'ai tout pour être heureuse". J'ai arrêté trois mois l'année dernière, avec accompagnement psy mais cela a été un échec, et je me souviens encore comme cela a été dur.

Je crois que j'aimerais juste échanger avec des personnes qui peuvent me comprendre sans me stigmatiser, sans condescendance ou compassion. Une question: le problème de mémoire que j'évoquais plus haut m'inquiète beaucoup, si certaines personnes ayant arrêté de boire avaient ce souci, j'aimerais savoir si elles ont retrouvé leurs capacités, même partiellement? Le médecin m'a dit que selon c'était lui réversible, surtout à mon âge et avec deux ans d'alcoolisme... mais cela me fait très peur tout de même.


Bon,à part ça je suis quelqu'un de sympa et de joyeux, même si au vu du sujet traité cela ne saute pas aux yeux à première vue;))

Lily
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 16:17
Bonjour Lily

Te voilà donc parachutée dans le monde du baclo
C'est une merveilleuse aventure qui t'attend
Tu as fait précisément ce qu'il fallait: te faire prescrire du baclo, et t'inscrire sur le forum

Ton sentiment de culpabilité est le lot de tous ici, et nous le comprenons très bien
Mais d'ors et déjà, tu peux le déposer quelque part sur ton chemin, au bord d'une route, au milieu d'un champ (quoique à Paris, il n'y en a pas des masse!), dans la Seine, sans te retourner ensuite...
Tu es malade de l'alcool, ce n'est pas de ta faute, ce n'est pas un défaut de volonté.
Tu as décidé de te soigner, et cela doit te rendre fière au contraire

Les EI? Tu verras bien. Certains en ont, d'autres pas.
Le forum est le lieu où parler de cela
Tu seras accompagnée, et tu recevras des conseils avisés pour palier à ces EI.

Bienvenue et bonne route


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Avatar de Chrysalide
  • Age : 60 ans
  • Messages : 461
  • Inscrit : 31 Octobre 2014
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 16:28
Bonjour Lily et bienvenue parmi nous.

Nous sommes passés à peu près tous sur ce forum, par les épisodes de tu racontes, voire bien pire...

L'amnésie fait partie de l'alcoolisme, les troubles de la mémoire et les problèmes de lecture, aussi. Lorsque tu pourras baisser ta consommation d'alcool, voire arriver à l'indifférence, tu verras que tout se remet en ordre petit à petit. Pour moi en quelques mois j'ai récupéré toutes mes facultés, malgré un alcoolisme prononcé pendant 4 décennies...

Qui te prescrit le baclo, ton médecin référent ou un addictologue ?

Je pense quant à moi, qu'il faut commencer par 3 prises de 1/2 comprimé pendant 3 jours, puis augmenter d'un demi tous les 3 jours, et progresser ainsi doucement...

N'ais pas peur des EI, certains n'en connaissent jamais, les autres nous les considérons au fur et à mesure

Les baclopotes sont là pour t'aider, tu as fait le 1er pas sur le chemin qui mène à la Liberté, c'est le principal.

Accroche-toi avec patience et persévérance, et tu y arriveras comme c'est la destinée de chacun de nous...

A tout bientôt. Mimi


Début du traitement le 8 Janvier 2015
Indifférente le 29 Septembre 2015 à 250 mg/jr maintenu pendant 6 mois.
Puis redescente en douceur, craving revenu à 120 mg en novembre 2016. Remontée tranquille... Indifférente à nouveau depuis le 28.8.17 à 355 mg/jr.

J'adhère à l'Association Baclofène, adhérez aussi c'est important.
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 16:53
Karo, Chrysalide, que vos messages me font du bien!! un grand merci. J'en ai les larmes aux yeux.
Je suis rassurée sur le fait que les troubles de la mémoire disparaissent avec la baisse de consommation/arrêt de l'alcool.
Je me suis fait prescrire le baclofène par un médecin généraliste très au fait du sujet, voire précurseur. Il a été génial. Pour le moment je vais suivre à la lettre son ordonnance (je le vois dans une quinzaine de jours), soit une heure avant mon "craving", 1 cp de 5mg les trois premiers jours, puis 10mg trois jours puis 15mg. Je suis encore bien loin des dosages que je vois sur le forum, mais je pense que j'y arriverai progressivement!
Karo, quand tu me dis "tu es malade de l'alcool", oui, c'est sûrement vrai, mais il n'empêche que je me demande "pourquoi moi?". Bien entendu cela m'a fait réfléchir à mon rapport à l'alcool depuis que je bois (j'ai commencé vers 17 ans lors de sorties), mon rapport aux substances addictives de manière générale (la cigarette). Je remarque que je suis toujours dans l'excès, le "tout ou rien". J'ai arrêté de fumer dix ans, et le fait d'en retoucher une m'a fait replonger à plus d'un paquet par jour. Depuis 6 mois je suis passée à la cigarette électronique. C'est un peu mon "baclofène" de la nicotine;))
Mais quoiqu'il arrive, je ne peux pas fumer une cigarette de temps en temps comme je ne peux pas ne boire qu'un verre ou deux.
Et autre chose, je pense qu'il doit y avoir un facteur génétique, il me semble que cela est reconnu.
Bref, il y a encore trois ans, jamais je n'aurais pensé me retrouver dépendante de l'alcool. Je n'en buvais que lors des moments conviviaux, festifs, jamais seule.
Mais ce que je dis là doit d'être d'une grande banalité;)
J'ai beaucoup réfléchi à tout cela mais j'en suis à me dire que je ne trouverai pas de réponse, à moins peut-être d'entamer une psychanalyse sur de nooooombreuses années; mais ça ne me dit rien.
Petite question à vous deux; vous êtes guérie?
Lily
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 17:14
"Pourquoi toi"? Et pourquoi pas? :fsb2_godgrace:
La psychanalyse ne t'apportera pas de réponse (à mon avis), puisqu'il s'agit d'un problème chimique et non pas psy.
Ainsi tu as une tendance addictive? Ça alors! :fsb2_godgrace:
Je me moque gentiment. Je ne cherche pas à te blesser.
Moi aussi j'ai une "tendance addictive", et beaucoup de monde sur le forum aussi.
C'est bien pour cela que nous sommes tombés dans la bouteille de vin.
Continue à écrire tes réflexions, c'est toujours intéressant pour les autres, et cela te permettra de constater que tu n'es pas seule à penser de la sorte (ce qui implique que tu n'es pas un extra-terrestre).

Suis-je guérie? Je dirais que je suis en phase de stabilisation...

Je devine qui est ton prescripteur! Tu es entre d'excellentes mains, et tu as raison de suivre ses indications.


Je suis passé à la e-cig il y a 3 ans: je ne fume plus (sauf très très exceptionnellement (5 cigarettes dans l'année!)).


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Avatar de Lointain
  • Age : 42 ans
  • Messages : 1376
  • Inscrit : 09 Janvier 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 17:37
Coucou Lily,

Je te souhaite la bienvenue aussi, à la suite de Karo et Mimi.

C'est très courageux de ta part de t'attaquer à la Bouteille qui plombe ta vie.

Etant au début de ton parcours avec le Baclo, n'hésites surtout pas à venir poster si tu as un E.I (effet indésirables) ou si tu bois.
Il n'y a pas de jugement ici, on est dans le même grand bateau.
Si tu picoles, viens en causer.

Sans le Forum, et ses membres, j'aurai eu beaucoup de mal - y-serai je seulement parvenu - à tenir mon but d'en finir avec la bouteille.

C'est le premier mois que tu commences avec le Baclo; premier mois où ton corps va s'habituer progressivement au Baclofène.
Ensuite, comme tu le sais peut être déjà, tu pourras répartir tes prises de Baclo en fonction des moments où tuas le plus envie de boire.

Avec deux ans d'alcoo-dépendance, tu n'as vraiment pas t'inquiéter pour d'éventuelles séquelles physiques qui ne seraient pas réversibles.

Dans ma situation, j'ai été indifférent après 6 mois, et j'ai un peu rechuté, récemment.
En autre parce que j'ai baissé mon dosage trop vite après l'apparition de mon indifférence.
Il y avaient d'autre raisons, mais ce n'est pas le sujet.

Nous ne sommes pas égaux devant l'alcool, physiologiquement parlant.
L'excès, je connais bien. Comme la plupart de nous ici.
La culpabilité, je te souhaite donc de pouvoir t'en débarrasser, même si je suis un très mauvais exemple à ce sujet :fsb2_omg:

Aussi, peut-être n'as tu pas encore le souhait d'en parler - tu commences ton parcours- mais est-ce que tu as pu identifier le ou les raisons qui t'ont amenés à boire ?

Sinon, comme toi, j'adore les livres.

Je te suis, Lily, et te souhaite de la douceur envers toi et du courage.

Bises.

Yann.


Au nord de nul part.
<br / Début Baclo le 12/1/16. Depuis le 12/10/17 dosage à 200 mg/jour + 10 mg le soir avant le coucher.
. 4 prises de 50 mg espacées de 2 heures. Indifférent à nouveau depuis le 03/11/2017. Adhésion faite.
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:12
Bonsoir Yann,
Merci beaucoup pour ton message qui me touche beaucoup. À vrai dire j'ai un peu parcouru le forum, certes de manière un peu erratique, j'aime beaucoup te lire et j'ai eu la chance de voir quelques unes de tes œuvres;)
Je lis(ais) beaucoup oui, une passion qui a commencé des l'apprentissage de la lecture et en écrivant cela me rends compte que là aussi j'étais dans l'excès! Je lisais tout le temps et partout, paniquée si je n'avais plus rien à "me mettre sous la dent", comme je l'ai été à l'idée de ne pas avoir mon paquet de cigarettes et maintenant ma bouteille bien au frais dans le frigo.
Pourquoi j'ai commencé à boire... pour oublier, me réconforter ou plutôt m'anesthésier. Sans rentrer dans les détails, je pense que c'était lié à une remise en question de ma vie de couple.
Là tout de suite j'entame mon premier verre sur une terrasse, ce qui me rappelle qu'au 19eme siècle, les femmes qui buvaient seules dans les cafés étaient des prostituees...heureusement ce n'est plus le cas aujourd'hui Mais je ressens tout de même ce malaise, celui de boire seule en public, de montrer à la vue de tous que je suis certainement alcoolique.
Mais il y a aussi cette idée que l'alcool est festif, désinhibant, ou aide à la création artistique (moi qui écris un peu en sait quelque chose). Et il y a cette réalité: aimer le goût de l'alcool, le vin en ce qui me concerne. Mon souhait n'est pas de ne plus boire, Mais de le faire raisonnablement.
Au plaisir de te lire, de vous lire
Lily
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:21

Je devine qui est ton prescripteur! Tu es entre d'excellentes mains, et tu as raison de suivre ses indications.

Ah ben là tu plus forte que moi Karo, parce que moi je ne vois pas

Ceci dit, Lily, s'il te fait placer les prises 1h avant le craving, c'est qu'il connait bien en effet
Après, je ne crois pas qu'il soit très utile de chercher à savoir pourquoi on a bu
Le tout c'est de savoir que le baclo est un traitement redoutablement efficace pour arrêter de le faire en excès :fsb2_yes:
Message édité 2 fois, dernière édition par Sylvie, 19 Octobre 2017, 18:24  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:23
PJ!!


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:24
Ah oui, possible en effet !


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:29
Autre indice


Je me suis fait prescrire le baclofène par un médecin généraliste très au fait du sujet, voire précurseur.


et ça se passe à Paris (vu le pseudo de Lily)

:fsb2_wink:


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:54
;)
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 18:57
;)
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 19:02
;)
 
Avatar de Rosy72
  • Age : 45 ans
  • Messages : 4584
  • Inscrit : 06 Janvier 2015
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 19:23
Bonsoir Lily , soit la bienvenue , ici tu trouvera comme tu le dit bienveillance , soutient et aide pour la prise de ton traitement .
La mémoire ca revient avec le temps , une fois l'alcool derriere soi , la lecture et les hobbies aussi !
Je buvais comme une ivrogne , comme tous ici , beaucoup trop ,j ai été aussi addict aux drogues durs fut un temps mais grace au baclo tout ceci est terminé
Deux ans et demi de baclo et je n'en prend plus a ce jour , je ne bois plus , n ai plus fumé un joint depuis bien belle lurette comme ont dit :)
Tout ca , non pas pour te raconter ma vie , mais pour te dire que le baclo va te sortir de ton alcoolisme , sois en certaine .
A ce jour , j ai repris le travail , j ai retrouvé l'amour de ma fille unique et tout cela vaut tout l or du monde .
Grace au baclo .
Alors accroche toi a nous , au baclo surtout , viens ici nous raconter dès que tu en ressens le besoin , il y aura toujours une oreille pour t'écouter et te repondre .
Bonne soirée !


Indifférente depuis le 27 novembre 2015 ! je ne prends plus de baclo depuis septembre 2017
L'avenir est sans limite pour ceux qui viennent courageusement à sa rencontre
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 19 Octobre 2017, 19:59
"On n'écrit pas de poème pour une ville qui en est un"

Merci infiniment Rosa 22, que ton témoignage et ton encouragement me sont précieux, surtout que pas trop le moral ce soir, déjà deux verres et d'autres à venir... le cercle vicieux,infernal.
L'enfer c'est ça, la tentation, et on le paye cher.
 
Avatar de Suratan
  • Messages : 387
  • Inscrit : 06 Mai 2017
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 1:07
Bonsoir et bienvenue. Tu as pris la meilleure décision de ta vie en commeçant cette aventure.

Tu as fait le plus gros du parcours (commencé et t'inscrire ici) J'ai cru comprendre que tu avais un bon prescripteur. Et c'est tant mieux.

Pas de jugement ici qui il à déjà été dit. Tout le monde veut s'en sortir. Le tout dans une bienveillance palpable.

Si tu as parcouru le forum et lu plein de choses. C'est très bien. Tu vois qu'il y à de belles histoires et de belles réussites alors ;). De plus, je vois que ton inscription date d'hier, tu n'as donc pas encore tout vu sur le forum...

Ne t'inquiète pas des ie outre mesure. Il y a une théorie, je sais plus où j'ai vu ça mais qui dit que plus tu pense, entend parler ou redoute les ei plus du a de *chance* de les subir. Mais c'est compliqué tout ça quoi de plus difficile de ne pas y penser quand on t'en parle.

Comme j'aime à le dire :
Ne pense pas à un éléphant !
je suis sur que maintenant tu va penser à un éléphant.

Aller bonne route à toi. Tu va t'en sortir avec l'aide du baclo. Reviens régulièrement nous tenir ou courant !
Message édité 2 fois, dernière édition par Suratan, 20 Octobre 2017, 1:11  

Début du traitement : 11.06.17
Actuellement 270mg :
60mg 9:00
60mg 11:00
70mg 15:00
80mg 17:00
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9133
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 4:54
Bonjour Lily, et bienvenue !

j'aime beaucoup l'état d'esprit de ce forum (bienveillance, soutien, respect). (...)
Je crois que j'aimerais juste échanger avec des personnes qui peuvent me comprendre sans me stigmatiser, sans condescendance ou compassion.

Dans le mille !

Bien que tu aies un excellent prescripteur, il est important de bien comprendre le fonctionnement du baclo.
Voici un petit topo qui t'y aidera.

Bonn lecture et à bientôt,
Pascal


Le fonctionnement du baclofène est assez simple, mais sa mise en œuvre est parfois compliquée et en tout cas toujours personnelle (l'idéal étant de s'approprier le traitement). Et nul ne peut prédire que l'on sera indifférent à telle dose.

Avant de commencer le traitement

Il faut faire un petit bilan sanguin avec notamment la fonction rénale (Taux de créatine). En effet le baclofène est en très grand partie éliminé par les reins. Une insuffisance rénale est une contre-indication au traitement.

Comment prendre le baclofène ?

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_778740EvolutionPosologie.jpg (Clique pour agrandir)

Peut-on continuer à boire ?

Oui, mais il y a plus de risques d'avoir des effets indésirables et la dose seuil risque très fort d'être plus haute et donc le traitement plus long. Regarde le graphique ci-dessous, il est assez éclairant.

Source : Association Baclofène)
https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_342555DoseefficaceConso.png (Clique pour agrandir)

La phase d’augmentation (progression)

On doit commencer doucement, dix milligrammes. Il semble qu'il faut au moins trois jours pour que le cerveau assimile le dosage et de pouvoir alors augmenter de 10 mg. Cela peut être moins mais on déconseille plus. (Augmenter fort et trop rapidement peut entrainer des effets indésirables)

Le ciblage

Le baclofène mettant entre 0h30 et 1h30 pour atteindre le maximum dans le sang, c'est ce qu'on appelle le pic sérique, on prend une moyenne d'une heure.
Ensuite, il faut que ce pic coïncide avec les premières pensées à l'alcool, car il va finir par les chasser. C’est le ciblage. Il ne sert à rien de prendre du baclofène plus tard.
Tu pourras lire qu’il faut cibler le craving, c’est-à-dire le moment où la compulsion devient la plus forte et est irrésistible. Mais des pensées ont eu lieu bien avant.
Par exemple, si on a des pensées à 15h30 du style « bien vite 17h30 que je commence à boire », c'est bien 15h30 qu'il faut cibler et pas 17h30.
Donc les 10 premiers milligrammes une heure avant : 14h30.
Trois jours (ou plus) après on augmente de dix et ainsi de suite ...

Toutefois, il arrive un moment où la dose en une prise devienne trop forte. On en fait alors une deuxième deux heures avant, ici 12h30. Si nécessaire une troisième encore, à 10h30.
On préconise deux heures pour ne pas être shooté. Tu peux moduler cet espacement pour réduire les effets indésirables en augmentant la durée (ou au contraire les rapprocher pour un maximum dans le sang à l'heure visée, mais attention aux effets indésirables).

L'idéal est d'aller crescendo, par exemple dans des proportions 10, 20 et 30
L'image ci-dessous montre la progression sérique. Note que la demi-vie(*) est d'environ 4 heures.

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_827761Ecran20170710121218.jpg (Clique dessus pour l'agrandir)

Tu peux télécharger ce fichier vierge en .xls à l'adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=1888 et en .ods à l'adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=8544
Attention, il ne faut pas d'autres fichiers Excel ouverts.
Tu peux ainsi expérimenter tes répartitions et essayer, on le répètera jamais assez, d'idéalement t'approprier le traitement.

L'imprégnation

Enfin, il se peut que le ciblage entraine malgré tout des effets indésirables. Il faut alors passer à l'imprégnation, c'est à dire se contenter d'imprégner le cerveau en ventilant le dosage tout au long de la journée.

Il y a encore d'autres possibilités comme prendre quelques grosses prises ou de plus nombreuses et plus petites. Il n'y a pas de posologie type. Il faut essayer, s'approprier le traitement.

La règle des « 3P »
  • Ponctualité (Régularité) ; en montée, avant l'indifférence, le cerveau n'aime pas l'irrégularité et c'est souvent une cause d'effets indésirables et d'échec.
    Pour t'aider un pilulier et des alarmes sur le smartphone par exemple.
  • Patience ; le temps moyen pour parvenir à l'indifférence est de deux mois. Mais ce n'est qu'une moyenne et j'espère que cela sera le cas pour toi.
    La posologie moyenne est de 175mg, mais cela oscille entre quelques dizaines et trois cents voire plus.
  • Persévérance ; il en faut souvent car les effets ne sont pas toujours sensibles durant la montée. Si certains voient leur consommation diminuer, d'autres pas et doivent attendre l'indifférence qui arrive d'un coup, sans crier gare, laissant place quelques (petits) jours à l'incrédulité :).


Utilise la feuille de route pour suivre ta progression, la consommation et l’apparition/disparition d’effets indésirables. Cela pourra t'être utile.
( http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=7904 )


(*) La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique. En pharmacologie, la demi-vie désigne par extension le temps nécessaire pour que la concentration d’une substance contenue dans un système biologique soit diminuée de la moitié de sa valeur initiale (par exemple la concentration d’un médicament dans le plasma sanguin). Ce paramètre varie légèrement d’un individu à l’autre, selon le processus d’élimination et le fonctionnement relatif chez l’individu. En pratique, on considère qu’un médicament n’a plus d’effet pharmacologique après cinq à sept demi-vies.


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
http://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de Princesse_Leia
  • Age : 44 ans
  • Messages : 223
  • Inscrit : 28 Décembre 2016
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 7:57
Bonjour Lily,

Bienvenue à toi sur le forum.
Ton introduction est très belle et très agréable à lire.

Je n'ai pas grand chose à rajouter, tous les amis ont parfaitement décrit le programme :
Tu as fait le bon choix et tu vas t'en sortir car ce traitement marche.

En effet, c'est une formidable aventure.

Mais comme toute aventure, il y a des évènements, des hauts et des bas, et parfois des EI.
C'est pour cela qu'il est très important de revenir régulièrement sur le forum pour donner des nouvelles et récupérer tous les bons conseils.

Côté prescripteur : tu es entre de très bonnes mains (Karo, tu aurais dû faire détective comme métier).

Je vais suivre attentivement ton fil, comme nous tous.

Bonne route.
Alexandre.


Début du traitement : novembre 2016.
Montée très progressive et stagnation à 180mg. Consommation réduite de 50% depuis 180mg.
Aujourd'hui à 250mg. Premier sentiment d'indifférence réelle le 25/11/2017.
Objectif atteint pour 0ua la semaine. Objectif à prendre : 15 jours à 0ua.
Encore merci à Sylvie, Yves et tous les membres du Forum Baclofène. Vous êtes tous des Héros.
L'UNION FAIT LA FORCE ! http://www.baclofene.org/adhesion-a-lassociation/adhesion
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 9:06
Bonjour bonjour,

Un énorme merci à vous tous, soirée un peu difficile hier mais journée qui commence bien avec tous ces messages positifs et éclairants!

Cela fait maintenant un an que je connais ce médicament, et à la lecture de vos messages, je regrette de ne pas avoir commencé le traitement plus tôt! mais bon, c'est comme ça, inutile d'avoir des regrets.

Pascal, un grand merci pour toutes ces infos, le bilan sanguin est effectivement prévu, le médecin m'a demandée si j'étais d'accord pour le faire, car il se doute bien qu'on n'a pas forcément envie de se confronter à la réalité...un peu peur des résultats mais je vais le faire. En plus suis pas fan des prises de sang, je mets même un patch anesthésiant comme les bébés;))

Je vous souhaite à tous une magnifique journée!

Lily
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9133
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 17:14
Il n'est jamais trop tard pour commencer ;)

Tu ne dois pas avoir peur des résultats du bilan sanguin. Le mien était désastreux il y a quelques années et ils sont maintenant nickels.

Un patch anesthésiant ? :loll: La personne fait un prélèvement toutes les cinq à dix minutes et probablement tous les jours. Elle a donc l'habitude et il y a très peu de risque qu'elle te fasse mal. Et puis, ce n'est pas une douleur profonde. Dans le pire des cas, tu as une mauvaise veine et doit un peu triturer pour y arriver. C'est mon cas une fois sur cinq, mais c'est l'hématome résultant qui me gêne.
Plus jeune, j'ai accepté qu'un jeune médecin fasse sa première prise de sang sur moi, sous la supervision d'une infirmière. Je ne l'accepte plus !... L'aiguille bougeait (et faisait bien mal) chaque fois qu'il changeait de tube.

Mon médecin traitant utilise une très fine aiguille, normalement destinée aux jeunes enfants. Je ne sens absolument rien.

Et pour finir de te rassurer, je dois en faire une tous les trois mois. Je m'assure donc avant d'avoir une bonne piqueuse.

Bises,
Pascal


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
http://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 17:31
Rien que d'y penser je vais tourner de l'œil! Désolée ton message ne me rassure pas du tout!!;))
On ne voit pas mes veines, elles sont profondes, du coup on me rate à chaque fois ou presque, j'ai déjà fait pas mal de malaises et crises de tétanie à cause de ça, d'où le patch;) et je me rends compte ne plus supporter la vue du sang...
Quand j'étais enceinte c'était l'enfer, au moins une prise de sang par mois.
Quant aux résultats oui j'imagine qu'ils ne seront pas brillants mais ce que tu me dis me rassure (pour le coup).
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 18:59
Quand j'ai lu le post de Pascal, je ne l'ai pas trouvé rassurant ...du tout!
Il s'agit d'une phobie, un truc pas rationnel, alors inutile de rationaliser...

Ça va aller!
Met bien ton patch, et va faire ta prise de sang...
Et prend bien ton baclo

Et tout ira bien (au mois ça!, pour le reste , tu seras plus en capacité de gérer)


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Avatar de Princesse_Leia
  • Age : 44 ans
  • Messages : 223
  • Inscrit : 28 Décembre 2016
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 19:08
C'est vrai que ton post est un peu gore Pascal ! :fsb2_no:

Lily, pour te rassurer, au début de mon traitement j'ai du faire aussi une prise de sang. J'avais peur de tout et surtout des résultats.
J'ai 44 ans, et les résultats n'étaient pas si mauvais malgré ma consommation depuis des années.
Tu disais que tu étais dans une consommation vraiment conséquente depuis 2 ans, ce n'est pas tant que ça !
Et puis les médecins ont l'habitude en début de traitement. Bientôt, tes analyses seront très bonnes grâce au Baclofène.

Ma prise de sang a duré quelques secondes, et je n'aime pas ça non plus.
Plus vite ce sera fait, plus vite tu passeras à autre chose.

Ton parcours ne fait que commencer et tout ira bien au final.

Bises.
Alexandre.


Début du traitement : novembre 2016.
Montée très progressive et stagnation à 180mg. Consommation réduite de 50% depuis 180mg.
Aujourd'hui à 250mg. Premier sentiment d'indifférence réelle le 25/11/2017.
Objectif atteint pour 0ua la semaine. Objectif à prendre : 15 jours à 0ua.
Encore merci à Sylvie, Yves et tous les membres du Forum Baclofène. Vous êtes tous des Héros.
L'UNION FAIT LA FORCE ! http://www.baclofene.org/adhesion-a-lassociation/adhesion
 
Avatar de Lointain
  • Age : 42 ans
  • Messages : 1376
  • Inscrit : 09 Janvier 2017
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 20:09
Coucou Lily,

Ah oui, l'image de l'alcool et de la femme. C'est encore très prégnant aujourd'hui.
En ce qui me concerne, alcool et "création" ont rarement fait bon ménage...
La désinhibition - quel terme !- est un sacré piège, c'est même, je crois, le charme tordu propre à l'alcool, à la différence d'autres drogues.

Je lis beaucoup aussi, plus beaucoup d'essais maintenant, surtout des romans.

En plus du Baclo, certaines personnes et d'autres non, éprouvent le besoin de comprendre aussiles raisons qui les ont amenés à boire.

Tu verras avec le temps si tu ressens ce besoin d'ordre psychologique et affectif.

Pour ta peur de ta prise de sang, j'avais une personne de ma famille qui était comme toi. Je comprends bien ça.
Est-ce que quelqu'un pourrais t'accompagner ?

En ce qui concerne les résultats, ne t'angoisses pas trop :

Ces analyses, si elles portent sur les éventuelles conséquences de ta prise d'alcool, vont concerner principalement, le foie, le pancréas, l'intestin.

- Avec deux ans d'alcoolo-dépendance, il y 99,99 % de chances que ton pancréas se porte à merveille.
- Aussi, avec ces deux ans, il est possible que tes Gamma-Gt au niveau du foie soient un peu élevés, ainsi que tes transaminases au niveau aussi du foie et de l'intestin.

Mais, rassures toi d'avance : pour atteindre un seuil où le foie est foutu de chez foutu, il faut y avoir été très fort durant très longtemps.

Si cela peut rassurer un peu, lorsque je buvais beaucoup (15/20 UA/J), mes Gamma-Gt étaient montés à 298 pour un seuil de 60. J'avais 34 ans.
Après être redescendus, suite à une forte réduction de l'alcool, ils sont ensuite remontés aux alentours de 180 vers mes 38 ans - je buvais de nouveau et mangeais "mal"...
A 42 ans, ma dernière analyse indiquait que mes Gamma-Gt étaient à 56.

J'espère que cela te tranquilliseras un peu et que je ne suis pas à côté de la plaque.

Je te souhaite bon courage.

Yann.
Message édité 1 fois, dernière édition par Lointain, 20 Octobre 2017, 20:19  

Au nord de nul part.
<br / Début Baclo le 12/1/16. Depuis le 12/10/17 dosage à 200 mg/jour + 10 mg le soir avant le coucher.
. 4 prises de 50 mg espacées de 2 heures. Indifférent à nouveau depuis le 03/11/2017. Adhésion faite.
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 23:39
Merci pour tous vos messages d'encouragement!!
Pour la prise de sang, une petite préparation psychologique et le patch feront l'affaire, je la programme pour samedi prochain (Ben oui 12h à jeûn donc sans alcool ça ne s'improvise pas... c'est triste mais la réalité).
Yann, oui, l'image de l'alcool et de la femme... et l'image de la femme tout court, faut pas me brancher sur le sujet car 50% de l'humanité n'est pas encore traitée comme l'autre moitié et cela a tendance à me mettre légèrement hors de moi;))
Ce qui adoucit là tout de suite ce sentiment c'est le souvenir impérissable du premier regard entre moi et mes enfants tout juste sortis de mes entrailles, ce moment unique et magique qui ne peut appartenir qu'à une mere et donc une femme. Ce regard qui nous lie pour la vie, ce regard d'un nouveau né et pourtant si profond, empreint de toute la sagesse ancestrale.
Bref, je m'égare et vous perds certainement, pourtant même pas ivre ce soir!;) rien à voir avec le baclofene Mais je n'ai juste pas pu boire ce soir (enfin jusqu'ici).
Pour la desinhibition, effectivement l'alcool "sympa", oui, l'alcool m'a permis de vivre de supers moments, c'est ça qui fait que malgré tout ce qu'il peut me faire vivre de négatif, c'est néanmoins difficile d'en faire mon ennemi numéro un, parce que j'ai peur d'arrêter et ne plus profiter de ses effets bénéfiques, euphoriques ou anesthésiants selon les cas. Ben oui, les shots de vodka au comptoir Avec mes potes quand j'étais étudiante c'était (oui loin, certes!!;)) super chouette.
Yann, j'ai commencé à lire ton fil, je ne sais pas où tu en es exactement aujourd'hui , Mais d'après ce que j'ai lu de ton histoire, je vois en toi quelqu'un d'extrêmement sensible, intelligent et altruiste, la vie ne t'a pas épargné J'ai l'impression mais quel courage.
Et tu as ce truc si important à mes yeux: l'ouverture d'esprit, la curiosité.
J'espère que ce que je dis là ne te paraît pas déplacé.
Par curiosité, puisque oui je suis bien parisienne (enfin pas d'origine), y a t il d'autres parisiens ici?
Paris, cette ville dont je suis amoureuse depuis une dizaine d'années, que je passerais mes journées à explorer si j'en avais le temps, tellement d'histoire, de secrets, cosmopolite, intéressante, surprenante.
Bonne nuit à tous, et très, très heureuse de faire votre connaissance, j'espère un jour pouvoir réconforter de nouveaux inscrits sur le forum comme vous le faites avec moi
Lily
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 20 Octobre 2017, 23:41
Merci pour tous vos messages d'encouragement!!
Pour la prise de sang, une petite préparation psychologique et le patch feront l'affaire, je la programme pour samedi prochain (Ben oui 12h à jeûn donc sans alcool ça ne s'improvise pas... c'est triste mais la réalité).
Yann, oui, l'image de l'alcool et de la femme... et l'image de la femme tout court, faut pas me brancher sur le sujet car 50% de l'humanité n'est pas encore traitée comme l'autre moitié et cela a tendance à me mettre légèrement hors de moi;))
Ce qui adoucit là tout de suite ce sentiment c'est le souvenir impérissable du premier regard entre moi et mes enfants tout juste sortis de mes entrailles, ce moment unique et magique qui ne peut appartenir qu'à une mere et donc une femme. Ce regard qui nous lie pour la vie, ce regard d'un nouveau né et pourtant si profond, empreint de toute la sagesse ancestrale.
Bref, je m'égare et vous perds certainement, pourtant même pas ivre ce soir!;) rien à voir avec le baclofene Mais je n'ai juste pas pu boire ce soir (enfin jusqu'ici).
Pour la desinhibition, effectivement l'alcool "sympa", oui, l'alcool m'a permis de vivre de supers moments, c'est ça qui fait que malgré tout ce qu'il peut me faire vivre de négatif, c'est néanmoins difficile d'en faire mon ennemi numéro un, parce que j'ai peur d'arrêter et ne plus profiter de ses effets bénéfiques, euphoriques ou anesthésiants selon les cas. Ben oui, les shots de vodka au comptoir Avec mes potes quand j'étais étudiante c'était (oui loin, certes!!;)) super chouette.
Yann, j'ai commencé à lire ton fil, je ne sais pas où tu en es exactement aujourd'hui , Mais d'après ce que j'ai lu de ton histoire, je vois en toi quelqu'un d'extrêmement sensible, intelligent et altruiste, la vie ne t'a pas épargné J'ai l'impression mais quel courage.
Et tu as ce truc si important à mes yeux: l'ouverture d'esprit, la curiosité.
J'espère que ce que je dis là ne te paraît pas déplacé.
Par curiosité, puisque oui je suis bien parisienne (enfin pas d'origine), y a t il d'autres parisiens ici?
Paris, cette ville dont je suis amoureuse depuis une dizaine d'années, que je passerais mes journées à explorer si j'en avais le temps, tellement d'histoire, de secrets, cosmopolite, intéressante, surprenante.
Bonne nuit à tous, et très, très heureuse de faire votre connaissance, j'espère un jour pouvoir réconforter de nouveaux inscrits sur le forum comme vous le faites avec moi
Lily
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 11:21
Bonjour à tous,
Je ne crois pas qu'il soit utile de préciser que mon dernier message a été rédigé alors que je n'étais pas dans mon état normal...et j'en ai horriblement honte car même si mes propos n'ont rien de choquant en soi ils sont déplacés ici.
Bref, moral dans les chaussettes après les excès d'hier soir, vraiment marre que ma vie tourne autour de cette merde, aujourd'hui aucune énergie et déprimée. Hâte d'être je l'espère libérée.
J'en suis à 10mg par jour, demain je passe à 15. Encore loin du compte, il faut de la patience je le sais et en aurai pour me sentir mieux!
 
Avatar de Chrysalide
  • Age : 60 ans
  • Messages : 461
  • Inscrit : 31 Octobre 2014
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 12:29
Ne t'inquiète pas Lily, il n'y a rien de choquant ou déplacé ici, chacun en est là où il peux dans cet espace de liberté...

Cela dit, je pense que tu dois pouvoir effacer les messages que tu désires en cliquant sur l’icône en haut du message à droite.

Mes bonnes pensées t'accompagnent, patience et persévérance, et tu vas y arriver !

Bizzz Mimi


Début du traitement le 8 Janvier 2015
Indifférente le 29 Septembre 2015 à 250 mg/jr maintenu pendant 6 mois.
Puis redescente en douceur, craving revenu à 120 mg en novembre 2016. Remontée tranquille... Indifférente à nouveau depuis le 28.8.17 à 355 mg/jr.

J'adhère à l'Association Baclofène, adhérez aussi c'est important.
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 13:03
Merci Chrysalide pour ce gentil message, quant à l'icône dont tu me parles je ne le vois pas...tant pis!;)
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 18:35
L'icône n'y était (vraiment) pas quand j'ai répondu, elle est apparue depuis! Mais je laisse ce message, je l'assume.
Je suis en colère, car la vie est ou plutôt pourrait être belle, elle l'était moins quand j'ai commencé à boire. Mais depuis je suis devenue addict et ça me pourrit la vie.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 19:53
Tu ne vas pas rester addict bien longtemps ...
Tu as toutes les cartes en main pour réussir, c'est juste une question de temps


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Lointain
  • Age : 42 ans
  • Messages : 1376
  • Inscrit : 09 Janvier 2017
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 21:25
Coucou Lily,

Je ne sais pas à quel message tu penses, mais je n'ai rien lu sur ton fil qui soit déplacé, ou choquant, loin de là.

En début de traitement avec le Baclo, boire encore est normal, je crois.
Ca va venir petit à petit.

Bon courage à toi.

Yann.


Au nord de nul part.
<br / Début Baclo le 12/1/16. Depuis le 12/10/17 dosage à 200 mg/jour + 10 mg le soir avant le coucher.
. 4 prises de 50 mg espacées de 2 heures. Indifférent à nouveau depuis le 03/11/2017. Adhésion faite.
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 23 Octobre 2017, 22:48
Oh my god!
Ce sentiment d'avoir été déplacé dans ses propos...
Laisse ton post en place... tu verras, tout ira bien.

Lorsqu'on écrit, on le fait avec une tonne d'émotions et de ressentis.
Mais ces émotions ne transparaissent pas dans les posts, ou du moins absolument pas dans leur grandeur ou leur intensité.
C'est à la fois génial et frustrant.

Nous avons tous écrit en étant alcoolisé(e)s,
nous nous sommes tous sentis coupables le lendemain,
nous avons tous supprimé des posts,

Bref, tout est normal, et tout va bien.

Et boire avec 10 mg de baclo, c'est juste.
L'inverse serait génial, mais c'est rarement le cas.

Ça va faire...


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Avatar de Florence...
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6468
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 0:59
Moi je le sens très bien ton départ dans l'aventure et comme le dit Sylvie, tu as beaucoup d'atouts en main pour gagner ton combat.
Et quand je sens les choses aussi bien, c'est très rare que je me trompe (hein Karo ! :fsb2_wink: ).


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 9:23
Hello à tous,
Vous avez l'air très confiants, alors je vais tenter de l'être aussi;)
Encore difficile ce matin, je crois qu'en ce moment je bois le soir pour décompresser, me sentir glisser dans un état second, journées denses et besoin de vacances.
Je le suis la semaine prochaine, vivement vendredi soir!
J'aimerais que ça aille plus vite, l'impression d'être une tortue avec mes 15 mg au bout d'une semaine de traitement; mais on connaît tous la fable;))alors ça me va bien d'être une tortue;)
Bonne journée à tous
Lily
 
Avatar de Florence...
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6468
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 10:16
La confiance, en toi et dans le traitement, est une carte maîtresse dans ta future réussite.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 20:19
J'ai confiance...
Ce soir je bois, encore et toujours. Belle gueule de bois demain.
Suis passée à 15mg, et je ressens déjà des effets secondaires, normal? Sortes de vertiges, de fourmillements, irritabilité.
Suis fatiguée... de cette m...(je parle de l'alcool bien sûr)
Vivement les vacances, je serai en famille, je boirai moins.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6468
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 20:26
Il se dit que lorsqu'on subit des effets secondaires à un très faible dosage, c'est signe qu'on ne va pas avoir besoin de monter très haut pour atteindre son seuil.
A première vue, ça semble logique.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 20:28
Si cela pouvait être vrai!;) merci Florence pour ta présence
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 21:02
Merci Karo!
Boire à un faible dosage? Non, je bois comme d'habitude. Aucune volonté de réduire ma consommation pour le moment. Enfin si mais pas la force, j'attends ce moment tous les jours avec impatience, Avec ou sans baclo (pour le moment)
 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 21:03
faible dosage de baclo :fsb2_wink:


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 24 Octobre 2017, 21:08
Merci Karo!
Boire à un faible dosage? Non, je bois comme d'habitude. Aucune volonté de réduire ma consommation pour le moment. Enfin si mais pas la force, j'attends ce moment tous les jours avec impatience, Avec ou sans baclo (pour le moment)
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 25 Octobre 2017, 10:22
Bonjour,
Je suis presque certaine hier d'avoir mal compris le "faible dosage" non pas parce que j'avais bu mais parce qu'occupée à faire dix trucs en même temps;)
Seulement voilà, c'est ça l'alcool, ça diminue bien la confiance en soi (surtout quand on a déjà un léger problème à ce sujet depuis toujours...;). Ce manque de confiance je le ressens et le vis tous les jours au travail notamment. J'ai l'impression d'être "moins" (intelligente, rayonnante, charismatique, etc etc...) que tout le monde, à cause de mon problème. Du coup je ne m'affirme pas comme le devrais, le pourrais, légitimement. Vous me direz, c'est pas la fin du monde!
Et je pensais à un autre truc ce matin (même si en réalité, depuis que j'ai commencé le traitement, je pense encore plus à ce sujet que d'habitude...!); si j'ai ressenti tant de honte à avoir écrit un message avant-hier, qui me semblait déplacé (alors qu'en réalité pas tant que ça, effectivement) c'est parce que tout ce je dis, fais sous l'emprise de l'alcool me dégoûte, n'a aucune valeur. Ce n'est pas "moi". Alors qu'en fait, je sais que ce n'est pas si simple que ça. C'est un "moi" qui dis ce qu'elle ressent,certes maladroitement, alors que je suis habituellement dans le contrôle de mes émotions.
Je je je... j'arrête là;)
Ah si, juste pour savoir si certains d'entre vous connaissent la kinésiologie? Je viens d'en entendre parler, je ne connaissais pas du tout, et intérieurement je me suis dit "mais bon sang mais bien sûr!! c'est ça qu'il me faut!!"; car cela venait d'une patiente ravie du résultat de ses séances.
Alors je crois bien que je vais prendre un rdv, et on verra! Car les psys e n'aijamais adhéré, j'ai laissé systématiquement tombé au bout de quelques séances... parler de moi, non merci (alors que je ne fais que ça sur ce forum, enfin, une partie de moi; mais je crois que cela me fait beaucoup de bien de parler d'un truc dont je ne parlais pas jusqu'ici, à personne ou presque... enfin, vous savez quoi;))
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 10 Novembre 2017, 19:01
Bonjour à tous!
J’en suis à 35mg, je trouve ça long...;) mais « persévérance » donc patience;)
Les effets secondaires se sont atténués vers 20mg mais reprennent depuis que Je suis à 35 et surtout aucun changement notable sur mon rapport à l’alcool. Ça me pèse vraiment car j’aimerais entamer des projets, or ils nécessitent une bonne dose de travail intellectuel le soir notamment... or le soir je suis rapidement HS.
Une question: je ne prends le baclo qu’en une prise, une heure avant l’envie de boire (enfin à peu près car l’envie arrive quand je pars du travail et ce n’est pas une donnée « fixe »), or je vois que tout le monde sur le forum prend les médocs plusieurs fois dans la journée, est-ce qui m’attend et si oui, à partir de quand? Et quelle en est la raison?
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 10 Novembre 2017, 19:30
Ah et je rajoute que comme je vous lis très régulièrement, j’ai noté que nous étions tous ou presque de grands angoissés...le point commun entre tous, quel que soit notre parcours. Je « vis avec » mais c’est très pénible. J’en prends de plus en plus conscience: je serre les dents presque en permanence (cause de maux de tête et tensions dans les lombaires), je me réveille le week end avec une boule dans le ventre, j’ai envie de vomir quand je me brosse les dents, le moindre imprévu ou situation me sortant de ma zone de confort est une torture... or j’ai un boulot avec pas mal de responsabilités, et ces situations sont fréquentes. Je ne parle pas des périodes de plusieurs jours d’affilee Avec de grosses montées d’angoisse paralysante où là moindre décision la plus futile relève d’une gageure.
L’alcool c’edt Ma béquille, ma soupape. Ce verre de vin que j’attends tous les jours avec tant d’impatience. Sauf que je les enchaîne les uns après les autres. D’un côté j’ai si envie de passer mes soirées à faire autre chose avec une tisane comme seule compagne ;) et de l’autre je n’en ai aucune envie. Et ça me fait peur.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6468
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 10 Novembre 2017, 19:31
A partir d'un certain dosage, Lily, la prise unique est souvent impossible parce que ça shoote trop.
Dire à partir de quel dosage ça commence n'est pas possible non plus car c'est variable selon les individus.
Certains ne ressentent aucun EI.
De toute façon, la répartition quotidienne est aussi importante que la posologie.
Les pros de la répartition, dont Sylvie, t'aideront à déterminer cette répartition afin qu'elle te soit adaptée.
Ce traitement, c'est du sur mesure en quelque sorte.
Et comme pour les vêtements, selon que l'on grossit ou que l'on maigrit, on doit encore retoucher les vêtements.
Ici, c'est pareil. La répartition qui te convient à un moment ne te conviendra peut-être plus le mois suivant et il te faudra l'adapter.
Mais sois rassuré, tu ne seras jamais seule pour ça.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 10 Novembre 2017, 19:36
Et j’oubliais! Prise de sang nickel. Aucun problème sauf une légère insuffisance en vitamine d. Le médecin m’a même demandée si je suivais un « régime crétois »! Par rapport à mon cholestérol. S’il savait! Mon régime alimentaire est une catastrophe! Du moins c’est ce que je pensais;)
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6214
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 23:50

Coucou Lily,

Oui nous sommes des angoissés, des hyper-sensibles-émotifs, des qui manquent d'assurance et se mésestiment, des très timides souvent et des qui sont vivants encore!

Le baclo te soigne de ton alcoolisme mais te libère aussi - du moins partiellement - de tout ça, tout en préservant ta vie...

Bon courage!


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Theorbe
  • Age : 39 ans
  • Messages : 780
  • Inscrit : 25 Décembre 2016
  Lien vers ce message 12 Novembre 2017, 0:05
Lily75, je n'ai pas lu tout ton fil.... mais des passages me font penser à fond à moi.


"Car je n'en peux plus, je n'en peux plus de me sentir mal tous les matins, que ce soit physiquement ou moralement, me dégoûtant moi-même de la cuite de la veille. Je n'en peux plus d'avoir de moins en moins confiance en moi, car l'alcool joue sur ma mémoire, mes capacités intellectuelles; je "percute" moins, m'en rends compte et cela joue sur mon comportement au travail. Je n'en peux plus de ne plus rien faire de mes soirées, car déjà ivre vers 21/22h... moi qui suis une passionnée de lecture, je ne lis presque plus car j'en suis tout bonnement incapable. Je n'en peux plus de faire un détour tous les soirs dans un café avant de rentrer, comme si je n'allais pas arriver à le faire sans un verre. Je n'en peux plus de jeter tous les matins une bouteille."

Ben voilà ma vie sauf que moi, c'était 50 cL d'eau de vie à 55 ° et les médocs dès le réveil vers 05h00.........

Je vais te lire, et te souhaite du courage...
Th:.
Message édité 1 fois, dernière édition par Theorbe, 12 Novembre 2017, 0:06  

Consommations: 900 mg de tramadol + plus de 1/2 litre de schnaps 55° (+24 UA) et bière (14 UA) + 10 à 20 baguettes LEXOMIL par jour.
On recommence : j'avais stoppé toute consommation à 30 mg/24 h. Adhésion et dons faits.
Actuellement: 60-40-40-40 +/- 10 par jour.
0 alcool à la reprise du traitement le 14/10/2017. Mais retour d'un coup de l'alcool (rôle de l'ennui ++ et des soucis ++++).
Alcool réduit puis stoppé le 19/11/2017, 0 tramadol (stoppé d'un coup). Plus de benzo. Hépatite encore active... Pancréatite chronique légère. Gastrite antrale sans Hp
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 11:51
Bonjour à tous!
J'en suis à 45mg, depuis deux jours, je passe à 50 demain.
Retour des effets secondaires, plus puissants que les premières fois (ils interviennent en général quand j'augmente, soit tous les trois jours): hier soir j'avais l'impression d'un "relâchement" général de mes muscles, l'impression d'être un peu stone, l'esprit embrumé, maux de tête, des vertiges. Et encore ce matin. Un autre également qui relève de ma vie intime, mais pas agréable non plus, malheureusement. J'ai lu un peu le fil sur le sujet, l'impression que cela fait partie des effets secondaires fréquents...mais qui passent aussi, enfin je l'espère!
Néanmoins, hier soir je n'ai bu "que" trois verres (au lieu de 6 ou 7, une bouteille quoi), mais je relie plus cela aux effets secondaires et à l'impression que le médoc fait "monter" les effets de l'alcool plus rapidement. Est-ce le cas?
J'avoue que j'hésite à parler à mon médecin des effets secondaires lors de mon prochain rdv, car je n'ai pas envie que la conséquence soit un ralentissement de l'augmentation de la dose... tellement hâte que je puisse consommer "normalement" de l'alcool...
Enfin, je voulais savoir si ce n'était pas trop grave si un jour je ne prends pas le médoc? Car demain soir je dois vraiment assurer, mais avec ces effets secondaires cela me sera difficile...
Merci beaucoup de votre réponse et bonne journée,
Lily
 
Avatar de Florence...
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6468
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 12:13
Bonjour Lily !

Sache que TOUS les effets indésirables finissent par passer.
Perso, étant donné que je les ressentais surtout le 3ème jour de chaque augmentation, j'ai choisi de n'augmenter que tous les 7 jours.
Ça me convenait car je suis quelqu'un de très lent et de très patient également.
Mis à part les maux de tête, j'ai également subi tous les effets secondaires que tu cites.
Je suis montée à 300 et je suis désormais à 150 et je n'ai quasiment plus d'EI si ce n'est la fatigue et des difficultés de concentration mais je ne sais pas si l'on peut imputer cela uniquement au baclo puisque parallèlement je dois prendre un autre traitement encore plus hard que le baclo.

J'ai pour ma part minimisé mes EI avec mon médecin pour la raison que tu cites.
Je crois effectivement que c'est préférable, surtout avec les restrictions actuelles de l'ANSM.
En revanche, il ne faut pas que tu hésites à parler de ces EI ici car il n'est pas question que tu sois seule à les encaisser sans savoir quoi y faire.
La plupart du temps, on connaît des petites astuces pour les atténuer, à défaut de les supprimer complètement.

Pour l'instant, je dirais que peu importe la raison qui te fait boire moins, l'important est que tu consommes moins et qu'ainsi le baclo sera encore plus efficace et les EI un peu moins forts.

Quand à zapper complètement le traitement pendant une journée, moi je dirais qu'il ne vaut mieux pas s'y risquer et qu'il vaudrait mieux que tu diminues un peu une prise ou que tu la diffères.
Mais je ne suis pas du tout experte en la matière et je préfère laisser cela à l'appréciation des plus compétents que moi.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de Karo
  • Age : 39 ans
  • Messages : 1766
  • Inscrit : 08 Décembre 2016
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 12:28
Je te donne mes impressions selon mon expérience.
Je crois que j'ai eu mes premiers endormissements et mes premières confusions autour de 40 mg. Mais je buvais beaucoup (ma conso avait augmenté au début du traitement).
1. C'est normal d'avoir davantage d'EI à l'augmentation, il faut quelques jours au cerveau pour s'habituer à la molécule (3 en l’occurrence, ou plus). Donc aujourd'hui, ça devrait aller mieux.
2. Le baclo est un myorelaxant. Tes sensations sont normales.
3. Les problèmes intimes, je te renvoie au fil qui en parle: là encore, on trouve toutes les réactions possibles. C'est propre à chacun. Et comme pour le reste, les symptômes finissent par disparaître.
4. Ne pas prendre de baclo du tout ne devrait pas poser de problème puisque tu es à un faible dosage , sauf que pour la continuité des soins, ce n'est pas terrible. Je te conseille plutôt de diminuer la dose totale de 10 ou 20 mg pour l'occasion. Et repousse ton augmentation d'une journée. Si tu parviens à ne pas boire, tu n'auras probablement pas autant d'EI.
5. Je pense que le baclo fait monter l'effet de l'alcool plus rapidement, et plus fortement.
6. Il y a un risque que ton doc ralentisse l'augmentation si tu lui dit que tes EI te posent un sérieux problème. A toi de voir.

Bon courage lily, d'autres viendront compléter ou corriger ma réponse.


Début du TTT: le 12/12/16
Indifférence le 04 juillet 2017 à 210 mg.
Aujourd'hui environ 100 mg, à la recherche de la bonne dose pour ne plus être trop handicapée par les EI.

"Si haut qu'il peut grimper un chemin qui monte n'est rien d'autre qu'un chemin qui descend en sens inverse, et réciproquement."
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 12:58
Bonjour Lily

Concernant le fait de le dire ou pas à ton médecin, perso je ne le ferais pas
Rien ne t'empêche de ralentir toi même ta progression
Par les temps qui courent, inutile d'effrayer ton médecin ...

Et en ce qui concerne le fait de ne pas prendre de baclo, je me contenterais de réduire la dose de moitié
Ca devrait te permettre de ne pas avoir d'EI
La zapper en totalité pourrait avoir un effet néfaste de type EI de sevrage


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 15:44
Un grand merci pour votre aide!!
Donc demain, je baisserai de moitié et je reprendrai à 50 samedi.
Les EI ne passent pas, jusqu'ici je les ressentais jusqu'à une heure/une heure 30 après la prise, mais là, ça dure; j'ai même interrompu ma séance de sport ce midi tellement je me sentais mal (l'impression d'avoir la tête dans un étau).
Je ne dis pas ça pour me plaindre, je sais que ce traitement peut induire des effets secondaires; je ne les surestime ni sous-estime pas, c'est juste que c'est un peu dur à gérer quand on a boulot et une deuxième journée le soir (enfants)! disons que je trouve ça gérable à ce stade mais s'ils deviennent plus intenses ça va finir par être très compliqué. Pour le soir, j'ai un mari super compréhensif qui prendra la relève sans problème, je sais que j'ai énormément de chance. Et d'autant plus s'il sait que c'est pour que je puisse résoudre mon problème avec l'alcool!!
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 15:52
Edit : compte tenu de l'identité de ton prescripteur (je viens de relire), pas de pb pour lui parler des EI ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25194
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 16:41
à quelle heure prends-tu ton baclo?

Tu disais que ta première pensée pour l'alcool était variable, en fonction de tes horaires peut-être?
Essaie de voir, tous les jours, à quelle heure tu te dis "vais-je boire ce soir? oui j'en ai envie", pour moi c'est l'heure du craving, imaginons que c'est à 15h, et dans ce cas, faut prendre le baclo à 14h

Une heure avant le craving, ce n'est pas une heure avant la possibilité de boire, mais bien l'heure à laquelle l'idée de boire germe et est positive

Pour diminuer tes EI, je te conseille d'augmenter moins souvent, je crois avoir compris que tu augmentes de 5 mg tous les 3 jours? tant que tes EI ne passent pas, attends avant d'augmenter

Tu peux baisser un peu comme conseillé et attends quelques jours que les EI soient tolérables, et puis fait tes augmentations de manière à ce que les EI se tassent avant d'augmenter encore, s'il te faut augmenter que tous les 5 jours, eh bien autant le faire, c'est à toi de juger de la tolérance aux EI, mais la Patience c'est vraiment le maître mot du traitement
Même si une fois que l'on est décidé, on aimerait que tout se fasse en quelques jours, non non, le baclo agit directement sur le cerveau, le chemin à boire est tracé plus ou moins profondément, il faut donc du temps pour l'effacer peu à peu, que le baclo soit toléré et efficace

J'ai beaucoup aimé ton premier post de présentation, j'y ai détecté une faculté à l'humour, et j'adore!

Pour le post que tu regrettes, j'ai lu au fur et à mesure tes posts, je ne savais même pas que tu avais bu, et je ne vois pas de quoi tu parles question regrets ou quoi, il n'y avait rien du tout de bizarre

De mémoire de forum, crois-moi, ici, on a fait largement pire :fsb2_yes:

Et on assume, car on se comprend carrément

Comme dit Flo, tu as de superbes cartes en main, le plus important c'est ton prescripteur, tu as la crème de la crème, et tu t'es inscrite ici directement, tu lis les autres témoignages, bref, tu as vraiment tout bon

Tu dis que tu es devenue vraiment addicte depuis 2 ans, si tu veux en parler, n'hésite pas, déleste-toi de poids inutile

Pas besoin de trouver un psy avec le forum, il fait office, avec bienveillance, compréhension, on se ressemble sur beaucoup de points

à bientôt

Manue


Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends - Nelson Mandela
 
Avatar de Princesse_Leia
  • Age : 44 ans
  • Messages : 223
  • Inscrit : 28 Décembre 2016
  Lien vers ce message 16 Novembre 2017, 18:27
Hello Lily,

Je suis ton fil depuis le début.

Au tout départ, nous étions plusieurs à te dire "bonne route" ! Mais on savait que ce parcours n'est pas toujours de tout repos.
En effet, au départ la route est toujours un peu compliquée dans la montée avec pas mal d'EI différents selon les personnes qui prennent du Baclofène.
Mais ne jamais oublier que les EI disparaissent peu à peu, en stabilisant la posologie. A chaque montée, les EI apparaissent ou s'amplifient, c'est pour cela qu'il faut souvent faire des pauses dans les montées successives.
Je te rassure, on a tous connu cela : moi même ma montée entre 100 et 180mg fut très compliquée : je consommais de moins en moins d'alcool, mais les EI la nuit étaient vraiment difficiles avec des insomnies aiguës.

Tu as écrit que l'autre soir, tu n'avais consommé que 3 verres. Prend le déjà comme une première victoire.
Et en effet, prend bien en compte que le mélange alcool baclofène peut être assez puissant. Avec une ivresse qui monte plus vite encore.
En fait, l'objectif c'est d'essayer de limiter au maximum sa consommation pendant la montée de Baclofène.
Les EI interviennent à la fois en montée de posologie et avec le mélange d'alcool. Il faut trouver le bon tempo entre la montée et la consommation.
Je sais c'est plus simple à dire qu'à faire, surtout lorsqu'on souffre des EI.

Mais encore une fois, rassure toi, ça va se calmer. C'est la première partie de route qui est la plus dure.
Bientôt tu vas constater que ta consommation va diminuer petit à petit et que tu vas boire beaucoup plus lentement.
Cela va te donner du courage et t'aidera dans ton parcours. :fsb2_smile:

Dis toi que les les prochaines semaines seront meilleures avant de découvrir l'indifférence.
D'ici là, reviens régulièrement sur le forum pour récupérer les bons conseils.

Il faut rester positive.
Tu vas y arriver.

Bonne soirée.
Alexandre.


Début du traitement : novembre 2016.
Montée très progressive et stagnation à 180mg. Consommation réduite de 50% depuis 180mg.
Aujourd'hui à 250mg. Premier sentiment d'indifférence réelle le 25/11/2017.
Objectif atteint pour 0ua la semaine. Objectif à prendre : 15 jours à 0ua.
Encore merci à Sylvie, Yves et tous les membres du Forum Baclofène. Vous êtes tous des Héros.
L'UNION FAIT LA FORCE ! http://www.baclofene.org/adhesion-a-lassociation/adhesion
 
Avatar de Theorbe
  • Age : 39 ans
  • Messages : 780
  • Inscrit : 25 Décembre 2016
  Lien vers ce message 17 Novembre 2017, 1:02
Le baclo est totalement imprévisible.
En 10/2016, 40 mg me suffisaient.
Aujourd'hui j'en suis à 120 : RIEN; ni ES, ni indifférence........
Je pense que le CBD interagit....

Enfin, bref, j'en ai aussi bien sué de 40 à 120 (je tentais de combattre un TAG avec le baclo en plus de l'alcool, du tramadol, et du LEXOMIL).

Ben Patience, Persévérance, Ponctualité (cela je n'y arrive pas...... ^^)

3ises


Consommations: 900 mg de tramadol + plus de 1/2 litre de schnaps 55° (+24 UA) et bière (14 UA) + 10 à 20 baguettes LEXOMIL par jour.
On recommence : j'avais stoppé toute consommation à 30 mg/24 h. Adhésion et dons faits.
Actuellement: 60-40-40-40 +/- 10 par jour.
0 alcool à la reprise du traitement le 14/10/2017. Mais retour d'un coup de l'alcool (rôle de l'ennui ++ et des soucis ++++).
Alcool réduit puis stoppé le 19/11/2017, 0 tramadol (stoppé d'un coup). Plus de benzo. Hépatite encore active... Pancréatite chronique légère. Gastrite antrale sans Hp
 
Avatar de lily75
  • Messages : 32
  • Inscrit : 19 Octobre 2017
  Lien vers ce message 23 Novembre 2017, 16:40
Encore un grand merci pour vos messages, ils me sont d'une aide précieuse, que ce soit les conseils avisés, les encouragements!
J'ai baissé vendredi dernier de moitié la dose comme vous me l'avez conseillé, et merci, ça a marché du tonnerre, j'étais en grande forme!
D'ailleurs j'ai l'impression depuis quelques jours d'être beaucoup moins angoissée que d'habitude, beaucoup plus zen, et très franchement cet effet secondaire est loin d'être désagréable/négligeable!
Nouvel effet secondaire désagréable (mais sans plus): l'impression d'avoir les dents anesthésiés, le bout des doigts aussi. Bizarre non?;) je me croirais dans le film "marche à l'ombre", avec Michel Blanc qui dit avoir du mal à parler car il a les dents qui poussent!!;))
Dernier rdv avec mon médecin prescripteur il y a deux jours, comme mon craving intervient plus tôt le week-end, il m'a conseillée de répartir la dose en trois fois dans la journée (11h, 15h, 17h).
J'en suis actuellement à 55mg/jour.
Je suis tombée sur un pharmacien très sympa, qui connaît manifestement le protocole et le médicament, j'espère qu'il suivra quand j'en serai à des doses beaucoup plus importantes.
De toute façon je sais la chance que j'ai de vivre à Paris (enfin pour ce point-là!!;)); j'ai le choix en cas de problème.
Quant à mon rapport avec l'alcool, je ne compte pas vraiment mais j'ai l'impression de "saturer" plus vite, de savoir un peu plus m'arrêter avant de déraper complètement, même si c'est encore beaucoup trop. Néanmoins un indicateur me fait penser que je bois moins, c'est le fait de ne pas me sentir malade, nauséeuse le matin. Et le fait d'être davantage alerte intellectuellement, pas dans le "cirage".
Alors on continue, doucement mais sûrement;)
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene