Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

j'ai envie d'y croire

Avatar de francois-josé
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5
  • Inscrit : 11 Novembre 2017
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 13:12

bonjour à toutes et à tous, j'ai 48 ans et ma consommation d'alcool a débuter suite à mon divorce il y a maintenant 27 ans avec une petite fille de 5 ans sur le chemin, alors suite à ce coup dur j'avais 25 ans, je travaillais dur j'avais des projets et tous c'est effondrés.
du coup à l'époque je mélangeais les alcools forts, le cannabis, l’ecstasy, la coke; Je sortais beaucoup les rave party ect... suite à un accident de voiture matériel mais qui aurait pu nous couter la vie si mon pote ne m'avais fait réagir j'ai pris conscience de mon état. et j'ai arrêter la drogue, les alcools forts, et je me suis rabattue sur le vin rouge.
quelques années plus tard j'ai rencontré une femme et on fait un petit bous de chemin ensemble suffisamment long pour donner la vie à une autre petite fille et a nouveau séparation. je me suis dis que je n'était pas fait pour connaitre le bonheur et depuis je vis dans la solitude avec mon vin rouge qui me suit à chaque repas du soir entre 0,75cl et 100cl du bordeaux de préférence. cette addiction me permet de m’endormir :fsb2_zzz: ivre et épuisé de toutes mes pensées qui surgissent une fois le travail terminé.
j'ai des sursauts de joie de tans à autres,je rigole d'un spectacle,je retape ma maison de campagne ça me donne un objectif j'ai des connaissances mais chacun sa vie. le plus dur c'est la solitude sentimentale et la sensation d'avoir gâcher sa vie à cause de l'alcool.
alors je cherche depuis un moment le moyen d’arrêter l'alcool comme j'ai arrêter le tabac par la volonté il y 7 ans, mais je n'y arrive pas, la peur de me retrouver lucide le soir me terrifie, mais qu'est ce que je vais bien pouvoir faire avec mes pensées,alors faute de solutions je bois. je n'ai jamais essayer de cure, ni de médocs pour m’assommer ni les AA, je me suis toujours dis qu'il doit exister un moyen ou un remède qui peux me guérir de cette dépendance. et comme celui qui cherche trouve, j'ai découvert le baclofène sur une revue (l'express, le point je ne sais plus) et j'ai cherché et acheté le livre "le dernier verre" et la je pense qu'il y a enfin un espoir,
une sommité médicale qui s'auto administre un traitement qui au final fonctionne et qui le fait partagé au monde entier est un formidable espoir pour tous les malades qui souffrent au quotidien de cette addiction qu'est l'alcool!!
alors désormais il ne me reste plus qu'a trouver un médecin qui me prescrive cette médication pour qu' enfin je sois libérer de ce carcan qui m'étouffe.
je vous remercie d'avoir prit le temps de me lire.
François
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 13:56
Bonjour François

Oui bien sur que le baclofène marche
A faible dose il diminue le craving, à bonne dose il le supprime et te rend indifférent à l'alcool
Ca te permet de retrouver sans effort une consommation d'alcool normale : un ou deux verres de temps en temps
Ou de ne plus boire du tout si c'est ton souhait

Concernant les médecins, commence par demander à ton généraliste
Il a le droit de te le prescrire
S'il ne connait pas ce traitement, tu peux lui apporter de la doc
http://www.baclofene.org/fichi..._experience.pdf
http://www.baclofene.org/fichi...osQuestions.pdf

Evite les addictos, de façon générale, ils sont réticents vis à vis de ce traitement

Et si tu ne trouves pas, dis le
Nous avons une liste, je regarderais si je connais quelqu'un près de chez toi

Ensuite, ce qu'il faut savoir, c'est que ce traitement est compliqué et que les patients le connaissent mieux que la plupart des médecins
Les prises, par exemple ne doivent pas être faites matin, midi et soir, mais en fonction du craving ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25194
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 14:16
Bonjour et bienvenue

Tu as bien fait de t'inscrire et partager un peu de toi ici, Sylvie t'a donné les premiers conseils pour trouver un prescripteur de baclofène, nul doute que ce traitement va t'aider à ne plus dépendre de l'alcool

La peur du vide, c'est l'addiction qui la crée, au fur et à mesure que l'envie irrépressible diminue ou bien quand elle s'arrête, tu n'auras pas de mal à occuper tes heures, tu es déjà très actif, le baclo fait souvent dormir le soir aussi :fsb2_yes:

Pour ce qui est du passé, le forum peut servir de thérapie, c'est la bonne nouvelle, on est une grande famille et on s'entraide, sans jugement, on est tous passé par cette addiction qui a pris le dessus sur nos vies

Pour ce qui est du livre, c'est très bien que tu aies commencé par là, je te recommande de lire les documents que Sylvie t'a mis en référence et puis de faire un petit tour sur le forum, tu peux cliquer sur "Fils personnels" et faire connaissance avec nous, débutants, anciens, en rechute, soignés

Manue


Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends - Nelson Mandela
 
Avatar de francois-josé
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5
  • Inscrit : 11 Novembre 2017
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 15:32
Bonjour et merci pour votre accueil,
j'ai parcouru les documents que Sylvie m'a communiqué et ils sont très intéressants j'y apprend beaucoup de choses notamment sur la posologie, comme j'ai mon craving qui débute vers 16h00 mais que je bois en arrivant chez moi vers 18h/19h j'ai pensé faire un protocole 13h 10mg/ 15h 10mg/ 17h 10mg en augmentant les doses comme le préconise le Dr de Baurepaire soit 10mg tout les 3 jours.

Merci Manue, également pour ton accueil j’espère bien reprendre le contrôle et sortir pour me balader et ou lire.

j'ai déjà fait un petit tour sur quelques fils et il y a de belles histoires et beaucoup de respect et d’empathie, ça fait plaisir autant de chaleur.

je vous tiens au courant pour le médecin car en fait je n'ai pas vraiment de "médecin de famille" car je suis rarement malade. mais je vais suivre le conseil de Sylvie et téléphoné aux pharmacies proche de chez moi pour qu'ils me communique l'adresse d'un prescripteur
François
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25194
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 16:13
Sans avoir de médecin de famille, si tu es affilié à la cpam, as-tu un médecin traitant déclaré ?

Si non, ce sera le moment d'en avoir un, c'est pour être correctement remboursé et ne pas avoir de dépassement d'honoraires

Si tu as un craving bien défini à 15h, idéalement, il faudrait prendre tout le baclo avant, 1 à 2h
ça veut dire démarrer à 14h30, tu peux continuer à augmenter sur le même horaire, en effet, 10 mg tous les 3 jours, et puis une fois que c'est trop fort, ajouter une prise 2 heures avant, ce qui te ferait 12h30

Le but est d'éliminer l'idée avant qu'elle ne s'installe

Par la suite tu verras s'il est nécessaire d'en ajouter un peu après

Comment ça se passe quand tu ne travailles pas? l'horaire de craving est le même?

Si tu sens que tu galères trop avec les pharmacies, n'hésite pas à redemander à Sylvie :fsb2_yeah:


Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends - Nelson Mandela
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9133
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 16:14
Bonjour et Bienvenue François,

En complément ou pour résumer la documentation, je te propose ci-après un petit topo sur la première partie du traitement.

Mais tout d'abord :

j'ai mon craving qui débute vers 16h00 mais que je bois en arrivant chez moi vers 18h/19h j'ai pensé faire un protocole 13h 10mg/ 15h 10mg/ 17h 10mg en augmentant les doses comme le préconise le Dr de Baurepaire soit 10mg tout les 3 jours.


PTP (Presque Très Bien). Bon, ce n’est pas parfait, mais tu as +/- compris le principe et surtout, tu cherches à t’approprier le traitement, et cela, c’est parfait ! Alors...

1) Si ton craving débute à 16 h, c’est bien lui qu’il faut viser et pas le début de ta consommation. Et si tu as déjà des pensées avant, ce sont elles qu’il faut viser.
2) Commence par 10 mg, pas par 30, car tu évites ainsi d’avoir des effets indésirables dès le départ. « Qui veut voyager loin ménage sa monture » ;)
3) Tu n’es pas obligé de multiplier directement tes prises. Lis le doc ci-dessous.
4) oui, tu as raison, augmente par paliers de 10 mg tous les 3 jours.

À te lire,
Pascal


Le fonctionnement du baclofène est assez simple, mais sa mise en œuvre est parfois compliquée et en tout cas toujours personnelle (l’idéal étant de s’approprier le traitement). Et nul ne peut prédire que l’on sera indifférent à telle dose.

Avant de commencer le traitement

Il faut faire un petit bilan sanguin avec notamment la fonction rénale (Taux de créatine). En effet le baclofène est en très grande partie éliminé par les reins. Une insuffisance rénale est une contre-indication au traitement.

Comment prendre le baclofène ?

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_778740EvolutionPosologie.jpg (Clique pour agrandir)

Peut-on continuer à boire ?

Oui, mais il y a plus de risques d’avoir des effets indésirables et la dose seuil risque très fort d’être plus haute et donc le traitement plus long. Regarde le graphique ci-dessous, il est assez éclairant.

Source : Association Baclofène)
https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_342555DoseefficaceConso.png (clique pour agrandir)

La phase d’augmentation (progression)

On doit commencer doucement, dix milligrammes. Il semble qu’il faut au moins trois jours pour que le cerveau assimile le dosage et de pouvoir alors augmenter de 10 mg. Cela peut être moins, mais on déconseille plus. (Augmenter fort et trop rapidement peut entrainer des effets indésirables).

Le ciblage

Le baclofène mettant entre 0h30 et 1h30 pour atteindre le maximum dans le sang, c’est ce qu’on appelle le pic sérique, on prend une moyenne d’une heure.
Ensuite, il faut que ce pic coïncide avec les premières pensées à l’alcool, car il va finir par les chasser. C’est le ciblage. Il ne sert à rien de prendre du baclofène plus tard.
Tu pourras lire qu’il faut cibler le craving, c’est-à-dire le moment où la compulsion devient la plus forte et est irrésistible. Mais des pensées ont eu lieu bien avant.
Par exemple, si on a des pensées à 15h30 du style « bien vite 17h30 que je commence à boire », c’est bien 15h30 qu’il faut cibler et pas 17h30.
Donc les 10 premiers milligrammes une heure avant : 14h30.
Trois jours (ou plus) après, on augmente de dix et ainsi de suite ...

Toutefois, il arrive un moment où la dose en une prise devient trop forte. On en fait alors une deuxième deux heures avant, ici 12h30. Si nécessaire une troisième encore, à 10h30.
On préconise deux heures pour ne pas être shooté. Tu peux moduler cet espacement pour réduire les effets indésirables en augmentant la durée (ou au contraire les rapprocher pour un maximum dans le sang à l’heure visée, mais attention aux effets indésirables).

L’idéal est d’aller crescendo, par exemple dans des proportions 10, 20 et 30
L’image ci-dessous montre la progression sérique. Note que la demi-vie(*) est d’environ 4 heures.

https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_827761Ecran20170710121218.jpg (clique dessus pour l’agrandir)

Tu peux télécharger ce fichier vierge en .xls à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=1888 et en .ods à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=8544
Attention, il ne faut pas d’autres fichiers Excel ouverts.
Tu peux ainsi expérimenter tes répartitions et essayer, on le répètera jamais assez, d’idéalement t’approprier le traitement.

L’imprégnation

Enfin, il se peut que le ciblage entraine malgré tout des effets indésirables. Il faut alors passer à l’imprégnation, c’est-à-dire se contenter d’imprégner le cerveau en ventilant le dosage tout au long de la journée.

Il y a encore d’autres possibilités comme prendre quelques grosses prises ou de plus nombreuses et plus petites. Il n’y a pas de posologie type. Il faut essayer, s’approprier le traitement.

La règle des « 3P »
  • Ponctualité (Régularité) ; en montée, avant l’indifférence, le cerveau n’aime pas l’irrégularité et c’est souvent une cause d’effets indésirables et d’échec.
    Pour t’aider un pilulier et des alarmes sur le smartphone par exemple.
  • Patience ; le temps moyen pour parvenir à l’indifférence est de deux mois. Mais ce n’est qu’une moyenne et j’espère que cela sera le cas pour toi.
    La posologie moyenne est de 175mg, mais cela oscille entre quelques dizaines et trois cents voire plus.
  • Persévérance ; il en faut souvent, car les effets ne sont pas toujours sensibles durant la montée. Si certains voient leur consommation diminuer, d’autres pas et doivent attendre l’indifférence qui arrive d’un coup, sans crier gare, laissant place quelques (petits) jours à l’incrédulité :).


Utilise la feuille de route pour suivre ta progression, la consommation et l’apparition/disparition d’effets indésirables. Cela pourra t’être utile.
( http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=7904 )


(*) La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique. En pharmacologie, la demi-vie désigne par extension le temps nécessaire pour que la concentration d’une substance contenue dans un système biologique soit diminuée de la moitié de sa valeur initiale (par exemple la concentration d’un médicament dans le plasma sanguin). Ce paramètre varie légèrement d’un individu à l’autre, selon le processus d’élimination et le fonctionnement relatif chez l’individu. En pratique, on considère qu’un médicament n’a plus d’effet pharmacologique après cinq à sept demi-vies.


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
http://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31178
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 16:39
Craving à 16h, c'est 11h, 13h et 15h qu'il faut faire.


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25194
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 11 Novembre 2017, 17:24
Oui - en démarrant bien à 1 seul comprimé, donc à 15h, augmentation tous les 3 jours, sur la même dose, après quand c'est trop fort, 13h, et puis ainsi de suite, 11h


Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends - Nelson Mandela
 
Avatar de francois-josé
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5
  • Inscrit : 11 Novembre 2017
  Lien vers ce message 12 Novembre 2017, 18:56
bonsoir,
effectivement il est temps d'avoir "Mon" Médecin, je suis en contact avec Sylvie à ce sujet, merci encore pour son implication.
je vais suivre vos conseils et je comprends qu'il ne faut pas attendre le début de ma consommation pour chasser le mal mais qu'il faut tuer la bête avant de penser à elle. afin d'éviter les EI je vais donc prendre 10mg et pas 30.
le weekend c'est un peu particulier lorsque je suis à la campagne je commence plus tôt, je bois le midi au repas 75 cl de vin rouge plus ma consso du soir, chose que je ne fais jamais en semaine Mais quand je suis à Paris le weekend je ne bois peux le midi 2 verres en mangent on dirait à la campagne c'est le lâcher prise.

je comprends que ça va être long pour trouver mon seuil d'indifférence, ce sera bizarre de plus avoir envie soudainement, ça fait tellement longtemps que je fonctionne comme ça.
merci pour la feuille de route, c'est un outil précieux il va me permettre de savoir où j'en suis à tous moments.

donc ce sera 11h 13h 15h pour éviter le craving de 16h00, avec 10mg pour commencer puis une augmentation tous les 3 jours de 10mg, pour ne pas somnoler la journée. c'est ce qui m'a toujours refroidi pour me faire soigner,et puis les médocs qui assomme je suis pas fan comme je suis chef de service, il faut que j'ai l'esprit bien clair et réactif.

j'ai hâte de commencer, et de retrouver mon libre choix.

bonne soirée à tous.
François.
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6214
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 12 Novembre 2017, 19:16

Bonsoir François et bienvenu ici,

Tu es déjà fin prêt je vois pour te lancer.
Reste à te procurer le fameux baclofène!

Je te souhaite la réussite dans cette nouvelle aventure et concernant les EI,
ne t'inquiète pas trop, ils ne sont pas non plus terrifiants, et valent le coup d'être supportés!


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de francois-josé
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5
  • Inscrit : 11 Novembre 2017
  Lien vers ce message 15 Novembre 2017, 12:25
bonjour BB,

merci pour ton encouragement, j'ai pris un RDV avec le Pr Granger médecin psychiatre mais c'est dans 3 mois, sinon en attendant j'ai un autre rdv avec un médecin prescripteur le 23/11, c'est cool je vais pouvoir enfin commencer mon traitement pour me libérer de cette merde.

tu a raison pour les EI, ça vaut la peine de les supporter.

comme ça va marcher j'ai envie par la suite de montrer mon combat à un collègue qui lui à vraiment des gros gros soucis avec l'alcool, du genre il boit de la 8.6 au petit déjeuner, d'ailleurs il est en longue maladie. j'espère arrivé a le motiver.

bonne journée.
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6214
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 15 Novembre 2017, 23:02

Pr Granger, un ponte en la matière.
Quant à ton collègue, le meilleur moyen de le convaincre, c'est ta guérison!
Pour commencer, vivement le 23/11!


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de francois-josé
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5
  • Inscrit : 11 Novembre 2017
  Lien vers ce message 22 Novembre 2017, 18:19
hello BB, j'ai lu ton parcours quel courage bravo tu est un exemple pour moi, et tous les autres aussi comme quoi dans la vie il ne faut rien lâcher. si on veux s'en sortir le baclo c'est une bonne béquille mais si le mentale ne suis pas, c'est plus dur. bon demain c'est le grand jour j'ai rdv avec mon prescripteur je vais commencer mon traitement motivé, motivé il faut se motivé!!
bonne soirée.
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 55 ans
  • Messages : 520
  • Inscrit : 28 Décembre 2014
  Lien vers ce message 22 Novembre 2017, 18:49
Citation (François_josé)
mais je n'y arrive pas, la peur de me retrouver lucide le soir me terrifie, mais qu'est ce que je vais bien pouvoir faire avec mes pensées,alors faute de solutions je bois.


Bonjour FJ et bienvenue parmis nous.
La citation ci-dessus à attiré toute mon attention car, personnellement j'avais négligé cet aspect des choses.
Or, il faut savoir que lorsque tu seras indifférent, et de vécu personnel, t'es idées ne te conduiront plus vers l'alcool.
Pour être clair , j'avais négligé l'aspect "affect psy" croyant que le bien être que m'a apporté l'indifférence, qui vient en une fois allait tout résoudre

L'indifférence, c'est ce jour où tu vas regarder le verre de vin, la chope, le cognac ou que sais-je comme si tu voyais un verre de coca, ou un pot de fleur....
En fait, à la base je pensais que mon problème était l'alcool. Mais au début, l'alvool était plutôt la solution à mes problêmes
Je l'avais oublié

Donc, passé cette période de bien être de la découverte de l'indifférence, tu vas effectivement devoir gérer ces idées qui te renvoient vers l'alcool.

Je ne puis que te conseiller de mettre tous les atouts de ton côté pour pouvoir gérer. ( travail psy par exemple )
Evidemment, c'est à toi de voir si c'est nécessaire pour toi.
Mais cette citation tend à y répondre.

Voilà, je te souhaite beaucoup de succès sans ta bacloroute.

Par contre moi, je suis sur la situation inverse de toi. Plus de problème avec l'alcool, par contre je dois arrêter le tabac car j'ai une parodontite. Et je n'y suis pas encore.


62,5 8h
50 12h00
75 16h00
37,5 19h
12,5 au coucher
Indifférence depuis le 3 aout 2017 - aucun EI -
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5197
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 22 Novembre 2017, 19:53
Salut François,

J'espère que l'autre médecin sera aussi compétent que Bernard Granger, de toute manière l'important c'est de commencer.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene