Lien vers ce message 12 Novembre 2015, 8:53
C'était avant l'été, l'indifférence avait commencé à poindre son nez à 150 puis à 180 mg/jr et motivait mon abstinence tranquille qui clachait régulièrement environ toutes les 3 semaines. Par 2 fois j'ai acheté une bombonne de 3l sinon 1 ou 2 bouteilles de rosé. Alors, avec la complicité de mon prescripteur je continuais d'augmenter très progressivement...

1. A 250 mg depuis 1 semaine, le 29 Septembre à 22 h, je sortais d'une réunion et m'arrêtais dans une pizzéria. Je commande une piz' avec un verre de rouge et un pichet d'eau ; je suis seule et je sors mon bouquin. Je lis je mange je lis je mange et la 3ème fois que j'ai soif je prends conscience que ma main se dirige chaque fois vers le verre d'eau !

Je bois une gorgée de ce bon vin italien dans le beau verre à pied, je n'éprouve rien. Je fais ça plusieurs fois pendant mon repas, rien. Et quand je bouquinais ma main se dirigeait vers le verre d'eau ! Je quitte le resto en laissant le verre de rouge au 3/4 plein !

Dans la voiture, je me dis que ça ressemble à de l'indifférence ! Et je reprend mon abstinence tranquille...

2. Une amie m'invite dans une brasserie manger des huîtres. Nous prenons chacune un verre de blanc et discutons musique à bâtons rompus. Après l'addition, au moment de prendre ma veste et mon sac, je me rends compte qu'il y a mon verre de blanc plein sur la table ! Et plus fort, je prends conscience que mon amie a bu son verre devant moi sans que je m'en rende compte !!!

3. Et un 3ème pour la route ! Petite période nostalgique, je m'offre un bon petit rosé. Oui je l'ai bu aux 9/10è ... en 8 jours !!! Le reste est parti dans l'évier.

Maintenant je reste à 250 pendant 6 mois, mon être prend son bien en patience à l'endroit des EI, puis nous envisagerons une redescente douce et tranquille...

Mais soyons honnêtes, voici le petit bémol : je me suis remise à fumer du tabac ! Mon petit corps tranquille ne semble pas encore prêt à se libérer de toute drogue...

Il ne me reste plus qu'à construire ma nouvelle vie... à suivre !

Allez les chéri(e)s, que ce témoignage vous booste à maintenir patience et persévérance, c'est ainsi que chacun de nous y arrive, avec le baclo chacun voit un jour ou l'autre midi à sa porte, pour un avenir solaire...

J'aurais peut-être dû écrire cela dans les témoignages de guérison, Sylvie ?

Je m'étais promise de mettre ma photo et adhérer à l'asso lorsque lorsque la chenille sortirait du cocon pour un envol léger et coloré sans retour... voilà qui est fait !

Labizatous. Mimi
Message édité 2 fois, dernière édition par Chrysalide, 12 Novembre 2015, 11:28  

Début du traitement le 8 Janvier 2015
Indifférente le 29 Septembre 2015 à 250 mg/jr maintenu pendant 6 mois.
Puis redescente en douceur, craving revenu à 120 mg en novembre 2016. Remontée tranquille... Indifférente à nouveau depuis le 28.8.17 à 355 mg/jr.