Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Fil pour les guéris : partageons la descente !!

certains sont perdus de leurs descentes...
Avatar de Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier
  • Age : 40 ans
  • Messages : 141
  • Inscrit : 16 Novembre 2011
  Lien vers ce message 11 Avril 2012, 21:31
Voila tout est dans le titre, perso je n'en suis malheureusement pas encore là, mais je m'y prépare...

je sais que la descente est aussi personnelle que la montée, il y a deux fils créent mais plus actifs a ce sujet...je propose celui ci afin que les anciens guéris et a leurs doses conforts puissent donner leurs temoignages avec ou sans les ES...

je sais que la descente peut être aussi difficile que la montée, je sais aussi que beaucoup se sentent seuls et perdus dans leurs descentes !!

je pense que nous devons aussi se serrer les coudes pour la descente afin d'arriver a bon port, dans les meilleurs conditions...partager encore les douleurs et les doutes, se soutenir et se réconforter ...c'est aussi important que la montée a mon sens même si guéris !!

IL Y A AUSSI LE CHEMIN DU RETOUR !!

donc ce fil est là pour ceux qui descendent, et ceux qui sont déjà descendus !!

j’espère vous y retrouver tous ! :yes: :yes:
Message édité 1 fois, dernière édition par Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier, 11 Avril 2012, 21:38  
 
Avatar de Marielle (indif  2 janv 2012)
  • Age : 51 ans
  • Messages : 177
  • Inscrit : 15 Aout 2011
  Lien vers ce message 19 Avril 2012, 19:38
Tout dabbord, bravo pour le r.d.v que tu as obtenu pour mimi avec Granger lors de ton r.d.v !

en ce qui concerne la descente de baclo, il y a beaucoup à dire puisque j'en ai subi les conséquences !

J'étais à 160mg par jour et parfaitement heureuse et guérie puis j'ai eu l'idée de descendre. j'avais lu sur le forum que le dr Pascal G préconisait une descente rapide pour réussir à jongler entre le craving et trouver la dose de confort.

Et là, vlan, je suis descendue jusqu'à 100mg et je me suis pris une belle grosse claque !!!

Depression, idées noires et j'en passe !

J'ai appelé mon doc sur les conseils d'une amie et celui-ci m'a dit de remonter très très vite !!!

Youpie la descente ! Attention les yeux, c'est méchant méchant !!!!

Il faut être accompagné et ne pas le faire sans avis médical !

Depuis ce soir, je suis à nouveau à 160mg et j'espere retrouver à nouveau ma joie de vivre !
Je t'en dirais plus dans quelques jours. En attendant, je t'embrasse !

Bab.

 
Avatar de Marielle (indif  2 janv 2012)
  • Age : 51 ans
  • Messages : 177
  • Inscrit : 15 Aout 2011
  Lien vers ce message 20 Avril 2012, 19:41
up
 
Avatar de Frankolo
  • Age : 38 ans
  • Messages : 2302
  • Inscrit : 25 Février 2012
  Lien vers ce message 22 Avril 2012, 6:40
UP !

J'attends de voir mon doc pour connaitre son avis sur ma descente, mais je compte rester un bon moment à 140, trop pas envie de devoir remonter juste derrière !
On sait jamais !


" Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté... " Henri Jeanson
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1935
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 22 Avril 2012, 7:04
Bravo pour ce fil boboaubocal! Quelle bonne idée!

Descente, descente... Pour ma part, de 320 suis descendue jusqu'à 260. A 260 les craving sont revenus, donc vite remontée à 290 où je me tiens pour l'instant. On sait tous que le bac agit différemment sur tout un chacun.
y'en a qui sont descendus vite fait sans casse.
j'ai l'impression que pour moi, la descente, c'est pas demain la veille!

Bises tout le monde

Julie
 
Avatar de Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier
  • Age : 40 ans
  • Messages : 141
  • Inscrit : 16 Novembre 2011
  Lien vers ce message 23 Avril 2012, 15:08
EXTRA DE SE SOUTENIR DANS CE CERCLE QUI EST LA DESCENTE !!!

celui de ne pas trop jouer au yoyo mais je crois que nous y sommes tous contraint d'une manière ou d'une autre et ce pour du long terme !!!!!!!!

IL FAUT Y ALLER PIANO PIANO pour la redescente !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

certains parlent de 10 mg par mois seulement !!

nous sommes de "magnifiques" funambules marchants sur un fil transparent non tendu !! donc maîtrise de l’équilibre, et attention au vent...sacrée expérience hein ???

ma bab !!!!! merci pour ton mail !!! tu essuies les plâtres aussi tout en restant en équilibre perchée sur ton fil !!!
çà, c'est la grande classe !!!!!!

a tres vite Bab :rolling:

une info importante : Pascal Gramme m'a confirmé par mail ce que tu pensais Bab :

tu peux descendre si tu es guérie mais à une dose de confort, ce qui signifie que tu descendes pour réduire les effets secondaires, pas les supprimer, les réduire le temps qu'ils disparaissent, tout ça sans retrouver du craving.

Une de dose de confort n'est pas une dose minimale, fais bien la différence.

donc a bons entendeurs salut !!!

hâte de faire vivre ce fil avec vous tous, et toi Julie aussi, qui je sais que tu en a bavé plus que pour deux !

et Frankolo qui joue la prudence et tu as bien raison !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :yes:
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Avril 2012, 17:55
Bonsoir à tous

Je n'avais pas d'idées précises sur la descente.

Je n'étais pas monté très haut,110mg, n'avais pas beaucoup d'ES alors je suis descendue très lentement, genre 10mg par mois jusqu'à 40mg.
Puis à 40mg, cela m'a paru un peu juste, je suis repassée à 60mg. Peut être je rebaisserai un peu mais rien ne presse.

Ces derniers temps, j'ai lu plusieurs expériences de descentes rapides qui se sont mal passées. Retour du craving et/ou mal être.

Alors j'aurais vraiment tendance à dire, à moins d'avoir de vrais problèmes avec les ES, n'allez pas trop vite ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Nala (Soigné)
  • Age : 49 ans
  • Messages : 1139
  • Inscrit : 09 Aout 2011
  Lien vers ce message 23 Avril 2012, 19:01
Hello!

Je fais partie de ces expériences malheureuses mais je ne suis plus en danger. Suis remonté d'un palier depuis cinq jours et ça roule.

Je vois le doc mercredi soir et vais lui parler des 10 mg par mois...

Bonne soirée!
Eddy


Courage, patience et régularité sont les maîtres-mots vers la guérison.

"On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une." Confucius

Si je n'avais pas arrêté de picoler, me serais-je lancé dans ce grand défi?
 
Avatar de manon2
  • Age : 51 ans
  • Messages : 853
  • Inscrit : 26 Janvier 2012
  Lien vers ce message 23 Avril 2012, 19:57
http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oui.gifCe fil est excellent!moi qui me plains car cela fait un bail que je suis à 160!et que ma toubib veut pas que je redescende!
je pensais que je pouvais boummmmmmmmmmmm bien redescendre! comme koi!
cela me fout un peu la trouille la descente!
car, bq de mal avec les ES par moment dans la montée!
je vais devoir repasser des entretiens!
Donc, la descente?......
http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_kiss.gifbon, du coups, je patiente!accompagnée par ma toubib!qui n hésite pas à étaler les arrêts de travail!
Et qui connait ma situation.

Manon
 
Avatar de Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier
  • Age : 40 ans
  • Messages : 141
  • Inscrit : 16 Novembre 2011
  Lien vers ce message 24 Avril 2012, 20:23
personnellement, j'ai eu beaucoup d'effets secondaires ( depressions, crises d'angoisses, insomnies totales et acouphènes )...je passe sur les moins handicapants... :fsb2_wink:

en augmentant d'1 comprimé je dors mieux mais cela n'est pas mon but d'augmenter puisque j'ai connu l’indifférence il y 4 mois...

et j'aimerais enfin redescendre et j’appréhende de nouveau surtout l'insomnie auquel je ne peux rien faire !!

mais nous avons eu une sale maladie, il faut du temps pour chouchouter cette guérison afin quelle soit longue et sereine !

donc ES ou non, j'opte vraiment pour 1 comprimé par mois ! descente longue mais cela serait dommage de tout foutre en l'air n'est ce pas ??

jouons la SÛRETÉ !!!

rien ne sert de courir il faut partir a point !! dixit la tortue !

bisette a tous et continuons de partager nos descentes communes !!!!!
 
Avatar de fraggle (GUERIE)
  • Age : 48 ans
  • Messages : 1582
  • Inscrit : 25 Juin 2011
  Lien vers ce message 25 Avril 2012, 6:11
J'ai vu mon Dr la semaine dernière
Apparemment, il y a eu une sorte de colloque à Avignon sur le baclo

Suite à cela, mon Dr m'a dit qu'il fallait rester 6 mois à la dose seuil
puis redescendre tout doucement: 10mg par mois

Par conséquent, je reste à 300mg encore 2 mois et 1/2

Biz


Indifférence à 300mg
Mon histoire ailleurs ..
Mon histoire ici ..
 
Avatar de Daniel
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6426
  • Inscrit : 25 Janvier 2012
  Lien vers ce message 25 Avril 2012, 13:13
Bon anniversaire ma belle
Bisous
Daniel


La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin
 
Avatar de Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier
  • Age : 40 ans
  • Messages : 141
  • Inscrit : 16 Novembre 2011
  Lien vers ce message 27 Avril 2012, 14:29
MERCI DANIEL42 !!!!!

vous pensez vraiment qu'il faille rester 6 mois a la dose seuil ????

parceque là, on en a pour un sacré bout de temps en tout avant une dose de confort a 10 mg par mois de descente ??

je vais finir par me mettre en arrêt maladie là....pas possible de bosser pour moi....
 
Avatar de Ilka  (Dreaming neon black)
  • Age : 58 ans
  • Messages : 112
  • Inscrit : 18 Septembre 2011
  Lien vers ce message 27 Avril 2012, 14:47
Bonjour à tous,

je suis guéri à 250mg, c'est une dose importante..
j'ai beaucoup de ES, qui m'empechent de faire ce que j'ai à faire!

Donc je me suis dit, c'est bien, je vais pouvoir descendre. Mon Dr m'a dit non, il faut rester 6 mois à 250mg, et après descendre très doucement...
Pour les ES, elle m'a dit qu'ils vont s'estomber avec le temps, après 3 mois environ! Pour le moment plutot plus de ES, au somnolence et fatique se sont rajouter acouphéne, suers nocturnes, migraine, et j'ai l'impression que mon cerveau part en sucette...sale tete aussi, des poches sous les yeux, cheveux impossible à coiffer.

Donc à ta question faur il rester à la dose seuil, c'est oui malhereusement....
Bon courage à toi!

Je suis évidemement très heureuse d'etre guéri


De celui qui dans une bataille a vaincu mille milliers d'hommes et de celui qui s'est vaincu lui-meme, c'est le dernier qui est le plus grand vainqueur
Bouddha
 
Avatar de Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier
  • Age : 40 ans
  • Messages : 141
  • Inscrit : 16 Novembre 2011
  Lien vers ce message 06 Mai 2012, 13:50
UP !!

selon mes pst et autres pro, mon cas est un cas d'urgence, 4 mois d'insomnies quasi totale et crises je redescend aujourd’hui a 160 ma dose seuil, celle qui ne fait plus du tout du tout du tout dormir ...( j’étais monté a 170 durant un mois car j'arrivais un peu mieux a dormir grâce au zolpiderm....mais tjrs pas çà hein !! mais c’était mieux)

a 160 ni zolpiderm, ni seresta, ni lexo, ni melatonine, ni valériane n'y faisaient quelque chose ! nada !

voila, je vous tiens au courant de mon projet qui est de tenir au max 2 semaines a 160 et une fois au 150 descente tous les mois de 10...mollo mollo !!! en espérant retrouvant se sommeil tant espéré !!!

et vous et vous, z"en estes ou ?????????????????????,
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1935
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 06 Mai 2012, 14:23
Bonjour Bobo,

Bien fait d'avoir remonter ce fil.

De 280, descendue hier à 220 vu que j'avais une soirée et que je ne pouvais pas y arriver comme une momie.
Je passe à 270 aujourd'hui, j'ai beaucoup de doutes sur la descente et un million de questions. Finalement la descente pour l'un ou / ou pour l'autre, c'est comme la montée.. Ca dépend de l'individu.
Il semblerait aussi qu'il y en a qui ont des es terribles à la descente. Hé bé mon général! va falloir se serrer les coudes!
Tant qu'il n'y a pas de retour de craving, pour moi c'est ok.

Fraggle: 300, et tu restes, tu tiens? Chapeau bas. Pour moi impossible - indifférente à 320, mais complètement en camisole chimique et indifférente à tout, je suis descendue assez rapidement à 290.

Bises tout le monde

Julie
 
Avatar de itsmi
  • Messages : 481
  • Inscrit : 21 Avril 2012
  Lien vers ce message 29 Mai 2012, 21:32
Bonjour a tous,

Bilan de ma descente, trop rapide : Tout a refaire.

Je vais vous expliquer un petit peu tout ca :

Je suis montée jusqu’à 150. Cibler le craving, ok.. aller très vite ok..(je le voulais) Faire partie des guéries a la fin du mois : génial ! intervalle des prises : 1h.
Je suis restée a 150, 1 semaine. Peu inporte les Es ("ne surtout pas trop les ecouter, ca va s’atténuer de toute façon")

Descente :
J'espace les prises, je passe de 1h a 3h d'intervalle.
110. 1 semaine aussi je crois. Puis 90 puis 80. Tout ca en tres peu temps. (montée comme descente)

Tout allait bien, je ne finissais pas mes verres. Pas de craving. Par contre j'avais des douleurs terribles au niveau de la cage thoracique, la nuque, les epaules, le dos. dépression surtout.. J'ai préféré arrêter le seroplex (antidépresseur) que mon médecin m'avait prescrit depuis 10 jours, et que je ne supportais pas, et baisser de 10mg le baclofene :

70!

Plus aucune angoisse, plus aucun ES!! Tout allait bien sauf que le craving est revenu. Et tres fort..

Donc aujourd'hui je me rend compte que je dois tout refaire. La prise ponctuelle de 20 mg "au cas ou" ne suffit plus. Les ES sont beaucoup moins fort aujourd’hui puisque je ne cible plus ( est ce que j'ai raison? je ne sais pas.. ). Je suis aujourdhui a 110. Et je continue. Jusqu'a combien, aucune idée. Je ne sais pas non plus comment repartir/

Bref..

C'est mon vecu. Si il peut servir. Sachant que nous sommes tous différents. C'est un peu technique mais quand on descend on se comprend.

Ce serait a refaire : je prendrais un peu plus mon temps et ne ferais pas confiance aveuglement comme je l'ai fait ..

Bon courage a nous tous.
 
Avatar de zabou
  • Age : 49 ans
  • Messages : 2581
  • Inscrit : 19 Juillet 2011
  Lien vers ce message 31 Mai 2012, 16:24
bonjour a tous ,

indifférente a 60 mg, stabilisé a 90 mg ensuite je suis montée a 100mg par erreur et là plus d'es.
vous remarquerez que bcp descendent pour obtenir un seuil de confort et moi c'est en montant!!
allez comprendre!!http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oeil.gif

après 6 mois d'indifférence,

le 17 avril, j'ai attaqué la descente:
95 mg pdt 14 jours

85 mg pdt 14 jours( je précise que j'ai souhaité éviter le palier de 90 mg parce qu'a la montée, ce palier avait été terrible en ES)

80 mg pdt 7 jours ( j'ai préfère accélérer la descente suite a des problèmes gastrique et de trachée)

70 mg pdt 7 jours

60 mg depuis 3 jours et je compte rester à cette dose 7 jours.

me voilà donc revenue a mon seuil d'indifférence, a partir de là, prudence!!

mardi prochain , je descendrai donc a 50 mg mais je vais y rester 1 mois.

a la montée, j'ai bcp souffert des es ,dès les premiers 10 mg avalés,
a la descente, rien de comparable, le soir, douleur au niveau de la nuque et du dos et parfois des insomnies, bref rien!!
bonne journée
zabou
Message édité 1 fois, dernière édition par zabou, 31 Mai 2012, 20:05  

le combat continue
svp, pensez à adhérer et signez la pétition.
 
Avatar de christel
  • Age : 45 ans
  • Messages : 638
  • Inscrit : 28 Novembre 2011
  Lien vers ce message 31 Mai 2012, 17:58
Bonsoir à toutes et tous,

Enfin je trouve le fil de notre Sandro !!!
Et je vais vous la faire longue en vous donnant des dates et des quantités !!!

Arrivée à ma dose seuil à 190mg le 24 janvier 2012, j'avais qq Es.
Le plus pénible étant l'insomnie.
Je ne tenais plus. Au boulot, j'ai fait des bêtises énormes....
Donc il fallait que je descende.
Voici donc comment c'est passée ma descente, ça risque d'être un peu long :fsb2_yes:

Le 24 Janvier ma poso était la suivante : 10mg à 10h / 10mg à 12h / 20mg à 15h30 / 90mg à 17h /60mg à 18h30
le 29 janvier j'ai retiré 5mg à 17h et 5 mg à 18h30
le 6 février à 170 idem retrait de 5mg aux mêmes heures
le 14 février à 160 retrait de la prise de 12h
le 22 février à 150 retrait de 10mg à 17h

Le 29 février ré augmentation de ma dose de 17h à 100mg, car je culpabilisais de boire mon ti punch.
Après appel du coach Yves, qui m'a dit texto : tu fais n'importe quoi, arrête ta parano et baisse encore.
Je l'ai écouté !!!

Courant Mars je suis descendue à 120mg en alternant les retraits à 17h et 18h30

Au 28 mars, nouveau coup de fil à Yves qui me conseille d'étaler mes doses.
Ma poso était : 10 à 10h30 / 10 à 15h30 / 70 à 17h00 / 30 à 18h30
Modification pour faire : 20 à 10h / 20 à 13h30 / 60 à 17h00 / 20 à 18h30

Vous suivez toujours !!!! mdr !!!!

Donc je continue :

Au 5 Avril : 110 mg, j'enlève 10 à 13h30
le 9 Avril : 100mg , j'enlève 10 à 10h30
le 10 AVRIL !!!!! : 90mg (complètement dingue la Christel, dans mes notes je retrouve : j'ai froid, la migraine, je ne tiens pas debout sur mes jambes : impossible d'aller au boulot et n'ai aucun appétit pendant 3 jours)- Ne faites pas la même imprudence.
Mais tout est rentré dans l'ordre.
La descente a été beaucoup plus facile du fait de la modification des horaires.

La diminution suivante est espacée d'un mois donc le 10 mai ma poso est : 10 à 10h / 10 à 13h30 / 40 à 17h30 / 20 à 18h30

Le 19 mai, j'ai fait un test pour retirer les 10mg de 13h30 mais trop mal au corps. Donc retour à 80 mg.

Le 26 mai nouvelle tentative pour le retirer et j'ai réussi.

Nouvelle étape retirer celui de 10h, mais ça me fait un peu peur.
Je vais peut-être tester pendant le week end.

A suivre,

Sinon niveau alcool, ça reste stable.
Pas de retour de craving, sauf une ou deux fois.
Quand je sens que ça me titille, je charge de 4 pilules à 17h30.
Et ça passe, le lendemain tout rentre dans l'ordre.

J'espère que mon témoignage pourra servir aux un et aux autres

Bonne soirée à toutes et tous

Christel
 
Avatar de christel
  • Age : 45 ans
  • Messages : 638
  • Inscrit : 28 Novembre 2011
  Lien vers ce message 02 Juin 2012, 18:20
Un p'tit up pour ce fil qui peut s'avérer des plus utiles !
 
Avatar de christel
  • Age : 45 ans
  • Messages : 638
  • Inscrit : 28 Novembre 2011
  Lien vers ce message 02 Juin 2012, 18:28
UPPPPPPPPPP,
Un nouveau car le fil n'apparâit pas dans la liste des discussions !!!
Comprends pas ?
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Juin 2012, 18:53
Parce que je l'ai déplacé dans un forum spécial où il sera plus facile à trouver


Baclofene - Après la guérison


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1935
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 20 Juin 2012, 5:04
Bonjour tout le monde,

Pour moi descente depuis 3 mois environ ( je suis montée à 320 et indifférente le 21 février 2011)
Restée à 320 pendant 1 mois - un zombie parfaitement grave, même pas un avatar...un vrai zombie
Je descends de 10 "quand ça me prend", quand je suis sûre de moi. Sans aucun calcul.

Je suis à 240. Je commence à retrouver ma personnalité quoique toujours pas d'éclats de rires bruyants, ni de larmes.

Voilà!

@Itsmi, où en es tu?

Bises tout le monde

Julie
 
Avatar de Sam70
  • Age : 47 ans
  • Messages : 283
  • Inscrit : 29 Mars 2012
  Lien vers ce message 22 Juin 2012, 11:56
Salut à toutes et tous,

Même constat : libéré à 340mg et baisse lente jusqu'à 150mg. Puis descente à 100mg parce que je suis le plus fort et vlan grosse chute alcool, cocaine, cigarettes, sexe. Mon Dr m'a immédiatement fait remonter à 150. Je m'y sens bien et vais y rester qques mois.

A ces doses de confort, ressentez-vous une fatigue latente, plus forte que ce que aviez connu avant ?

Samuel


http://www.o-ameisen.org/
https://twitter.com/O_Ameisen_assoc
contact@o-ameisen.org
 
Avatar de Marielle (indif  2 janv 2012)
  • Age : 51 ans
  • Messages : 177
  • Inscrit : 15 Aout 2011
  Lien vers ce message 22 Juin 2012, 17:08
Oui samuel, moi, je suis complêtement flagada !
J'ai été indifférente à 210mg, j'y suis restée environ un mois car je ne dormais pas. Puis j'ai efféctuée une descente jusqu'à 160 ou j'ai fait un long palier.

Je me sentais merveilleusement bien : heureuse comme jamais, active car j'ai refais la déco de mon appart bref c'était le bonheur que je retrouvais.
Puis, j'ai voulu descendre encore et j'ai entamé une descente vertigineuse, genre 10mg tous les 4 jours jusqu'à 100mg. Et là, chplafff, catastrophe, j'ai commencé à déprimer, à être mal, plus d'envies, des angoisses mais pas de craving.

Ma super pote Sandro m'à ouvert les yeux sur mon état et m'à conseillé d'appeler mon doc d'urgence, ce que j'ai fait. j'ai donc appelé mon doc (R Debaurepaire) qui n'étais pas au courant de ma descente et qui m'a dit de remonter très vite jusqu'à 150mg.
ce que j'ai fait et je suis même remonté à 160. Mon état dépressif s'est amélioré de façon presque instantanée ainsi que les angoisses.

Cepandant, la joie de vivre que j'avais est partie ! Et surtout, je suis somnolente et parfois, je n'ai rien envie de faire ... Alors Attention à la descente les amis !!!
 
Avatar de Sam70
  • Age : 47 ans
  • Messages : 283
  • Inscrit : 29 Mars 2012
  Lien vers ce message 26 Juin 2012, 11:19
Salut bab,

Comment luttes-tu contre ce besoin impérieux de dormir ainsi que contre cette nécessité de rien faire ?

C'est extrèmement fort tout de même.... Et puis hors de question de réduire les doses pour le moment...

Samuel


http://www.o-ameisen.org/
https://twitter.com/O_Ameisen_assoc
contact@o-ameisen.org
 
Avatar de Plus bobo au bocal depuis le 1er Janvier
  • Age : 40 ans
  • Messages : 141
  • Inscrit : 16 Novembre 2011
  Lien vers ce message 09 Juillet 2012, 21:56
up les amis up !!!!!!

la descente c'est tres difficile, il faut partager !!!

pour ma part tjrs insomniaque, tjrs pas descendue car mon psy veut d'abord que je dorme avant de descndre pour eviter que je me casse la boulette !!

moi je pense le contraire mais j'avoue, je flippe mais vous rejoins d'ici peu car cela fait 6 mois a ma dose seuil donc je vais enfin descendre mollo mollo !!!
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Juillet 2012, 22:01
Mouaif ..
Je ne suis pas médecin mais je n'attendrais pas de retrouver le sommeil pour descendre
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 09 Juillet 2012, 22:37  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de lora5
  • Age : 65 ans
  • Messages : 64
  • Inscrit : 28 Mars 2012
  Lien vers ce message 01 Aout 2012, 12:26
oucou

me revoilà,
je me considère comme guérie, mais en ce moment j'ai peur de retomber,
je n'ai pas beaucoup le moral suite à des problèmes d'ordre familiaux
j'ai du mal à faire face,
mais il n'y a pas que du négatif,
j'ai changé de posologie et je ne sais pas si c'est cela mais je
n'ai plus faim comme avant depuis peu je perds du poids
est ce que quelqu'un aurait eu cet effet,

rien que de venir sur ce forum cela me donne du courage,
merci encore à vs
amitiés

lora
 
newton56
Avatar de newton56
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 1:57
bonjour ou bonsoir

je trouve super ce fil et je ne pensais pas que la descente pouvait etre aussi mechant que ca surtout apres un certain temps d indifference ou dose seuil/confort je l appele comme ca dose seuil-confort, la dose qui zigzague mais qui n a pas de certitude.

Pour moi c est entre 50 et 100. Disons 50 sur deux jours max puis reprise 100 parceque meme si indifference sauf hier et avant hier c etait pas arrivé depuis 4 mois (mais j ai pas bu je veux dire j ai pensé a l alcool pas violement pas de craving violent mais je sentais mon esprit cherchait une faille dans des meandres du passé...) ca m a fait flipper n empeche et la reprise 100 immediate car avant mes deux jours a 50 m emmenait plutot en cycle de depreciation en fait, je pense que sur mes fils ailleurs a propos ca pouvait etre ca cette descente 50+50/2j puis reprise 100. Pour autant je pense que ce rythme est risqué mais pas mal, mon energie revient car a 100 je foutais rien et j en avait un peu marre car meme si je suis feignant de nature quand j ai envi d activer j aimerais bien etre libre mais bloquage physique et psycho, donc tentative a 50. De toute facon c est une dose souvent atteinte car j oublie ma dose 50 car ma posologie q j aime bien 5-0-5 me fait parfois zapper mais jamais de up a 150 puisque ca marche bien a 100 pas la peine d aller jouer les malins.

Par contre j ai une pensée la dessus vous allez me dire peut etre que c est idiot mais des fois j ai l impression que ces prises risquées, descente et autres c est un peu un comportement d addict alcoolique je veux dire de jouer les gros bras de se dire je teste je suis le plus fort ca vous dit rien ca comme attitude http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oeil.gif moi je vois des similitudes avec le passé je pense appuyer ce point avec mes medecins.

A propos ma generaliste ne me prescrit pas mais semble plus interressé qu au debut, c est mon psy qui me prescrit. Mais bizarrement je me confie plus a elle qu a lui maintenant mais c est lui qui me prescrit alors que les psy sont moins calés que les généralistes sur la chimie du baclo et des antidepresseur et autres en général. Ca ca me derange de plus me confier a ma generaliste qu au psy mais bon peut etre que c est bon signe j en sais rien


voila j espere que j ai pas été trop compliqué et nombriliste

bisousss

et ca me fait marrer quand je repense a mon medecin qui m a dit " de toute facon on devrait vous payer"
 
Avatar de croquelavie (pas guérie)
  • Age : 53 ans
  • Messages : 1538
  • Inscrit : 14 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 7:49
Bonjour Newton,

Mon opinion concernant ta prise de baclo est la suivante : je trouve que la technique du yoyo (un coup 50, un coup 100) n'est pas la bonne.

Il me semble plus judicieux de rester à 100 pendant un bon moment (genre 6 mois si tu peux), puis de descendre par paliers de 10 tranquilou.

Je ne connais pas ton parcours et il y a sans doute des éléments que je n'ai pas te concernant.


Catherine
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 9:58
Entiérement d'accord avec Catherine

Ne fais pas de yoyo, diminue tranquillement de 10mg toutes les 2-3 semaines
A faire du yoyo, tu risques de te planter
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 01 Décembre 2012, 9:58  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
newton56
Avatar de newton56
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 12:56
oui je sais que le yoyo c est pas super bon mais ca fait 4 mois a 100 tt le temps mais suis nase et pas super psychologique

par exemple j ai repris 100 hier j etais a 50 depuis deux jours et ben regain d energie physique et psy a 50 et la boom letargie

et j avoue avoir du mal a ma concentrer sur la posologie j aime bien 100 parceque c est une plaquette tant mieux 100 que ce soit ma dose d indifference sure.
 
Avatar de Walt
  • Age : 51 ans
  • Messages : 116
  • Inscrit : 07 Juillet 2012
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 13:25
Bonjour,

Je me permets de me joindre à vous car vos conseils m'ont toujours beaucoup éclairé.

Par la force des choses, je dois être sur plusieurs fronts à la fois. Je pense que de me consacrer à celui du sommeil me permettrait d'avancer dans d'autres domaines parallèlement. Je n'ai pas inventer le fil à couper le beurre...

Voilà bientôt 1 mois que je pense être à ma dose seuil à 410 au quotidien. Comme certains le savent, je me suis déjà royalement planté lors d'une descente. J'aborde donc l'idée de la descente avec beaucoup d'inquiétudes. Vous l'aurez compris.

Mais vivre sans sommeil n'est plus tenable. Les répercutions sont multiples; physique, affective,...

Voilà, je reste ouvert à la critique et souhaite savoir ce que vous en pensez.

Ma posologie actuelle :

- 9 h 30 : 70
- 11 h 00 : 75
- 13 h 00 : 85
- 15 h 00 : 85
- 17 h 00 : 95

Si je me décide à tenter une descente, elle serait de 10 par mois. Mais à quel moment de la journée. A 17 h 00 ?

Bien à vous

Walter


Les routes qui ne disent pas le pays de leur destination sont les routes aimées
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 22:06
Bonsoir

A priori, une fois le seuil atteint les heures de prise n'ont plus autant d'importance
Donc pour ma part, je commencerai par supprimer les 5mg de 15h et 17h de façon à ne pas devoir couper les cps
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 01 Décembre 2012, 22:06  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Walt
  • Age : 51 ans
  • Messages : 116
  • Inscrit : 07 Juillet 2012
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 23:25
Bonsoir Sylvie

et merci...

A bientôt

Walter


Les routes qui ne disent pas le pays de leur destination sont les routes aimées
 
newton56
Avatar de newton56
  Lien vers ce message 01 Décembre 2012, 23:42
bonsoir

j ai vu mon médecin même si il m enerve en ce moment sur certains points sur un je suis d accord et sur le baclo en particulier.

en fait je pense comme lui que je n arreterais pas mes 100mg la dose qui marche pour moi et ca pour la vie sinon faut passer en mode abstinence total avec ce que cela comporte comme si le baclofene n avait jamais existé. Sans compter que de toute facon faudrait sevrer le baclo pour arriver a zéro, donc pour lui reduire ses doses de baclo c'est le comportement que l on garde d addict d alcoolique, on se croit plus fort que tout, des superman de la chimie, des prix nobel d'auto-medecine bref ca resoud pas en profondeur notre comportement face a un produit et ca c est la réalité.

donc avant d autres resultats d'études sérieuses sur des expérimentations, pour lui je dois les prendre a vie ou alors c'est pareil que quand j'étais alcoolique, même comportement même effet a la fin, quel que soit le produit.

donc tant pis pour les ES un médicament qui n a pas d ES c est pas un médicament la en l occurence fallait pas rever, le baclo et leur posologie n'ont pas été concu pour etre en surdosage maintenant faut assumer... ya d autres maladie où c'est plus compliqué les ES

voila qu est ce que vous pensez de cet avis de ce medecin qui a souvent des patients alcooliques et qui prescrit du baclo
 
Avatar de Walt
  • Age : 51 ans
  • Messages : 116
  • Inscrit : 07 Juillet 2012
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 1:53
Bonsoir Newton,

Si je puis me permettre une petite nuance toute perso : il faut mieux du baclo à vie que de l'alcool à mort.

Bonne nuit à toi

A bientôt

Walter


Les routes qui ne disent pas le pays de leur destination sont les routes aimées
 
newton56
Avatar de newton56
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 9:19
merci

c'est ce que je disais et le medecin aussi

donc descendre la dose du baclo qui rendait totalement indifférent pour une sois disante dose "confort", c'est de la rigolade et de l'hypocrisie. Sinon autant repicoler tout de suite pour lui, faut arrêter de jouer au superman, attitude d'alcoolique, de drogué.

Le principe de l'alcoolique, je bois ou j'ai bu parceque j'ai(avais) des problemes oh!non t'as des problemes parceque tu bois(a bu). Ah! les prétextes du drogué sont tenaces ! Pouvoir boire parceque on prend du baclo et être indifferent et on se croit "guéri"... on sera jamais des gens normaux a ce niveau, c'est fini baclo ou pas baclo. L'aspect psycho de l'alcoolique c'est son coté pervers envers lui même et les autres,c'est tout et ça c'est dure a guérir...

Mais la où c'est rassurant c'est que l'on est tout du moins en france estimé a 5/6 millions à avoir un problème d'alcool avec leurs conséquences, et pour mon médecin le chiffre est très minimisé.
Cool ! je ne suis pas tout seul que je bois ou pas, perso je ne serais jamais seul. Y aura toujours un alcoolique qui essaiera d'arrêter ou qui aura bu.

A bientot pour de nouvelles aventures...
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 9:25
Bonjour Newton

De nos expériences, il s'avère que bien souvent on peut diminuer les doses de baclofène sans problème.
A condition d'y aller très doucement.
Renaud de Beaurepaire estime pour sa part que le baclofène n'est pas à prendre à vie.


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
newton56
Avatar de newton56
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 14:18
et ben c'est bien

amuse toi a faire des expériences je suis pas sur que ce soit très scientifique et que ça aidera la médecine mais bon comme ils font ça et qu'on est plus intelligent qu'eux comme quand on était des génies quand on buvait

Enfin ca ne m'interesse pas de suivre Olivier Ameisen comme un mouton. Maintenant renaud de beaurepaire estime je pense que lui-même plus sérieux que l'auteur du célèbre bouquin mais il estime seulement il faut donc rester vigilant la, tres vigilant des deux cotés de la barriere. Et ce qui est sur, les choses ont l'air d'évoluer je ne parle pas pour le delire autour du baclofene mais justement dans le brouhaha même des médecins, il y a le merite que l'alcoolo dépendance soit de nouveau pris au sérieux non pas que moralement et politiquement (accident de la route et autres) mais sur les effets psychiatriques et sur les solutions. Enfin la vraie question est posée. Car effectivement il n'y a pas que le baclofene puisque le baclofene pour l'instant n'est considéré fonctionner que sur au plus 60% même pour des beaurepaire bien au fait. Et heureusement qu'il faut mettre en garde cela, ya tellement de gens qui maintenant mise que sur le baclo, a qui cela va pas marcher et la, le scandale va être a l'envers. Tout le monde va se renvoyer la balle. Donc beaurepaire a commencer à mobiliser mais maintenant qu'il est plus seul et que les médecins vont se bagarrer les resultats en faire d'autres, conférence, nous les patients on est au milieu super et on va rajouter une couche en faisant notre petite cuisine d'addict. Ralala ca va mal finir.

Alors Bonne chance, mais STP ne transforme le baclofene en phénomène de mode d'auto-médecine version new-age 21eme siecle c'est nul. Sinon tu seras nostalgique des debut baclofene comme une belle epoque alors qu on aura changer de molecule depuis longtemps, et que le baclofene sera rendu a la sclérose en plaque. J'imagine le tableau.

mais sinon bisous
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 14:32
J'avoue ne pas comprendre ton post.

Je ne parle pas de faire des expériences, je mentionne ce que beaucoup ont fait : diminuer la dose.
Personne n'est obligé de le faire, d'ailleurs Olivier Ameisen est le premier à dire qu'il n'est pas utile de baisser sauf ES pénibles.
RDB n'est pas de cet avis sans doute parce qu'il n'est jamais souhaitable de prendre un médicament à vie.

Concernant les chiffres positifs, ils oscillent entre 60% et 88¨%, quand on sait que les traitements traditionnels plafonnent à 10%, il n'y a pas photo.
Et je ne m'inquiète pas trop pour le futur, à condition que la personne soit motivée, que le médecin maitrise le baclo, sauf cas particulier du aux ES ou à des troubles psy grave, ça marche très bien.
Le baclo n'est pas un phénomène de mode, c'est un médicament qui supprime la dépendance.


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
newton56
Avatar de newton56
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 14:54
Bon c'est pas grave fait comme tu veux

Personnelement je vais suivre les indications de mes médecins et pas les articles sur internet, et encore moins Ameisen qui a decouvert sur lui mais qui n'est pas un addictologue ni un psychiatre. Et il est certes dans le corps médical mais déjà que les généralistes en savent plus sur la chimie du baclo que la plupart des psy, ca ne m'interesse pas son livre,c'est un témoignage c'est tout. C'est comme l'affaire des médicaments qui marchent pas dans l'express de debré mais ils sont débiles des fois faut vraiment mal connaitre les médias et internet et oublier la demarche scientifique ils vont tout mettre par terre si ils continuent.

Alors le baclofene pour la sclérose en plaques.
Le baclofene en cobaye avec des médecins en off mais pas d'impro en attendant une molécule cohérente et je pense que ca va prendre du temps.

En attendant je vais mieux sans alcool mais je vais pas super bien avec le baclo mais je suis coincé avec et j'ai vu aucun médecins pour l'instant me dire de diminuer et dire même qu'il fallait diminuer pour les autres sauf grand danger et dans ces cas la ils arretent tres vite. Aucune infos rien aboslument rien en dehors de forum ou d'internet disant de diminuer une fois l'indifference et c'est même le contraire.

Donc à bientot, bon dimanche :-)
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1935
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 16:59
Contente de voir que ce fil réapparait.

Bonjour Newton, j'ai lu les derniers posts de ce fil, les tiens et ceux de Sylvie. Très intéressants.

Je pense surtout qu'il faut se faire confiance, lire les expériences des autres, ne pas aller trop vite.

Pour info, j'ai été indifférente à 320 fin février, je suis à 80 depuis hier. Descente prudente et douce. C'est vrai qu'à chaque fois que je descend, je m'écoute, je suis bcp plus attentive, toujours peur d'un retour de cravin, puis je stabilise mon cerveau et jusqu'à présent tout va bien. Arriver à Zéro? Trop tôt pour le dire ou le savoir.

Qui est arrivé à Zéro? Sans casse?

Bonne fin d'après midi
Message édité 1 fois, dernière édition par Julie Maurice, 02 Décembre 2012, 17:19  
 
Avatar de Daniel
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6426
  • Inscrit : 25 Janvier 2012
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 18:40
Bonsoir Newton

La discussion est intéressante, je voudrais apporter mon avis
J'ai toujours été contre certains articles qui décrivaient le baclofene comme la pilule miracle
Les miracles il y en a très peu, inutile de penser que prendre des cachets toute la journée suffira à voir l'indifférence arriver
Il faut se mettre en situation, se prendre en main, chasser ses mauvaises habitudes, modifier son comportement
Ce n'est pas facile, chacun réagit différemment, la molécule n'a pas les mêmes effets chez tout le monde
Pas la peine de reprendre tous les fils où il est dit que nous sommes un peu notre propre médecin, que ce sont nos réactions qui nous permettent de nous en sortir
Je suis entièrement d'accord avec ce principe
En plus du traitement, il ressort de plus en plus des témoignages qu'un accompagnement psy est fortement conseillé avec le baclo

Parler de la descente est compliqué, la découverte est nouvelle, personne ne maitrise encore son fonctionnement
Des années ont été perdues, la guerre continue entre tout les protagonistes, c'est à se demander si les patients ne sont pas oubliés dans tout ça
Maintenant pas la peine de crier au loup, de décrier tout le monde, ça ne fera pas avancer les choses
Nous sommes des cobayes peut être,et bien je suis fier d'être pris pour un rat si demain d'autres personnes profitent de l'avancée des choses

Aucune infos en dehors du forum ou d'internet, mais qui crois tu capable de venir annoncer une quelconque avancée en public?
Qui se risquerait à venir affirmer des choses qui seraient contredites peut être dans quelques mois?
Laisse faire le temps, il y aura certainement un jour ou l'autre une annonce officielle d'un médicament capable de maitriser l'addiction alcoolique, le baclofene ou un autre
En attendant, je t'invite à te soigner et à patienter


La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin
 
Avatar de croquelavie (pas guérie)
  • Age : 53 ans
  • Messages : 1538
  • Inscrit : 14 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 19:14
Julie, moi je suis à 0 baclo depuis plus d'un an et demi (je crois, j'ai la fâcheuse habitude de ne pas compter le temps qui passe).

J'ai ouvert un nouveau fil ici il y a quelques temps. Dans ce fil, je disais qu'il ne fallait pas arrêter le baclo. J'ai en effet cru avoir un retour de craving et j'ai eu très peur.

J'ai essayé d'analyser ce qui se passait. Je me suis rendue compte que les gros problèmes familiaux que je rencontrent actuellement + mon évolution professionnelle rapide me mettaient dans une situation très anxiogène. Je suis toujours morte de trouille puisqu'à 48 ans je repars à zéro. Vu ma situation, je pense que si j'étais toujours alcoolo-dépendante voilà des semaines que j'aurais recommencé à boire mes 1,2 voire 3 bouteilles de kir journalières.

J'ai confondu angoisses et craving. J'ai bu mais je n'ai pas pu dépasser les 3 verres.

Daniel met le doigt sur une chose primordiale également. Le baclo ne change rien à notre vie mais il permet de devenir un être normal. Etre normal veut dire construire sa vie et pour cela il faut de la volonté, chose que l'alcool nous avait enlevée.

C'est lorsque RDB a parlé de la mémoire que j'ai compris. Vivement que la vidéo soit mise en ligne. Vous comprendrez mieux de quoi il s'agit.

Ce que je viens d'écrire n'a bien sûr pas valeur de généralité, c'est juste mon parcours mais pour avoir eu des contacts avec pas mal d'anciens, je sais que je ne suis pas la seule.


Catherine
 
Avatar de Patrick7
  • Age : 60 ans
  • Messages : 708
  • Inscrit : 17 Aout 2011
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 20:56
Catherine,

Ta situation (Zéro baclofène) est d'ailleurs clairement exprimée par RdB dans la partie 4/4 des videos du colloque.

Le baclofène selon lui ne doit pas être envisagé comme un traitement à vie.

Et oui, c'est le 3/4 qui m'intéresse.

Pas mal d'éléments intéressants aussi dans l'intervention d'Annie Rapp : entre autres, la notion de nocebo... mais aussil'étude de ses cas dans lequel elle met en évidence que 43% de ses patients ont réussi avec le baclo seul, les 53% restants avec l'aide de psychotropes de psychothérapie, ou les deux.


VOULOIR LIBERE
 
Avatar de croquelavie (pas guérie)
  • Age : 53 ans
  • Messages : 1538
  • Inscrit : 14 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Décembre 2012, 21:20
Oui Patrick, j'ai d'ailleurs été hyper rassurée d'entendre RDB expliquer les choses de façon "plus scientifiques".

Il y a aussi une explication au fait que j'ai arrêté le baclo il y a plusieurs mois contre l'avis de tous.

Je suis une maman, et comme toutes les mamans du monde je ferais tout pour mes enfants. En l'occurence pour que mon fils accepte de se soigner. Ben oui, il est alcoolo dépendant et consommateur de shit. Il n'a que 23 ans, a bien conscience de son pb. Sa réticence face au baclo était du au fait qu'il fallait le prendre à vie.

Il est donc capital pour lui et des millions de jeunes de savoir que la possibilité d'arriver un jour à 0 balo n'est pas une utopie. Il est jeune, par conséquent sa mémoire aussi et de fait plus facilement "effaçable".

Il est aussi malheureusement évident que pour certains, le baclo restera un traitement à vie.

Une dernière chose : mon fils me ressemble énormément. Je veux dire que nos cerveaux sont similaires. Il lui faudra donc prendre un AD le temps du traitement sous baclo.

Ah non, il y a autre chose (après j'arrête). Je reprends du baclo de temps en temps lorsque je me sens angoissée. On a trop tendance à oublier que le baclo est avant tout un myorelaxant.


Catherine
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 19 Décembre 2012, 21:39
Bonsoir,

Je copie mon post que je viens de mettre à l'instant sur mon fil. Mais comme tout le monde ne lit pas le fil de Guenek et que cela concerne la descente, le voici.


"Je viens vous donner quelques nouvelles et vous faire part de mon expérience récente.
Pour mémoire, après 6 mois passés à ma dose seuil (150 mg) et une consolidation de 30 mg, j'avais donc entamé ma descente à raison de 10 mg par mois. Je me suis un peu emmêlée les pinceaux et je suis passée de 180 mg à 120 mg en 4 ou 5 mois. Viva m'avait alertée sur ma descente qu'elle jugeait trop rapide. On s'était parlé au téléphone et en raccrochant j'avais décidé de l'écouter et de stopper ma descente, voire même de remonter. Et pourtant tout allait bien. Aucune rechute à l'horizon.

Je suis donc remontée doucement à 130 mg à raison de 5 mg par semaine car j'avais expérimenté trop d’ES lors de la montée. Et c'est au moment où je remontais que je me suis sentie mal. Pas par rapport à l'alcool mais j’ai ressenti plusieurs symptômes, que j'appelle ma dysphorie. C'est à dire tout ce qui allait avec mon besoin d'alcool : un grand besoin de m'isoler, de rêver, de me couper des gens et de l'action, de me retrancher dans mon monde, musique sur les oreilles, mélancolie ... J'avais observé que tous ces points m'avaient quittée lors de l'indifférence. Je n'avais plus jamais expérimenté cette dysphorie qui pourtant m'accompagnait depuis toujours.

Franck m’a d’ailleurs interrogée récemment sur les effets du baclo. A savoir si le baclo avait réglé autre chose que mon problème d’alcool. Je lui répondu que oui. Il a réglé mon problème de dysphorie. Ce que j’appelle ma dysphorie ce sont tous les points cités plus haut qui m’accompagnent depuis que je suis ado, peut-être même avant si je me souviens bien. J’étais une enfant enjouée mais aussi mélancolique. J’ai toujours pensé que ces symptômes faisaient partie de ma personnalité mais le baclo les avait fait disparaitre.
Attention, je ne veux pas créer de polémique au sujet des effets du baclo. Ma psy n’est d’ailleurs pas d’accord avec moi. Quand j’attendais l’indifférence, je lui parlais des témoignages que je lisais, de certains disant avoir rencontré un état qu’ils nommaient « euphorie » (dans le bon sens du terme, pas comme une phase maniaque). Elle m’avait dit de ne pas m’attendre à ça, que le baclo soignait la dépendance à l’alcool et rien d’autre. Et que c’était déjà pas mal.

Et pourtant, lorsque j’ai connu l’indifférence, j’ai rencontré cet état euphorique. Je ne sais pas à quel moment. C’est arrivé doucement sans que je ne m’en rende compte. J’ai mis ça sur le compte d’une dynamique de réussite car j’avais réussi mon parcours baclo long de 7 mois avec plein d’ES. Et j’avais ensuite entrepris un régime au cours duquel j’avais perdu 20 kg. Je n’y ai pas prêté attention. Ce que je sais, c’est que la dernière fois où des symptômes de ma dysphorie sont apparus, c’était avant l’indifférence et plus jamais ensuite alors que je trainais ces symptômes depuis toujours.

D’où ma très grande inquiétude quand, ô surprise, ils ont réapparu !!!
A nouveau isolement, etc … Et c’était à la suite de ma descente. Heureusement, j’avais déjà commencé à remonter grâce à Viva, à qui j’avais décidé de faire confiance sans vraiment comprendre pourquoi puisque je n’avais aucun signe de rechute.
J’ai vraiment bien fait ! Un très grand merci, Viva ! Car grâce à elle, j’avais déjà recommencé ma montée. Sinon, j’allais au clash.
J’en ai parlé à ma psy, je lui ai raconté. Elle m’a dit que les mêmes symptômes précurseurs d’une rechute étaient arrivés à une de ses patientes et qu’elle n’avait pas su les lire. C’étaient un peu les mêmes symptômes que moi accompagnés d’angoisses. Elle avait replongé très fort dans l’alcool.
J’entends toujours dire, qu’il faut s’écouter lors de la descente. Oui, mais écouter quoi ? Je n’avais pas bien compris ! Je croyais qu’il fallait observer son attrait pour l’alcool. Mais à mon avis, pas seulement. Pour la patiente de ma psy, cela a été des angoisses qui ont été antérieures à sa rechute, pour moi cela a été mon état dysphorique.

Je remonte encore et mon état dysphorique m’a quitté. Mais je n’ai pas (encore ?) retrouvé mon état euphorique que j’aimais tant.
Je compte remonter à ma dose seuil, 150 mg. Et je n’en bougerai plus. Mon mal-être était revenu quand j’avais baissé à 120 mg, donc 30 mg d’écart avec ma dose seuil, ce qui est très peu.
La patiente de ma psy aussi n’avait baissé que de 30 mg avant de rechuter. J’envie ceux qui arrivent à baisser. Mais moi, j’ai bien failli me rétamer pour 30 mg de moins !
Je me demande si notre dose seuil, n’est pas notre dose tout court ? Enfin, pour moi, j’en ai bien l’impression car ma marge de manœuvre est très étroite.

Certains ont-ils eu connaissance de rechutes pour si peu de mg enlevés ?

Guenek



 
Avatar de Franck
  • Age : 51 ans
  • Messages : 4451
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 21 Décembre 2012, 21:55
Bonsoir a tous,

Bonsoir Guenek.
C'est très intéressant ce que tu dis là.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j'ai eu un premier seuil à 180 mg. Perdu à cause d'une descente trop tôt et trop en pente. Il a fallu ensuite remonter à 330 mg pour trouver mon nouveau seuil.

Quand je suis descendu de 150 mg à 120 mg (oui, 30 d'un coup, je n'y connaissais rien, et mon médecin non plus), instantanément, j'ai perdu mon sommeil de bébé que j'avais trouvé à mon seuil.
Ca m'a inquiété, mais j'ai laissé passer quelques jours...pour voir...
Deux jours plus tard, départ en retraite d'un collègue, j'ai bu trois bières.
Je me suis dit :"tout est ok, tu t'es inquiété pour rien".
Mais encore quelques jours plus tard, patatras, la dégringolade, et j'ai compris que c'était une rechute.

Ce que je veux dire par là, c'est que dès le premier jour, quand quelque chose s'est modifié (mon sommeil), j'aurais tout de suite dû comprendre que ça ne tournait pas rond, et remonter d'un cran.
Toute la suite ne se serait pas produite.

Donc mon avis :
Lors de la descente, soyez attentif à tout changement, pas seulement au craving ou à la conso.
Le moindre changement significatif peut être annonciateur du "truc" qui se barre.

Maintenant, à mon nouveau seuil depuis près de 3 mois, j'apprends à bien me connaitre, pour pouvoir faire super attention à ces changements lors de ma future descente.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 29 Décembre 2012, 22:53
Bonsoir à tous,

Oui, Franck, j'en suis persuadée. Nous devons être vigilants à TOUT changement et pas seulement à ce qui à trait à l'alcool.
Ce sont, à mon avis, des signes annonciateurs de rechute.

Guenek



 
Avatar de simba
  • Age : 74 ans
  • Messages : 1
  • Inscrit : 13 Février 2012
  Lien vers ce message 06 Janvier 2013, 13:34
Je suis un peu rassurée de lire que l ont peut s estimer "guéri" meme sans avoir atteint l indiffernce stade tellement attendu par tous et atteint par la plus part des guéris . Je n ai jamais pu atteindre ce stade et je ne pourrais jamais vu l importance des ESse(tous et meme plus....) avec une dose de 180 par jour que je ne pourrais pas depasser. J ai pourtant essayer 3 fois.La 1° fois j ai arreté a cause des ES; j ai recommençé encourgée pr la lecture du "forum".J ai fait avec ou malgré les ES tt j ai atent non lindifference mais presque à180mg.Malgré l avis de mon psy qui m avait dit daller très doucement pour descendre j ai enleve 5mg par semaine et....j ai du recommençer....Maintenant à180mg j ai atteint mon max supportable et je vais essayer de redescendre tres tres prudement...Mais ça fait 2ans que jr supporte tres mal les ES ..et je n en peut plus; je n ai jamais participé au forum car je ne sais pas me servir d 1 ordinateur par contre je suis 1 lectrice assidue et j y ai trouvé le courage de m accrocher et qui sait! peut-etre d arriver enffin au bout.....Quand je lis que certains sont gueris en 3 mis avec 60ou90mg....!
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1935
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 14 Janvier 2013, 15:39
Simba. 2 ans avec des es? Ca ne s'est pas calmé?

Tu ne peux pas imaginer descendre 5 mg par mois, plutôt que par semaine? C'est enorme de rester si longtemps à ce dosage surtout si tu as plein d'es.

Je t'embrasse
 
Avatar de Walt
  • Age : 51 ans
  • Messages : 116
  • Inscrit : 07 Juillet 2012
  Lien vers ce message 16 Janvier 2013, 18:55
Bonsoir,

Je ne peux que t'encourager à envisager de descendre qu'à partir du moment où tu as (re)trouvé ton seuil d'indifférence.
Pour diverses raisons, j'ai dû monter jusqu'à 410 mg / jour pour trouver mon seuil. Crois-moi que je partage grandement ta douleur au sujet des ES.
Aujourd'hui, j'en suis à 390 mg / jour... Mais quelle liberté !!! Avant, je calmais tous mes "soucis" avec l'alcool. Aujourd'hui, je n'y pense même plus.
L'alcool n'est plus cette fausse béquille que j'utilisais au quotidien pour tenter de marcher droit.
A titre personnel et humblement, je crains que (re)descendre à chaque fois que tu atteins la dose de 180 mg ne soit pas très "productif" et de prenne beaucoup de temps.
Alors courage ! Tu vas y arriver comme bon nombre d'entre nous, crois moi sur parole d'un libéré.
En un mot comme en mille : accroche - toi.
W


Les routes qui ne disent pas le pays de leur destination sont les routes aimées
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 08 Février 2013, 8:52
Bonjour,

Juste un petit mot pour vous dire que je suis remontée à 160 mg. Je vais beaucoup mieux moralement !
Mais ... Je n'ai pas retrouvé l'état qui était le mien et qui était si génial.

En tout cas, mon état dysphorique à bel et bien disparu en remontant ! Je suis super contente !

Bises

Guenek



 
Avatar de Franck
  • Age : 51 ans
  • Messages : 4451
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 21 Avril 2013, 17:48


Pour ceux qui ne me connaissent pas, j'ai eu un premier seuil à 180 mg. Perdu à cause d'une descente trop tôt et trop en pente. Il a fallu ensuite remonter à 330 mg pour trouver mon nouveau seuil.

Quand je suis descendu de 150 mg à 120 mg (oui, 30 d'un coup, je n'y connaissais rien, et mon médecin non plus), instantanément, j'ai perdu mon sommeil de bébé que j'avais trouvé à mon seuil.
Ca m'a inquiété, mais j'ai laissé passer quelques jours...pour voir...
Deux jours plus tard, départ en retraite d'un collègue, j'ai bu trois bières.
Je me suis dit :"tout est ok, tu t'es inquiété pour rien".
Mais encore quelques jours plus tard, patatras, la dégringolade, et j'ai compris que c'était une rechute.

Ce que je veux dire par là, c'est que dès le premier jour, quand quelque chose s'est modifié (mon sommeil), j'aurais tout de suite dû comprendre que ça ne tournait pas rond, et remonter d'un cran.
Toute la suite ne se serait pas produite.

Donc mon avis :
Lors de la descente, soyez attentif à tout changement, pas seulement au craving ou à la conso.
Le moindre changement significatif peut être annonciateur du "truc" qui se barre.



Bonjour,

J'ai commencé ma nouvelle descente après 2 mois à mon seuil, alors que je conseille 6 mois.
(parce que : 1-Je trouve que j'étais haut 2-Je pense avoir bien analysé mon état de "guéri" 3-J'ai prévu une descente lente).

Je descends de 10 mg tous les mois.

Descente personnelle certes, mais je peux néanmoins vous en faire part.
La voici sous forme d'un graphique, qui résume totalement mon parcours.

1c1350f985f42f09f87840c4407ee0ea2.file



Sous une autre forme, ci-dessous, la différence qu'il y aurait eu dans mon parcours selon que cette erreur de parcours ait eu lieu ou pas.

Cela fait réfléchir n'est-ce pas?
C'est bien joli d'être impatient et ignorant, mais d'une certaine manière, ça se paie.
J'y ai juste gagné une rigueur à toute épreuve.

02553e68235c1d8833f9f3b7c90a1a483.file

J'ai déjà posté ces graphiques sur mon fil.
J'ai trouvé utile aussi de les mettre ici, sur un fil consacré à la descente.
Puisque c'est bien de ça qu'il est question.
Message édité 1 fois, dernière édition par Franck, 21 Avril 2013, 17:50  

Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Pierina
  • Age : 62 ans
  • Messages : 752
  • Inscrit : 12 Mars 2012
  Lien vers ce message 03 Janvier 2014, 11:48
Bon la petite chenille donne pleins de conseils qu'elle ne suit pas forcément http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_devil.gifhttp://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_devil.gif

Voilà quelques mois (septembre) que je suis à 90 mg 2 comprimés 8h/12h/19h30 et 3 comprimés à16h30
Tout allait pour le mieux sauf que j'oubliais assez régulièrement les derniers comprimés. Ce qui faisait que je n'étais qu'à 70mg au lieu de 90 mg et même quelques fois à 50 mg et ceci 3 ou 4 jours par semaine.
Donc manque de régularité et bien tout doucement, je me suis aperçu que le soir, "j'aurais bien bu un petit verre de vin avec mon fromage..." etc...
Les fêtes arrivant avec cela, je suis remontée tranquillement à 100 mg et remis mon téléphone à sonner aux heures de prises.
Je pense que je ne suis pas prête à diminuer trop vite et qu'il va me falloir être prudente.
Est-ce dans ma tête ou dans mon corps, je n'ai pas encore réussi à analyser mais toujours est-il que la descente n'est pas chose aisée...
Je repars donc sur une bonne ligne.
Pour ceux qui entame la descente, soyez régulier et attentif à vos besoins et envies.

A très bientôt.
http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_kiss.gifPierina


Chi va piano, va sano e va lontano....
Réussite le 10 novembre 2012
 
Avatar de Alain522
  • Age : 62 ans
  • Messages : 898
  • Inscrit : 03 Juillet 2012
  Lien vers ce message 03 Janvier 2014, 13:14
Bonjour

Un petit mot sur la descente. Comme tout le monde sur ce forum on essaie de. suivre le conseil des plus anciens.

Donc j,ai entamé ma descente 3 mois apres mon indifférence. Je n'étais qu'à 120mg.. Je suis descendu de10 toute les semaines pour me stabiliser a 90 pendant un mois.

A 90 , venu de je ne sais ou , une irrésistible envie de consommer. maitrisée mais retour au point de départ 120. J,y suis resté quelques temps et ai repris ma descente.

C'est arrivée à60 but que je m'étais fixé que la suite devient un peu anarchique. Oubliant certaine prise je m'apercevais que l'indifférence était toujours présente.

Donc c'est comme çà que je suis arrivé à 20mg qui pour moi faisais office de placebo. Donc je décidais de tenter le taux zéro.

Il faut dire que je n'ai jamais retoucher un verre d'alcool depuis mon indifférence et que cela ne me dis rien..
Aujourd'hui 18mois d'indifférence et9mois sans baclo.

En conclusion je dirais que pour contrôler sa descente, chacun le fera selon son ressenti comme pour la prise du baclo.

Je ne pense pas qu'il y ai un protocole pour la descente, mais il est utile de voir que certain ont raté leur but en voulant aller trop vite.

Quand on a obtenu l'indifférence l'essentiel est de la conserver. Faire un travail sur soit même peut s'avérer très utile avec l'aide d'un psy.

Donc il faut être vigilant, car une descente n'ai jamais anodine.


La vie c'est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil.
Moi je me couche avec le sourire."Grand coeur malade"Patients
 
Avatar de patm1964
  • Age : 53 ans
  • Messages : 244
  • Inscrit : 04 Juin 2013
  Lien vers ce message 03 Janvier 2014, 21:58
je viens de lire le fil, ce n'est pas forcément très rassurant moi qui veut continuer de descendre j'ai trouvé l'indifférence au mois d'aout à 170mg j'ai baissé de 10 en novembre et je m'apprête à baisser de 10 lundi.
Je ne savais pas qu'il pouvait y avoir des ES lors de la descente!!
Pour l'instant je n'en ai pas eu et je suis indifférent, je ne voudrai pas galérer.


merci pour votre soutien,
Patrice
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31164
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 03 Janvier 2014, 22:07
Tout le monde ne galère pas !
Heureusement ..


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene