Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

S'IL TE PLAIT... Raconte moi l'indifférence.

Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 02 Novembre 2012, 19:24
Bonjour Ă  tous.

On m'a donné l'idée de créer ce fil car cette fameuse notion d'indifférence parait assez abstraite à ceux qui ne l'ont pas connue.

Et comment qu'elle parait abstraite !

C'est normal, nous autres alcooliques ne pouvons simplement pas imaginer cela.

Alors, ici, vous, parvenus à l'indifférence, vous pourrez raconter une ou deux anecdotes qui représentent à vos yeux ce qu’est l'indifférence.

Je dis bien à vos yeux, car cette notion n'est pas seulement assez abstraite, elle est en plus différente pour chacun d'entre nous. Il n'y a pas de règle, et tous les témoignages ont leur place ici.

Enfin, et cela peut être très utile aussi, vous pouvez témoigner sur : "comment avez vous découvert que vous étiez indifférent".
En effet, il apparait que certains d'entre nous ont parfois du mal Ă  ressentir le moment de la "bascule".

Chers lecteurs, si vous voulez ouvrir un débat sur tel ou tel cas particulier, vous pouvez rejoindre le fil de l’intéressé, ou le contacter en MP.


Bonne lecture.
Message Ă©ditĂ© 5 fois, dernière Ă©dition par Franck, 19 DĂ©cembre 2012, 23:27  

Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 02 Novembre 2012, 19:24
Voici un premier témoignage, c'est celui ci qui est à l'origine de la création de ce fil.

Ceci est une petite anecdote pour tout ceux (et ils sont nombreux) qui se demandent ce qu’est l’indifférence.

Hier en fin d’après midi, je cuisinais. Ma fille recevait des amis pour Halloween. (d’ailleurs pour la première fois depuis des années elle pouvait recevoir ses amis sans s’inquiéter de savoir quelle « mauvaise » image donnerait son père à ses amis).

Bon je cuisine donc…

Pour ma recette il me faut un peu de vin. Merde, je n’y avais pas pensé, d’habitude il y en avait toujours. J’ai bien un cubi non entamé dans la buanderie (il est là depuis le 27 septembre, je ne savais pas à l’époque que 4 jours plus tard je deviendrais indifférent).
Mais avouez que ça serait con de l’entamer pour en prendre deux verres.

Je suis donc allé acheter une bouteille de bordeaux.
J’en ai mis dans le plat qui mijotait, et m’en suis servi un verre tout en continuant mon trafic en cuisine. Je me suis dit que le soir, en mangeant, on pourrait prendre un peu de vin…

Puis le soir est arrivé, on a mangé, les jeunes de leur coté, et les moins jeunes du leur.

Ce n’est que bien après le repas, en retournant à la cuisine, que j’ai vu un verre avec un fond de bière, ah oui, c’est vrai, ma femme avait pris l’apéro tandis que moi j’avais pris du soda. Et là paf ! Le flash :" bon sang, cette bouteille de vin entamée…" je l’avais complètement oubliée…

Bon j’en ai pris deux verres quand même pour ne pas gâcher, il en restera un peu pour ce soir…

Voilà… même si on se dit : « ce soir, j’en prendrais un petit peu », on finit par l’oublier, on y pense plus.

Bon ceux qui sont encore en phase de montée, qui ne sont pas arrivés au seuil, vont penser que j’en rajoute un peu…

Mais non.
Depuis un mois, des anecdotes comme ça j’en ai plein.


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Samuel09
  • Age : 45 ans
  • Messages : 72
  • Inscrit : 26 Octobre 2012
  Lien vers ce message 02 Novembre 2012, 20:28
Sympa ce sujet.
Je ne peux malheureusement pas temoigner, mais j'ai hate de lire les differentes experiences


Boire réduit vos chances d'être tué par Chuck Norris.
 
Avatar de reiz17
  • Age : 41 ans
  • Messages : 2206
  • Inscrit : 23 Mars 2012
  Lien vers ce message 05 Novembre 2012, 22:53
Essentiellement, pour moi, l'indifférence c'est que le craving pur et dur n'existe plus. Je n'ai plus jamais de besoin irrépressible de boire. Jamais. Heureux, Malheureux, qu'importe mes émotions.
Je suis devenu "comme tout le monde".
J'aime parfois boire un verre ou deux de bons vins avec un bon plat. J'aime partager une bonne bière avec des potes. Si une bonne nouvelle pointe son nez, j'aime a la fêter. Pas plus que ça. Jamais.
...
Anecdote 1:
-Un apéro?
-Y'a quoi?
-Pastis.
-Non merci... J'aime pas. Pas de whisky?
-Non, désolé.
-Bon bah rien... Un jus de tomate, tu as?
-Ah oui, tiens...
-Bah ça alors...
...
Improbable...
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par reiz17, 05 Novembre 2012, 22:55  

Indifférent à l'alcool mais pas à un verre de Château Léoville-Barton St.Julien 2003, depuis la mi-juin 2012.
 
Avatar de Do-Mi guérie à 65mg tca
  • Messages : 3220
  • Inscrit : 11 Juillet 2012
  Lien vers ce message 09 Novembre 2012, 23:25
Ah bé oui, sympa ce sujet.
Dommage qu'il n'y ait pas plus de témoignages...
DoMi


Pour mémoire : guérie à 65mg en 4 mois, puis chirurgie avec Baclofène interdit durant les 5 semaines d'hospitalisation/rééducation---> rechute dès la 4ème semaine ! Reprise du Baclofène août 2013 et re-guérison à 130mg en septembre 2014.
Augmentations toujours trèèèès lentes par 5mg ou moins. 0 effet secondaire sauf erreurs dosage-horaire.

Courage, Patience et Persévérance... Lentement mais Suuuurement...
 
Avatar de Copycontrol
  • Age : 49 ans
  • Messages : 1302
  • Inscrit : 13 Avril 2012
  Lien vers ce message 10 Novembre 2012, 9:33
Jolie ton idée Franck.

L'exemple que tu cites parle bien de l'indiff. déjà.

On reste ahuri le jour où on constate que la bouteille nous a abandonné. Car c'est un peu dans ce sens-là que j'aime voir la chose. Elle ne nous harcèle plus.

Depuis quelque temps, la bouteille sentait bien qu'on commençait à lui préférer une jolie pastille rencontrée par hasard. On la voyait de plus en plus souvent — on dormait, avec. Une chieuse aussi ste pastille faut reconnaitre! Prise de tête d'entrée - Elle a exigé des rendez-vous précis, plusieurs fois par jour. Mais coup de foudre à un tel point qu'on en perdait ses moyens.

Pendant un moment, la bouteille s'est accrochée. Elle nous voulait encore malgré qu'on la fît cocue. Mais nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.

Et puis un jour, elle a renoncé. Les rayures sur la carrosserie, finies.

MĂŞme pas d'avocat.

(y'a plus du tout de smileys, moderator ? ce forum part Ă  vau-l'eau, administrator !)


"Accepter que le passé ne se reproduira plus et que l'avenir ne pourra pas le réparer. Mais que, dans le présent, on peut apprendre à vivre en paix."
(S. Tisseron)


"Le point le plus éloigné de l'alcoolisme n'est pas l'abstinence mais l'indifférence." (Copycontrol)
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 10 Novembre 2012, 9:41
Pour moi, l'indifférence c'est regarder un jour une bouteille de vin comme si c'était un pot de fleur !
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Guenek (guĂ©rison perdue), 10 Novembre 2012, 9:42  


 
Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 10 Novembre 2012, 13:20
Et encore, faut voir...

Peut-ĂŞtre que le pot de fleur tu le trouves beau...


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Viva
  • Messages : 2702
  • Inscrit : 08 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 Novembre 2012, 13:28
L'indifférence, c'est d'avoir un verre de vin et un verre d'eau devant soi et avoir la possibilité de choisir, si tu vas boire quelques gorgées de vin ou d'eau ou les 2 ensemble, ou uniquement le verre d'eau, sans avoir envie de finir le verre du vin du voisin, la bouteille et le reste.

L'indifférence c'est le choix.


Notre devoir est d’offrir notre expérience à ceux qui en sont démunis avec compassion et empathie, sans jamais oublier qui nous étions. Pour le Baclofene http://www.baclofene.com/radio/signer1.jpg
 
Avatar de corinne
  • Age : 50 ans
  • Messages : 62
  • Inscrit : 19 Juillet 2012
  Lien vers ce message 10 Novembre 2012, 18:46
Bonne définition VIVA ! J'aime beaucoup cette image : "L'indifférence c'est le choix", c'est tellement ça !!!!!!
Voir l'Ă©tonnement de ses meilleurs amis et savoir qu'ils sont heureux pour toi.
Ne plus râler (en soi même)lorsque quelqu'un finit devant vous le dernier verre de la dernière bouteille, ça m'est arrivée hier soir....
Pour moi c'est récent et j'en suis "émerveillée" !!!!!!!!!
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 7:11
Bonjour mes Chers Ami(e)s

Pour ma part, c'est exactement à la lettre près, ce que vient d'écrire Viva.

Je bois du vin ou du champagne lorsque je le décide ...
MĂŞme seul avec un bon plat de ma fabrication, je me verse un verre de bon vin dans un joli verre (Avant je buvais dans des verres en plastique ou directement Ă  la bouteille)
J'en bois un verre ou plus ...

Et là ou la différence est fondamentale et elle est et reste très marquée :

Lorsqu'on boit deux verres ou plus, on ne se précipite plus pour boire les reste de la bouteille et les suivantes ...

Il m'arrivait jadis, au sortir d'un restaurant, le midi, avec des amis ou des collègues de boulot, de rentrer à mon bureau pour boire d'un trait, une bouteille entière de mauvais vin ... Et de continuer ainsi toute l'après midi !

Autre cas de figure : En rentrant même très tard d'une soirée arrosée chez des amis, je passais par la cave pour m'enfiler deux ou trois grands verres de vin avant de rejoindre Madame !

A l'heure actuelle mes Ami(e)s, lorsque je vous confesse ces choses lĂ 
J'ai l'impression que cette personne, ce n'est pas moi

Que je n'ai jamais fait subir cela à ma si chère Famille !

Si Si Si, c'était bien moi, mais ça, c'était avant ...

Amitiés sincère

GĂ©rard.

*
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par GĂ©rard.(GuĂ©ri), 11 Novembre 2012, 11:59  

Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 59 ans
  • Messages : 1618
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 9:11
GĂ©rard,

Tu as fais un lapsus excellent " je vois du vin..... ".


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 9:14
Bonjour Tristan

Lapsus ?

Explique nous ?


Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 59 ans
  • Messages : 1618
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 9:21
Entre boire et voir du vin, j'ai trouvé que la vision du vin était vocateur d'une certaine indifférence.

D'ou mon terme " Lapsus ".

L'explication te sied-elle ?


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Frankolo
  • Age : 38 ans
  • Messages : 2302
  • Inscrit : 25 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 11:01
J'aime bien aussi ce lapsus.

Mon indifférence ou plutôt, ma liberté, se matérialise ainsi :
Ne rien prendre à l'apéro si rien n'est à mon goût.
Jeter mon verre si le vin n'est pas très bon.
Me lever sans une seule once de pensée pour l'alcool.
Ne pas différencier une bouteille de coca d'une bouteille de blanc dans le frigo.
Prendre la bouteille de coca pour me servir un verre si j'ai soif.
Ne plus jamais dire ou faire de choses regrettables sous l'emprise intense de la boisson (8 mois aujourd'hui, premiers cachets le 11 Mars).
Avoir la flemme de sortir chercher un truc Ă  boire, mĂŞme pour des amis.
Et tant d'autres choses.


" Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté... " Henri Jeanson
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 12:00
@ Tristan :

Désolé je ne comprenais pas car je voulais écrire je bois et non pas je vois !


Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 13:29
Bonjour Ă  tous.

Lorsque Do-Mi m'a demandé de créer ce fil, elle souhaitait y voir aussi des témoignages sur : "comment avons nous découvert que nous étions indifférents"
Je m'en vais vous raconter deux expériences perso, car comme vous le savez j'ai eu deux seuils.

Le premier mi juillet, à 180 mg/j puis ensuite je suis redescendu trop tôt et en pente trop raide (je ne connaissais pas encore le forum, si ça avait été le cas les choses se seraient passées autrement).
Le second seuil le premier octobre Ă  330 mg/j.

Le premier seuil :
Alors que ça faisait deux jours que j'étais à 180 mg/j, je me suis rendu compte que j'avais eu trois occasions typiques de me saouler. C'est à dire que mon épouse s'est absentée à trois reprises pour 1 heure et demi à 2 heures, alors que moi j'étais à la maison.
Et je n'ai pas du tout saisi ces "occasions". LĂ  je me suis dit : "il se passe quelque chose..."
Je suis donc allé m'approvisionner en bière et en vin.
Quand il a fallu expliquer à mon épouse que je faisais les courses parce que je pensais être à mon seuil, ça n'a pas été simple du tout.
Quoi qu'il en soit, j'ai décidé que le soir je prendrais 3 bières et 3 verres de vin. Pourquoi cette quantité?
Parce qu'il est absolument impossible que je m'arrête après avoir pris ça. Je me connais.

J'ai donc rempli mon frigo.
Première constatation : alors que je m'étais fixé un quota de boisson, j'ai été long à attaquer la première bière.
Deuxième constatation : lorsque j'ai fini de manger, il me restait encore 1 des 3 bières que je m'étais fixé, donc pas encore commencé le vin.
Troisième constatation : après avoir pris ma dernière bière, chacun des trois verres de vin m'a duré 1 heure 30 et j'avais un soda à coté qui descendait plus vite.
Il Ă©tait 3h30 du matin quand j'ai fini mon 3eme verre de vin. Je n'Ă©tais pas saoul, j'avais envie de dormir, et surtout pas d'en reprendre.

VoilĂ  comment j'ai su que j'y Ă©tais.

Deuxième seuil :
Là c'était un peu différent.
Depuis mon arrivée à 270 mg/j, je buvais tous les soirs, mais assez peu. Je n'étais jamais bourré. Mon envie démarrait dans l'après midi, et je rentrais en me disant que je prendrais quelques verres mais pas trop, ça marchait.
Tous les jours, je me posais la question : "est-ce un besoin? est-ce un plaisir?"
Tous les jours, tous les jours, tous les jours...
Je me disais : "c'est un plaisir puisque tu ne prends que quelques verres."
Puis lorsque je suis passé de 300 à 330 mg/j je ne me suis plus posé la question du tout.
L'après midi je ne me la posais pas.
Le soir non plus, je ne buvais pas c'est tout.

Pour moi, ça a été ça la révélation du deuxième seuil, je ne me posais plus cette question.

Depuis (ça fait 1,5 mois), ma plus forte alcoolisation aura été pour mon anniversaire : 1 coupe de champ et 2 verres de vin. Et 10 minutes après avoir bu ça, je ne me rappelais même plus avoir pris de l'alcool. Comme les gens normaux quoi...


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 59 ans
  • Messages : 1618
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 11 Novembre 2012, 21:12
Salut frankola,

Je suis de plus en plus persuadé que nous évoluons dans les mêmes sphères.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Maylis
  • Messages : 47
  • Inscrit : 01 Novembre 2012
  Lien vers ce message 12 Novembre 2012, 23:18
Bonsoir,
Bonne idée ce fil, c'est vrai que l'indifférence est quelque chose qui parait vraiment irréelle quand on ne l'a pas vécu, donc c'est bien d'avoir un aperçu de ce à quoi ça ressemble!
Belle soirée
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 18:29
L'indifférence parait irréelle quand on essaie de l'atteindre. Et ensuite tellement normale ! Je n'arrive plus à me dire que j'ai pu être alcolo-dépendante. Je le sais pourtant mais ça me semble très loin et à nouveau irréel !



 
Avatar de Viva
  • Messages : 2702
  • Inscrit : 08 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 18:35
Je suis d'accord avec toi Guenek, j'ai été indifférente à mon indifférence.


Notre devoir est d’offrir notre expérience à ceux qui en sont démunis avec compassion et empathie, sans jamais oublier qui nous étions. Pour le Baclofene http://www.baclofene.com/radio/signer1.jpg
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 18:46
Bonsoir Ă  tous

Je reprends les derniers propos de chacun

Pour ma part, je ne souviens pas d'avoir été alcoolique
Sauf lorsque je regarde mes analyse de sang passées au niveau du paragraphe :"Gama GT" ...
Je me souviens aussi que j'avais deux crises de foie par semaines minimum ... Et que je vomissais mes tripes Ă  chaque fois !

Bonne soirée à tous et à toutes

Gégé.


Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 18:50
Oui, Viva. Moi aussi, indifférente à mon indifférence !

Gérard, t'as bien raison ! Mes prises de sang n'ont plus rien à voir ! Ni mes Gama GT, ni la glycémie, etc ...



 
Avatar de jeanus
  • Age : 58 ans
  • Messages : 660
  • Inscrit : 26 Septembre 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 19:38
Bonjour
Mon grain de sel.
l'indifférence je reviendrai peut être un jour pour en parler , peut être que oui mais surement que non. Je l'ai déjà dit sur un autre fil, je le répète ici , je pense que je ne serai jamais indifférent à ce qui a marqué, avec des bonnes choses voire très bonnes et de moins bonnes, ma vie pendant 40 ans (j'en ai 54).
Je me contente de savourer :
- mes journées qui ne finissent plus à 20.30 après le diner du soir, vautré endormi à ronfler sur le canapé.
- mes dimanches après midi idem ,
- et tous les matins sans une gueule de bois ,sans avoir une haleine de chiot, sans essayer de reconstituer ma soirée de la veille.

Mes préparations de soirées, ou de repas au resto ou chez des potes. Je descends à la cave vérifier 3 ou 4 fois si la machine à laver a bien démarré son cycle, la machine à laver est à coté du frigo dans lequel il y a le cubi de rosé (putain d'invention le cubi ,putain d'invention le rosé, le cubi on ne voit pas ce que l'on boit, le rosé ça passe tout seul, alors le cubi de rosé ...) . Le frigo bien fermé ? ch'sais pas je redescends. Et la chaudière , pas loin de la cave , réglée au 1/2 poil de cul. Je partais moitié plein mais rassuré d'avoir au moins déjà la moitié de ma dose.
Ça c'est du passé , et j'espère que ça le restera. Merci le baclo.
mais de lĂ  Ă  l'oublier ?
Non pas possible!
Désolé Gégé, on ne se connait pas , mais c'est du flagrant délit de déni, de dire que tu as oublié que tu étais alcoolique.
rien qu'en le disant tu te mens (c'est vraiment pas grave tu me diras, l'essentiel est tu sois soigné).
voilĂ  pour le reste tout le monde Ă  raison , et chacun voit midi Ă  sa porte.

je vous souhaite une bien bonne soirée,


Ă  plus

jean philippe


slowly upstairs, faster down,
sans l'aimable autorisation de ian anderson.
 
Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 20:15
Je comprends Gégé pourtant.
Cela ne fait qu'un mois et demi pour moi, et pourtant ça parait si loin...

J'ai déjà du mal a imaginer que ça ait pu être moi...
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Franck, 14 Novembre 2012, 18:35  

Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 20:44
Moi, je le confirme : j'ai "oublié".
Ce n'est pas du déni. Je SAIS pourtant que ça a existé.
Je n'arrive pas trop à expliquer, désolée ... Mais c'est ce que je ressens en opposition avec ce que je sais.



 
Avatar de reiz17
  • Age : 41 ans
  • Messages : 2206
  • Inscrit : 23 Mars 2012
  Lien vers ce message 13 Novembre 2012, 21:31
Mais c'est ce que je ressens en opposition avec ce que je sais.


Je plussois cette phrase...


Indifférent à l'alcool mais pas à un verre de Château Léoville-Barton St.Julien 2003, depuis la mi-juin 2012.
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 14 Novembre 2012, 6:40
@ jean Philippe

Loin de moi le désir de lancer un conflit,ou une polémique sur ce Forum qui est notre bouée de sauvetage,
mais lis mes propos avec attention,
et tu verras que je n'ai pas tout oublié
Beaucoup s'en faut.
Car j'ai en mémoire gravé à jamais, les lendemains dans les toilettes à vomir mes boyaux ...

Ce n'était pas faute de sucer des glaçons !

Amitiés

GĂ©rard.


Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 08 DĂ©cembre 2012, 23:26
Bonjour,
pour faire remonter un peu ce fil dans la file des fils, je vous raconte une petite histoire qui pourrait s’intituler : les enfants et l'indifférence.

Fin octobre, je suis indifférent à l'alcool depuis près d'un mois.
C'est mon anniversaire.
On fait une petite fĂŞte en famille, tous les 5.
Ptit apéro, chose impossible par le passé, mes enfants n'avaient pas du tout envie de prendre l'apéro avec moi.

Puis bon repas, bons desserts, table longue...
Au total, j'ai bu 1,5 coupe de champagne et 2 verres de vin.

Plus tard, au moment d'aller se coucher, je demande à ma petite dernière (elle a 16 ans) comment elle a trouvé la soirée.
"bien, normale..."
Quoi??? c'est tout? Juste "normale" alors qu'à une autré époque j'aurais été minable.
J'en suis sur le cul.

Quelques jours plus tard, alors que je l'amène à son cours de musique, je lui reparle de ce qu'elle m'a dit ce soir là.
"Mais enfin Mylène, tu te rappelle comment c'était avant?"
"ah çaaa..." elle me dit. "ben tu sais, ça fait longtemps maintenant, je n'y fais même plus gaffe".
(ça ne faisait qu'un mois!)

Voila.
Alors que tout au long du traitement, on se demande comment nos enfants vont prendre la chose, comment arriveront-ils à mettre de coté le passé, comment vont-il accepter ce changement......

Ben pour eux c'est simple, le passé c'est le passé.


Bien sûr, il faudra peut-être reparler de tout ça avec eux, mais je pense qu'ils ont une faculté énorme pour faire face à tout ça.


.
Message Ă©ditĂ© 3 fois, dernière Ă©dition par Franck, 07 FĂ©vrier 2015, 19:52  

Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de NewKat
  • Age : 50 ans
  • Messages : 22
  • Inscrit : 03 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 09 DĂ©cembre 2012, 7:37
Bonjour Ă  tous!

Oui Franck, en psychiatrie cette faculté qu'ont les enfants s'appelle la résilience. Mais tous n'en sont pas capables, moi qui ai encore "le nez dedans" je ne peux qu'imaginer mon indifférence (et mon fils enfin rassuré). Donc, très très bonne idée ce fil, encore encore des témoignages !!! Aidez nous à mettre des images sur notre futur ;-)
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 09 DĂ©cembre 2012, 8:02
Bonjour les Ami(e)s

Je confirme les propos de Franck tout au moins en ce qui concerne mon cas et ma famille

Ma guérison qui date des presque un an (15 décembre 2011)

A recalé à 100% l'ambiance familiale entre moi, mon épouse, et nos quatre enfants qui sont toujours à la maison (Etudes)

Les soir de weekend, nous faisons un apéro et dinnons tous ensembles,

Il me suffit d'un verre de vin ou de champagne et d'un seul, ou exceptionnellement de deux verres

Pour rigoler comme jamais !

Chacun y va de son histoire drĂ´le de la semaine !

Tous me chambrent copieusement !

Chose qu'ils ne pouvaient pas faire avant, deux verres transformaient l'humour chez moi en Monsieur Gros Con ( :fsb2_devil: )

Je confirme

La vie est belle !

Je suis guéri

Je suis heureux

Ma famille est heureuse

C'est comme Ă  EUROMILLION :fsb2_mad: :

100% des Guéris ont guéris grâce au BACLOFENE ...

A qui le tour ? (Comme dans la pub !)

Amitiés

Gégé.

*
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par GĂ©rard.(GuĂ©ri), 09 DĂ©cembre 2012, 11:52  

Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de croquelavie (pas guérie)
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1538
  • Inscrit : 14 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 DĂ©cembre 2012, 9:52
Franchement GĂ©rard, je suis vraiment Ă©mue de te lire. Je repense Ă  ton calvaire avec le baclo.

Bisous, c'est génial.


Catherine
 
Avatar de Pierina
  • Age : 61 ans
  • Messages : 752
  • Inscrit : 12 Mars 2012
  Lien vers ce message 09 DĂ©cembre 2012, 15:00
Pour moi l'indifférence :
Avant le Baclo, je ne l'imaginais même pas, Pendant le Baclo, je l'espérais mais j'avais peur de ne pas la reconnaître et puis un jour, après deux ou trois jours d'alcoolisation assez forte, je suis passée à 140 mg et là, sans en avoir conscience, j'ai "oublié" de mettre le vin sur la table au repas du soir (chose impensable durant les 20 dernières années).
Pas d'envie, pas de besoin, j'ai essayé de reprendre quelques soirs plus tard un fond de verre mais rien, pas envie de continuer, pas envie d'en reprendre, j'irais même jusqu'à dire pas de plaisir.
J'ai le choix et je ne m'en sers pas.
C'est cela pour moi l'indifférence.( presque magique) Peut-être que j'essayerai durant les fêtes
Pierina


Chi va piano, va sano e va lontano....
RĂ©ussite le 10 novembre 2012
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1935
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 09 DĂ©cembre 2012, 15:41
Quelle grande idée ce fil. Vraiment. Et vous lire, que du bonheur.

j'essaierai d'y mettre ma perception un autre jour. La faute Ă  pas le temps ce soir. Qui vient diner Ă  la maison? Quand y'en a pour 10, y'en a pour plus?

Beau beau beau ce fil.

Bises tout le monde
 
Avatar de reiz17
  • Age : 41 ans
  • Messages : 2206
  • Inscrit : 23 Mars 2012
  Lien vers ce message 18 DĂ©cembre 2012, 11:56
Spéciale dédicace à Bidibule!

L'indifférence, c'est enfin pouvoir ne pas l'être en toute impunité.

Pouvoir faire la fĂŞte sans craindre de se retrouver le lendemain matin qui aux urgences, qui au commissariat, qui au pieu avec une femme mi-singe mi-cochonne.
Enfin faire la fĂŞte!


Indifférent à l'alcool mais pas à un verre de Château Léoville-Barton St.Julien 2003, depuis la mi-juin 2012.
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 53 ans
  • Messages : 9394
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 18 DĂ©cembre 2012, 13:45
Et l'indifference à la bouffe, c'est pareil. Pouvoir manger un chocolat sans finir la boite ou prier pour qu'on nous en laisse ,et la finir en cachette une fois les invités partis.

C'est aussi passer dans le rayon des confiseries, de la patisserie ou dans la moitié du supermarché, avec serenité, sans devoir eviter ces rayons.

MĂŞme combat, vous voyez?


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de Franck
  • Age : 50 ans
  • Messages : 4443
  • Inscrit : 09 Aout 2012
  Lien vers ce message 18 DĂ©cembre 2012, 19:10
Oui Sisi,

Je crois effectivement que je vois ce que tu veux dire...

Comme qui dirait, ça me rappelle quelque chose.

Quand on a des invités c'était ça le plus terrible. Toujours surveiller les niveaux, et entamer une bouteille juste avant la fin de la soirée. Comme ça à leur départ, il en reste les trois quarts. Une de nos multiples stratégies...

Quand j'y repense, ça me fait quelque chose...


Indifférent à l'alcool, depuis le 01/10/2012 à 330mg/j.
A la vapote depuis le 25/10/14
 
Avatar de fred3007(gueri)
  • Age : 50 ans
  • Messages : 722
  • Inscrit : 07 Juin 2012
  Lien vers ce message 19 DĂ©cembre 2012, 22:57
Indifférence.....j'ai mis longtemps à mettre des mots dessus.
Je suis comme Reiz, pour moi, l’indifférence c'est être libéré du craving pur et dur, le terrible qui va te faire cavaler pour aller acheter ta came, payer en cash pour cacher les tickets de carte bancaire. Ne plus sentir mon corps réclamer sa dose, ne plus avoir vers les 17h mon scenario bien rodé du comment que je vais me saouler la gueule ce soir, ne plus boire goulument des grands verres de sky à en être dégouté, mais tant pis, faut boire pour apaiser la douleur. Ne plus être vaseux le lendemain, tremblant, livide, puant l'alcool de tout mes pores. Ne plus croiser le regard méprisant de mon fils ainé me voyant titubant, mon sourire niais aux lèvres, cachant piteusement mon ivresse. Ne plus finir systématiquement les bouteilles, entamer une autre rien que pour moi, siffler les verres oubliés lors de repas, ne plus descendre à la cave sous prétexte de fumer pour vider mes bouteilles de whisky cachées. Ne plus me casser la gueule dans l'escalier, ne plus divaguer tout seul dans mon champ.
Ne plus avoir honte de moi.
Maintenant je bois du Perrier et je rigole avec les autres qui sont déjà bien entamés, je n'ai pas de regret de ne plus être saoul moi aussi. Je passe sans appréhension dans les rayons alcools des supermarchés, je regarde les bouteilles de sky et ça ne me fait rien, avant j'aurais bien acheté tout le rayons si j'avais pu.
Ne plus penser Ă  en "avoir".
Me ressentir revivre, être étonné de ma soudaine sérénité, me dire que j'ai encore plein de temps devant moi pour enfin me réaliser.
 
Avatar de pierremichel
  • Age : 56 ans
  • Messages : 788
  • Inscrit : 29 Mars 2012
  Lien vers ce message 19 DĂ©cembre 2012, 23:07
joli,


Qui donne ne doit jamais s'en souvenir; qui reçoit ne doit jamais oublier.
 
Avatar de Guenek (guérison perdue)
  • Messages : 242
  • Inscrit : 18 Aout 2011
  Lien vers ce message 19 DĂ©cembre 2012, 23:32
Magnifique !



 
Avatar de fred3007(gueri)
  • Age : 50 ans
  • Messages : 722
  • Inscrit : 07 Juin 2012
  Lien vers ce message 19 DĂ©cembre 2012, 23:40
C'est gentil, mais on étaient comme ca......ca me parait loin maintenant, alors que ça fait que quelques mois. Souvent j'y repense, sans regret, comme si tout ce qui c'etait passé, tout ce que j'ai fait, venait du coté le plus sombre de ma personne, le fameux coté obscur de la force.
Puis, j'ai pas tout écris, tellement cela serait long. Peut-être qu'il fallait que je passe par là pour arriver où je suis maintenant, oh, pas bien loin, mais apaisé.
 
Avatar de cocci
  • Age : 58 ans
  • Messages : 1514
  • Inscrit : 27 Mars 2012
  Lien vers ce message 20 DĂ©cembre 2012, 21:18
Apaisée : manifestation pour moi de l'indifférence.

Ne plus être torturée par l'envie irrépressible, la pensée omniprésente de l'alcool.
Ne pas culpabiliser lorsque je bois un verre ou deux.
Ne pas paniquer lorsque certains débordements apparaissent car j'ai la parade avec baclo.

CONFIANCE


" Enlève le mot fatalité de ton dictionnaire, et tu verras que changera le monde." Franck Dunand
Il n’y a pas de fatalité pour celui qui veut bien oser.
 
Avatar de pierremichel
  • Age : 56 ans
  • Messages : 788
  • Inscrit : 29 Mars 2012
  Lien vers ce message 20 DĂ©cembre 2012, 22:28
bien sur,

le tout Ă©tant de le formuler,
et de le proposer aux autres,

un état impératif,
une aide pour les autres,

cet état d'apaisement qui est tant recherché,
combien vont le trouver ?

partager, c'est proposer la belle perspective du chemin,
à ceux qui sont encore sur le coté,

joyeux noël à vous tous,

pierremichel


Qui donne ne doit jamais s'en souvenir; qui reçoit ne doit jamais oublier.
 
Avatar de alainmathilde
  • Messages : 180
  • Inscrit : 10 Septembre 2012
  Lien vers ce message 26 DĂ©cembre 2012, 21:30
Bonsoir Franck

Cela fait un moment que je devais venir témoigner sur ton fil maintenant je suis indifférent j'ai le droit.

Je vais d'abord changer le titre je ne vais pas te raconter mon indifférence mais ma liberté retrouver

Quand je buvais rien ne m’intéressai sauf l'heure de boire, je ne faisais attention à personne, j'étais une larve, j'allais de la bouteille à mon pc, je laissai ma femme tous gérer.

Aujourd'hui grâce au bacloféne je ne bois plus et je suis indifférent à l'alcool je suis libre.
Je fais plein de choses, je redécouvre ma femme, je joue avec mes filles, tous ce qui se passe dans la maison m’intéresse.
Je suis capable d'accompagner mes femmes dans les magasins, je propose des activités, j'ai même préparé le repas de noël et ramené toute la famille à la maison ( ma femme était au delà du seuil autorisé)
En fait je suis heureux, je vis ce que je voulais. Au bout de 15 ans d'alcool je suis libre.
Merci franck d'avoir crée ce fil


1ere liberté le 26/11/2012 à 240 mg chute en avril 2015 à nouveau libre le 11/12/2015 à 360 mg
 
Avatar de lasvegasP
  • Messages : 2577
  • Inscrit : 20 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 27 DĂ©cembre 2012, 18:47
je trouve ton fil tres constructif et j'esperes qu'un jour je pourrais amener ma pierre a cet Ă©difice
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par lasvegasP, 28 DĂ©cembre 2012, 14:27  

« Qui ne s’est jamais laissé enchaîner Ne saura jamais ce qu’est la liberté. »
de Serge Gainsbourg

http://www.youtube.com/watch?f...p;v=XZRj2nVWI2E
 
Avatar de reiz17
  • Age : 41 ans
  • Messages : 2206
  • Inscrit : 23 Mars 2012
  Lien vers ce message 02 Janvier 2013, 20:05
L'indifférence, c'est de ne plus être indifférent à ce qui semblait nous indifférer avant.
Tout ce que nous ne pouvions pas faire sans boire.
Le plaisir.
Se promener en bord de mer main dans la main en ne se disant pas qu'avec du sky se serait mieux. sans avoir besoin de jaja pour sublimer les choses de la vie. En ne voulant pas rentrer plus tôt pour pouvoir profiter pleinement de cet instant en buvant et en en faisant déjà un souvenir.
Seul.
...
Un truc comme ça.


Indifférent à l'alcool mais pas à un verre de Château Léoville-Barton St.Julien 2003, depuis la mi-juin 2012.
 
Avatar de fred3007(gueri)
  • Age : 50 ans
  • Messages : 722
  • Inscrit : 07 Juin 2012
  Lien vers ce message 03 Janvier 2013, 20:06
Comme souvent, je rejoins Reiz, c'est exactement ça.
Et puis tiens, pour les moment plus hard comme aujourd'hui. Mon cher et vénéré patron, me convoque pour me faire part de son désir de se séparer de moi (ben oui, l'année dernière absent deux mois parce que je picolais comme un trou et mon passage en HP, et puis cette année huit mois d’arrêt parce que je me suis cassé le dos à porter ces putains de sacs de béton). Emprisonné dans l'alcool, je me serais ruée sur le flacon de thé Ecossais, le jaune, tout ! histoire de me mettre minable. Là, rien, je prends la nouvelle presque nonchalamment, Oh, bien sur, au fond de moi bouillonne un profond dégout, une légère haine mélangée à de la déception, mais c'est comme ça, on verra bien.
Je suis indifférent, c'est formidable.
 
Avatar de Phil4000
  • Age : 49 ans
  • Messages : 47
  • Inscrit : 13 Novembre 2012
  Lien vers ce message 13 Janvier 2013, 2:00
Bonjour,

Je vous envie vous qui avez trouvé l'indifférence, moi je n'y arrive pas, j'en souffre, je vais rester sobre quelques jours et d'un coup je vais craquer à 1L de whisky par jour.

Je ne suis pas indifferent, j'arrive à tenir pour ma femme, mes enfants, mais je rechute toujours, je commence à avoir peur pour ma santé et mon avenir.

Ma femme connait mon problème et me soutient car elle a compris que ce n'est pas un vice mais une maladie, mais j'en ai marre de lui faire vivre cela régulièrement.
Je ne suis pas violent ni agressif quand je bois, j'ai juste une super envie de dormir mais j'ai l'impression de "gacher" un peu ma vie avec ces "blackout" qui me pourrissent la vie

VoilĂ , je ne vais pas m'Ă©terniser mais j'avais envie de vous faire partager mon ressenti du moment car je ne vais pas bien et ca soulage d'Ă©crire ce qu'on a sur le coeur

Bonne nuit Ă  tous

Phil
 
Avatar de bruno 57
  • Age : 43 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 17 Mai 2012
  Lien vers ce message 13 Janvier 2013, 15:22
Salut Phil4000,
Quand je suis devenu indifferent à l'acool. Je n'avais rien changé à ma consomation. Je me suis dit si cela doit marcher c'est grace au baclo et pas seulement à ma volonté. Mars 2012, je suis devenu du jour au lendemain indifferent. je me suis pris pleins la gueule par mes patrons à cause de mes antecedants. ils ont pas cru à ma guérison mais je n'ai pas replongé. J'étais exactement comme toi
" Je ne suis pas violent ni agressif quand je bois, j'ai juste une super envie de dormir mais j'ai l'impression de "gacher" un peu ma vie avec ces "blackout" qui me pourrissent la vie"
alors un peu de patience ton tour viendra.
Bruno.
 
Avatar de lasvegasP
  • Messages : 2577
  • Inscrit : 20 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 13 Janvier 2013, 17:46
Rreiz;
Cet exemple de promenade me correspond remarquablement et me donne envie d'aller voir les alpes de haute Provence sur les hauteurs avec le lac de "sainte croix" village englouti où l'été on peut voir la croix du cloché au soleil couchant et au loin la plaine du 04 et ses éoliennes en contradiction .

Vivement cette indifférence pour que je puisse retourner voir cette merveille qui me manque pour ces instant de plaisir de vivre.

Ce fil donne une Ă©norme de gagner.

Merci Reiz


« Qui ne s’est jamais laissé enchaîner Ne saura jamais ce qu’est la liberté. »
de Serge Gainsbourg

http://www.youtube.com/watch?f...p;v=XZRj2nVWI2E
 
Avatar de lune
  • Age : 53 ans
  • Messages : 325
  • Inscrit : 14 Mai 2012
  Lien vers ce message 21 Janvier 2013, 18:20
bonjour a tous...

je vous lis, raconter votre indifférence,

9 mois, que je me bas avec le baclo,

sans résultats, mais vous me donnez de l'espoir

une petite question:

quand, vous avez involontairement " oublié"

votre verre d'alcool, donc ce jour lĂ 

côtoyer l'indifférence, est ce que vous aviez

a ce moment lĂ  des ES? qui vous auraient peut

ĂŞtre dissuader de boire....

ou, c'Ă©tait pendant un palier, ou les ES

vous avez quitté?

en gros, est ce qu'il faut monter, monter

et ne pas être bien, pour atteindre l'indifférence

ou, elle arrive comme ça sans crier gare?


Mon corps est un jardin.... et ma volonté son jardinier ( W. Shakespear)
 
Avatar de Gérard.(Guéri)
  • Age : 62 ans
  • Messages : 476
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 21 Janvier 2013, 19:06
Bonsoir Lune

Difficile de répondre à ton post mais :
L’indifférence arrive comme ça Oui !

Même dans la souffrance des ES et cela a été mon cas

Un jour on n'y pense plus ...
C'est magique tout simplement ...
Tu passera devant la bouteille, et tu auras autre chose Ă  faire de plus urgent, avant de boire ton verre !

Il faut que tu aies confiance tu vas y arriver

Amitiés

GĂ©rard.


Patience, Régularité, Ecoute, Confiance, Espoir, Baclofène et Guérison (Je l'ai tant espéré cette guérison)
 
Avatar de lune
  • Age : 53 ans
  • Messages : 325
  • Inscrit : 14 Mai 2012
  Lien vers ce message 21 Janvier 2013, 23:30
merki, gégé!!!!


Mon corps est un jardin.... et ma volonté son jardinier ( W. Shakespear)
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 53 ans
  • Messages : 9394
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 22 Janvier 2013, 10:00
Juste un petit truc qui me perturbe.

Est ce que "indifférence" est le bon mot pour ce que nous vivons?

Perso, je ne ressent pas de l'indifference pour la nourriture. Je prends toujours du plaisir à manger une part de gateau. Mais j'appellerai ça du controle sans souffrance, etre raisonnable, comme les gens normaux (ceux qui gèrent facilement, une envie d'alcool ou de bouffe)
Je trouve que indifference, c'est péjoratif. D'ailleurs quand j'ai vraiment eté indifferente ,(au seuil), je l'ai été à tout ,meme à ma passion la peinture, aux gens et à la bouffe aussi, c'est sur.

Mais je vis beaucoup mieux ,apres la descente (que je compte arreter ici à 50mg, cet équilibre génial qui fait que je ne suis plus obsedée par la nourriture mais que la notion de plaisir est revenue, juste ce qu'il faut.


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de christ
  • Age : 52 ans
  • Messages : 28
  • Inscrit : 12 Aout 2012
  Lien vers ce message 22 Janvier 2013, 10:52
Oui sissi tu as raison!
pas indifférente mais une personne normale pour ma part;
pour les fètes je me suis vue siroter un bon vin sans finir la bouteille de 33cl..( l'ai fini en 2 jours)http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oui.gif
pour moi ca a commencé par des apéro sans alcool car l'ivresse je l'avais avec le baclo puis un jour je me suis vu passer
devant la bouteille sans en avoir envie c'est la que j'ai compris j'Ă©tais devenue LIBRE!!

Tu y arriveras a ce fameux jour Lune!!
 
Avatar de lune
  • Age : 53 ans
  • Messages : 325
  • Inscrit : 14 Mai 2012
  Lien vers ce message 22 Janvier 2013, 14:13
merci christ,

mais en ce qui me concerne,

mĂŞme avec des ES de fou,

je continue de boire ( mais un peu c'est sûr )

et quand les ES passent,

je reconsomme de plus belle

mais j'ai eu tellement de souffrance avec les ES
qu'a présent, je monte

très très doucement, trop
doucement mĂŞme, je pense..

et je m'éloigne donc de l'indifférence


Mon corps est un jardin.... et ma volonté son jardinier ( W. Shakespear)
 
Avatar de Phil4000
  • Age : 49 ans
  • Messages : 47
  • Inscrit : 13 Novembre 2012
  Lien vers ce message 22 Janvier 2013, 23:50
Bonjour Lune,

J'en suis au même stade que toi et je comprends ta souffrance, j'attends avec impatience cette indifférence qui n'arrive pas.

Je me sers toujours de l'alcool comme anxyolitique, mais je suis confiant dans le fait que je vais y arriver

Salut'
 
Avatar de robin
  • Age : 50 ans
  • Messages : 63
  • Inscrit : 14 Juin 2012
  Lien vers ce message 13 FĂ©vrier 2013, 7:46
Bonjour,
je suis d'accord avec Sissi.
Le terme indifférence me parait un peu péjoratif. Il n'y a pas de honte à apprécier une bonne bière ou un bon vin.
La victoire, comme beaucoup l'on écrit, c'est de pouvoir l'apprécier sans en reprendre jusqu'à l'ivresse (qu'on attend en buvant de plus en plus... ).
La victoire, c'est, au resto, de ne plus avoir l'envie ou le besoin de vider le verre de madame en mĂŞme temps que le sien pour ne pas se faire remarquer du serveur.
La victoire, c'est le cubi de vin blanc acheté en vacances en aout juste avant le traitement qui n'est pas encore terminé en février.
C'est vrai, au moment où la bascule se fait, on est vraiment indifférent ... Et c'est cela qui permet de convaincre notre petite tête qu'on peut vivre s'en ingurgiter de l'alcool tous les jours. Mais à ce moment, on est indifférent à tout et c'est un état dans lequel il n'est pas bon de s'attarder trop longtemps.
Alors on redescend Ă  la dose de confort pour retrouver une vie normale.

Perso, je ne sais pas comment ou si j'arriverai à 0 mg de baclo. La moment venu, j’essaierai. Par contre, ce qui est génial, c'est qu'au moindre retour des vieux démons,
on sait quoi faire pour les combattre et ne plus se laisser emporter dans la spirale infernale.

Robin
 
Avatar de gabriel
  • Age : 68 ans
  • Messages : 7
  • Inscrit : 26 Avril 2012
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2013, 8:57
Bonjour à tous, je viens de découvrir ce thème et il m'interpelle!

L'indifférence comment la ressentons? Il y a surement plus d'une explication et cela dépend de chacun.

Pour moi, c'est de pouvoir choisir en toute connaissance de chose, ne plus être dépendant de.....l'alcool.

C"est avoir repris le contrĂ´le de ma vie, d'ĂŞtre libre de dire non Ă  une proposition..... d'alcool.

De faire des repas de famille, d'amis, sans avoir Ă  justifier ma non consommation d'alcool tant mon comportement actuel plaide pour moi.

De ne rien oublier d’où on vient, et que l'avenir que l'on a devant sera à tous les coups bien supérieur à celui que l'ont se préparaient si l'ont avaient continués.

L'indifférence c'est tous les jours, lorsque je range les bouteilles à la cave, et les appétitifs dans le placard je ne prend plus en cachette cette petite rasade..... d'alcool.

Oui l'indifférence c'est d'avoir le choix de prendre une décision, je bois ou je ne bois pas, de ne plus avoir cette pulsion qui guidait notre vie.

Et enfin, pouvoir me lever comme ce matin, voir ce ciel bleu de Bourgogne (pays de bon vin), de voir se soleil qui se lève, de voir mon jardin, les oiseaux, de prendre le petit-déjeuner avec ma femme, de savoir qu'aujourd'hui je vais faire ma randonnée pédestre et que je vais prendre un immense plaisir au contact des amis, que se soir je pourrai regarder sur internet des photos de mes petites filles aux skis.

L'indifférence à l'alcool n'est pas que l'indifférence à l'alcool c'est aussi la vie que l'on mène tous les jours sans la contrainte de l'alcool.

Je ne sais pas si je réponds bien à la question mais près de 2 ans de baclofène c'est ce que je pense ce matin.

Bon courage à tous et garder confiance, mon choix c'est abstinence pour d'autre se sera un ou deux petits verres l'important est de faire savoir autour de sois que le baclofène nous à permis de briser le lien que l'ont avaient avec l'alcool.
 
Avatar de Indifférente
  • Messages : 1388
  • Inscrit : 12 Novembre 2012
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2013, 9:28
Bonjour.

Je trouve que c'est un joli post.

smilies (224).gif

Cela va servir !!! vi.

J'ai quelques Es.

Sueurs, chauchemards, réveille perturbé je ne sais jamais quel jour on est ? palpitations au coeur alors que je suis déja en traitement pour ça.

Mais le pire décharges électiques donc je casse ou je renvere ^^

Bisou bonne journée.

Martine.


POUR CONNAITRE LE CHEMIN, INTERROGE CELUI QUI EN VIENT.

Proverbe chinois.
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene
Annuaire Net-Liens