Nouveau sujet Forum verrouillé Imprimer Syndication RSS 2.0

Rechute suite à 9 ans d'abstinence - indifférente

Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 03 Aout 2013, 7:58
Bonjour à tous,

Je viens ici me présenter et également demander des avis, des témoignages qui pourraient m'aider dans mon questionnement.

Cela fait quelques jours que je découvre des témoignages magnifiques de personnes qui sortent de cet enfer et engrenage et je m'en suis réjouie.
Cela m'a aussi permis de me souvenir de ce qu'était ma vie avant d'arrêter de boire.

Je suis une femme de 43 ans, je vis seule, je bois depuis toujours, pic pendant l'université, très peu en couple pendant 6 ans, puis entre 1999 et 2004, à fond, jusqu'à ne plus obtenir l'effet recherché mais toujours finir malade ou bien endormie.

De nombreux arrêts maladie, et je buvais un jour sur deux car mon corps n'en pouvait plus. Je fume aussi, ce qui crée également de bonnes gueules de bois (même sans alcool).

Depuis 2004 abstinence totale avec le programme en 12 étapes, effet magique sur moi. La suite arrive.

Il y a 9 ans, pas de Baclofène sur mon chemin mais une autre méthode avec abstinence totale.

2 premières années d'euphorie complète (effets secondaires les premiers mois: insomnies, soif intense et sensation d'étouffer, douleurs qui se réveillent), de nouveaux amis, une nouvelle façon de vivre (sorties et restos sans boire, danser et s'amuser sans boire).

Puis contrairement à ce qui est recommandé, j'arrête les réunions et je continue mon petit bonhomme de chemin seule.

Petit à petit, indifférence totale aux sorties entre amis, et aux sorties tout court (la motivation alcool n'était plus là, je m'ennuyais à voir tous ces genres boire ou ne pas boire d'ailleurs).

Ces derniers temps, cela fait à peu près un an que mon anxiété avait empiré accompagnée de phobies sociales et que l'idée de l'alcool heureux me revenait régulièrement en tête.

J'ai commencé à être traitée en janvier cette année avec un début de dépression par un antidépresseur IRSS et un anxiolytique (normalement totalement proscrit pour les dépendants).

Comme l'alcool ne se cache jamais très loin, il m'est revenu en pleine face en me disant que c'était quand même mieux avant, avec lui.

J'ai rebu à quelques jours de mes 9 ans d'abstinence, janvier 2013, 4 jours, puis j'ai arrêté au 4ème essai (total: 4 demi verres de vin blanc que j'ai trouvé écœurants à souhait).

Aucun goût pour l'alcool, je me souviens que je n'aime pas l'alcool mais ses effets. La bière par contre me plaît un peu plus. Un bon cocktail ou une coupe de champagne. Niveau goût, pour être honnête, c'est tout juste ça. Je commence, au bout d'une semaine à ne plus aimer la bière non plus!!! j'y mets un max de coca dedans ou de sirops...

Mais je voulais quand même arriver à mes 9 ans (31 janvier).

7 mois plus tard, anxiété et phobie presque guéries, nouveau psy et changement de médicament, et le temps du changement, gros coup de blues et
hop, l'alcool m'a fait signe, ni une ni deux, j'y suis retournée, donc à la bière.

Cela fait maintenant une semaine que je bois, autant qu'au dernier soir d'il y a un peu de plus de 9 ans.
Persuadée que je ne veux plus l'abstinence totale mais que je ne veux pas non plus devoir boire 3 litres de bières pour atteindre quelque chose de bien souvent inaccessible (la petite détente, la petite envie, la petite chaleur).

Ce matin, 5 kilos de pris en 1 semaine et alimentation totalement déréglée (je venais juste de perdre 13 kilos doucement en équilibre alimentaire, stabilisés depuis 4mois).

Je me rends compte que je bois pour rien puisque je bois seule! je cherche le petit moment de l'euphorie, de la petite chaleur et je m'arrête avant d'être saoule ou malade. Mais comme je bois le verre de trop, je n'ai plus envie de sortir ni même de m'habiller pour en profiter...

Je pense que je pourrai encore reprendre l'abstinence totale, mais vos témoignages me font rêver, comme un fumeur rêve d'en fumer quelques unes par jour, moi je rêve de pouvoir boire comme ceux qui ne sont pas malades.

Alors le terme "indifférence" me fait me poser la question justement, puisque c'est exactement ce que l'abstinence m'a apportée, l'indifférence, non seulement à l'alcool, mais à toutes les occasions où d'autres en boivent...

Ma question ce matin est de savoir, car je n'ai pas lu tous les témoignages, si certains peuvent profiter d'un verre ou deux, sans dégoût, avec la petite chaleur qui monte et profiter de leur soirée, de leurs amis, grâce au Baclofène. Pour moi ici ce n'est pas l'indifférence que je recherche, c'est d'être capable d'arrêter après un ou deux verres tout en ayant l'effet de l'alcool en douceur.

Garder le côté festif et me redonner envie de sortir et de voir du monde, mes amis et ne plus rester enfermée parce que je m'ennuie dans les soirées quand je ne bois pas...

Dans les témoignages, pour le moment, je reconnais l'euphorie des débuts, la fin des gueules de bois, la perte de poids, les réconciliations avec les proches etc... tout cela, je l'ai bien vécu avec cette abstinence.

C'est avec le temps que l'indifférence s'est beaucoup trop généralisée à mon goût.
Lorsque je vois mes voisins ou les touristes profiter d'un apéro après la plage, ou bien d'un bon gueuleton avec un verre, ou bien une sortie entre potes avec un cocktail juste pour se détendre et se laisser un peu aller... voilà mon but recherché...

Je crains également que le parcours ne soit long et qu'en attendant l'effet du Baclo, je doive soit arrêter totalement tout de suite, soit replonger totalement...

Je vois mon psy lundi soir, mais pour moi, rien de mieux que des témoignages de personnes concernées :-)

Merci à vous et bonne continuation.

Accrochez-vous, beaucoup d'effets secondaires que j'ai pu lire sont dus à l'arrêt de l'alcool et non au médicament!

Le sommeil revient, une fois que l'on est assez fatigué de ne pas dormir.
Il faut boire beaucoup d'eau et consommer du sucre au début (limonade, coca) pour compenser le manque de sucre, faire une cure de vitamines B, et pour certains, aller en clinique pour éviter le délirium, ça arrive aussi.

Les douleurs ont été anesthésiées par l'alcool donc apparaissent, un peu de gymnastique ou de kiné, de la relaxation...
Et la dépression se soigne très bien avec un bon psy et un bon antidépresseur...

Bien à vous
Manue
Message édité 9 fois, dernière édition par Manue, 09 Juin 2014, 15:48  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Daniel
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6426
  • Inscrit : 25 Janvier 2012
  Lien vers ce message 03 Aout 2013, 8:15
Bonjour Emmanuelle et bienvenue

Je vais t'apporter une réponse sur un point

Pouvoir reprendre un ou deux verres par plaisir avec des amis est possible, mais, parce qu'il y a un mais

Il faut d'abord avoir atteint l'indifférence, avoir supprimé toute consommation d'alcool pendant quelques mois, avoir réappris à maitriser ses émotions

Si tu atteint ton seuil au bout de 1 voire 2 mois et que tu décides de reprendre la boisson par plaisir, tu replonges illico, les mauvaises habitudes n'ont pas eu le temps de disparaitre, cette fameuse zone du cerveau qui te poussait à boire n'est pas en sommeil

C'est ce que j'ai fait et ça m'a très bien réussi, par contre, tu auras d'autres avis différents, c'est ce qui fait la force de ce forum

Bises


La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 03 Aout 2013, 9:08
Bonjour

Le baclofène supprime la dépendance et permet d'avoir un rapport normal à l'alcool.
Donc oui, il permet d'obtenir ce que tu recherches

Pas vraiment d'accord avec Daniel, il n'est pas toujours utile de rester abstinent quelques mois.
Je ne l'ai jamais étée et je n'ai pas replongé.

De toute façon dans ton cas, je te conseillerais quand même de reprendre l'abstinence si tu y arrives.
Baclo et alcool ne font pas particulièrement bon ménage
Et puis replonge totale, ce n'est pas glop ..


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 05 Aout 2013, 17:27
Bonjour,
Merci Sylvie et Daniel pour vos points de vue qui m'ont fait réfléchir. J'ai pensé un instant à l'autre médicament à prendre à la demande, avant de boire, pas encore prête à me lancer au long cours et peur des effets secondaires. Peur surtout de devenir indifférente à l'alcool au point de ne pas apprécier le verre.
Envie cependant que l'envie d'un verre ne finisse pas dans la perte de contrôle.
Je cherche la demi mesure. Etre normale en somme http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oui.gif
Je sors de chez mon psy, suivie depuis le début de l'année par une première psy, j'ai souhaité changer de psy, un monsieur qui me donne plus confiance, qui m'a aussi changé de traitement. Et en parlant 5 minutes avec lui de ma reprise d'alcool qu'à ce jour je n'ai pas arrêté, il me parle d'emblée du Baclofène. Il est prescripteur (!!!) et me parle de ses patients: 8 sur 10 de sortis d'affaires. Minimise les effets secondaires. Très confiant.
Alors je suis vraiment vraiment très contente http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oui.gif

En tant qu'abstinente de 9 ans selon le programme qui marche très bien mais ne tolère pas le moindre petit verre, je ne veux plus de cela non plus.

Je ne veux pas être ivre pour sortir et danser, mais juste un peu gaie, un peu désinhibée. Car durant mes 9 ans d'abstinence totale, j'ai totalement arrêté les sorties, plus d'envie d'alcool, mais plus envie des autres choses non plus. J'ai fini par m'ennuyer ferme dans les soirées, au début pour ne pas flancher, j'ai freiné des 4 fers pour ne plus sortir.
Au final, je vis en recluse. Pas envie d'alcool, mais bon... Aujourd'hui, je veux revivre aussi.

C'est mon expérience personnelle, on est au mois d'Août, j'ai perdu du poids, il fait chaud, tout le monde est beau et bronzé, juste envie d'en profiter, et sans un verre, je sais que je ne le ferai pas. Grâce à quelques bières cette semaine, j'ai franchi le pas, me suis habillée, un peu maquillée, et fait le marché nocturne, pour prendre l'air, voir du monde et faire la belle :-) ça fait aussi du bien.

Le traitement antidépresseur lui me permet de faire d'autre chose, sans boire cette fois, reprendre la voiture, trouver du boulot et surtout le garder, parler au téléphone avec mes amis, etc.

Voilà tout le défi et si mon psy prend tout ça en main, alors pour moi, tout va bien. Je réapprends le lâcher-prise...

Merci pour vos témoignages, je vois qu'il y a vraiment beaucoup de nouveaux posts, s'il y a un ou deux médicaments qui peuvent soulager cette souffrance sans pour autant parler d'emblée d'abstinence totale, qui est possible mais en étant accompagné... mais qui à long terme, personnellement me pèse, même un jour à fois, alors autant le faire. Aucune raison de souffrir pour en arriver là.

Peut-être que certaines vieilles habitudes rendent le médicament miracle un peu tabou, tout comme la clope électronique qui me permet de moins fumer sans m'abstenir non plus, je crois aux miracles.

Donc voilà, tout ça pour vous dire que je suis officiellement future BacloAccro, vu que j'ai besoin de toujours m'accrocher à quelque chose !

Merci à ce forum et au boulot énorme que les modérateurs doivent avoir, quand je vois les nouveaux messages, j'en ai le tournis.
Mais je suis heureuse car j'ai connu le bonheur de sortir de la consommation triste, obsessionnelle et destructrice, et oui, l'euphorie nous attend au tournant...

Je vais un peu voir par là.

Bisoux
Message édité 3 fois, dernière édition par Manue, 19 Aout 2013, 15:42  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Aout 2013, 19:49
L'autre médicament c'est le nalmefène

Déjà, ses résultats semblent décevants.
Et puis s'il permet dans une certaine mesure de diminuer la consommation d'alcool, il ne supprime pas la dépendance

Ca seul le baclo le permet.
Il n'y a pas de dégout de l'alcool, juste un rapport raisonnable.

En clair il permet de guérir de l'alcoolisme, énorme et pourtant vrai ..


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 05 Aout 2013, 20:17
Oui je comprends la différence, nalmefene bien pour le buveur occasionnel mais excessif, d'après ce que j'avais compris. On sait que l'on va boire, on le prend et on boit moins. Mais effectivement, quand l'envie est quotidienne et continue... il faut bien un traitement derrière en continu...

Mon psy m'a dit d'y réfléchir jusqu'au prochain rdv, alors merci pour les informations. Ce qui est sûr c'est que je ne suis plus partante pour redémarrer une abstinence totale et seule mais que je ne veux plus être ivre, je n'aime plus ça.

J'y suis parvenue avec les AA, ça m'a énormément aidée pour reconstruire ma vie, ne plus boire du tout et être très heureuse ainsi.

Après, le temps passe, et aujourd'hui, je ne supporte plus cette abstinence totale, je cherche justement à ne plus être dans les excès...

Je confirme que depuis le premier verre repris, je ne sais plus m'arrêter ! (une semaine maintenant).

Je n'ai pas eu le temps de parler au psy des médicaments, c'est lui qui m'a parlé d'emblée du baclo ! il va se renseigner sur l'autre, et on reprend ça le 22/08.
Message édité 1 fois, dernière édition par Manue, 05 Aout 2013, 20:18  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Al RJ
  • Age : 57 ans
  • Messages : 374
  • Inscrit : 27 Février 2012
  Lien vers ce message 06 Aout 2013, 17:00
Bonjour,


Beau et poignant témoignage que le tien.

Le regretté docteur Ameisen a, avec énormément de sincérité et de justesse, évoqué les difficultés liées à l'abstinence dans son ouvrage « Le dernier verre ».

Le Baclo introduit une approche tout à fait nouvelle dans la lutte contre cette maladie.

Le Baclo agit comme un « désensibilisateur », ainsi que cela peut exister pour certaines allergies. Proprement bluffant !

L'abstinence ne permet aucun écart et semble être, pour beaucoup à tout le moins, une très rude épreuve, constante, de tous les instants. Avec un taux d'échec en finale malheureusement très élevé, malgré les efforts accomplis.

Pour beaucoup, dont je fais partie, l'abstinence n'est plus une nécessité. Cela me permet de retrouver confiance dans le cadre d'une vie sociale normale, avec des rencontres, des bonnes tables, des produits consommés avec modération, en confiance, sans effort particulier. Je suis plutôt du genre épicurien. J'aime encore certains produits pour leur goût et le plaisir qu'ils procurent sur un plan gustatif. L'ivresse, par contre, ne m'apporte plus aucune satisfaction.

Ces dernières années, en raison de mes dérapages qui devenaient de plus en plus incontrôlés, j'osais de moins en moins sortir, ma femme craignant (ce qui devenait de plus en plus fréquent) qu'à chaque sortie je ne sois dans un état pour le moins déplaisant pour elle… Et pour moi !

Voilà près d'un an et demi que j'ai connu l'indifférence. C'est un vrai bonheur malgré quelques difficultés liées à certains des ES spécifiques au Baclo.

Nombreux sont ceux qui connaissent une période difficile avec des ES divers et variés, avec des degrés d'intensité très différents selon les individus mais cela n'est que temporaire. Dans le rapport coût bénéfice, il n'y a pas photo !

Si tu parcours certains de mes messages, tu verras que je connais pour l'instant un problème lié apparemment à une interaction entre mon AD et le Baclo. Je procède à ce que je qualifierai de nouveaux réglages mais cela rentre déjà dans l'ordre, en une quinzaine de jours semble-t-il.

Je retrouve une qualité de vie que je ne pense pas avoir connue depuis des décennies… !

Belle nouvelle vie.

Porte-toi bien.

Al
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2013, 17:23
Bonjour et Merci Al pour ton témoignage bien détaillé.

Etant sous antidépresseur depuis Janvier, d'abord Seropram puis maintenant Seroplex, au moins mon psy pourra suivre l'interaction également.

Je suis contente de traiter la dépression avant qu'elle n'arrive, mais en effet, on verra pour la compatibilité des deux médicaments.

Il y a tellement d'effets secondaires dus également à l'abstinence que c'est difficile de faire la part des choses.

Pour ce qui me concerne, l'insomnie a été l'effet secondaire principal de l'abstinence.

Cela passe en quelques semaines, faut pas s'acharner ni s'énerver, ça finit par passer.

Je crois surtout aux partages lors de la nouvelle vie, entre ancien buveurs, et ce forum en est un exemple, un endroit où on est compris et pas jugé.

Sois patient Al, et n'hésite pas à travailler de pair avec ton psy, la confiance est essentielle.

Celle que j'avais avant ne voulait pas me changer le Seropram, alors que je sentais que pour moi, il avait ses limites. Je me sens nettement mieux avec le Seroplex, et là, chaque personne est vraiment différente.

L'abstinence totale n'est pas une torture en soit, on finit par s'y faire et j'étais accompagnée avec les AA.

Ce qui est difficile c'est au bout d'un moment, de se dire qu'après 9 ans d'abstinence, je ne suis toujours pas "normale" et qu'un seul verre représente une telle menace...

Et en pleine dépression, j'ai décidé de reboire, pour faire comme les autres... sauf qu'évidemment, rien n'a changé dans mon cerveau.

Au bout de quelques verres, quelque chose s'emballe et me fait boire plus que je ne le veux.

Donc j'ai hâte et espoir d'être accompagnée cette fois par ce traitement et aussi en même temps par ce forum.

Les témoignages et partages pour moi sont indissociables d'une nouvelle vie de qualité.

Pour le moment je suis demandeuse et pas conseillère :-) mais j'ai hâte de pouvoir aider les nouveaux comme on dit !!!

Mais comme ils disent : 1 jour à la fois.

Bises

Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de emeli
  • Age : 36 ans
  • Messages : 466
  • Inscrit : 29 Juillet 2011
  Lien vers ce message 06 Aout 2013, 18:32
Emmanuelle je te souhaite la bienvenue sur le forum, la dépression est un facteur de rechute malheureusement et on ne peut pas berner son cerveau . honnêtement le baclo pourra t'aider à trouver un façon de consommer de l'alcool comme monsieur ou madame devrais je dire tout le monde.

dans souffrance je pense que ce qui est entendu ici c'est cette façon de combattre l'alcool de le bannir de s'en priver comme s'il était un demon et d'en même temps se sentir isolée voir l'être car justement sans alcool la fête est moins folle ..


La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi on va tomber
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2013, 19:12
Merci infiniment Emeli, tout cela me donne espoir, tu as tout à fait résumé la situation !


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de brunoman
  • Age : 59 ans
  • Messages : 146
  • Inscrit : 27 Juillet 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2013, 22:41
Bonsoir Emmanuelle Merci pour ton témoignage et tu touches un point sensible .car effectivement je me pose la même question "boire normalement"j'ai tout misé sur le baclo(grâce aux conseils précieux de tous ces chers baclonautes)je débute simplement (40mg par jour)et je dois reconnaître une certaine distance vis à vis de l ´alcool sachant que je suis encore très fragile(heureusement je suis bien entouré,qu'elle chance inouïe d'avoir garder des amis après tous ces "déboires"....)je sais que la route est longue mais pas insurmontable ,régularité est je pense indispensable à la réussite du traitement et bien sur un gros soupçon de volonté .merci et à bientôt de te lire Bruno


6h 40mg. 10h40mg. 14h. 40mg
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 06 Aout 2013, 23:35
Bonsoir Bruno,

Merci pour ton message.

Je démarre dans quelques semaines, alors voyons si le "boire normalement" sera enfin possible !

La volonté, je dirais plutôt, savoir ce que l'on veut et ce que l'on ne veut plus.

Le cercle d'amis change, mais les vrais amis sont là, ceux qui m'ont suivie avant pendant et après sont là, pas beaucoup.

Mes amis de soirées ont disparu, de mon fait, et peut-être qu'en ayant moins peur de la rechute, je pourrais reprendre certaines amitiés avec modération...

Parler d'abstinence totale est très compliquée pour un alcoolique, même si elle est réalisable et pas si terrible qu'on ne le pense, disons qu'elle est plus difficile à admettre et nécessite un soutien permanent. Beaucoup de rechutes donc, aucun soin en réalité, pas d'alternative!!!

On a tous besoin du petit verre occasionnel, à mon avis, parce que c'est juste la volonté, pour moi, de revivre normalement, ou à peu près...

Bonne route Bruno et à très vite pour continuer cette aventure.

Bises
Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 07 Aout 2013, 23:30
Coucou Emmanuelle

J'ai bien vu, tu as changé ton avatar!
Encore en pleine mutation!

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 07 Aout 2013, 23:39
Bravo Babs pour ton sens de l'observation !
la mutation ne cesse jamais j'ai l'impression, enfin quoique, je sors tout doucement d'une période de 3 ans de recluse totale ! pas folichon puisque accompagné d'une reprise de l'alcool, et mon petit chat (ma douce Velvet) sur la photo est partie en Avril, ce qui a mis la cerise sur le gâteau!
Je ne compte plus que sur le Baclo pour muter dans le bon sens :-)
Bisoux Babs


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 07 Aout 2013, 23:53
Coucou Emmanuelle

3 ans recluse
Je connais

Et il faut se redresser ensuite, se soulever.
Difficile...
Oui, on est sans doute sans fin en mutation...

Mais je vois bien que tu as la pêche!

Bon, je vais peut-être aller essayer de dormir

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 07 Aout 2013, 23:59
Je voulais faire un petit point
J-14 avant le début du Baclo !
Ma consommation d'alcool en est exactement au même point qu'avant... j'évite juste d'être ivre, car je déteste ça, mais dès que ça va un peu mieux, je reprends le verre. Pas trop de gueule de bois, donc c'est pire qu'avant. Avant, je buvais un jour sur deux. Là, c'est tous les jours.
J'ai augmenté la dose. Commencé par la bière dont j'aimais encore le goût, et puis au bout de 2 litres, les kilos en plus, total dégoût. Un cran au-dessus, Rosé pamplemousse 7 degrés. Succulent.

J'ai l'impression d'avoir retrouvé un compagnon, mais évidemment, dans la réalité, je me sens plus seule que jamais!

Il n'y a guère que sur ce forum où il est permis de parler de consommation :-)

Je suis encore en période où j'apprécie la reprise, 9 ans d'abstinence, ce n'est rien à vivre, mais depuis le jour où j'ai repris le verre, il me semble devoir rattraper le temps perdu.
Douce sensation d'euphorie, laisser aller total, le lâcher prise, qui est interdit avec l'abstinence.

Mon médecin se bat pour que j'arrête de tout contrôler.

Un jour il m'a dit, vous pourriez boire normalement, modérément, j'ai failli lui sauter à la gorge.

J'étais totalement convaincue de l'abstinence totale, et pour moi, il n'existait aucune alternative.
En réunion, interdit de parler de psy ou de médoc, donc on passe.

Depuis que je bois, j'ai aussi décidé de mener ma vie comme je l'entends. Et oh miracle, un médicament permet de se soigner, de boire modérément pour un alcoolique... si je parle de miracle, c'est parce que j'ai bien été plongée dans l'abstinence 100%

Comme dit Sylvie, elle ne guérit pas cette abstinence.

Je suis impatiente de savoir si un médoc est bien capable de soigner cette maladie...

En tous les cas, je bois, je profite, mais il est temps que le 22/08 arrive, pour l'amour de mon foie et de mon pancréas, de mes kilos, et qui sait... encore une nouvelle vie ???

Bisouxxx
Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 0:00
bonne nuit Babs et gros bisous


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 14:15
Coucou Emmanuelle,

Comment vas-tu aujourd'hui?
Inutile de demander à un alcoolique de boire modérément: c'est justement ce dont il n'est pas capable.
Vivement le baclo!

Passe une bonne journée et à bientôt de te lire!

Bious

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de brunoman
  • Age : 59 ans
  • Messages : 146
  • Inscrit : 27 Juillet 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 17:05
Cas difficile pour nous tous...nous sommes vraiment dans un cas parralle sauf que je n'ai pas réussi une abstinence de 9 ans mais la je flippe pour le apreS... Pour l instant tiens le coup augmente de 20 mg samedi..,la bonne news analyse de sang nickel enfin presque et échographie du foie du pancréas et de la rate impeccable vraiment incroyable le toubib n'en revenais pas quand je lui ai dit ce que je consommais.....donc Emmanuelle on y croit tout va bien se passer!!!courage. Je t'embrasse en attendant de te lirexxxxx


6h 40mg. 10h40mg. 14h. 40mg
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 17:53
Bonjour les amis,

Merci de vos messages, ils me font drôlement plaisir.

J'ai reçu LE livre ce matin, "le dernier verre", symboliquement j'ai souhaité l'acheter neuf, livré en deux jours !

J'ai hâte. Ce forum m'a convaincue que ce livre faisait partie d'un processus, oui bien sûr, le médicament ne fait pas tout, et certains livres font déjà un bon effet sur le cerveau. Qu'il repose en paix.

Un effet négatif de l'alcool que j'avais oublié : la lecture... quand je vais me coucher, ben je dors... bien pour les insomnies, car j'ai même dormi sur mon canapé cette nuit pour profiter des courants d'air, moi qui ne peux dormir la fenêtre ouverte! mais mon rituel de lecture avant de dormir me manque...

Vivement le Baclo oui :-)

J'ai lu pas mal de fils hier soir, et je me dis que j'ai une grande chance d'être suivie par un médecin fantastique, et que mon psy soit prescripteur du Baclo! il pourra m'aider en cas d'effets secondaires. Affiner également mon traitement... il est de ceux qui ne cherchent pas les problèmes lorsqu'il n'y en a pas. Pour la reprise de l'alcool, il ne m'a pas pris la tête, il m'a parlé du Baclo, m'a dit d'y réfléchir, et qu'il ne souhaitait pas parler davantage d'alcool..
Bon point pour lui, l'alcoolique est obsessionnel avant tout :-)

Ainsi, je peux continuer à boire en jugeant de nouveau de ce que cela m'apporte ou m'enlève, en faisant le choix délibéré pour la suite... attendre 2 semaines est bon pour moi, apprendre la patience :-)


Pour la reprise du boulot, en fait je m'inquiète moins, je pense qu'il sera toujours préférable à être à la maison toute la journée...

A bientôt

Bisous
Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de emeli
  • Age : 36 ans
  • Messages : 466
  • Inscrit : 29 Juillet 2011
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 19:26
Coucou Emmanuelle,
bonne lecture je l'ai lu et sincèrement cela se lit très bien et aisément. Je vois que tu continue de cheminer.
je suis sure que ta reprise se passera bien ^^


La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi on va tomber
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 19:56
Merci Emeli,
Oui j'ai confiance... là je profite un peu de la reprise, pas bien, mais autorisée :-) je me prépare encore à une nouvelle vie, job, déménagement!! de beaux projets, sans Baclo je pense que je rechuterai bêtement...
bisous
Emmanuelle
Message édité 1 fois, dernière édition par Manue, 19 Aout 2013, 15:49  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 20:50
Coucou Emmanuelle,

Beaucoup de bonnes nouvelles te concernant!
Et de quoi t'activer.

La fameuse mutation est toujours en marche...

Continues Emmanuelle!

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 21:04
Bonsoir Bruno,
Oui les analyses de sang et échographies nickel je connais aussi.
J'ai 43 ans, et tout a basculé en novembre 2012. Mes analyses sont devenues "limites". Depuis j'ai fait un gros effort côté alimentation.
Abstinente totale depuis 9 ans, rien à signaler de ce côté, mais trouille terrible car je fume deux fois plus!

Maintenant que je rebois, je mange juste n'importe quoi, impossible de manger équilibré en buvant. Juste envie de Tuc, et autres cochonneries grasses pour faire passer la petite faim et le petit creux occasionnés par l'alcool.
Quand j'ai vu mon poids, stable depuis des mois, en accélération vers le haut, j'ai été très déçue.

Fort heureusement, j'ai vite arrêté la bière, faut trop en boire pour en ressentir l'effet euphorique et je suis dégoûtée maintenant.

Alors je suis passée un cran au-dessus, des rosés aromatisés, entre 7 et 9 degrés.

Et là, je me souviens, dans les tests pour "savoir si on est alcoolique", "changez-vous d'alcool ou adaptez vous les sortes d'alcool", oui, tout à fait, c'est ça qui va de travers.

Je crois au jour magique où seule chez moi je reprendrai mon coca light, que j'adore, compagnon depuis 9 ans. Au jour où, invitée, si je reprends une vie sociale, je boirai un verre de ce que l'on me servira, que je ne réclamerai plus mais que je pourrai me laisser aller.

Pour la bouffe c'est pareil, toujours peur de manquer en fait.

Donc très mauvaise invitée, très malpolie, à peine arrivée, j'exige qu'on me serve à boire, que ce soit un café, un verre d'eau, j'amène mon coca light avec, j'ai une énorme impatience de boire, quand je suis à l'extérieur...

Il y a quelque part une similitude avec le besoin de dormir avec un doudou, depuis des mois, oreiller en plumes contre ma bouche, je transpire énormément, effets secondaires de l'anti-dépresseur, accentué maintenant par l'alcool, mais j'ai besoin de mon doudou...

Je continue à vous tenir au courant et je vais vous lire

Bisouxxx
Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 21:15
Bonsoir Babs,
Quel plaisir de te retrouver !
Ce ne sont que des projets, mais le nouvel antidépresseur qui m'est prescrit est efficace, j'ai de nouveau de vraies envies, prête à faire des concessions. Déménager car j'habite en bord de mer, quelle chance, mais quelle plaie... pas de travail ici, donc s'éloigner un tout petit peu, un travail, le garder, puis trouver la maison idéale car la nouvelle idée est d'adopter un ou deux chiens. ça c'est très nouveau pour moi, mamie chat depuis toujours... prendre un chien, ouf!!!

Mais oui que de grands changements, dans ma tête seulement... un peu borderline à mes heures :-)))
Faut passer des rêves à la réalité et pour moi, c'est là la difficulté, cette purée de réalité, passer 9 heures au bureau, se plier, etc... je ne suis pas faite pour ça mais je n'ai eu aucun courage pour me lancer dans autre chose...

J'ai démarré une formation infirmière, réussi le concours haut la main, youpee, j'ai fait 8 mois d'école, les jeunes qui parlent en cours, pas possible, les infirmières et aide soignantes (je le mets bien au féminin), m'ont créé une phobie sociale.

Aucun souci avec les patients, j'adorais les soins techniques, le relationnel et la pédagogie, mais les soignants autour m'ont totalement détruite.
J'ai donc arrêté la formation et depuis quelques jours, mes amis de promo sont diplômés.

Perdu mon père détestable mais aimé les derniers mois en 2010, perdu mon chat qui m'a accompagnée dans mon grand changement de vie en Avril, ma mère qui se remet avec un nouvel homme... adoptée, retrouvé mes frères et sœurs, retrouvé ma mère biologique qui décède 3 mois plus tard, bref, un parcours pour le moins simple !!!!

Il y en a un là-haut qui ne s'est pas fichu de moi, c'est le moins que l'on puisse dire.

Cela dit, après avoir lu quelques témoignages, je vois qu'il y a toujours pire.

Alors je pense que l'essentiel est de pouvoir surmonter. Se dire que Dieu ne nous envoie aucune épreuve que l'on n'est capable de surmonter... j'y crois...

Rester entouré, les amis précieux, la famille qui nous aime inconditionnellement, et surtout soi-même.

Gros bisouxxx
Manue
Message édité 1 fois, dernière édition par Manue, 19 Aout 2013, 15:46  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Scribere
  • Age : 52 ans
  • Messages : 664
  • Inscrit : 07 Juin 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 22:02
bonsoir Emmanuelle... je viens de lire ton fil qui n'existe pas...

J'aime beaucoup ta manière d'exprimer les sentiments, les mots que tu mets sur ta souffrance... S'il te plaît, conservons un contact, tu me plais...
Message édité 1 fois, dernière édition par Scribere, 08 Aout 2013, 22:15  

Bah moi, sur ma lettre au père Noël j'ai écrit : je veux que mon papa arrête de boire de l'alcool. Vivement noël!

Poso : 7h=70 - 10h=70 - 13h=60 - 16h= 70 - 19h=60 soit 330 + 1 AD à 20h
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 22:21
Coucou Emmanuelle,

Beaucoup de choses à évacuer...

Dommage pour ton orientation professionnelle: moi je le garderai sous le coude et je me lancerai à nouveau plus tard... C'est ce qui te convient c'est clair.

L'entourage professionnel je connais et on s'y sent souvent -voire toujours- inadapté.
Mais tu vis, tu ne bosses pas pour eux! Ta fonction d'infirmière d'alors ne reposait pas sur tes relations avec certaines personnes mais sur ce que tu apportais à d'autres. C'est facile à dire...

Se fabriquer une carapace... L'indifférence face à certains, l"indifférence face à l'alcool.

Ce qui nous lie tous quelques soient nos parcours, c'est le manque...
Le doudou...

Cela dit tu avances... et continues.

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 22:29
Formation infirmière 3 ans, hors de question que je m'y remette. Je jette mon chapeau bas à toutes mes amies de promo qui sont parvenues au bout.
aide-soignante oui, un jour. Je dois me remettre financièrement, me refaire un bas de laine, mais tu as raison Babs, il y a des vocations, et moi m'occuper des mamies et papis c'est mon trip.
Chaque chose en son temps.

Merci de me dire que j'avance, parce que pour moi, tout se fait dans la tête, rien dans la réalité...
mais je crois au Baclo pour me redonner une nouvelle direction...

Je vais relire ton fil Babs, gros bisouxxxx

Scribere, je t'ai écrit mais n'hésite pas à venir partager sur mon fil.
Je débute et j'ose à peine intervenir sur le fil des autres, mais certains m'interpellent et je ne peux m'en empêcher.
Contente que mes paroles te plaisent, le plaisir immédiat est bien notre cause à tous je pense

Bisouilles
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 22:34
Mon fil qui n'existe pas??? hein ???
:-)


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 22:37
Coucou Emmanuelle,

Difficile d'accepter que tu baisses les bras et d'accepter que tu recommences la même formation. Il y a des traces...

Mais peu importe aujourd'hui.

Va à l'essentiel.

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 22:55
Babs,
ça date d'il y a 3 ans, j'ai fait 8 mois à l'école, je n'ai réussi à faire qu'un seul stage clinique, les prothèses de hanche, et puis au stage psy, face à un jeune autiste, je me suis liquéfié sur place, j'ai eu la peur de ma vie. Je venais de perdre mon père, autoritaire et colérique, mais je me suis rapproché de lui avec sa maladie, un autre homme, mais bon. 2 ans à m'en remettre.
Il n'y a que la limite financière aujourd'hui qui me motive pour retravailler. 4 ans que je bulle au bord de la mer... mais que je me suis isolée au possible.
J'aime ce forum déjà pour ça, reprendre des contacts.
En tant qu'enfant adoptée, c'est dur de perdre son père adoptif, sa mère biologique, bref, terreur de l'abandon, d'où le doudou et maintenant le verre...

Merci Babs
Bisouxxx
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 23:02
Coucou Manue,

Oui, va à l'essentiel, au présent, et étape par étape...

PS; tu as vu sur le fil que beaucoup étaient accompagnés par un psy?

Je suis passée par là aussi.

A cogiter.

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de manon2
  • Age : 51 ans
  • Messages : 853
  • Inscrit : 26 Janvier 2012
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 23:11
Hi,

J'ai parcourru ton fil avec beaucoup d'émotions.

Je te souhaite donc 'une belle indifférence';

Un bon parcours Baclo; en revanche, je ne comprends pas, pourkoi abstinence alcool 'et ' amoureuse, sexuelle?


Bonne route

Manon
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 23:12
Coucou Babs,
Je suis trop contente que ce soit mon psy qui m'ait parlé de Baclo alors que je doutais encore !!!
Essentiel à mon avis.
J'ai l'avantage d'avoir aussi 2 ans de AA, de quoi se reconstruire, et je n'écarte pas l'idée d'y retourner en réunion AA, mais je tairais les détails, médocs, abstinence non à 100%, ils sont un peu sectaires mais ils m'ont sauvé la vie, abstinence heureuse durant 9 ans, ce n'est pas rien.
Etape par étape comme tu dis, il n'y pas d'alternative pour nous...
Merci ma Babs,
Bisouxxx
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 23:15
Coucou Manue,

Désolée, j"ai zappé le passage 'psy'

A demain et bonne nuit!

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Scribere
  • Age : 52 ans
  • Messages : 664
  • Inscrit : 07 Juin 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 23:36
bonsoir manu... tu es une bombe à retardement... contacte moi de toute urgence ;)

bisous


Bah moi, sur ma lettre au père Noël j'ai écrit : je veux que mon papa arrête de boire de l'alcool. Vivement noël!

Poso : 7h=70 - 10h=70 - 13h=60 - 16h= 70 - 19h=60 soit 330 + 1 AD à 20h
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 08 Aout 2013, 23:37
Bonne nuit Babs et fais de beaux rêves, à demain :-)


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 4:08
Je teste déjà les effets de l'insomnie, le jour va se lever...
il est temps que tout ça s'arrête..boire pour rien en somme.. juste parce que c'est impossible de commencer et de s'arrêter...
ça n'a plus rien de drôle...


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Alain522
  • Age : 62 ans
  • Messages : 898
  • Inscrit : 03 Juillet 2012
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 8:34
Salut Emmanuelle

J'ai lu ton fil et je pense que l'expérience que tu as connu avec l'abstinence

n'a aucun rapport avec l'indifférence.

Dans l'abstinence ton psychique est toujours en guerre avec l'alcool, tu sais que tu ne peux pas te permettre d'y

toucher sans replonger. D'où tes idées de ne pas pouvoir faire certaine chose sans avoir bu.

A l'inverse dans l'indifférence tu te fou complétement de ce breuvage. Il ne t'intéresse plus, ce n'est plus ton

compagnon. Certain on peur de cette perspective, un nouveau moi, un nouveau regard porté le quotidien, la fête,

les réunions entre amis etc...mais ce nouveau moi peut aussi être le véritable toi.

Ca ne me gêne pas de ne plus consommé de l'alcool en apéro assis à une terrasse avec mes amis ou en réunion

festive. Non quand on à atteint l'indifférence on peut vraiment s'amuser, sans pour autant vouloir imiter les

autres ou reproduire les gestes d'un temps passé.

En ce qui concerne les "es" je ne pense pas que l'alcool est une grande influence sur eux.

Ils sont marqué sur la notice alors que ce médicament n'était pas destiné à l'alcool.

Que ça ralentisse le processus, idem, j'étais à plus d'un litre de whisky jour et j'ai connu l'indifférence en 3

semaines.

Etre régulière dans tes prises, y croire fermement et être patiente voilà les clefs de ton succès.

A +

Bisous Alain
Message édité 1 fois, dernière édition par Alain522, 09 Aout 2013, 8:35  

La vie c'est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil.
Moi je me couche avec le sourire."Grand coeur malade"Patients
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 11:52
Bonjour tout le monde,

Merci Alain, ton témoignage me rassure énormément et j'ai hâte d'y être, l'alcool m'a repris, pire qu'avant bien sûr. Ce n'est plus amusant, c'était un test et un besoin, je vais voir si mon psy peut me recevoir avant le 22/08.

Sinon je replonge dans mes livres AA en attendant, et surtout le livre d'OA. Comme disent les AA, on a les outils, reste à s'en servir.

J'ajoute un petit mot à l'intention de ceux qui seraient tentés d'utiliser la messagerie comme site de rencontres gratuites ou pire, passez votre chemin, je suis malade alcoolique et présente ici uniquement pour me rétablir et dans le futur, aider les nouveaux également.

Tout message privé ou demande de tchat à orientation autre que celle du forum sera ignorée, surtout quand je suis ivre, pas bien d'insister.

Un tel forum est une bénédiction, je le garde précieusement, pour le reste, il y a d'autres sites.

Amitiés
Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Alain522
  • Age : 62 ans
  • Messages : 898
  • Inscrit : 03 Juillet 2012
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 12:31
Re

Si ce n'est déjà fait je te conseillerais quand tu en auras fini avec O. Ameisen

celui de Beaurepaire qui est très instructif sur le Bacloféne.

Dans un tout autre style ,qui ne concerne en rien l'alcoolisme,

mais seulement l'envie énorme de s'en sortir: "Patient" de Grand corps malade.

En ce qui concerne le traitement , tu l'as peut être déjà lu, durant celui-ci tu peux voir ta consommation

augmenter. Donc pas d'inquiétude.

Courage et volonté

Bises


La vie c'est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil.
Moi je me couche avec le sourire."Grand coeur malade"Patients
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 13:25
Re Alain,
Super, des livres de chevet à venir ! je n'étais pas sûre de prendre celui de Beaurepaire, mais si tu le dis, je te crois.

Merci pour tes encouragements, cette rechute a au moins l'avantage que je me souvienne dans quel état on se trouve réellement après avoir consommé et le lendemain de la veille, toujours aussi peu agréable.

Je n'en redemande vraiment pas...

Bisoux
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Alain522
  • Age : 62 ans
  • Messages : 898
  • Inscrit : 03 Juillet 2012
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 15:25
Une dernière

si tu fumes le baclo à aussi tendance à augmenter ta consommation de tabac.

Bon a savoir tu as un fil sur la cigarette électronique sur ce forum.Tu m'y trouveras assé souvent . (au cas ou)

allé je te laisse

Bises


La vie c'est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil.
Moi je me couche avec le sourire."Grand coeur malade"Patients
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 18:38
ah merci Alain, ça aussi j'ai connu: fumer deux fois plus, une fois abstinente... et ça continue de plus belle.
Mais mes deux cigarettes électroniques sont prêtes, et n'attendent qu'encore un peu de volonté. Je les utilise de temps à autre mais après 15 jours d'utilisation je me suis lassée. Cela dit, les saveurs, c'est génial.

J'ai mon silver usa que je n'aimais pas les premiers jours et qui est devenu mon doudou préféré.

Je n'ai pas trop accroché pour l'instant et je suis pourtant convaincue.

J'en ai vu aussi les photos sur ton Facebook, elles sont classes.

Bien, ce soir, pas encore bu, avec cette horrible nuit blanche forcément, pas trop envie non plus, et décidé de ne pas boire aussi
Donc pour aujourd'hui c'est bon

Merci et Bises

Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 18:47
J'irai voir ton fil sur la cigarette électronique, il y a un très bon forum pour cela aussi, pareil, pour aider les fumeurs, c'est pas mal.
Si ça t'intéresse je t'envoie le lien par mp, mais à mon avis tu connais déjà.
Donc pareil, tu ne fumes du tout ?
Bravo pour ton parcours Alain, il faudra que tu nous écrives un bon bouquin un jour...
Bises
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 19:11
ça fait du bien de refaire un dîner normal ! et je me suis régalée en plus...
Bises
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Karine
  • Age : 46 ans
  • Messages : 18561
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 20:28
Félicitations à toi pour cette soirée sans alcool !

Du courage et des bisous !


Vidéo à ne pas manquer : témoignage d'une guérison -----et ce reportage-----Alcoolisme, des remèdes miracle ?

Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 20:38
oh Merci Karine, c'est super gentil
en plus je me suis mise tranquillement au lit pour commencer le livre du Dr Ameisen, donc ce soir, que du bonheur
Seulement l'appel de la clope qui me fait me relever :-)
Bises
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de manon2
  • Age : 51 ans
  • Messages : 853
  • Inscrit : 26 Janvier 2012
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 21:44
Coucou,

Abstinente, alcoolet sexe allaient de pair?http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_ouais.gif
http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_lol.gifC'est dommage cela!d'avoir fait une croix ainsi sur sa vie de 'femme'!http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_goutte.gif

Bon, ben raison de plus, pour prendre le Baclo, prendre soin de toi, rencontrer des Hommes!te faire courtiser et songer au désir 'sans être inbibée'.

Bises
Manon
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Aout 2013, 22:01
Oui Manon,
Mon abstinence a eu pour effet de vouloir m'isoler de plus en plus, parce que justement le petit verre n'est plus autorisé...


Si ça peut marcher pour la compulsion alimentaire ce sera encore mieux, la bière m'ayant fait reprendre des kilos si chèrement perdus !

C'est un beau parcours que tu me prévois en tout cas ! Merci de ton soutien.
A bientôt
Bisous
Manue
Message édité 2 fois, dernière édition par Manue, 19 Aout 2013, 15:53  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Alain522
  • Age : 62 ans
  • Messages : 898
  • Inscrit : 03 Juillet 2012
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 7:58
Salut Emmanuelle

Ce que tu me dis est marrant car mon psy m'à dit la même chose:

pourquoi n'écrivez vous pas un livre (idée à suivre)

Pour la eclope quand j'ai commencé j'ai de suite arrêté la tueuse.

J'ai voulu baisser trop vite le taux de nicotine et me suis remis à la vraie.(Pas + de 10 par jours)

Puis une collégue m' offert une nouvelle ec avec batterie à voltage variable et un F5 comme clearomiseur.

Je n'ai pas quitté ce nouveau quit de la journée ,sans toucher la vraie clope.

Donc depuis + d'un mois je suis à la cigarette électronique.(mais je suis passé à 20mg en nicotine.

C'est quand même moins facile que le baclo, car il me faut un peu de volonté, ce qui n'est pas mon fort.

Coté forum tu peux le mettre sur le fil de la ec, si je le connais(ce qui n'est pas sur,ça peut en intéresser

certain.

Bonne journée

Bises Alain


La vie c'est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil.
Moi je me couche avec le sourire."Grand coeur malade"Patients
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 10:06
Bonjour Alain, Bonjour les amis,

Alain: J'ai vu sur ton fil que le lien est déjà mentionné plusieurs fois.

En le lisant je me suis dit aussi, mais en fait, j'ai largement sous-estimé ma consommation, certes, je fume des lights, mais j'ai presque un paquet par jour en ce moment. Ne comptons pas ce que je fume depuis que je rebois, ça c'est bonus.

Du coup je me suis commandé du 16 mg n'ayant pas vu le 20 mg. Et je n'arrive pas à vapoter beaucoup, ça me fait tousser très rapidement.

J'ai pris l'ego 1000, et les clearo qui me conviennent bien, mais je passe souvent en courant continu pour que ce soit moins fort.
Je me suis lassée du goût un peu plastique... mal dosé.

Oui pour le livre j'y ai pensé d'emblée, mais en me disant que pour l'instant, tu n'avais pas forcément envie d'aller creuser tout ça.
Un jour peut-être.

Bien, tout à fait hors sujet, mais comme c'est mon fil, on a le droit hein ?

J'apprécie ta sérénité et je vais sur le bon chemin.

Plus général :

Du mal hier à lâcher le forum et ensuite le livre du Docteur Ameisen, il écrit avec naturel et sincérité, du coup, on n'a pas envie de le quitter.

Ce qui me plaît bien c'est qu'il a aussi été imprégné des AA, et je me dis avec bonheur que cela est sûrement complémentaire, pour la suite.

Même si je retourne en réunion, je sais que je ne parlerai jamais de conso modérée et encore moins de médoc, mais pour tout ce qui est sérénité et rétablissement, ils sont vraiment top. Des alcooliques comme nous quoi ! C'est cela qui m'a le plus soulagée, de ne plus me sentir seule au monde !

Donc même si je ne re-consomme que pour deux ou trois mois, je sais que j'aurai besoin d'y retourner, ils ont été pour moi magiques m'enlevant l'obsession en quelques heures.

Cela permet de de souvenir d'où l'on vient, on l'oublie très vite, et surtout d'aider des nouveaux.

Mais pour moi cette fois, cela se fera avec un vrai médicament pour soigner le petit morceau défaillant du cerveau, à vie bien sûr.

Belle journée à tous

Bisous
Emmanuelle


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 13:07
Coucou Manue

Tu gères bien je trouve, malgré ta consommation...

Dommage que tu ne puisses te lancer maintenant, tu m'as l'air tellement prête!

Bon, on te le répètera sur le forum: patience, patience...
C'est un leitomotiv... Mais ton expérience te l'a appris.


Moi j'ai du mal . J'ai commencé le baclo il y a trois mois, je vois les doses monter, des signes, mais pas encore la délivrance.
C'est loooooooooooong.
Alors je regarde derrière moi, toutes ces années passées, finalement, 3 mois, une pichnette...

Tu deviens addict au forum? je connais ça. Difficile lorsqu'il n'y a personne au bout du fil.
Du coup je me parle et c'est pas mal aussi.
Ce n'est pas une dépendance inquiétante.

Bious

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 13:53
Bonjour Babs,

Je gère ça va, et vraiment, le rdv dans 2 semaines, c'est bien. Je veux avoir temps d'assimiler, la précipitation n'est pas bonne conseillère.

Avec mon antidépresseur je n'ai pas eu le choix et cela c'est passé merveilleusement bien, des doses infimes, qui me paraissaient ridicules, mais qui m'ont permis de m'y accrocher sans trop d'effets secondaires.

J'en ferai autant avec le Baclofène.

3 mois ce n'est rien et d'après ce que j'ai compris sur ton fil, tu as encore de la marge pour une dose seuil.

Je suis sure que tu as changé ton regard à l'alcool, peut-être même ta consommation... mais je te pose la question ? qu'en est-il ?

On ne voit pas nos progrès, comme pour la perte de poids, trop pressé, ça ne marche pas. Mais au bout de 10 mois, 1 an, la différence est énorme.

Patience et régularité, pas d'exagération, c'est notre seule chance ce traitement et on le prendra à vie, donc vraiment, il n'y a pas le feu au lac :-)

Mon médecin m'a mise au défi d'apprendre la patience et l'endurance, je perdais 500 grammes par semaine, mais au bout j'ai perdu 14 kilos, un jour on réalise combien c'est énorme.

Faut pas regarder la ligne d'arrivée car il n'y en a pas.

Gérer ses effets secondaires, je crois qu'il n'y a que cela à viser avec le Baclo, augmenter selon ses possibilités, doucement, comme on nous le dit, et continuer de vivre sans en faire une nouvelle obsession.

Bisoux

Manue

PS : pas l'impression de parler dans le vide, c'est comme en réunion AA, les taiseux il y en a, et je sais que tout cela est utile à un moment donné ou un autre. En réunion AA on témoigne, mais personne ne nous répond. On écoute les témoignages des autres et on prend ce que l'on peut, le reste on laisse.
C'est ainsi que ça marche, parce que l'alcoolique est rebelle et n'apprécie pas forcément les conseils :-)
Et tout tout de suite aussi... mais ça s'apprend...ouf !
Message édité 1 fois, dernière édition par Manue, 10 Aout 2013, 13:56  

De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 14:46
Coucou Manue

Contente de te lire!

J'ai rarement eu un traitement médicamenteux, donc je pensais être vite réactive.
Non, tout ça reste très aléatoire.
Oui, ma consommation a énormément diminué tu as raison.

La dépendance reste, les cravings aussi.
C'est ce que j'attends:
que je puisse aller me coucher un soir en me disant:
Qu'as-tu fais de ta journée?
Et je pourrai énumérer tous les moments vécus de celle-ci sans qu'il soit jamais question d'alcool.
Même et surtout si c'est une sale journée.

J'ai plein de choses à faire chez moi et ne me soucie que du forum et du baclo!
Papotons, papotons...
Je vais envahir ton fil (blague)

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 15:16
Au plaisir de te lire aussi Babs,

Ta conso a énormément diminué ! ben voilà ! en 3 mois, si ça ce n'est pas déjà une victoire !!!

Moi j'ai supporté une abstinence totale de 9 ans pour en revenir au même point, consommer autant qu'avant, alors comme tu as dit, 3 mois, une pichenette.
Du moment que tu le supportes.

Fais donc ça, tu te fais ton petit journal comme je le fais depuis des années, tu peux noter ta consommation ou pas, mais surtout voilà, les petites choses que tu as faites aujourd'hui.

Ne vise pas l'abstinence totale ni la disparition du Craving, ce miracle, on l'attend tous, mais de boire moins est pour moi la plus grande des victoires.

Pouvoir s'arrêter avant de tomber... prendre le temps de déguster... et surtout que l'alcool n'organise plus toute notre vie...

Etape par étape.

En plus je vois que tu entames une période d'euphorie, il parait que le Baclo fait ça, mais pour l'avoir aussi connu, les petites victoires sur l'alcool aussi!!!

On voit de nouvelles fenêtres s'ouvrir, des choses auxquelles nous étions obligés de renoncer parce que c'est l'alcool qui décidait de tout !

J'aime lire et écrire, donc lâche toi :-)

Bisous
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Hors ligne BB Féminin
Avatar de BB
  • Messages : 6259
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 16:07
Manue

En fait j'ai beaucoup écrit à une époque mais il y a trèèèèèèèèèèèèèès longtemps.
Plus le réflexe.
J'avais donc décidé que mon fil correspondrait à une espèce de journal intime un peu censuré, disons.
Mais je ne m'y tiens pas, et puis ce serait gonflant, et puis on est dans la communication avant tout.

Je buvais le soir, tous les 2 jours et beaucoup beaucoup.
C'était réglé avec mon emploi du temps pro. pas de taf le lendemain matin, le temps d'émerger
Un handicap invisible comme on dit: blessures d'enfance, puis manque d'estime de soi etc...

Maintenant je suis en phase de rebondissement:
je bois tous les jours ( oui!), d'entrée le matin, mais beaucoup moins au total ( la même quantité en fait si je calcule )
Va comprendre. Je ne cherche plus à analyser, je constate.

Tu vois pourquoi pour l'instant je ne le vis pas comme une réussite, évidemment?
On dirait que la dépendance qui était brutale, violente, s'est étendue, a détendu ses tentacules... Et elles sont là, juste moins menaçantes.
Alors c'est vrai je suis inactive....

Je pars un moment

Bisous

BABS


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre.
 
Avatar de Fripoune (zen)
  • Messages : 4412
  • Inscrit : 11 Novembre 2012
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 16:12
Bonjour Emmanuelle,

Je t'ai découvert sur le fil de BABS,
alors je viens me joindre à vous et papoter un peu.

Quelle calme,quelle sérénité transparait dans ce fil.
15 jours encore avant ton rendez-vous !
Et tu lis ,tu t'informes...BRAVO à toi.

Je vais répondre à une de tes questions:
Alcoolique depuis de nombreuses années,
j'ai toujours fonctionné au Whisky-coca.
Seule,avec ma bouteille comme toi.

J'ai démarré l'aventure du baclo.
Indifférente depuis mars 2013 ,
je te confirme la possibilité de boire un verre ou deux,
par plaisir.
Par contre, pour ma part, je n'ai jamais pu reboire un whisky-coca,
rien que le sentir ou de la voir, ou même de l'imaginer,
j'en ai la nausée.

Alors en apéro, de temps en temps,un kir.
Et pourquoi un verre de vin partagé en soirée avec des amis.

Jamais plus de deux,
Jamais d'envie de recommencer seule le lendemain.

A l'Indifférence,s'ajoute ce sentiment de délivrance.
Toi aussi ,tu verras, tu y arriveras !

Si tu as d'autres questions...je suis là.

(mon parcours est dans ma signature...)

Bises.


Dose seuil: 300 mg ( Mars 2013)
Descente Amorcée en Juin 2014.

11/11/2017 150 mg

25/02/2016 Arrêt de la Cigarette ( Champix)
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 16:19
Coucou Fripoune,
Merci j'ai bon espoir vraiment,

Merci de me rejoindre sur mon fil, c'est agréable et ça me touche tellement, j'ai l'impression de retrouver des émotions passées, c'est bon.

Et je suis en train de lire ton fil, depuis le début :-) quel suspens !!! j'en suis à Janvier...
Bon tu as enlevé le suspens en me donnant ta date d'indifférence... :-)

Oui les boisson anciennes compagnes ne sont plus nos préférées après, je comprends. Whisky coca, le coca pour faire passer le goût dég du whisky. Le whisky juste assez fort pour saouler, vu qu'on devient dépendant, donc rien d'autre ne fait effet...

Durant ma reprise, j'ai repris la bière, ma boisson d'avant, je ne la supporte plus du tout... et puis beaucoup trop faible donc 3 litres de bières non, pas possible. tout doucement j'augmente les degrés, on connait l'histoire...

Donc là j'en suis aux rosés aromatisés, belle cochonnerie, 7 degrés, pas trop coupable de descendre les bouteilles à vue d’œil.

Jamais de ma vie je n'ai consommé aussi tôt. Mais ça c'est aussi parce que je ne travaille pas...

Je continue ton fil donc... bonne lecture de l'après-midi de ma Fripounette

Bisouxxx


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Aout 2013, 16:37
Babs,
Lorsque je travaillais, j'avais aussi mon rythme de croisière, un jour sur deux.

Je pense que le corps féminin a certaines limites aussi.

Donc une journée bien, je buvais après le boulot, au début en compagnie, pis finalement seule : effet direct de l'alcool: l'isolement

Et le lendemain gueule de bois, pas gentille avec mes collègues, mais j'assurais au boulot, ni clope, ni alcool ni café, impossible (un peu comme hier)
Le surlendemain, clean, donc hop on fête ça et ça recommence (comme aujourd'hui).

J'en ai pris conscience le jour où, au boulot, quelqu'un me fixe un rdv, et je me vois encore compter sur mon agenda, un jour sur deux pour savoir quand poser le rdv.

Maintenant que je suis à la maison à profiter du temps qu'il me reste avant d'être "obligée" d'aller bosser, oui, c'est tous les jours et à pas d'heures..

Le café du matin c'est juste pour se donner bonne conscience. Je n'ai même pas faim, moi la gourmande...

Pendant que je buvais, je n'ai plus lu une seule page, et à la fin, je n'arrivais plus à écrire et ça devenait déprimant.

Un des plus grands bonheurs de l'abstinence a été de commencer et terminer un roman, puis de lire, chaque soir de ma vie...

Ne plus voir les bouteilles vides au sol... enfin, plein de bonnes choses à apprécier.

Les AA m'ont toujours conseillée de ne pas chercher le pourquoi... mais le comment... comment y arriver...
le Pourquoi, je m'y penche, mais je crois qu'il n'y a pas de réponse. OA parle d'anxiété, et je recommence à boire alors que mon anxiété est guérie !!!

La joie comme la peur engendre l'envie de boire!!! la colère... la célébration... le seul verre qui m'a manqué était les 50 ans de mariage de mes parents... Joie

Ensuite un verre pendant les vacances... Joie...

Le décès de mon père, pas un instant je n'ai pensé à l'alcool...

On peut chercher toutes les raisons du monde, il est évident qu'à la base nous avons une défaillance ou bien, ce que je crois volontiers, un truc en plus, la sensibilité, l'empathie, l'intelligence.

Les surdoués, les génies, les QI élevés, ils deviennent marginaux parce que rien dans la vie courante n'est vraiment adapté...

La génétique aussi, en retrouvant ma famille biologique, sur 9 enfants d'une maman bio alcoolo, 4 alcooliques, 1 accro au casino, 5 sur neuf je dis, pas mal la génétique aussi... après oui, l'adoption, l'abandon, la peur de manquer, etc...

Mais une fois que l'on trouve l'explication, ça ne règle rien du tout.

J'ai retrouvé ma famille biologique. J'ai eu cette chance. De fille unique j'ai retrouvé ma maman biologique et 8 frères et sœurs.

J'ai perdu ma maman retrouvée 3 mois après!!! à 34 ans...

Ayant retrouvé mes frères et soeurs, ayant peur de les perdre, j'ai alors arrêté de boire, donner une autre image de leur nouvelle sœur. ça a tenu 9 ans.

C'est le doudou que je cherche avec mon oreiller et ma couette (maman bio), la seule personne que j'ai envie de toucher. Ma famille adoptive ne peut pas me toucher... pas possible.

C'est aussi ma marginalité, contente d'être spéciale.

Je ne crois pas qu'il faille se censurer bien au contraire.

Lorsque l'on fait un témoignage, cela permet à d'autres de se reconnaître, d'être rassurés, et si ça se trouve, ils vont s'en sortir grâce à un mot, une confidence.

Je rejoins les AA sur un point, moi d'abord. Se soigner. Le reste suivra. = égoisme éclairé, une fois que tu t'en sors, tu vas aider les nouveaux, histoire de ne pas oublier d'où tu viens et de conforter ton abstinence....

Bisouxxx
Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Forum verrouillé Remonter en haut de la page




forum baclofene