Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Attention le SELINCRO arrive...

Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 12:58
Attention le SELINCRO arrive... et certains médecins, peu informés, se laissent séduire par les visiteurs médicaux, les belles plaquettes http://www.lundbeck.com/upload...9decins_PGR.pdf et...

C'est une grande opération marketing.

Soyons sérieux :

Le Selincro ne traite pas l'alcoolo-dépendance, d'ailleurs il ne prétend pas le faire.

La commission de transparence de la HAS a précisé que son intérêt est qualifié de MINEUR : "Au vu des données disponibles, la commission considère que SELINCRO, en association à une prise en charge psychosociale, apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) par rapport à une prise en charge psychosociale seule dans le traitement de l’alcoolodépendance." http://www.has-sante.fr/portai...2013avisct12915

Notre Ministre a, d'autorité et contre l'avis de la HAS, décidé de son remboursement ! pas grave, c'est nous qui payons ! à 3,60 € le cachet !
A 50 € la boite, le laboratoire Lundbeck se prépare à de belles entrées financières.

Et pourtant, comme je l’écrivais dès décembre 2012 : "Du mercurochrome sur une jambe de bois !" NALMEFÈNE / SELINCRO KÉZAKO ?


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 14:08
Oui belle plaquette ..
Je retiens les effets indésirables. En gros les m^mes que ceux du baclo
C'est cher payer pour diminuer sa consommation d'alcool de quelques verres et rester dépendants ..


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Azama
  • Age : 69 ans
  • Messages : 4700
  • Inscrit : 22 Septembre 2013
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 14:16
Ca y est, ils on placé leur daube?

Désespérant!


"La musique? C'est de la sculpture fabriquée avec de l'air!" Frank Zappa.
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 14:33
Et avec de tels moyens financiers (il y a tellement à gagner) que nous sommes tout petit... :fsb2_yes:
Aux armes (aux claviers) citoyens :fsb2_yes:
- http://www.medscape.fr/voirarticle/3600953
- http://www.lemoniteurdespharma...-septembre.html
- http://www.legeneraliste.fr/ac...n=NL_infodujour
- http://www.lequotidiendupharma...=NL_quotidienne

Le pompon revient au FB de l'ANPAA https://www.facebook.com/perma...327374177308989 qui reprend un article transmis par "Revue Le Fyler" en omettant un "détail"... "Revue Le Flyer en n'omettant pas de préciser que le rédacteur de cette publication est un salarié de la firme qui va commercialiser le médicament http://bmjopen.bmj.com/content/4/9/e005376.abstract" !!! :fsb2_sorry: :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de benbb
  • Age : 40 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 15:07
Haureusement que j'ai commencé mon traitement au baclo il y a 1 mois avec Selincro j'aurais perdu au moins 6 mois 1 ans de traitement inutil avant qu'on me prescrive le vrai traitement qui marche.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Daniel
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6426
  • Inscrit : 25 Janvier 2012
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 15:15
Salut Yves

Avec cette merde si je comprends bien, tu gobes quelques cachetons avant de sortir et tu peux t'enivrer tranquille

Mais est ce que la marée chaussée est conciliante quand tu sors de boite? avec l'ordonnance tu as le droit de conduire avec 2G? :fsb2_mad: :fsb2_mad: :fsb2_mad:

Bien à toi mon pote
Message édité 1 fois, dernière édition par Daniel, 23 Septembre 2014, 15:16  

La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin
 
Avatar de benbb
  • Age : 40 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 16:15
ça sort dés aujourd'hui, je vais en parler à ma petite pharmacienne pour faire un peu de lobbying négatif.

D'un autre côté si il n'y avait pas le baclo on serait bien content qu'il existe, on ne peut reprocher aux labos de faire des recherches sur le sujet.

Maintenant j'espère vraiment que le baclo va se généralisé, pas facile avec le lobby des alcooliers en France, j'espère que les médecins prescripteurs vont se généraliser, si le baclo marche pour moi (je croise les doigts) ça me ferait chier de m'appercevoir d'ici quelques années que les médecins ne préscrivent plus ou arrêtent la prescription. Avec Selincro, je sens qu'il va y avoir un bon nombre de médecoins qui vont se dire "tiens un truc qui vient de sortir, je pensais essayer le baclo mais je vais me mettre au Selincro".

Je le sens gros comme une maison, nous qui en connaissons beaucoup plus que nos médecins généralistes sur l'alcoolodépendance et les différents traitements, on va devoir se battre pour avoir notre traitement et user de techniques de persuasion pour quémpender notre traitement.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 16:24
Encore une pelleté pour le trou de la sécu.

ps: je me suis permis de paraphraser ton "mercurochrome pour une jambe de bois" dans un commentaire sur http://www.lemoniteurdespharmacies.....html


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 16:43
Merci :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de Boomer
  • Messages : 316
  • Inscrit : 16 Aout 2013
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 19:26
Vous me faire peur la....
Qui a t'il de si grave à sortir une molécule censé aider les alcoolos que nous sommes tous ici?
A vous lire, c'est presque un crime qui de déroule sous nos yeux!
OK, il n'agit pas comme le baclo, certes, mais de la à descendre de la sorte un nouveau traitement aussi vite...
Vous me faite peur! :fsb2_cold:


S’il y a un problème, il y a une solution.
S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» – Bob Marley
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 19:34
Je pense qu'Yves pourra te répondre plus précisément.
Mais en gros, on a une molécule qui a fait ses preuves et qui marche pour supprimer l'addiction, qui n'est pas reconnu par les autorités, enfin faiblement avec une RTU boiteuse, et on nous ressort un énième traitement extrêmement limité, qualifié par le HAS "d'effet mineur", qui obtient une AMM directe... ça te fait pas peur?


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Patrick99
  • Age : 59 ans
  • Messages : 294
  • Inscrit : 27 Juin 2012
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 19:45
Je pense qu'Yves pourra te répondre plus précisément.
Mais en gros, on a une molécule qui a fait ses preuves et qui marche pour supprimer l'addiction, qui n'est pas reconnu par les autorités, enfin faiblement avec une RTU boiteuse, et on nous ressort un énième traitement extrêmement limité, qualifié par le HAS "d'effet mineur", qui obtient une AMM directe... ça te fait pas peur?


A 50 euros 14 cp.

Il est pas prêt de se boucher le trou de la secu.
 
Avatar de veillant
  • Messages : 355
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 19:56
Vous me faire peur la....
Qui a t'il de si grave à sortir une molécule censé aider les alcoolos que nous sommes tous ici?
A vous lire, c'est presque un crime qui de déroule sous nos yeux!
OK, il n'agit pas comme le baclo, certes, mais de la à descendre de la sorte un nouveau traitement aussi vite...
Vous me faite peur! :fsb2_cold:

tu as la peur facile. Oo
tu penses pas que detourner des patients d'un traitement qui marche, au profit d'un n'apportant rien de d'exceptionnel c'est grave ?
le temps perdu pour les futurs patients!
c'est un medicament lancé à grand renfort de pub, dont les medecins des CSAPPA semblent tout de suite favorables (on se demande bien pourquoi d'ailleurs, quand on voit la guerrez qu'ils ont fait au Baclo)

sans compté le prix, que tu vas payé de ta poche cher ami, car la sécu, c'est toi aussi.
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 19:57
Bonsoir Boomer,

Jack, Patrick et Veillant t’ont très bien répondu.
Pas besoin de moi :fsb2_yes:

Bonne soirée,
Yves

PS : j'ajoute que le Selincro, c'est principalement pour le fric :
- 1) il ne soigne pas l'alcoolo-dépendance, mais plein de fric pour Lundbeck, et tant pis pour NOTRE sécu et NOS mutuelles...
- 2) comme il y a le 1), toute la filière des alcoologues est d'accord avec ce médicament... pas de tollé comme avec le baclo... et ils gardent leurs clients et leur job, jusqu'à ce que mort s'en suive... :fsb2_sorry:

Ne l'oublions pas (et eux ne l'oublient pas), un malade guéri au baclo, c'est un client de perdu !
Message édité 3 fois, dernière édition par Yves Brasey, 23 Septembre 2014, 20:08  

"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:01
Ce qui se passe est très simple.
Les addictos sont contre le baclo parce que leur clients vont leur échapper et vont donc plébiciter ce médoc qui ne remet rien en cause.
Les médecins vont pour certains se laisser convaincre par manque d'infos
Les alcooliques vont donc se retrouver à creuser le trou de la sécu avec un nouveau médicament inefficace mais profitable pour le labo qui le commercialise et perdre leur temps et leur santé.

Je pense qu'informer sur la réalité des choses est normal
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 23 Septembre 2014, 20:03  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:05
Boomer qui est nouveau, ne doit pas avoir conscience de cette problématique.
Il a du lire le titre du fil est pense qu'Yves est contre toutes nouvelles molécules alors que ce fil traite d'un problème de politique de santé public.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Hors ligne MM Masculin
Avatar de MM
  • Messages : 1757
  • Inscrit : 21 Mars 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:07
Existe-t-il une plaquette baclo vs selincro à distribuer devant mon ANPAA favori et à laisser au café lecture ?


"Impossible ? I'm possible !"


"Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant : le changement."
- Dalaï Lama -
 
Avatar de Boomer
  • Messages : 316
  • Inscrit : 16 Aout 2013
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:09
Ok ok, je comprend mieux...
Non non Jack, je pense rien du tout... :fsb2_yes:
Je me demandé juste le pourquoi de tout ça, mais je comprend mieux maintenant...


S’il y a un problème, il y a une solution.
S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» – Bob Marley
 
Avatar de Patrick99
  • Age : 59 ans
  • Messages : 294
  • Inscrit : 27 Juin 2012
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:12
Au fait quand sont publiés les deux études sur le baclo?
Message édité 1 fois, dernière édition par Patrick99, 23 Septembre 2014, 20:13  
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:13
@ MM

Nous avons les cotisations des adhérents à l'association Baclofène comme moyens financiers... pas les millions d'euros de Lundbeck.

Donc, "non", pas de plaquette à distribuer.

Mais un grand merci pour l'intention.

@ Patrick

vers novembre...
Message édité 1 fois, dernière édition par Yves Brasey, 23 Septembre 2014, 20:15  

"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de Thunderroad
  • Messages : 200
  • Inscrit : 29 Avril 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:26
C'était donc pour cela qu'il voulais me faire patienté l'addictologue!
Strategie commerciale, mai les medecin sont ils dupes?
Ou font ils semblant?
Merci pour l'info...
Courage a l'association...
Ca donne envie de se battre, mais combien vont ils encore tomber dans le panneau...


Début traitement : 27/04/2014
Seuil atteint : 03/09/2014 à 190 mg
Aujourd'hui: 100 mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:33

Strategie commerciale, mai les medecin sont ils dupes?
Ou font ils semblant?

Certains en toute bonne foi tombent dans le panneau.
Les commerciaux du labo se gardent bien de donner l'avis de la HAS, ils préfèrent fournir des synthèses d'études faites par le labo

D'autres savent pertinemment que c'est peu efficace mais ça leur permet d'attirer des clients à qui ils diront dans quelques mois : dommage cher monsieur, ça ne marche pas pour vous, il va falloir en venir à l'abstinence
Message édité 2 fois, dernière édition par Sylvie, 23 Septembre 2014, 20:34  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de veillant
  • Messages : 355
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 23 Septembre 2014, 20:34
les medecins ne sont pas des idiots, mais ce sont des hommes.
et le Baclofene part avec un très gros désavantage;
la posologie qui n'est pas fixée, ainsi que la dose efficace qui déboussole.
quoiqu'on en dise, ça leur demande un investissement de "medecin de famille" qu'ils savent pas tous faire.
ils doivent prendre le temps avec le patient, s'investir et s'interroger.
merci à tous ceux qui le font, les autres...
manquent de tout ce que leur metier demande :
écoute, patience, remise en cause et probité.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 13:56
En complément, un autre lien sur l'inefficacité du Selincro®

http://www.cbip.be/Folia/2014/F41F06E.cfm


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de alex60
  • Messages : 89
  • Inscrit : 08 Septembre 2014
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 16:30
bonjour à toutes et à tous,

Ayant cherché en vain un prescripteur de baclofène dans ma ville, je me suis retourné vers le centre d'addictologie.

J'avais rendez-vous aujourd'hui à 15h30 avec un médecin addictologue, qui me parle d'un tout nouveau traitement. Là je me suis dis chouette !!! Ah non c'est pas du baclo.

Le docteur me dit que ça aide à moins consommer, que l'on n'est pas obligé de le prendre tous les jours si on est sûr de ne pas boire, qu'il n'y a aucun effet secondaire (là j'ai commencé à douter), ni d'accoutumance, qu'un seul à midi est c'est bon.

Vite fait au retour, je pianote sur internet et puis quelle désillusion : cela ressemble à une escroquerie !!!
Je jette un coup d’œil sur le site baclofene, et c'est marrant (façon de parler) il un sujet ouvert à propos de ce médoc.

Ah j'allais oublier de donner le nom : du Selincro.

Je vais quand même essayer, de toute façon j'ai pas trop le choix.

Bon point pour le médecin, il me fait faire une prise de sang, une écho du foie et me donne des cachets pour dormir.

Alex
Message édité 1 fois, dernière édition par alex60, 24 Septembre 2014, 16:33  

14 ans d'alcoolisme.. Débuté à 10mg le 26 septembre 2014 et indifférence à 270 mg deux ans après jour pour jour. Indifférent depuis le 23 Aout 2016 à 250mg. Aujourd'hui à 130mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 16:35
Bonjour Alex

Ne perd pas trop de temps avec ce médoc, au mieux tu picoleras un ou 2 verres de moins mais tu resteras dépendant.
Demande donc une adresse à Karine, le baclo ça marche très bien et permet de retrouver ta liberté


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de alex60
  • Messages : 89
  • Inscrit : 08 Septembre 2014
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 16:51
Oui semble vrai, j'ai contacté Karine qui n'a trouvé qu'un prescripteur qu'à 20 kms de chez moi et je n'ai pas de voiture et les transports en commun sont inexistants.

J'habite Beauvais il doit bien en avoir un. Si quelqu'un en a trouvé un, envoyez-le moi par MP.
Merci
Alex


14 ans d'alcoolisme.. Débuté à 10mg le 26 septembre 2014 et indifférence à 270 mg deux ans après jour pour jour. Indifférent depuis le 23 Aout 2016 à 250mg. Aujourd'hui à 130mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 16:56
As tu tenté de téléphoner aux pharmacies ?


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Oliv
  • Age : 36 ans
  • Messages : 745
  • Inscrit : 19 Juillet 2013
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 20:24
Et ma terrible lucidité qui chuchote :

Il est essentiel qu'ils restent abrutis.

Par l'alcool, par les drogues, les distractions, les jeux, les médicaments, la misère, l'envie, la colère...
Bref.


Je ne connaitrai pas la peur car la peur tue l'esprit.

¨¨¨(º°”˜O`”°º> . Ma musique . <º°”˜O`”°º)¨¨¨
 
Avatar de veillant
  • Messages : 355
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 20:57
vraiment oliv ?
l'alcool ça tape tous les milieux, cherche pas un complot autre que celui de l'argent des labos
et de la paresse des institutions responsables de notre santé
si tu es un "Volem rien foutre al païs" pas de soucis.
mais là, bon ..

En complément, un autre lien sur l'inefficacité du Selincro®

http://www.cbip.be/Folia/2014/F41F06E.cfm


efectivement, ça ça claque :
"Deux études randomisées contrôlées par placebo d’une durée de 6 mois ont évalué l’efficacité du nalméfène, administré à la demande pendant 6 mois chez 1.332 patients au total. Les résultats montrent un effet à peine supérieur par rapport au placebo en termes de diminution du nombre de jours de consommation élevée d’alcool (heavy drinking days) et de la consommation d’alcool par jour: la différence entre les deux groupes était inférieure à 2 jours par mois de consommation élevée d’alcool, et était de 5 à 9 g d’alcool (c.-à-d. environ ½ verre de vin) par jour.
 
Avatar de Oliv
  • Age : 36 ans
  • Messages : 745
  • Inscrit : 19 Juillet 2013
  Lien vers ce message 24 Septembre 2014, 21:13
Il n'y a pas de complot puisque c'est public.
L'argent et la paresse font de bons mobiles.


Je ne connaitrai pas la peur car la peur tue l'esprit.

¨¨¨(º°”˜O`”°º> . Ma musique . <º°”˜O`”°º)¨¨¨
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 25 Septembre 2014, 9:32
Petit rappel, pour comprendre le contexte dans lequel sort le Selincro, la vidéo de l'intervention d'Yves au colloque de 2012 (je ne me trompe pas en disant qu'à peu prés tout ce qui y est dit est encore d'actualité?)
http://www.youtube.com/watch?v=a4s-cLWPdoE


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Claude...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 5482
  • Inscrit : 05 Novembre 2013
  Lien vers ce message 25 Septembre 2014, 10:49
Je tente de trouver un peu d'optimisme dans cette offensive en règle du Selincro...
La "magnifique" plaquette fait 30 pages...
Je doute que les médecins la lisent jusqu'au bout, et j'ose espérer que le visiteur médical n'aie que 10 minutes pour dérouler son argumentaire en face à face...
Devant un médecin dont le "patient préféré" n'est pas l'alcoolo-dépendant (j'ai déjà eu l'occasion de constater ce déni chez certains généralistes, qui affirment ne pas avoir d'alcooliques dans leur patientèle...)
Une plaquette, en principe c'est 4 pages, une synthèse qui s'appréhende en un coup d'oeil 3 minutes d'attention maxi qui excite la curiosité d'en savoir plus en s'engageant dans la curiosité d'en savoir un peu plus...
Serait-il possible d'en fabriquer une (à moindre prix) présentant le baclofène?
Diffusable sur un fichier de généralistes, par e.mail ?
Par l'intermédiaire du fichier du RESAB ?
Ou d'un autre fichier (ordre des médecins), ou simple annuaire ?

Le médecin risque d'être sensible au prix : remboursé à 30%, il reste quand même une forte partie à la charge du patient...
Les retours mitigés d'une restriction aidée chimiquement peuvent en faire douter, également certains (médecins) : retour par la preuve d'efficacité très relative, et déception des malades ?
Déception des médecins, de ceux qui croient encore que l'abstinence n'est que l'unique issue, ceux qui n'ont pas encore été "séduits" par le concept récent d'indifférence, dont on sait qu'il peut suciter l'incrédulité (un dogme qui explose, ça crée des résistances...)

Bref, le sélincro pourrait bien porter lui même les éléments négatifs de sa prescription, et à l'usage, prouver sa maigre efficacité auprès de ceux là même qui le prescrivent ?...
Faire "pchiiit", en un mot, une onomatopée ridicule, démarrer en fanfare et terminer dans le fossé, comme une grosse illusion dégonflée par les faits ?
Et ce faisant, bien sûr, faire perdre du temps à ceux qui auraient bien préféré se soigner directement avec LA molécule efficace et décriée pour les raisons que nous savons...

Il n'en reste pas moins que les vecteurs les plus efficaces du succès du baclofène sommes nous, les malades, et la communication que nous pouvons en faire dans nos cercles privés, personnels.
Individuellement, nous sommes modestes et petits... Collectivement, nous sommes aussi une force, nous l'avons déjà prouvé.
Peut être une idée à présenter, sous forme de levée d'idées, lors de notre prochaine AG ?
On a pas de fric, mais on a peut être des idées ? Et les petits ruisseaux font les grandes rivières pour contrer la grosse marée d'un laboratoire guidé par l'intérêt financier et la couverture laxiste de politiques influencés ? Le labo attaque par le haut, il a oublié que nous sommes nombreux "en bas", et que la résistance peut s'organiser à partir de nos résultats et de la foi (dans le sens de la conviction) que nous en retirons

Ce ne sont que quelques idées... Je rêve peut être, comme j'ai rêvé un jour de guérir, et un jour, ça s'est fait ! (Et en tant que TCA, je reste encore hors AMM !)

Claude


Début TTT 6 nov 2013. Seuil atteint mi janvier 2014 à 120mg.
Janvier 2015 à janvier 2016 : 0 baclo
Reprise TTT suite à un retour d'habitudes : 90mg/jour
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 25 Septembre 2014, 17:11
Je met en lien le fil sur le Selincro ouvert par Yves il y a quelques temps.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Patrick99
  • Age : 59 ans
  • Messages : 294
  • Inscrit : 27 Juin 2012
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 12:58
http://www.medscape.fr/voirarticle/3600953?nlid=66405_2864

Voila une info?
 
Hors ligne MM Masculin
Avatar de MM
  • Messages : 1757
  • Inscrit : 21 Mars 2014
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 13:00
@Patrick :

Le lien demande une inscription (soit gratuite)


"Impossible ? I'm possible !"


"Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant : le changement."
- Dalaï Lama -
 
Avatar de Patrick99
  • Age : 59 ans
  • Messages : 294
  • Inscrit : 27 Juin 2012
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 13:03
Dépendance à l'alcool : le Selincro obtient son remboursement

Aude Lecrubier
Auteurs et déclarations22 septembre 2014

Imprimer
Envoyer

Paris, France -- L’arrêté annonçant le remboursement de Selincro® (nalméfène, Lundbeck/Biotie) a été publié le 19 septembre 2014 au Journal Officiel, selon les laboratoires Lundbeck[1]. Le médicament est commercialisé au prix de 3,60 euros par comprimé.

« Du fait de la prise moyenne d’un comprimé un jour sur deux constatée lors des études cliniques, le coût journalier est de 1,80 euros », indique le fabriquant.

Ce nouveau traitement contre l'alcoolo-dépendance présente la particularité de ne plus viser l'abstinence avant tout mais la réduction de la consommation d'alcool et d'être pris à la demande. A chaque fois que le patient ressent le besoin de boire de l'alcool, il prend un comprimé, de préférence 1 à 2 heures en anticipation du moment de la consommation.

Le Selincro® est indiqué pour réduire la consommation d'alcool chez les adultes dépendants à l'alcool, à consommation élevée (>60g/j pour les hommes : 6 verres de vin/j, >40 g/j pour les femmes : 4 verres de vin/j) qui ne présentent pas de symptômes de manque et qui ne nécessitent pas de détoxification immédiate.

Il s'agit d'un modulateur de l'action des opiacés. Antagoniste des récepteurs opioïdes, il agirait en contrant le renforcement positif induit par l'alcool sur la libération mésolimbique de dopamine, et limiterait ainsi la consommation d'alcool.

Le médicament ne doit être prescrit qu'en association avec un soutien psychosocial mettant l'accent sur l'observance et la réduction de la consommation. Et, le traitement ne doit être initié que chez les patients toujours à haut risque de consommation deux semaines après l'évaluation initiale.

Un changement de paradigme

Les études, sur le nalméfène ont permis de valider le concept de traitement à la demande. Si le patient n'a pas envie de boire, il ne prend rien, s'il a envie, il prend un médicament.

Avec ce mode d'administration, 3 études pivots, multicentriques, randomisées, en double-aveugle, contrôlées contre placebo sur près de 2000 patients adultes alcoolo-dépendants, ont montré une baisse de 40% de la consommation totale d'alcool dès le premier mois et de près de 60% après 6 mois/un an, ce qui représente l'équivalent d'une bouteille de vin par jour. Aucun problème majeur n'a été relevé quant à la tolérance du produit.

Avec ce nouveau traitement, l'objectif à atteindre est désormais de diminuer la consommation d'alcool sans forcément viser l'abstinence.

Un plan de pharmacovigilance accompagne la commercialisation du produit.

REFERENCE:

1. Communiqué de presse Lundbeck. 19 septembre 2014. Lundbeck obtient le remboursement de Selincro® (18mg de nalmefène), traitement de 1ère intention dans la réduction de la consommation d’alcool chez le patient adulte dépendant. Premier et seul traitement ayant obtenu cette AMM européenne le 25 février 2013.
Liens

Dépendance à l'alcool : l'Europe donne son feu vert au nalméfène, Selincro®

Alcoolisme : le nalméfène, Selincro, en bonne voie pour l'AMM européenne
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 15:25
Dit comme ça c'est vraiment tentant, rassurant, pour le patient et le médecin.

C'est comme si Lundbeck installait un petit stand devant chaque caviste, et proposait au client d'acheter leur produit, afin d'économiser sur une bouteille de vin.
Tout le monde y trouve son compte, même le caviste qui aura une clientèle décomplexée avec son nalméfène dans la poche.
Je trouve cela presque plus immorale que les addictologues qui prêche l'abstinence. Mais bon on est pas dans le monde d'hypocrate mais dans celui des affaires.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 15:36
http://www.medscape.fr/voirarticle/3600953?nlid=66405_2864

Voila une info?


Si tu regardes bien j'y ai répondu le jour même :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de Patrick99
  • Age : 59 ans
  • Messages : 294
  • Inscrit : 27 Juin 2012
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 16:09
j'ai pas bien regarder excuses.
 
Avatar de veillant
  • Messages : 355
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 29 Septembre 2014, 20:28

En complément, un autre lien sur l'inefficacité du Selincro®

http://www.cbip.be/Folia/2014/F41F06E.cfm


efectivement, ça ça claque :
"Deux études randomisées contrôlées par placebo d’une durée de 6 mois ont évalué l’efficacité du nalméfène, administré à la demande pendant 6 mois chez 1.332 patients au total. Les résultats montrent un effet à peine supérieur par rapport au placebo en termes de diminution du nombre de jours de consommation élevée d’alcool (heavy drinking days) et de la consommation d’alcool par jour: la différence entre les deux groupes était inférieure à 2 jours par mois de consommation élevée d’alcool, et était de 5 à 9 g d’alcool (c.-à-d. environ ½ verre de vin) par jour.


up
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Octobre 2014, 19:16
Up, attention au piège ...
Ce médicament va vous être proposé, il ne sert à rien, ne guérit rien


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Gaday
  • Age : 47 ans
  • Messages : 5211
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 01 Octobre 2014, 19:44
Bon quand tu cherches namalfene sur Google tu tombes sur le forum, reste plus qu'à parler beaucoup de Selincro ici et peut être de le metttre dans les mots clefs pour que ce fil soit le premier lu en cas de recherche sur internet.


"Les plaisirs pris sans modération abrègent plus les jours des hommes que les remèdes ne peuvent les prolonger"
Fénelon
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Octobre 2014, 21:09
Oui c'est sur
Un autre article Selincro, un traitement aux effets jugés modérés par l’HAS
http://eclat-graa.org/selincro...deres-par-lhas/


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Octobre 2014, 21:12
On continue selincro, nalmefene :

Des états confusionnels et hallucinations (rares) et des phénomènes de dissociation ont également été rapportés, indique l'Agence française de médicament (ANSM). Ces effets, d'une durée de quelques heures à quelques jours et d’intensité légère ou modérée, ont disparu au cours du traitement. Ces effets ""peuvent mimer une psychose alcoolique, un syndrome de sevrage alcoolique ou un trouble psychiatrique co-morbide"".

Parmi d'autres contre-indications, le nalméfène ne doit pas être utilisé chez les personnes ayant des antécédents récents de syndrome aigu de sevrage alcoolique (incluant hallucinations, convulsions et tremblements).


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Octobre 2014, 21:13
http://www.cbip.be/Folia/2014/F41F06E.cfm
Dépendance alcoolique: le nalméfène (Selincro®) n’est pas une solution miracle

Dans la prise en charge de la dépendance alcoolique, les médicaments n’ont qu’une place limitée à côté des mesures d’accompagnement psychosocial. Lorsqu’un traitement médicamenteux est envisagé, l’acamprosate (Campral®) et la naltrexone (Nalorex®) sont généralement les médicaments de premier choix mais leur efficacité est modérée et ils ne sont pas dépourvus d’effets indésirables. Le nalméfène (Selincro®), un antagoniste des récepteurs aux opioïdes apparenté à la naltrexone, est maintenant proposé pour aider à réduire la consommation d’alcool chez des patients alcoolodépendants. Selincro® est commercialisé en Belgique à partir du 1er avril 2014, et remboursable en catégorie C selon le chapitre IV (contrôle a priori) chez les patients adultes ayant une dépendance à l’alcool avec une consommation d’alcool à risque élevé (≥ 60 g/jour pour les hommes et ≥ 40g/jour pour les femmes), ne présentant pas de symptômes physiques de sevrage et ne nécessitant pas un sevrage immédiat, et ce en association avec un suivi psychosocial continu.

Le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de Selincro® stipule de prendre le médicament lorsque le patient en ressent le besoin, de préférence 1 à 2 heures avant le moment présumé de la consommation alcoolique, et à raison de maximum un comprimé par jour.

Le nalméfène présente des effets indésirables comparables à ceux de la naltrexone tels que insomnie, céphalées, vertiges et nausées, et plus rarement hallucinations et confusions, mais contrairement à la naltrexone, une hépatotoxicité n’a pas été rapportée jusqu’à présent. Le nalméfène est contre-indiqué chez les patients traités par des analgésiques opioïdes en raison du risque d’un syndrome de sevrage brutal ainsi que chez les patients avec des antécédents récents de dépendance aux opioïdes ou de syndrome de sevrage aigu à l’alcool. Le nalméfène est également contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale sévère ou d’insuffisance hépatique sévère. En présence d’une insuffisance hépatique légère à modérée, les taux sanguins de nalméfène sont plus élevés. On ne sait pas dans quelle mesure le nalméfène influence les complications de la prise chronique d'alcool.

Deux études randomisées contrôlées par placebo d’une durée de 6 mois ont évalué l’efficacité du nalméfène, administré à la demande pendant 6 mois chez 1.332 patients au total. Les résultats montrent un effet à peine supérieur par rapport au placebo en termes de diminution du nombre de jours de consommation élevée d’alcool (heavy drinking days) et de la consommation d’alcool par jour: la différence entre les deux groupes était inférieure à 2 jours par mois de consommation élevée d’alcool, et était de 5 à 9 g d’alcool (c.-à-d. environ ½ verre de vin) par jour. Dans une troisième étude contrôlée par placebo d’une durée d’un an, le nalméfène n’a pas entraîné de diminution statistiquement significative de ces critères d’évaluation après 6 mois, mais bien après un an. Dans toutes ces études, les patients des différents groupes recevaient un soutien psychosocial, et l’effet placebo y est très important.

La pertinence clinique de ces résultats est donc incertaine, d’autant plus que le taux d’abandons dans ces études est aussi élevé (30 à 50%). Par ailleurs, on ne dispose pas d’études comparatives avec la naltrexone ou l’acamprosate. Tenant compte des faibles preuves d’efficacité du nalméfène par rapport au placebo, de l’absence de données par rapport aux autres traitements de la dépendance alcoolique ainsi que de l’incidence élevée des effets indésirables, le nalméfène n’est pas une solution miracle dans la prise en charge de la dépendance alcoolique. Dans la prise en charge de la dépendance alcoolique, la prise en charge psychosociale garde certainement une place prépondérante


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Nizou
  • Age : 67 ans
  • Messages : 101
  • Inscrit : 06 Décembre 2013
  Lien vers ce message 02 Octobre 2014, 13:45
Le baclofene n est pas non plus une solution miracle. Ne fonctionne pas si pas de motivation. Je persiste..
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 48 ans
  • Messages : 5198
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 02 Octobre 2014, 13:51
Si l'on a pas de motivation, il se peut qu'on on ne poursuive pas le traitement jusqu'à l'indifférence.
Le problème du Selincro, c'est que même avec une motivation à toute épreuve, il ne mènera pas à une guérison.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Octobre 2014, 13:53
Nous sommes d'accord, ce n'est pas une solution miracle et il faut être motivé et supporter les EI
Dans ces conditions, le baclo rend la liberté vis à vis de l'alcool

Le nalmefène, Selincro quant à lui, ne permet que de boire un peu moins.
Et encore son efficacité n'est pas flagrante par rapport au placebo
Une alcoolique reste alcoolique, il boit un peu moins et du coup son espérance de vie augmente
Bref, cela en fait un très bon client ...
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 02 Octobre 2014, 13:55  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Octobre 2014, 22:53
Le nalmefène, Selincro arrive en Angleterre, prix 100€ la boite !


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 03 Octobre 2014, 9:55
Erreur, m^me prix pour le Selincro qu'en France
Des voix s'élèvent contre ce médicament

http://www.sciencemediacentre....nce-on-alcohol/

En gros, les bons résultats rapportés à 6 mois ont été bricolés, il n'y a pas de différence significative entre le groupe placebo et nalmefene


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Florence...
  • Age : 55 ans
  • Messages : 6518
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 04 Octobre 2014, 10:08
Lorsque j'ai commencé à vouloir prendre à bras le corps mon problème d'alcoolisme, l'an dernier, je me suis renseignée quant au Selincro et au Baclofène.
Si mon choix s'est très rapidement porté sur le Baclo, ce n'est que pour la raison que le Selincro n'était pas encore en vente en France. Sinon, je crois que j'aurais pris celui-là.
J'ai commencé le Baclo fin janvier 2014, alors que la RTU n'était pas encore prononcée et je ne le regrette pas ! J'avoue tout de même que j'ai bien failli tomber dans le panneau.
Un autre qui a failli tomber dans le panneau, c'est mon généraliste qui était tout content de m'annoncer dernièrement un traitement alternatif au Baclo. Je lui en avais touché deux mots au début mais il n'en avait jamais entendu parler.
Mon médecin a cette qualité qu'il est très ouvert à toutes les expériences, mais ce défaut qu'il est un peu "léger" sur la façon de les conduire.
J'espère donc lui avoir mis la puce à l'oreille lors de notre discussion.
Or si l'on peut peut-être reconnaître une certaine efficacité du Selincro dans le traitement de l'alcoolisme (je pense principalement aux accidents engendrés par des retours de beuveries en voiture), on ne peut en revanche lui accorder aucun crédit par rapport au traitement de l'alcoolisme et de la dépendance. Il s'agit donc bien d'un traitement, parmi d'autres, mais pas d'un traitement alternatif. Il ne vise donc pas les mêmes objectifs.


Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry
Que fais-tu là ? Je bois. Pourquoi bois-tu ? Pour oublier. Pour oublier quoi ? Pour oublier que j’ai honte. Honte de quoi ? Honte de boire !
Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans condition et la retire sans sommation.

 
Avatar de Manue
  • Age : 47 ans
  • Messages : 25334
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 04 Octobre 2014, 11:20
Je me suis posé la même question quand je suis arrivée ici
Sylvie m'avait déjà répondu là dessus et quand j'en ai parlé à mon psy, il ne connaissait pas, en effet pas encore délivré en France
Vu que c'était le début de la rechute, que je ne voulais pas arrêter, mais ralentir, je trouvais que ça répondait bien au problème

Ensuite j'ai lu les témoignages pour le baclo, mon psy en prescrivait, et je me suis lancée dans l'aventure, dans le but de guérir de mon addiction, pas de contrôler mes consommations qui seraient revenues tous les jours

Manue


De Mark Twain : “On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 07 Octobre 2014, 20:44
Inefficace et en plus ça a pas l'air top au niveau des EI

Bon bas sinon le nouveau medoc... un mec en a pris hier je lavais pas vu de la journée je l'ai vu la soir apres manger , il m'a dis horrible il a fait des cauchemars toute la nuit , se matin était pas bien du tout il sentait sa gorge engourdis.. il a pas pu aller manger ni se matin ni se midi. Il ma dit j'en reprendrait pas.. Lol gros fiasco et dangereux en plus!! Il y a l'air d'avoir des ES..


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Karine
  • Age : 46 ans
  • Messages : 18561
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 08 Octobre 2014, 9:46
Effectivement Sylvie :

..il a +/- un mois, mon médecin m'avait prescrit du Sélincro. Comme d'un pays à l'autre un médicament prend parfois une appellation différente, j'étais persuadée qu'il s'agissait bien du Baclofene mais sous un nom différent pour la Belgique. Je sais maintenant que ce sont bien deux traitements différents, que le Sélincro "aiderait" juste à diminuer la quantité de consommation et que Baclofene guérit.

Mon but n'est pas de diaboliser Sélincro, mais jamais je n'oublierai ses horribles effets.


Vidéo à ne pas manquer : témoignage d'une guérison -----et ce reportage-----Alcoolisme, des remèdes miracle ?

Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 31314
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Octobre 2014, 16:55
Un autre article

Les laboratoires Lundbeck essayent de faire oublier le scandale de l'affaire Christian Gaussares, relaté dans nos colonnes (1), ainsi que sa corruption active du conseiller de l'Elysée, Aquilino Morelle.

Il s'agit de reconstruire une image auprès des médecins généralistes. Objectif : reprendre les ventes du Selincro, un médicament contre l'alcool, autorisé le 7 mars 2013 face à la concurrence certaine du baclofène, un générique, autorisé, lui, en 2014 (2).

Ce laboratoire fournit donc aide et conseils...et surtout, financement, à un psychiatro-acupuncturo-journaliste, Philippe Castera, recruté pour l'occasion par le "Quotidien du médecin". Auto-promotion assurée, et "travail" financé largement par Lundbeck. Enfin, si on peut parler de travail pour cette avalanche de banalités sur l'alcool.
[...]

Le Selincro (nalméfène)


Ayant obtenu son AMM en 2013, il s'agit pour Lundbeck de "résister" à l'effet "Baclofène", une molécule tombée dans le domaine publique, et annoncée comme miraculeuse contre l'alcool. (2)
(2) Voir notre article Baclofène : la molécule qui divise les milieux de l'alcoologie

Les ligues anti-alcooliques hurlent contre le baclofène, car il permettrait, non sans risques, de continuer à boire modérément sans "replonger". Notre article (2) fait état de la guerre des laboratoires contre ce générique, mais aussi de ses risques : ce n'est pas un produit dénué d'effets secondaires graves.

Concernant le Selincro (3)
(3) Source : cbip
, voici un petit résumé :

D'après Lundbeck, repris par les journaux en demi faillite comme Le Monde, Le Figaro, Le Quotidien du Médecin etc., et qui accueillent la moindre annonce comme un miracle, sans aucune vérification :

le Selincro réduit de 60 % l'alcoolisme cheers cheers cheers

D'après des études plus sérieuses : (3)

- ne concerne pas les patients lourdement dépendants, avec phénomènes de sevrage

- doit s'accompagner d'une aide psychosociale


http://www.forumpsy.net/t683-l...dien-du-medecin


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 63 ans
  • Messages : 1328
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Octobre 2014, 18:39
Merci Sylvie d'avoir découvert ce site et cet article.
J'en ai profité pour m'inscrire et laisser un commentaire. :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de veillant
  • Messages : 355
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 11 Octobre 2014, 18:44
vazy Sylvie !
lache rien.
je remets ton lien
http://www.forumpsy.net/t683-l...dien-du-medecin
 
Avatar de DpraV
  • Age : 38 ans
  • Messages : 736
  • Inscrit : 10 Décembre 2011
  Lien vers ce message 11 Octobre 2014, 18:55
Alors,

ayant l'immense chance d'être hospitalisé dans une clinique ou 6 médecins sur 7 sont anti-baclo et pro-selincro (J'ai le doc 1/7, suis pas con non plus hein!), j'ai appris en quelques jours que le Baclo ne marchait pas dans cette clinique psychiatrique...

En effet, prescrit de la manière suivante:

10-Matin/10-Midi/20-Soir

Son efficacité serait médiocre et il serait très mal toléré par certains patients...
Insomnies...



Par contre, le selincro serait d'une efficacité prouvée, car en ciblant une soirée prévue pour être excessivement arrosée, il semblerait, et les études le prouvent, que le patient boive significativement moins lors de cette soirée là!
Tu m'étonnes, si il a pas pu y aller à cause des ES...


Expliqué comme ça, ça m'a paru beaucoup plus clair!

Et au lieu d'avoir un craving de violence envers mon interlocuteur, je lui ai éclaté de rire à la face (Il ne s'en est pas remis ceci dit...)


Avec mes 420mg et mes alarmes de téléphone, j'ai déjà irrémédiablement marqué les esprits de cette clinique.
Je continue mon travail de sape en sous bassement.
(Patients peu réceptifs, infirmières, appâtée aux haribos, très réceptives, bacs+9, bacs+13, ...)


Loïs


PS
Je regrette juste de ne pas avoir pris des affiches avec moi...






.
Message édité 1 fois, dernière édition par DpraV, 11 Octobre 2014, 19:10  

Soigné à 420mg plus d'autres mg.
Arrêt du Baclo début 2017

Un peu ironique pour un mec qui s'est fait enfermer à sa demande!
 
Avatar de veillant
  • Messages : 355
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 11 Octobre 2014, 21:34


Par contre, le selincro serait d'une efficacité prouvée, car en ciblant une soirée prévue pour être excessivement arrosée, il semblerait, et les études le prouvent, que le patient boive significativement moins lors de cette soirée là!
Tu m'étonnes, si il a pas pu y aller à cause des ES...


Expliqué comme ça, ça m'a paru beaucoup plus clair!


c'est plus clair si tu mets rien en perspective, oui,
faut etre aveugle incompétent ou malhonnête pour aller defendre ce truc quand on est medecin.
c'est comme les clopes pour le cancer, ils compte en clope/année,
pas en clope jours.
tu t'en rend compte ou pas ?


En complément, un autre lien sur l'inefficacité du Selincro®

http://www.cbip.be/Folia/2014/F41F06E.cfm


efectivement, ça ça claque :
"Deux études randomisées contrôlées par placebo d’une durée de 6 mois ont évalué l’efficacité du nalméfène, administré à la demande pendant 6 mois chez 1.332 patients au total. Les résultats montrent un effet à peine supérieur par rapport au placebo en termes de diminution du nombre de jours de consommation élevée d’alcool (heavy drinking days) et de la consommation d’alcool par jour: la différence entre les deux groupes était inférieure à 2 jours par mois de consommation élevée d’alcool, et était de 5 à 9 g d’alcool (c.-à-d. environ ½ verre de vin) par jour.


un demi verre de vin par jour sur 6 mois sur des très gos buveur !
y'a un medecin qui peut venir defendre cette medication ici ?
sachant qu'on la rembourse ?
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene